La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

JDI 4ème – Année scolaire 2011/2012 Académie de Grenoble En quoi les Provinces-Unies sont un symbole de domination et douverture européenne sur le monde.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "JDI 4ème – Année scolaire 2011/2012 Académie de Grenoble En quoi les Provinces-Unies sont un symbole de domination et douverture européenne sur le monde."— Transcription de la présentation:

1 JDI 4ème – Année scolaire 2011/2012 Académie de Grenoble En quoi les Provinces-Unies sont un symbole de domination et douverture européenne sur le monde fin XVIIème, début du XVIIIème siècle ?

2 Le programme (instructions officielles, place dans la programmation, quota horaire) Il sagit de la première séquence dHistoire du programme de Quatrième I – LEUROPE ET LE MONDE AU DEBUT DU XVIIIème SIECLE, thème 1 : « LEurope dans le monde au début du XVIIIème siècle ». Cette partie représente 25% du temps horaire : ce premier thème doit être réalisé en environ 2h30 dont 2h pour la proposition suivante

3 Quelles notions? LA PREMIERE MONDIALISATION Domination économique Domination politique Occident du continent européen Emprise territoriale Echanges + rivalités entre puissances européennes - Routes commerciales - Monopole - Compagnie de commerce - Comptoirs - Volonté douverture (à la différence du Japon + Chine) : imaginaire - Colonies -Etat puissant -Rôle des centres urbains + ports

4 Quelle approche ? Cette analyse picturale sinscrit dans lHistoire des arts : le choix a été fait ici de sintéresser à une puissance européenne moins « classique » (France, Angleterre) afin de présenter un peintre de lEurope du Nord Vermeer et non pas des œuvres dun peintre tel Joseph Vernet (cité dans la fiche Eduscol) et ses représentations du port de Bordeaux. Le choix de la Vue de Delft sinscrit dans une double logique : Les Provinces-Unies sont une puissance maritime majeure (Pierre le Grand ne va-t-il pas lors de sa Grande Ambassade en sur les chantiers navals de la Compagnie hollandaise des Indes orientales afin dadmirer et copier la technique de navigation hollandaise et la recherche dune alliance contre les Turcs ?) Ce tableau répond à la fois à une représentation du port et de la ville avec la présence de la compagnie orientale des Indes, acteur majeur de cette première mondialisation Bibliographie : Timothy Brook, Le Chapeau de Vermeer. Le XVIIe siècle à l'aube de la mondialisation Payot, "coll. "Histoire", 2010.

5 Compétences Instructions officielles Documents La mise en œuvre : 1 er temps « En liaison avec lhistoire des arts du XVIII è siècle, les peintures ouvrent à la description de ports = les « Vues », larges paysages en panorama, peint comme observés depuis un point de vue choisi pour leffet produit » Travail en salle informatique : les élèves travaillent par binôme en autonomie à laide dune animation simple (logiciel Power Point) pour aboutir à une mise en commun (envoi délèves au tableau) sur une décomposition du tableau « Vue de Delft » (voir lanimation + fiche élève + correction).2 fiches de niveaux sont proposées. On peut envisager la présentation du tableau de manière dialoguée. 2 fiches dactivités sont présentées en fonction dun questionnement plus ou moins guidé/ouvert... Compétence 1 : La maîtrise de la langue française - Repérer les informations dans un texte à partir des éléments explicites et des éléments implicites nécessaires - Participer à un débat, à un échange verbal Compétence 4 : La maîtrise des techniques usuelles de linformation et de la communication -Utiliser, gérer des espaces de stockage à disposition - Chercher et sélectionner linformation demandée Compétence 5 : La culture humaniste -Relevant de la culture artistique (œuvre picturale -Lire et employer différents langages : textes – graphiques – cartes – images – musique - Manifester sa curiosité pour les activités artistiques Tableau : Vue de Delft

6 Compétences Instructions officielles Documents La mise en œuvre : 2 ème temps « Les Européens ont ouvert le cycle dune première mondialisation et inauguré un rapport de puissance de plus en plus déséquilibré entre les sociétés occidentales et les autres » Après lanalyse du tableau, on passe à la 2ème étape (travail sur un texte) permettant dinscrire la Compagnie des Indes à léchelle asiatique avec des rivalités économiques sources de tensions politiques (ici le Portugal) Prélèvement dinformations = compétence la « mieux maîtrisé » par les élèves = cours dialogué ou travail préparatoire à la maison (choix le plus approprié pour respect du temps horaire) Compétence 1 : La maîtrise de la langue française -Dégager, par écrit ou oralement, lessentiel dun texte lu - Rédiger un texte bref, cohérent et ponctué, en réponse à une question ou à partir de consignes données Compétence 5 : La culture humaniste - Lire et employer différents langages : textes – graphiques – cartes – images – musique Texte : « Un témoignage sur les activités de la VOC »

7 Compétences Instructions officielles Documents La mise en œuvre : 3 ème temps Le programme invite au repérage des puissances européennes, de leurs domaines coloniaux et des grands courants déchanges mondiaux au début du XVIIIe siècle Approche professorale = mise en évidence des notions On peut ainsi compléter les deux première parties de la légende (voir page suivante), lidéal étant de la compléter au fur et à mesure des activités (voir l animation jointe de la carte et et sa légende). Compétence 1 : La maîtrise de la langue française - Connaître et mémoriser les principaux repères chronologiques (évènements et personnages) -Lire et utiliser textes, cartes, croquis, graphiques Carte : « Les courants commerciaux au début du XVIIIème siècle »

8 La mise en œuvre : 3 ème temps Mise en évidence dun système à différentes échelles = on passe dun itinéraire commercial à un réseau important Affirmation de la puissance des Etats européens (occidentaux) Première mondialisation Importance (déjà) du détroit de Malacca = approche géohistorique possible avec la partie I du programme de géographie : « Des échanges à la dimension du monde » Provinces-Unies avec la VOC présente à Delft Principales routes commerciales empruntées par les Hollandais

9 Instructions officielles Documents Et la suite? « Le programme invite au repérage des puissances européennes, de leurs domaines coloniaux et des grands courants déchanges mondiaux au début du XVIIIe siècle » PIEGES A EVITER : « Ne pas fonder lappréhension et la mémorisation des faits (grandes puissances, courants déchanges) sur leur concrétisation et les réduire à des tâches de couleur et des lignes sur une carte, en ne choisissant pas pour chacun, un fait ou aspect marquant pour lidentification et la mémorisation » Temps horaire limité (1h maximum) = approche professorale Utilisation dun récit (et dune animation Power Point éventuelle) pour compléter une carte Croisements récits + cartes. Le B.O. invite à donner du sens au repérage = exemple de litinéraire de Pierre le Grand permettant de faire le lien avec lactivité proposée (fascination pour la puissance maritime des Provinces- Unies, travail au sein de la VOC) + utilisation de documents à titre illustratif Pour ce chapitre on ne parle pas dentrée, donc il ne sagit pas dune réelle mise en perspective mais il est pourtant nécessaire de replacer les Provinces-Unies dans un contexte global!

10 Et la suite? RECIT DIAPO 1 Pierre Ier Alexeïevitch de Russie connu en français sous le nom de Pierre le Grand est né 1672 à Moscou DIAPO 2 et est mort en 1725 à Saint-Pétersbourg. Il fut proclamé tsar, cest-à-dire le prince de Russie dès 1682 à lâge de dix ans avec son frère Ivan puis devient lunique tsar et le premier empereur de l'empire russe de 1721 à Lors de sa jeunesse, en 1696, Pierre annonce la création d'une « Grande Ambassade » avec trois ambassadeurs représentant de Pierre. Plusieurs objectifs expliquent cette décision : aller dans les cours européennes pour nouer des alliances afin de mener une guerre contre l'Empire ottoman DIAPO 3 le voyage est ensuite l'occasion d'approcher la culture occidentale (Etats dEurope de lOuest) apprendre différents métiers manuels et de recruter des spécialistes étrangers, surtout pour la marine de guerre russe Parmi le personnel, se trouvent des interprètes, des écuyers, des médecins, des chirurgiens, des prêtres, des orfèvres. On peut également y observer 35 volontaires dont le but premier est de s'instruire. Pierre, dans la plus grande discrétion se joint à cette ambassade, faisant de lui le premier tsar à quitter l'Empire (...) depuis la fin du XIe siècle. Il partit ainsi, incognito, sous le nom de Pierre Mikhaïlov, en mars La première étape est Rīga DIAPO 4, alors possession suédoise, où la Grande Ambassade est reçue plutôt froidement. Une fois en Prusse DIAPO 5 et y étudia essentiellement l'artillerie tandis que ses diplomates tentent de nouer une alliance contre lEmpire ottoman, avec Frédéric III de Brandebourg, DIAPO 6 futur roi de Prusse. Il fut attiré surtout par les travaux des fabriques, des usines, des arsenaux, des laboratoires, des pharmacies, examinant les ponts, les canaux, les moulins... Mais son principal objectif demeurait l'art maritime, et il se rendit seul à Saardam (Zaandam) et à Amsterdam DIAPO 7 dans l'Empire des Habsbourg, aux Pays-Bas, où il travailla comme simple ouvrier dans les chantiers navals de la Compagnie hollandaise des Indes orientales DIAPO 8 (dans les scieries, les corderies et les docks). Il rend également visite à des chirurgiens et à des dentistes car il se passionne pour l'anatomie humaine. Son voyage se poursuit pendant trois mois en Angleterre, alliée des Provinces-Unies, DIAPO 9 où il approfondit ses connaissances théoriques en matière de construction navale à Deptford (Londres) DIAPO 10 et visita l'université d'Oxford DIAPO 11 ainsi que le château de Windsor (...). Il embaucha à son service 500 ouvriers, ingénieurs, architectes, orfèvres, bombardiers, achetant des modèles de vaisseaux. Il revint en Hollande DIAPO 12, dont il ne put obtenir la flotte sollicitée/demandée contre les Turcs. Il évita la France, car trop alliée avec lEmpire ottoman. Cependant Pierre retournera dans le royaume de France quelques années plus tard lors dune rencontre à Louis XV avec ce témoignage « (...) Le Tsar dit au roi quil avait ouï parler si avantageusement de la France (...) quil navait pas pu sempêcher de quitter pour un temps ses Etats, quoique forts éloignés de la France ; pour contenter lempressement quil avait depuis longtemps de voir par lui-même un royaume si florissant. » Enfin, il se rendit par Dresde à Vienne DIAPO 12 ayant une entrevue décevante avec Léopold Ier du Saint-Empire. En fait, du point de vue politique, la Grande Ambassade sera un échec car aucun État visité n'envisage sérieusement une guerre à court ou long terme contre la Turquie. Tous les intérêts se dirigent en effet alors vers la succession du trône d'Espagne qui se prépare, alliée de la France. La « Grande Ambassade » fut écourtée lorsque Pierre apprit la nouvelle de la révolte des streltsy(les gardes impériaux russes), qui avaient l'intention de replacer l'ex-régente Sophie sur le trône. Pierre, qui se dirigeait vers Venise DIAPO 13, rentra précipitamment à Moscou le 5 septembre 1698, afin d'écraser définitivement la révolte Croisement du récit et du lanimation par le professeur pour compléter la carte des puissances européennes (document 4)

11 Et la suite? Carte à compléter par les élèves (envoi délèves au tableau puis validation du professeur) Proposition de correction (carte détaillée en lien avec le récit, les élèves se contentant de compléter le III. de la légende du document 3): NB : Pierre le Grand ne va pas au Portugal mais est à rajouter sur la carte IMPORTANT : le code couleur est à respecter par les élèves afin de compléter la fin du III. Pour le repérage et lapprentissage…

12 Et la suite? Carte 3 à compléter par les élèves : routes maritimes empruntées + domaines coloniaux (respect du code couleur des puissances européennes) Présentation de documents illustratifs (voir lanimation jointe) pour montrer cette présence européenne à léchelle mondiale : France, Portugal, Espagne et Royaume-Uni (le Royaume de Prusse et lEmpire russe sont avant tout des puissances continentales) en indiquant les routes maritimes empruntées par chaque puissance

13 Et la suite? Exemple de correction Jeu de couleur identique

14 Pour conclure… LA PREMIERE MONDIALISATION Domination économique Domination politique Occident du continent européen Emprise territoriale Echanges + rivalités entre puissances européennes - Routes commerciales - Monopole - Compagnie de commerce - Comptoirs - Volonté douverture (à la différence du Japon + Chine) : imaginaire - Colonies -Etat puissant -Rôle des centres urbains + ports Trace écrite à la fin de lactivité pour expliquer la domination européenne occidentale au début du XVIIIème siècle depuis le XVIème siècle, les puissances européennes dominent des territoires étrangers appelées colonies grâce aux comptoirs et compagnies commerciales lEurope contrôle les routes commerciales en important des produits tropicaux (café, cacao, tabac...) le rôle des marchands et des ports de lAtlantique : ce commerce enrichit notamment le Royaume- Uni qui devient la plus grande puissance économique Où ? lEurope occidentale, Asie du Sud-est + Amérique + Afrique de louest/est Quand ? XVIIIème siècle Pourquoi ? ouverture au monde pour des échanges commerciaux et conquêtes (colonies) Comment ? progrès de la navigation maritime + rôle des ports du littoral atlantique + présence de comptoirs commerciaux et de compagnie de commerce


Télécharger ppt "JDI 4ème – Année scolaire 2011/2012 Académie de Grenoble En quoi les Provinces-Unies sont un symbole de domination et douverture européenne sur le monde."

Présentations similaires


Annonces Google