La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Formation des Auxiliaires de Vie Scolaire 12 janvier 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Formation des Auxiliaires de Vie Scolaire 12 janvier 2011."— Transcription de la présentation:

1 Formation des Auxiliaires de Vie Scolaire 12 janvier 2011

2 La Loi du 11 février 2005 ou « loi pour légalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées ».

3 Définition du handicap Constitue un handicap au sens de la présente loi, toute limitation dactivité ou restriction de participation à la vie en société, subie dans son environnement par une personne, en raison : dune altération substantielle, durable ou définitive, dune ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, dun polyhandicap ou dun trouble de santé invalidant »

4 4 principes forts : L'accessibilité généralisée pour tous les domaines de la vie sociale : éducation, emploi, cadre bâti transports.... Le droit à compensation des conséquences du handicap. (quels que soient l'origine et le nature de sa déficience, son âge ou son mode de vie) La participation et la proximité, mises en oeuvre par la création des Maisons départementales des personnes handicapées. La personne handicapée est au centre du dispositif.

5 Présentation de la MDPH

6 Les missions de la MDPH accueil et information du public handicapé. accompagnement et conseil des personnes handicapées et de leurs familles. Aide à la formulation du projet de vie. mise en place et organisation de l équipe d évaluation pluridisciplinaire. élaboration des plans de compensation. sensibilisation de tous les citoyens au handicap

7 Les missions de la MDPH (suite) mise en place et organisation de la Commission des Droits et de l Autonomie des Personnes Handicapées. Aide à la mise en œuvre des décisions de la CDA. Mise en œuvre d une médiation suite aux décisions de la CDA. gestion du fonds départemental de compensation du handicap. mise en place d un référent insertion professionnelle.

8 PROCESSUS DUNE DEMANDE ACCUEIL À la MDPH, auprès des partenaires par accueil, tél, fax, mel ou courrier 4 mois de traitement INSTRUCTION Réception des formulaires et du certificat médical Accusé réception EVALUATION Par une équipe pluridisciplinaire Élaboration du Plan Personnalisé de Compensation DECISION Par la CDA Accès aux droits et notamment à la Prestation de Compensation du Handicap accompagnement

9 Le projet de vie « Le projet de vie est la contribution de la personne handicapée, ou de son représentant légal, à la définition de ses besoins de compensation ». Elle y exprime : – ses aspirations et ses souhaits, – ses capacités et ses aptitudes, Elle y précise ses limitations dactivité ou restrictions de participation à la vie en société quelle rencontre du fait de son handicap »

10 Lévaluation Elle consiste à évaluer pour chaque dimension de la situation de vie, les besoins à partir de : – Laptitude de la personne – Laptitude de la personne (dans un environnement standard) – La réalisation effective – La réalisation effective (dans son environnement réel) – Les facteurs environnementaux – Les facteurs environnementaux qui peuvent expliquer les écarts éventuels entre capacités et réalisation effective.

11 Limportance de léquipe pluridisciplinaire Léquipe pluridisciplinaire est à la fois : – DIVERSE – DIVERSE dans ses expertises, dans sa configuration, – UNE – UNE pour la préparation des PPC, la qualité de la réponse apportée, Elle sappuie sur des conventionnements avec des compétences externes, des éléments de contrôle interne et une nécessaire coordination

12 Le plan de compensation un plan é labor é en consid é ration des besoins et des aspirations de la personne handicap é e tels qu'ils sont exprim é s dans son projet de vie « Les besoins de compensation sont inscrits dans un plan é labor é en consid é ration des besoins et des aspirations de la personne handicap é e tels qu'ils sont exprim é s dans son projet de vie, formul é par la personne elle-même ou, à d é faut, avec ou pour elle par son repr é sentant l é gal lorsqu'elle ne peut exprimer son avis. »

13 Le Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) Le PPS est une partie du Plan Personnalisé de Compensation. Les mesures inscrites dans le PPS le sont également dans le PPC. Il propose les modalités de déroulement de la scolarité coordonnées avec les mesures permettant l'accompagnement de celle-ci. Il est décidé par la Commission des Droits et de lAutonomie après avoir été élaboré par les Equipes Pluridisciplinaires.

14 L'enseignant référent Informe, conseille, les parents pour saisir la MDPH et constituer un dossier. Accompagne l' équipe pédagogique et les parents si nécessaire S'assure de la mise en oeuvre du PPS ainsi que de sa cohérence. Anime les équipes de suivi de la scolarisation.

15 Équipe de suivi de la scolarisation Est composée obligatoirement des parents, ou responsables légaux, les enseignants concernés, les professionnels de l'éducation, de la santé, des services sociaux. Elle est organisée par l'enseignant référent. Veille sur le bon déroulement du parcours scolaire S'assure que la scolarité est conforme au PPS Informe l'IEN concerné Rend compte à l'Équipe Pluridisciplinaire de la MDPH pour permettre les adaptations nécessaires.

16 La Commission des Droits et de lAutonomie (CDA)

17 La CDA : Composition Commission des droits et de lautonomie 25 membres du département des services de l État des organisations syndicales des organismes de protection sociale des associations de parents d élèves Des associations de personnes handicapées et de leurs famille, (au moins un tiers) du CDCPH des représentants des organismes gestionnaires d établissements ou de services.

18 La CDA : Compétences Commission des droits et de l autonomie Orienter la personne handicapée vers les établissements et services d accueil Reconnaître la qualité de travailleur handicapé Apprécier lattribution de certaines prestations: AAH, AEEH, PCH Obtention de CARTES

19 Les auxiliaires de vie scolaire Les auxiliaires de vie scolaire individuels (AVS-i) Attribution par la CDA dun temps daccompagnement pour la scolarisation en milieu ordinaire de lélève handicapé : cest un auxiliaire de vie scolaire individuel (AVS.i) qui assure alors cette mission. Les auxiliaires de vie scolaire collectifs (AVS-co) Dans les structures de scolarisation collective (CLIS ou UPI), lhétérogénéité des groupes et la complexité des actions éducatives et pédagogiques peuvent rendre souhaitable auprès des enseignants la présence dun autre adulte susceptible de leur apporter une aide : ce sont des auxiliaires de vie scolaire collectifs qui assurent cette mission.

20 1. interventions dans la classe définies en concertation avec lenseignant (aide pour écrire ou manipuler le matériel dont lélève a besoin) ou en dehors des temps denseignement (interclasses, repas…). LAVS peut aider à linstallation matérielle de lélève au sein de la classe (postes informatiques, aides techniques diverses…). LAVS peut également accompagner lélève handicapé dans la réalisation de tâches scolaires, sans jamais se substituer à lenseignant. Les missions des AVS

21 2. participations aux sorties de classes occasionnelles ou régulières. Sa présence permet également que lélève ne soit pas exclu des activités physiques et sportives, dès lors que laccessibilité des aires de sport est effective. 3. accomplissement de gestes techniques ne requérant pas une qualification médicale ou paramédicale particulière. 4. collaboration au suivi des projets personnalisés de scolarisation (réunions délaboration ou de régulation du PPS de lélève, participation aux rencontres avec la famille, réunion de léquipe éducative…) dans la mesure du nécessaire et du possible.


Télécharger ppt "Formation des Auxiliaires de Vie Scolaire 12 janvier 2011."

Présentations similaires


Annonces Google