La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ENSEIGNER LHISTOIRE AU CYCLE 3 Le point sur les programmes Une séance et ses composants Analyse de la séance Programmation : choix déquipe Des outils pour.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ENSEIGNER LHISTOIRE AU CYCLE 3 Le point sur les programmes Une séance et ses composants Analyse de la séance Programmation : choix déquipe Des outils pour."— Transcription de la présentation:

1 ENSEIGNER LHISTOIRE AU CYCLE 3 Le point sur les programmes Une séance et ses composants Analyse de la séance Programmation : choix déquipe Des outils pour lélève Orientation pour la suite de lanimation

2 Un point sur les programmes 2008… Lhistoire intègre la « culture humaniste ». « Elles [histoire et géographie] développent, chez lélève, curiosité, sens de lobservation et esprit critique. Les travaux des élèves feront lobjet décrits divers, par exemple des résumés et frises chronologiques, des cartes et croquis… » Histoire – géographie - instruction civique et morale = 78 heures annuelles Soit environ 2h15 par semaine pour les 3 matières. Au lieu de 3h à 3h30 pour les programmes La référence au socle commun dans les attitudes et dans les capacités du pilier culture humaniste conforte la place de lenseignement de lhistoire. Les piliers 6 & 7 fournissent de nombreuses pistes pour opérationnaliser les activités en histoire…

3 Quelques éléments de départ… Le mot histoire vient du grec historia (enquête). Cette notion de questionnement est primordial avec les élèves. Une démarche de type scientifique qui va privilégier ce questionnement par rapport à lencyclopédisme. (Concept de la date) 1515 ? Respecter lordre chronologique et ne négliger aucune période. Nécessité d une programmation sur le cycle.

4 Quelles sont les causes de la première guerre mondiale ? Dans un premier temps, individuellement, vous notez rapidement dans un coin de votre feuille votre réponse à cette question. Toujours individuellement, vous prenez connaissance des documents proposés et vous effectuez la fiche sur le document 4. Ensuite vous échangez dans le groupe, vos interrogations sur la question de départ et sur le document 4. Vous essayez de trouver le maximum de causes pour expliquer ce conflit. Vous justifierez rapidement vos propositions. Désignez quelquun qui présentera les conclusions du groupe.

5 Il éveille la curiosité, provoque des réactions plus ou moins fortes. Il questionne et participe à la problématisation. Cest le support de la recherche… Le document Il informe. Fonction première et il est nécessaire de se pencher sur sa véracité. Il illustre la leçon. Il peut devenir une référence présente dans la classe… Est document tout ce qui peut constituer un témoignage sur la question étudiée.

6 Accessibles du niveau de lélève. (vocabulaire, références culturelles, situation dans le temps…) Limité en nombre (2 ou 3) pour éviter une surcharge. Les documents Lisibles et clairs. Photocopies sombres. Manuels, rétro ou vidéo projecteur. Accompagnés de consignes claires et adaptées à lobjectif fixé… Doit répondre à quelques règles incontournables

7 Analyser un document… –Type de document ? (texte, image, tableau, photographie, enregistrement sonore, video ?) –Document source ? reconstitution ? –Texte historique ? texte de composition ? –Auteur ? date ? contexte ? –Que nous apprend-t-il sil sagit dun document source ? –Que nous apprend-t-il sil sagit dune reconstitution ? dun tableau ? / point de vue (auteur, photographe) / époque, contexte politique de lépoque

8 Vercingétorix jette ses armes devant César, tableau de L.Royer (1888)

9 Reconstitution d'une enceinte et des pièges: archéodrome de Bourgogne.archéodrome de Bourgogne

10

11 Alise-Sainte-Reine en Bourgogne site présumé dAlésia Mur de l'oppidum sur le plateau de Gergovie.oppidum

12 Questionnement au centre Recours aux documents divers Débattre collectivement et en petits groupes en ayant recours aux documents Ecrire une synthèses Apprendre à apprendre… Lessentiel de la démarche

13 Faire émerger les représentations des élèves Question(s), pré-tests, QCM, liste de mots avec intrus à entourer et à barrer « Que sais-tu à propos de »... Repérer le point de départ, le « déjà là », les conceptions erronées Travail individuel préférable (garder les traces dans le classeur) Mise en commun des représentations Il va déjà à ce moment se produire une confrontation didées différentes. Certaines « croyances » vont déjà être déstabilisées par la discussion. Possibilité délaborer une affiche faisant apparaître les toutes conceptions des élèves Grouper ce qui est identique ou proche. Demander aux élèves comment on va pouvoir vérifier si leurs connaissances sont justes, erronées ou à compléter Rôle de lenseignant : sinterdit de valider ou non les propos des élèves mais adopte une attitude systématique « On devra vérifier… » Les aider à gérer la frustration : « On ne saura pas tout de suite… » Aider les élèves à prendre conscience : que tous ne pensent pas de manière identique sur le sujet ; que tous ont déjà des connaissances quil conviendra de modifier, dapprofondir ; la ou les réponses seront le fruit dun travail ultérieur guidé par le maître mais non donné de manière magistrale. Travail de groupes

14 Travail en petits groupes à partir de documents adaptés aux élèves On cherche à répondre à une des questions posées en phase précédente (la même pour tous mais avec des documents différents ou des questions différentes selon les groupes) : dispositif bien adapté aux multi niveaux Documents divers dont manuels, outil informatique… Confronter ses savoirs initiaux à divers documents et sources. Nécessité aussi de travailler sur le « comment travailler en développer le travail de groupe (répartition des rôles possible et à changer à chaque séance secrétaire, contrôleur temps, rapporteur…) Présentation au groupe classe du travail de groupe ; synthèse et retour sur les représentations initiales ( Que sait-on aujourdhui grâce au travail que nous avons réalisé ?) Conclusion des travaux de groupe avec retour sur les représentations initiales Exposés, affichage des travaux de groupe (pas forcément nécessaire dy passer du temps !) Dire ce quon appris Collectif mais Attention aux synthèses longues et exhaustives Lenseignant doit organiser la mise en commun (peut être en plusieurs séances courtes) Il peut aussi faire une leçon plus classique pour répondre à une des questions posées qui nont pas encore trouvé réponse(s). Possibilité de compléter le travail en séance collective : visualiser un film (ou extrait), mise en lien avec dautres champs disciplinaires dont littérature et arts visuels, sciences, …

15 Elaboration collective de la trace écrite.. Résumé, schéma, cartes…à compléter, à connaître Leur apprendre à redire avec leurs mots les définitions plus savantes des livres, manuels… Constituer progressivement le lexique (ORL) Organiser collectivement la synthèse des travaux, se mettre daccord sur la formulation définitive, sur les documents importants dont il faut garder la trace. Retenir le vocabulaire

16 Matériel / consignes…objectifsRemarques sur le mode de travail 7. Préparation de lévaluation sommative : Stabilisation des notions Imaginer les questions qui pourraient être posées en contrôle ; Trouver des questions à partir de documents..Bien préciser aux élèves en quoi va consister lévaluation (compléter un schéma, connaître du vocabulaire, des définitions, remplir une carte…) Chaque groupe élabore des questions et doit pouvoir y répondre. Un groupe interroge sous forme ludique un autre groupe Anticiper sur le contrôle des acquis, faire le point sur ce quil faut savoir Acquérir des outils méthodologiques Travaux de groupe Temps individuel pour lapprentissage de la leçon (maison, étude dirigée) Lenseignant peut aussi mettre au propre toutes les questions trouvées au sein des groupes. Il peut aussi sengager de donner une question de chacun des groupes pour le contrôle.(effet stimulant)

17 Matériel / consignes…objectifsRemarques sur le mode de travail 8. Evaluation sommative et analyse des résultats Travail écritContrôler les acquis des élèves Évaluer son enseignement Individuel Éviter les seuls textes à trous Penser aussi à varier les modalités de questionnement Il sagit dune pédagogie qui permet aux enfants de se questionner et de chercher, avec laide de lenseignant, des réponses aux questions posées, en ayant recours à divers documents qui font autorité ou débat. On est à lopposé dune conception ancienne de lenseignement où le maître pose seul des questions à des élèves qui ne sont là que pour répondre, et pour certains à des questions quils ne se sont eux-mêmes jamais posées.

18 Une nécessité : une programmation de cycle préhistoireantiquitémoyen âge Les temps modernes La révolution Française & le XIX ème siècle Le XX ème s. et Notre époque 1ère possibilité : diviser les 6 périodes dans les 3 années du cycle. CE2 CM1 CM2 Les périodes les plus anciennes au CE2 là où les enfants ont une perception moins établie du temps. Deux périodes sur lannée (4 mois chacune). Oubli en CM2 de ce que lon a vu au CE2. Aucun passerelle possible entre les périodes. Peu propice au travail de cycle. Lenseignant dune classe à 2 ou 3 niveaux dune petite école doit conduire des séances différentes pour chacune de ses sections.

19 Une programmation spiralaire Chaque année, on visite les 6 périodes à travers des événements différents (changement de focales en fonction de lâge et des capacités) : répartition des points forts sur 3 ans Par exemple Année 1Année 2Année 3 Préhistoire Les premières traces de vie humaine Lapparition de lartLa maîtrise du fer et de lagriculture Antiquité Les gaulois Romanisation de la gaule Le début du christianisme Moyen âge Seigneurs et paysans La guerre de cent ansLes cathédrales Lislam Temps modernes Temps des découvertes La renaissanceLa monarchie absolue les Lumières, Lesclavage La révolution française et le XIX ème siècle Révolution française et lempire La révolution industrielle La colonisation Linstallation de la république XX ème siècle et monde actuel La planète en guerreLa société en FranceCrimes contre lhumanité. La construction européenne et la 5 ème république

20 3ème possibilité : un compromis entre choix 1 et 2 CE2 : on balaye les 6 périodes à partir dun seul point fort On construit la frise de classe. CM1 et CM2 : on partage les 6 périodes, on étudie dautres points quen CE2, on approfondit. On complète la même frise. préhistoireantiquitémoyen âge Les temps modernes La révolution Française & le XIX ème siècle Le XX ème s. et notre époque

21 Limportance dune frise pour la classe, à construire avec les élèves Toutes les périodes sont présentes demblée (travail sur les dates à chaque année du cycle). Voir proposition dactivité sur la fixation des grandes périodes.. Si existence dune frise du commerce, peut être mise en parallèle ; Lannée suivante, elle suit les élèves. On fait du lien. Si on doit la refaire (vétusté), on reprend aussi des éléments vus lannée précédente. On lillustre des personnages, de photographies, de reproductions dœuvres dart, dauteurs rencontrés en littérature, poésie, de musiciens… Il peut être intéressant que les élèves construisent parallèlement une frise individuelle (choix par eux-mêmes des illustrations) Lien également avec les synthèses communes, les exposés…

22 Loutil de cycle pour les élèves Classeur préférable au cahier car évolutif Les documents divers dont les textes à lire, les schémas, les croquis… Les traces écrites (communes et individuelles) de la classe Le vocabulaire de base (cf. programme) Les évaluations sommatives La frise individuelle Les conceptions initiales (voir démarche)


Télécharger ppt "ENSEIGNER LHISTOIRE AU CYCLE 3 Le point sur les programmes Une séance et ses composants Analyse de la séance Programmation : choix déquipe Des outils pour."

Présentations similaires


Annonces Google