La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Formation des AVS 11 janvier 2011 Véronique MONTANGERAND Inspectrice de lEducation Nationale en charge de ladaptation et la scolarisation des élèves handicapés.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Formation des AVS 11 janvier 2011 Véronique MONTANGERAND Inspectrice de lEducation Nationale en charge de ladaptation et la scolarisation des élèves handicapés."— Transcription de la présentation:

1 Formation des AVS 11 janvier 2011 Véronique MONTANGERAND Inspectrice de lEducation Nationale en charge de ladaptation et la scolarisation des élèves handicapés Nord Isère

2 Lécole en France Le ministre de lÉducation Nationale Ici se décide la politique éducative du pays (notamment les textes) Différents niveaux hiérarchique pour sassurer de la mise en application sur le terrain Le territoire français découpé en académie (qui réunit plusieurs départements sauf pour Paris) A la tête de lacadémie, le Recteur dAcadémie représente le MEN sur ce territoire. Dans chaque département, un Inspecteur dAcadémie dirige les services départementaux de lEducation Nationale. Académie de Grenoble (Drôme, Ardèche, Isère, Savoie et Haute Savoie) Monsieur AUDÉOUD Pour le département de lIsère, lIA DSDEN Mme LESKO

3 Pour le 1 er degré IA DSDEN Le département est découpé en circonscriptions. Dans lIsère, 21 circonscriptions + 2 circonscriptions ASH Sur une circonscription un certain nombre décoles (maternelles, élémentaires, primaires) du secteur public et privé sous contrat. A la tête de chaque circonscription un Inspecteur de lEducation nationale (supérieur hiérarchique des enseignants du premier degré) Dans une école, un directeur décole avec des enseignants adjoints (+ autre personnel : ATSEM, AVS, EVS…) Locaux et budgets de fonctionnement : commune

4 Pour le 2 nd degré Collège Lycée (général, technologique, professionnel) Un chef détablissement : responsable hiérarchique des professeurs Un(e) principal (e) Un(e) proviseur(e) Des professeurs de lycée et collège (PLC), des PLP, un ou plusieurs CPE, + autres personnels Locaux et budgets de fonctionnement : conseil général Locaux et budgets de fonctionnement : conseil régional Une responsabilité juridique avec un conseil dadministration (autonomie des établissements) Contrôle par les corps dinspection du second degré : IA IPR, IEN ET et IEN EG… DES EPLE : établissements publics locaux denseignement

5 Scolarité primaire Scolarité secondaire Maternelle (TPS) - PS- MS - GS Elementaire Cycle des apprentissages fondamentaux CP – CE1 Cycle des approfondissements CE2 – CM1- CM2 Collège Cycle dadaptation : 6 ème Cycle central : 5 ème et 4 ème Cycle dorientation : 3 ème Lycée 2 nd, 1 ère, Terminale (générale, technologique ou professionnelle) 1 ère et 2éme année de CAP Scolarité obligatoire CLIS ULIS SEGPA

6 Pour tous les niveaux de classe, pour tous les domaines, champs disciplinaires et disciplines Le Ministère de lEducation Nationale définit Des programmes officiels qui doivent être respectés. Adaptation des programmes dans certaines classes ou dispositifs : CLIS, ULIS, SEGPA… Depuis 2006, mise en œuvre du socle commun de compétences et de connaissances qui définit ce que nul ne doit ignorer L'enseignement obligatoire ne se réduit pas au socle commun. Il en constitue le fondement. Il détermine ce que nul n'est censé ignorer en fin de scolarité obligatoire sous peine de se trouver marginalisé.

7 Les 7 compétences du socle 1.la maîtrise de la langue française 2. la pratique d'une langue vivante étrangère 3. les compétences de base en mathématiques et la culture scientifique et technologique 4. la maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication 5. la culture humaniste 6. les compétences sociales et civiques 7. les compétences de l'autonomie et de l'initiative des élèves.

8 Loi du 11 février 2005 et la scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers Loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées

9 La loi du 11 février 2005 définit le handicap en spécifiant les bénéficiaires « Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de la santé invalidant. »

10 Trois principes clés Garantir aux personne handicapées le libre choix de leur projet de vie grâce au droit de compensation des conséquences de leur handicap et à un revenu d'existence favorisant une vie autonome digne. Permettre la participation effective des personnes handicapées à la vie sociale en développant l'organisation de la cité autour du principe d'accessibibilité généralisée, qu'il s'agisse de l'école, de l'emploi, des transports, du cadre bâti ou encore de la culture et des loisirs. Placer la personne handicapée au centre des dispositifs qui la concernent en substituant une logique de service à une logique administative. Compensation Accessibilité Personne handic, au centre de son projet de vie

11 Création d'un réseau d'animation, cad une maison départementale des personnes handicapées M.D.P.H. qui constitue un « guichet unique » pour les personnes handicapées La M.D.P.H. est un groupement d'intérêt public (G.I.P.) placé sous la tutelle administrative et financière du Président du Conseil Général En Isère, choix dappeler la MDPH la MDA (maison départementale de lAutonomie) A ce titre,

12 Au niveau départemental, une organisation bicéphale Maison départementale des personnes handicapées Commission des droits et de lautonomie Lieu de décision pour les prestations légales spécialisées et les orientations. « La maison départementale exerce une mission daccueil, dinformation, daccompagnement et de conseil des personnes handicapées et de leur famille ainsi que de sensibilisation de tous les citoyens aux handicaps. Loi 11 février 2005

13 Architecture institutionnelle pour la politique du handicap Régional Départemental Pilotage et répartition des financements C.N.S.A. Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie administrée par un directeur, assistée d'un conseil et d'un conseil scientifique Programmation des équipements Gestion de proximité P.I.P.E.C. Programme interdépartemental de prise en charge P.H. (enfants et adultes) établi par le Préfet de région (liens DRASS/DDASS, ARH,CRAM) M.D.P.H. Maison départementale des personnes handicapées C.D.A. Commission des droits et de l'autonomie National Président du Conseil général tutelle admistrative et financière de MDPH Le Préfet et ARS tutelle administrative et financière sur établissements et services médico-sociaux

14 Les 8 missions des MDPH 1. Accompagnement - Médiation 2. Suivi de la compensation 3. Attribution des prestations 4. Elaboration du plan de compensation 5. Evaluation 6. Aide à la définition du projet de vie 7. Accueil- Ecoute Personne handicapée 8. Information Grand public

15 Parents Aidés par l enseignant référent MDA Dossier ( volet médical, social, pédagogique si lécole est concernée…) Etude par léquipe pluridisciplinaire de la MDA - Détermination dun taux de handicap - Elaboration de propositions de compensations (alloc, AVS, aménagements…) - Proposition dorientation (CLIS, ULIS, établissements…) Passage en CDAPH : décision(s) dattribution de la compensation, ou de lorientation Plan de compensation / PPS Celle(s) qui concernent lécole : AVS, orientation CLIS/ULIS seront traitées par les services de lEN. Autre orientation (IME, ITEP) : relève du médico social Mise en œuvre du PPS par l équipe de suivi de scolarisation (parents, enseignants, directeur, psy sco, médecin scolaire, …, toute personne intervenant auprès de lenfant : acteurs du soin, …) réunie et animée par lenseignant référent Interlocuteur privilégié Le cheminement dun dossier

16 Les 6 missions de l enseignant référent 1. ADMINISTRER Rédaction et Diffusion des comptes rendus des réunions de l ESS Constitution et mise à jour du dossier de suivi de la scolarisation 2. AIDER Aider les familles à saisir la MDPH Se placer en position d aide et de conseils (sans positionnement hiérarchique) 3. ANIMER Réunion et animation de léquipe de suivi de la scolarisation 4. INFORMER Mission essentielle daccueil et dinformation des familles. Transmission à léquipe pluridisciplinaire de tout document ou toute observation pour éclairer sur la situation ou les besoins dun élève handicapé. 5. RELIER 6. VEILLER Assurer la meilleure mise en œuvre possible du PPS

17 une conséquence de la loi du 11 février 2005 en faveur de lautonomie des personnes handicapés scolariser les enfants handicapés, si possible en milieu ordinaire, dans une classe ordinaire une aide humaine apportée à lenfant handicapé scolarisé en milieu ordinaire pour lui faciliter laccession aux connaissances et compétences prévues dans les programmes actuellement en vigueur = un élément de la compensation Même pour ceux et celles exerçant en écoles privées, cest léducation nationale qui vous recrute et vous rémunère pour assurer une mission de service public. Même si vous nêtes pas fonctionnaires à proprement parler, vous êtes soumis aux mêmes obligations, mêmes devoirs. Vous bénéficiez également de droit. Assiduité Ponctualité Assurer les missions pour lesquels vous Touchez une rémunération Laïcité Secret professionnel partagé Les auxiliaires de vie scolaire Droits et devoirs Des obligations Des droits à la formation à se syndiquer…

18 QUELQUES REMARQUES ET CONSEILS

19 Pour vous aider -les équipes enseignantes avec le directeur : durant votre temps de service, vous êtes placés sous lautorité fonctionnelle du directeur de lécole -les enseignants référents -le conseiller pédagogique ASH en charge du dossier des AVS Thierry Lagana -les CPC ASH -LIEN ASH AVS Contribue à aider ces enfants fragiles à affronter ladversité (Ph Meirieu) Un facteur de résilience Exercice dune mission fondamentale pour la réussite de la scolarisation des enfants en sdh Des satisfactions mais aussi des difficultés Enseignant de la classe : responsable de la mise en œuvre du projet pédagogique de lélève handicapé Etre à lécoute des demandes des enseignants, oser les questionner Savoir aussi prendre des initiatives à condition quelles ne soient pas en contradiction avec la pédagogie de lenseignant de la classe Et en les souemttant à lenseignant de la classe pour validation

20 Il y a aussi souffrance pour les élèves et leurs familles quand on est touché par la difficulté/ léchec A propos de la souffrance liée au handicap Ce qui fait souffrir : être différent de manière remarquable On fait toujours lapologie de la différence = une richesse Mais lhomme a besoin fondamentalement de trouver du même et de se reconnaître dans le regard de lautre. Pour la personne handicapée Pour la famille Les parents de lenfant handicapé doivent accomplir un long cheminement comparable au travail de deuil = pas de jugement, ils font ce quils peuvent et du mieux quils peuvent. Une exigence = savoir faire preuve dempathie Important que les familles vous repèrent Mais attention aux relations fusionnelles, restez professionnel éviter les discussions hors cadre, sans lenseignant

21 En ESS : ne pas prendre la place de lenseignant pour évoquer les difficultés et les progrès des enfants – attendre que lenseignant référent vous invite à vous exprimer. Avec les enfants dont vous vous occupez Une relation privilégiée va forcément se construire Etre vigilant pour éviter les dérives fusionnelles : ne jamais oublier que vous êtes dans un cadre professionnel. Ce ne sont pas vos enfants. Pour autant, important dêtre humain et profondément bienveillant.

22 Lempathie Etre disponible aux autres Ouvrir suffisamment son cadre de référence pour permettre à celui de lautre de sexprimer. Montrer une authenticité dans la relation : Oser exprimer son ressenti La contenance Quelques attitudes professionnelles essentielles La congruence Empathie SympathieAntipathie

23 La contenance Explication théorique : BION Bébé Mère Éléments Mettre du sens dans ce qui a priori nen a pas En évitant les réponses en miroir, destructrices Par la parole, des gestes rassurants, un regard bienveillant


Télécharger ppt "Formation des AVS 11 janvier 2011 Véronique MONTANGERAND Inspectrice de lEducation Nationale en charge de ladaptation et la scolarisation des élèves handicapés."

Présentations similaires


Annonces Google