La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

De loral à lapprentissage du langage écrit les difficultés, les troubles Michel ZORMAN, Laboratoire des Sciences de lEducation UPMF Centre de référence.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "De loral à lapprentissage du langage écrit les difficultés, les troubles Michel ZORMAN, Laboratoire des Sciences de lEducation UPMF Centre de référence."— Transcription de la présentation:

1 De loral à lapprentissage du langage écrit les difficultés, les troubles Michel ZORMAN, Laboratoire des Sciences de lEducation UPMF Centre de référence des troubles du langage CHU de Grenoble Cogni-Sciences Haute Savoie le 19 mars 2008

2 La situation actuelle sur la compréhension de lécrit Les JAPD ,4% vocabulaire très lacunaire 22,7% Difficultés de lautomaticité de la lecture

3 LA PERFORMANCE DE LECTURE Gough & Tunmer 1986 L = R x CL = R x C Extraire de linformation de ce qui est écrit Identification des mots isolés L=RC Compréhension orale sémantique syntaxique Connaissance du monde Pré-requis - Vocabulaire - Morpho-syntaxe Pré-requis -conscience phono

4 Pourcentage de variance expliquée Identification des mots Compétences verbales QI non verbal Mémoire T 12 CE2 (Torgesen Rashote )

5 Percent of variance accounted for e lycée Identification des mots Compétences verbales QI non verbal Mémoire T (Torgesen Rashote )

6 Les pré requis pour lapprentissage de la lecture

7 Apprentissage Lapprentissage de la lecture est dautant plus facile que lenfant présente un bon niveau de langage oral. Et des compétences métaphonologique Conséquence Le langage oral et la conscience phonologique doivent être au centre des interventions des enseignants en maternelle et au CP.

8 bateau LES DEUX PROCÉDURES DE LECTURE Les deux procédures bato..\exemp les joints\lecture flash.ppt..\exemp les joints\lecture flash.ppt Analyse visuelle Mémoire à court terme Lexique orthographiqu e Système sémantique Lexique phonologique Procédure Lexicale segmentation Système de conversion grapho-phonèmique Synthèse Procédure analytique

9 Du lecteur expert à lenfant qui apprend Production orale Système sémantique Lexique phonologique Conscience phonologiqu e langage oral Mémoire à court terme Analyse visuelle précoce Conscience phonologiqu segmentation Mot écrit Analyse visuelle spécifique Lexique orthographique synthèse Système de conversion grapho-phonèmique

10 Le développement du langage oral

11 Organisation et réorganisation du lexique Dominique Bassano CNRS 2003 Étude de la production naturelle des interactions langagières avec leur entourage de 60 enfants Les Pourquoi Parce que derrière Partir Beau Tomber mouillé a plus Oui/non Veux ça Ça yest Bébé Doudou Ballon chat Mots grammaticaux PrédicatsMots paralexicaux Noms Structuration du lexique Structuration lexique

12 Évolution du lexique entre 14 et 39 mois aplus pourquoi souvent oui voiture manger vouloir fleur en mois

13 Lévolution du lexique Total 60 enfants

14 Développement du vocabulaire expressif nombre moyen (1211 enfants) Adaptation française du MacArthur S. Kern 1999 A 27 mois 75% sujet verbe (pronom, articles,…)

15 Évolution en fonction de lorigine sociale Nombre de mots Nombre de mots différents Le Normand 2007

16 Nombre de grammaticaux Longueur moyenne des énoncés

17 Milieu familial et développement du langage Style et qualité des échanges Cadres : 32 affirmatives, 5 interdictions, 6 encouragements / heure Ouvriers employés: 12 affirmatives, 7 interdictions, 2 encouragements Précaires: 5 affirmatives, 11 interdictions, 1 encouragement Betty Hart Todd R. Risley 1995

18 Développement du langage conception inter-active Fréquence des interactions verbales Qualités: adaptations faite par ladulte: –- langage simple, prosodie « mamanais » –Nouveau mots en fin de phrases (89%) position finale saillante, (toutes langues) –répétition 1/3 des phrases produites par la mère, –Interrogatives –Expansions (répétition avec ajout) Différences des styles et pratiques culturelles (milieu social)

19 -Il comprend de nombreux mots et en dit également beaucoup. -Il est intelligible (Même sil déforme encore les mots en les simplifiant (« atu » pour « Arthur »). A 3 ans à lentrée en maternelle Il peut raconter une petite histoire, avec des mots, Il peut faire des phrases dau moins quatre mots avec : - sujet/verbe/complément, - utilise le « je »et le « il » - les articles (le, la..), les prépositions (dans, sur…), - les relatives (qui, que)

20 A 5 ans en GSM -Il comprend toutes les consignes. « le garçon prend le livre que maman lui a lu » - -Il utilise de façon toujours appropriée les articles (le, la..), les prépositions (dans, sur…), les pronoms (je, il…), les relatives. « Je suis tombé parce que jai glissé sur la glace » Il peut déjà raconter une histoire, avec des mots tous intelligibles même sil peut encore déformer certains mots complexes. Les mots courants ne sont plus simplifiés.

21 1 Pronostic des retards de langage 1.Silva et coll (1987) n = 1027 enfants - évaluation langage oral à 3 ans, 5 ans,7 ans. - 14,6% 1 test marque le retard, 7% à 2 tests et 2% aux 3 tests Résultats à 9 ans: % denfants en difficulté de lecture et/ou QI faible <85

22 Retards et troubles du langage oral 1) Sa capacité auditive,capacité auditive 2) Sa façon de communiquer,façon de communiquer Lenfant a un retard de langage, les questions à se poser: Comment repérer des retards ou les troubles? 3) Un retard global,retard global 5) Un problème médicalproblème médical 6) Un trouble spécifique du langage 4) Son environnement socio-culturel,environnement socio-culturel

23 En première intention activités pédagogiques spécifiques et intensives Quelles recommandations pédagogiques peut en être tirées?

24 Repérer les retards de langage Chevrier Muller ANAE Repérer les difficultés de discrimination phonologique Repérer les difficultés de conscience phonologique

25 Prévention pédagogiques pour les difficultés retards et les troubles (15%) Développer les différentes composantes du langage -utiliser des évaluations pour différencier les actions pédagogiques en fonction des besoins individuels liés aux difficultés retard ou troubles des élèves Entraînement centrer sur une compétence Conscience phonologique Vocabulaire Compréhension et production syntaxique

26 Entraînement Grandes règles (Ehri, Torgesen, Vellutino) Spécifique : ciblé, pas de saupoudrage Explicite : avec béquilles Intensif, quotidien En petit groupes homogènes ou individuel Valorisant avec renforcement positif Précocement avant que le cercle vicieux ne sinstalle

27 Les activités pédagogiques Pour développer le langage

28 Tout âge en fonction du niveau Petits Conversation avec des mots cibles C:\Documents and C:\Documents and Lecture partagée Diapositive 31 Diapositive 31 Compréhension explicite Diapositive 32 Diapositive 32 Le vocabulaire

29 Lecture partagée. Aider à découvrir les stratégies pour comprendre un mot de vocabulaire que lon ne connaît pas, énoncer et expliciter une situation faire débattre les enfants, leur demander dargumenter. Faire utiliser ce mot (contraire, faire phrase, …) « Hop! Petit ourson sagrippe aux poils de sa mère ours » Faire se représenter une situation « Et crac! La glace se casse. Petit ours flotte sur un morceau de glace. Il séloigne sur leau comme sil était un bateau. » Discussion débat (adulte reformule, aide, mais ne donne pas la réponse guide et explicite

30 Entraînement morpho-syntaxique - Rappel-petits groupes entraînement.

31 Allez, dit papa à Lucie et à Tony, installez- vous sur le banc, je vais vous prendre en photo Exercices outils: Se représenter la situation par une analyse syntaxique/sémantique précise

32 Le vocabulaire Lacquérir? Lapprendre? Implicite? Explicite? C:\Documents and Settings\mzorman\Mes documents\Apersonnel\Textes\VIDEOPROJ\exemples joints\vocabulaire_Un conte.ppt..\exemples joints\vocabulaire_cycle2.ppt

33 La conscience phonologique Attention des sons Comptage syllabique Phonème et lettres Evaluer et entraînement spécifique

34 Apprentissage de la lecture Identification des mots et automatisation

35 La Spirale de l é chec effet Mathieu Paradoxe: les enfants lecteurs précaires lisent bien moins que les enfants lecteurs ce qui fait augmenter les écarts Temps de lecture niveau de lecture niveau de vocabulaire connaissances sur le monde CM1 fort lecteur: mots/semaine et 350 pour un faible lecteur Cunningham (1999) CM1Les 10% des meilleurs lecteurs (90 e centile) lisent en 2 jours le même nombre de mots que les 10% des plus faibles (10 e centile) en 1 an

36 Quelques études Décodage Les grandes études en langue anglaise Les entraînements plus spécifiques

37 Les grandes études en anglais Vellutino Noël CP : 116 enfants mauvais décodeurs (<15 ème cent) Randomisés en 2 groupes : –74 entraînés versus 42 non entraînés Entraînement décodage en individuel, 30 par jour, semaines -> non entraîné navance pas -> entraîné amélioré : 2/3 niveau correct différencie «faux» - «vrais» dyslexiques

38 entraînement

39 Contenu du programme dentraînement a conscience phonèmique et décodage phonémique (LIPS) conscience phonèmique et décodage phonémique Lecture par adressage Lecture écriture de petits textes 10% 80%

40 Apprentissage de la lecture au CP La conscience phonologique Le code alphabétique La conversion graphème phonème Lécrit La fluence Evaluation et entraînement

41 1 Apprendre demande temps et efforts 2.Comment maîtriser son processus dapprentissage Vérifier les liens entre les nouvelles notions et les acquis Formuler des hypothèses à propos de ces liens Vérifier quelles se confirment ou sinfirment Évaluer et analyser lerreur, reformuler des hypothèses. 3 Lécole doit aider et inciter les élèves à adopter des approches efficaces pour apprendre: fixer des objectifs, choisir des stratégies, les réguler évaluer leur processus dapprentissage. Le processus dapprentissage

42 Merci pour votre attention

43 PARLER Évaluation CE1 Un programme de prévention de lillettrisme et de léchec scolaire Dr Michel Zorman Cogni-Sciences Laboratoire des Sciences de lEducation Pr Pascal Bressoux Laboratoire des Sciences de lEducation

44 Le programme Parler Objectifs: réduire les inégalités dans des classes à forte ségrégation Intervention par un enrichissement langagier et cognitif (scolaire, périscolaire et familial) Durabilité de lintervention sur 3 ans: du cycle 2 de la grande section de maternelle à la fin du CE1 Pédagogies centrées sur le développement des compétences en compréhension, vocabulaire, phonologique, code, assemblage, fluence, production décrits.

45 Le programme Parler 2 Le travail périscolaire Les familles Les moyens: Inspection académique et municipalités Travail en petits groupes interactifs de niveau: 6h/semaine Outils dévaluation trimestriel pour les enseignants

46 La méthode - Échantillons (par rapport à eval CE2) - Test avant après - Évaluations GSM décembre, octobre CP, octobre CE1, juin CE1 - Contenu QI, vocabulaire, compréhension, production, phono, CSP, diplôme, fratrie, poids de naissance, …. Le programme Parler 3

47 Les deux groupes en GSM Lévaluation CE2: GPar= -8 points,GTém=-6 points N= 167N=170

48 Les 2 groupes en GSM ceux encore présents en CE1 GPar N=132 GTém N=126 *La fuite après la GSM dune partie des meilleurs dans le groupe PARLER

49 Evaluation début de CE1 Fluence de lecture NMLCM Compréhension en lecture Moins de 18 mots à la minute Gparl =8,9% Gtém= 12,5%

50 GParl GTém 75% 50% 25% 10% GSMCE Évolution de la compréhension 22,5% 17% 17,7% 18,6% 7,5% 25% 15% Percentiles nationaux 22,9% 26,1%37,7% 20,6%41,8% 21,1%18,1% 38% 6%7%10,4%3,9%

51 Modèle de progression de la compréhension de décembre de la GSM à octobre de CE1 Effet de laction: d = 0,36

52 REMERCIEMENTS A lInspection académique de lIsère A la communauté dagglomération de Grenoble METRO Au Conseil Régional Rhône-Alpes Aux mairies dEchirolles, de Fontaine et de Grenoble

53 Remerciements Équipe de recherche M. Bianco, C. Lequette, G. Pouget IEN Inspection département Isère, H. Kighelman, R. David, circ Grenoble 1 : J. Milési circ Saint Martin d' Hères : V. Fréal, circ Echirolles : F. Tognarelli, V. Willig circ Fontaine : E. Finet, D. Reilhan Conseiller Pédagogiques Y.Bérard, J.Bottin, M.Coda, S. Ducousset, M. Maugiron, M. Pajon, M. Pourchet Enseignants Grande Section : R. Bois, F.Boscq, G. Cubas, B. Deplanques, M. Enselaz, A. Gauthier, M. Jacquin, S. Lambert, V. Nemoz, M. Pontonnier, S. Treppo, E. Suivre, M.Thonon, Cours Préparatoire: F. Auriel, L. Boch, A. Carreno-Pitiot, D. Carretti, M. Crimier, I. Contiero, S. Caillault, D. Errico, H. Grichine, S. Lambert, P. Reynier, C. Rigaud, M. Schmit, V. Martin-Vignerte, Cours élémentaire 1ère année : F. Auriel, M. Broutin, C. Callendret, L. Campos, A. Carreno-Pitiot, I. Contiero, M. Danan, F. Dreussi, V. Fouchier, C. Gaigé, M. Galéron, S. Gritti, H. Grichine, I. Macaigne, V. Mathieu- Bec, B. Paillard, S. Prestaux, E. Quennemet Cosson,


Télécharger ppt "De loral à lapprentissage du langage écrit les difficultés, les troubles Michel ZORMAN, Laboratoire des Sciences de lEducation UPMF Centre de référence."

Présentations similaires


Annonces Google