La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ENSEIGNER LHISTOIRE AU CYCLE 3 Animation pédagogique du 30 mai 2006 V.Montangerand, IEN.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ENSEIGNER LHISTOIRE AU CYCLE 3 Animation pédagogique du 30 mai 2006 V.Montangerand, IEN."— Transcription de la présentation:

1 ENSEIGNER LHISTOIRE AU CYCLE 3 Animation pédagogique du 30 mai 2006 V.Montangerand, IEN

2 Les points forts des programmes Petit retour sur le cycle 2 : « découverte du monde » La diversité des réalités humaines dans lespace et plus encore dans le temps peut déjà être perçue, mais elle ne devient que difficilement lobjet dune connaissance formalisée et organisée. Comme dans les autres cycles de lécole, la démarche sarticule autour dun questionnement guidé par le maître et conduit à des investigations menées par les élèves. Linvestigation nest pas conduite uniquement pour elle-même, elle débouche sur des savoir-faire et des connaissances.

3 « Le temps qui passe » Cycle 2 À cet âge, il ne sagit pas encore de faire de lhistoire. Dans la continuité de lexploration des diverses manifestations de la temporalité entamée en maternelle, les élèves continuent à se doter des instruments leur permettant de structurer le temps et de mesurer les durées. La prise de conscience de réalités ou dévénements du passé et du temps plus ou moins grand qui nous en sépare constitue lautre pôle de ces activités. Le maître prend soin de prendre des exemples locaux et régionaux qui permettent une approche concrète et fournissent les éléments dune culture nécessaire à la compréhension de lenvironnement de lélève.

4 Mise en place dune première frise chronologique pour la classe Classe de CE Année de naissance des enfants de la classe 2010 : entrée au collège XXI ème siècle Années de naissance de nos parents Naissance de la maîtresse Le 1er pas de lhomme sur la lune Construction de notre école Exemple de frise en cycle 2

5 Au cycle 2, apprendre à passer du temps et de lespace vécus personnellement à un temps et un espace perçus et distanciés.

6 Au cycle 3 - Une approche disciplinaire de lhistoire mieux constituée - Aider lélève à construire une intelligence du temps historique : simultanéité continuité irréversibilité rupture courte et longue durée - Respect du déroulement chronologique et des dates significatives

7 Réserver une place prépondérante au territoire français, Insertion du programme dans une approche européenne et parfois même mondiale Pas dexclusion de la dimension régionale la spécificité de lhistoire = « connaissance par traces » Rassembler des documents autour dun sujet, en donner la nature, la date, et lauteur. sources documents Le maître le prépare ainsi à lentrée au collège en lui montrant que lhistoire nest pas une suite de récits merveilleux et imaginaires, et en linitiant à une première forme desprit critique En histoire : on pratique aussi le débat réglé.

8 Chaque époque a été marquée par quelques personnages majeurs, dans lordre politique, mais aussi littéraire, artistique ou scientifique. On noubliera pas, pour autant, le rôle de groupes plus anonymes ni celui des femmes, dont on soulignera la faible place dans la vie publique. Les événements, sont présentés aux élèves à travers des récits de lépoque. Pour lépoque actuelle, utilisation de documents oraux Ces textes, différents des textes de fiction, peuvent ainsi aider les maîtres à « raconter » lhistoire. Ils fournissent aussi la matière dateliers de lecture historique. Utilisation des supports actuels de linformation

9 LIRE DIRE ECRIRE P2002 Réflexion collective Débat réglé Précision du vocabulaire Rigueur du raisonnement Ecriture collective, puis progressivement plus individuelle, dune courte et modeste synthèse Un outil de lélève pour tout le cycle Lire des récits de lépoque ( récits fictionnels) Mise en place d ateliers de lecture historique Lien avec le collège Lexique écrit

10 PROGRAMME du CYCLE 3 Cf. document dapplication des programmes 6 périodes 21 points forts La programmation est laissée à la liberté du conseil de cycle qui doit, cependant, respecter lordre chronologique et ne négliger aucune période, y compris la plus récente.

11 Les maîtres sauront aller à lessentiel, sans se perdre dans des détails ou des développements au-dessus de la compréhension des élèves et qui trouvent normalement leur place dans la suite de la scolarité. Labondance des références signalées dans le contenu du programme, comme la rubrique « Pour aller plus loin », nest pas une incitation à accumuler des connaissances rapidement oubliées, mais doit permettre : Deux mises en garde lexercice de la liberté pédagogique le lien avec lenvironnement régional la réalisation de thèmes détudes les projets artistiques et culturels

12 Une nécessité : une programmation de cycle Oui, mais comment ? 1 : préhistoire2 : antiquité3 : moyen âge 4 : des temps modernes au début de la période napoléonienne 5 XIX ème siècle 6 : XX ème s. et période actuelle 1ère possibilité : diviser les 6 périodes en 3 CE2CM1CM2 Choix peu judicieux : beaucoup dinconvénients pour lélève

13 Les principaux inconvénients Une logique de classe contraire à la logique de cycle : ce choix sous entend quon apprend par couches successives, de manière linéaire : un modèle dapprentissage erroné ; Difficile pour les classes à multiples niveaux : on rassemble tous les CE2, tous les CM1, tous les CM2 : problème deffectifs non équilibrés ; Lenseignant dune classe à 2 ou 3 niveaux dune petite école doit conduire des séances différentes pour chacune de ses sections ; Grand risque davoir oublié ce qui a été enseigné au CE2 quand on arrive au CM2 : pas de réactivation des connaissances

14 2ème possibilité : Chaque année, on visite les 6 périodes à travers des événements différents (changement de focales) : répartition des points forts sur 3 ans Par exemple Année 1Année 2Année 3 Préhistoire Les premières traces de vie humaine F1 Univers symboliqueLes premières traces de vie humaine F2 Antiquité Origine de lhistoire du territoire français Romanisation de la gaule Le début du christianisme Moyen âge Seigneurs et paysans Naissance de la France ( dont J DArc) Les cathédrales Lislam Temps modernes à Napoléon Temps des découvertes Lesclavage La renaissanceDe la monarchie absolue, la révolution française, le 1er empire XIX ème siècle Révolution industrielle, colonisation Difficulté pour la République de simposer Inégalités hommes et femmes Lécole de la fin du XIXème XX ème siècle et monde actuel La planète en guerre Crime contre lhumanité Cinquième république et société en France (les progrès) Les arts Lunion européenne

15 Pour ne pas reproduire les inconvénients du choix 1 Année 1 ne signifie pas forcément CE2 mais peut être la classe de cycle (la 1 ère année que les enfants sont ensemble) Pour classes de cycle : on peut travailler le même thème mais demander un approfondissement différent aux enfants des différentes sections UNE NECESSITE Une programmation rigoureuse pour 3 ans (les enseignants nouvellement nommés sadaptent au choix fait par léquipe) Essayer danticiper ou de prendre en compte des événements particuliers fortement médiatisés (année Mozart, Victor Hugo, les anniversaires…) ou des visites déjà programmées (châteaux forts…) Il nest pas interdit de travailler le même point fort sur 2 ou 3 années mais en choisissant diverses entrées. Ne pas oublier une certaine souplesse (à discuter lors des conseils de cycle)

16 3ème possibilité : un compromis entre choix 1 et 2 1 : préhistoire2 : antiquité3 : moyen âge 4 : des temps modernes au début de la période napoléonienne 5 XIX ème siècle 6 : XX ème s. et période actuelle CE2 : on balaye les 6 périodes à partir dun seul point fort On construit la frise de classe. CM1 et CM2 : on partage les 6 périodes, on étudie dautres points quen CE2, on approfondit. On complète la même frise. Chercher avantages et inconvénients

17 Limportance dune frise pour la classe, à construire avec les élèves On linstalle en année 1 : toutes les périodes sont présentes demblée (travail sur les dates en année 1) Si existence dune frise du commerce, peut être mise en parallèle ; Lannée suivante, elle suit les élèves. On fait du lien. Si on doit la refaire (vétusté), on reprend aussi des éléments vus lannée précédente. On lillustre des personnages, de photographies, de reproductions dœuvres dart, dauteurs rencontrés en littérature, poésie, de musiciens… Il peut être intéressant que les élèves construisent parallèlement une frise individuelle (choix par eux-mêmes des illustrations) Lien également avec les synthèses communes, les exposés…

18 Loutil de cycle pour les élèves Classeur préférable au cahier car évolutif Les documents divers dont les textes à lire, les schémas, les croquis… Les traces écrites (communes et individuelles) de la classe Le vocabulaire de base (cf. document dapplication) Les évaluations sommatives La frise individuelle Ici aussi, donner un statut à la photocopie ! Les conceptions initiales (voir démarche)

19 Questionnement au centre Recours aux documents divers Débattre collectivement et en petits groupes en ayant recours aux documents Ecrire les synthèses Apprendre à apprendre… Lessentiel de la démarche

20 Matériel consignes… objectifs Remarques sur le mode de travail 1. Faire émerger les représentations (conceptions) des élèves Questionnaire, pré-tests, dessins à réaliser, à compléter, QCM, liste de mots avec intrus à entourer et à barrer « Que sais-tu à propos de »... Repérer le point de départ, le « déjà là », les conceptions erronées Travail individuel préférable (garder les traces dans le classeur) 2. Analyse par lenseignant des représentations et repérage de ce qui fait obstacle Repérer les obstacles, établir la carte didentité du groupe pour un sujet donné Recherche des documents, manuels, CDROM … Les 8 étapes

21 Matériel consignes…objectifsRemarques sur le mode de travail 3. En classe : Mise en commun des représentations Il va déjà à ce moment se produire une confrontation didées différentes. Certaines « croyances » vont déjà être déstabilisées par la discussion. Elaboration dune affiche faisant apparaître les conceptions des élèves (y compris les conceptions erronées et contradictoires) Grouper ce qui est identique ou proche. Demander aux élèves comment on va pouvoir vérifier si leurs connaissances sont justes, erronées ou à compléter AFFICHE : lessentiel des idées de la classe sur… Aider les élèves à prendre conscience : que tous ne pensent pas de manière identique sur le sujet ; que tous ont déjà des connaissances quil conviendra de modifier, dapprofondir ; la ou les réponses seront le fruit dun travail ultérieur guidé par le maître mais non donné de manière magistrale. Travail de groupes possible Travail collectif Une phase collective sera nécessaire pour se mettre daccord de ce sur quoi on va plus particulièrement travailler. Rôle de lenseignant : sinterdit de valider ou non les propos des élèves mais adopte une attitude systématique « On devra vérifier… » Les aider à gérer la frustration : « On ne saura pas tout de suite… »

22 Matériel consignes…objectifsRemarques sur le mode de travail 4. Travail en petits groupes à partir de documents adaptés aux élèves On cherche à répondre à une des questions posées en phase précédente (la même pour tous mais avec des documents différents ou des questions différentes selon les groupes) : dispositif bien adapté aux multi niveaux Documents divers dont manuels, outil informatique… Confronter ses savoirs initiaux à divers documents et sources. Nécessité aussi de travailler sur le « comment travailler en groupe ? » - répartition des rôles possible et à changer à chaque séance (secrétaire, contrôleur temps, rapporteur…) - cadrer le temps et lespace - élaboration de règles et affichage Rappel en amont, bilan en aval De la phase 3 : Recherche dune ou plusieurs pistes de travail (en lien avec les programmes) : A quelles questions devra-t-on répondre ? Comment va-t-on faire pour savoir… ?

23 Matériel consignes…objectifsRemarques sur le mode de travail 5. Présentation au groupe classe du travail de groupe ; synthèse et retour sur les représentations initiales ( Que sait-on aujourdhui grâce au travail que nous avons réalisé ?) Conclusion des travaux de groupe avec retour sur les représentations initiales Exposés, affichage des travaux de groupe (pas forcément nécessaire dy passer du temps !) Retour sur laffiche « représentations » : ce quon sait aujourdhui, ce quon a appris Dire ce quon appris Collectif mais Attention aux synthèses longues et exhaustives Lenseignant doit organiser la mise en commun (peut être en plusieurs séances courtes) Il peut aussi faire une leçon plus classique pour répondre à une des questions posées qui nont pas encore trouvé réponse(s). Possibilité de compléter le travail en séance collective : visualiser un film (ou extrait), mise en lien avec dautres champs disciplinaires dont littérature et arts visuels, sciences, …

24 Matériel consignes…objectifsRemarques sur le mode de travail 6. Elaboration collective de la trace écrite. Programme 2002 : progressivement, les élèves seront en mesure délaborer une trace écrite individuelle. Résumé, schéma, cartes…à compléter, à connaître Leur apprendre à redire avec leurs mots les définitions plus savantes des livres, manuels… Constituer progressivement le lexique (ORL) Organiser collectivement la synthèse des travaux, se mettre daccord sur la formulation définitive, sur les documents importants dont il faut garder la trace. Retenir le vocabulaire ALTERNANCE Collectif / Individuel

25 Matériel / consignes…objectifsRemarques sur le mode de travail 7. Préparation de lévaluation sommative : Stabilisation des notions Imaginer les questions qui pourraient être posées en contrôle ; Trouver des questions à partir de documents..Bien préciser aux élèves en quoi va consister lévaluation (compléter un schéma, connaître du vocabulaire, des définitions, remplir une carte…) Chaque groupe élabore des questions et doit pouvoir y répondre. Un groupe interroge sous forme ludique un autre groupe Anticiper sur le contrôle des acquis, faire le point sur ce quil faut savoir Acquérir des outils méthodologiques Travaux de groupe Temps individuel pour lapprentissage de la leçon (maison, étude dirigée) Lenseignant peut aussi mettre au propre toutes les questions trouvées au sein des groupes. Il peut aussi sengager de donner une question de chacun des groupes pour le contrôle.(effet stimulant)

26 Matériel / consignes…objectifsRemarques sur le mode de travail 8. Evaluation sommative et analyse des résultats Travail écritContrôler les acquis des élèves Évaluer son enseignement Individuel Éviter les seuls textes à trous Penser aussi à varier les modalités de questionnement Il sagit dune pédagogie qui permet aux enfants de se questionner et de chercher, avec laide de lenseignant, des réponses aux questions posées, en ayant recours à divers documents qui font autorité ou débat. On est à lopposé dune conception ancienne de lenseignement où le maître pose seul des questions à des élèves qui ne sont là que pour répondre, et pour certains à des questions quils ne se sont eux-mêmes jamais posées.


Télécharger ppt "ENSEIGNER LHISTOIRE AU CYCLE 3 Animation pédagogique du 30 mai 2006 V.Montangerand, IEN."

Présentations similaires


Annonces Google