La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les débuts du judaïsme Présentation pour les journées de formation consacrées aux nouveaux programmes de collège de sixième. Ce diaporama est destiné aux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les débuts du judaïsme Présentation pour les journées de formation consacrées aux nouveaux programmes de collège de sixième. Ce diaporama est destiné aux."— Transcription de la présentation:

1 Les débuts du judaïsme Présentation pour les journées de formation consacrées aux nouveaux programmes de collège de sixième. Ce diaporama est destiné aux professeurs et non directement aux élèves. Il sagit dune mise en perspective de cette question du nouveau programme pour en comprendre les enjeux.

2 Programme de 1995 Programme de 2008 Le peuple de la Bible : les HébreuxLes débuts du judaïsme Thème 1 de la partie IV : les débuts du judaïsme et du christianisme 3 à 4 heures ½ des 20 % environ du temps consacré à lHistoire soit 3 à 4 heures - La question est placée entre lEgypte (II-Ier millénaire av. J.-C. et la Grèce ancienne (VIIème siècle av. J.-C…) - Les repères chronologiques indiquent « le temps de la Bible (II-Ier millénaire av. J.-C. - La question est volontairement placée après celle sur Rome, en particulier après son thème 2 : « lEmpire : lEmpereur, la ville, la romanisation » - Les repères chronologiques couvrent une période comprise entre le VIIème siècle av. J.-C. et le Ier après J.-C. Un ancrage bien différent, une approche différente sur une période plus tardive

3 Programme de 1995 Programme de 2008 CONNAISSANCES Menacés dans leur existence par de puissants empires aux VIIIe et VIe siècles avant J.-C., les Hébreux du royaume de Juda mettent par écrit leurs traditions (premiers livres de la Bible). Quelques uns des grands récits de la Bible sont étudiés comme fondements du judaïsme. La destruction du second Temple par les Romains (70 ap. J.-C.) précipite la diaspora et entraîne lorganisation du judaïsme rabbinique. Létude des Hébreux est abordée à partie de la Bible, document historique majeur et livre fondateur de la première religion monothéiste de lAntiquité, et des sources archéologiques. Deux perspectives bien différentes : le nouveau programme nous invite à étudier plutôt un courant religieux quun « peuple » dune part, ancré dans une période plus tardive que dans lancien programme dautre part, qui facilite aussi létude des débuts du christianisme

4 Programme de 1995 Programme de 2008 DÉMARCHES Létude commence par la contextualisation de lécriture de la Bible, (limpérialisme des empires mésopotamiens, le roi Josias, lexil à Babylone). Extraits de la Bible au choix : le récit de la création, Abraham et sa descendance, Moïse, le royaume unifié de David et Salomon… Létude débouche sur une carte de la diaspora. Létude des Hébreux est abordée à partie de la Bible, document historique majeur et livre fondateur de la première religion monothéiste de lAntiquité, et des sources archéologiques. Impératif du nouveau programme : historiciser cette thématique, bien distinguer ce qui relève de lhistoire et ce qui relève de la croyance ! Replacer les éléments dans leur contexte historique. Sintéresser à un courant religieux…(cf. judaïsme rabbinique)

5 -Carte : le croissant fertile. -Repères chronologiques : le temps de la Bible (II-Ier millénaire av. J.-C. - Documents : extraits de la Bible, le temple de Jérusalem CAPACITÉS Connaître et utiliser les repères suivants : La Palestine, Jérusalem sur une carte du Croissant fertile et sur une carte de lempire romain Début de lécriture de la Bible : VIIIe siècle av. J.-C. Destruction du second Temple : 70 ap. J.-C Raconter Quelques uns des grands récits de la Bible Décrire Les principaux éléments de croyance Le phénomène de la diaspora Programme de 1995 Projet de Programme en consultation 2008 Programme officiel de 2008 CAPACITÉS Connaître et utiliser les repères suivants : La Palestine, Jérusalem sur une carte de lempire romain Début de lécriture de la Bible : VIIIe siècle av. J.-C. Destruction du second Temple : 70 ap. J.-C Raconter et expliquer : Quelques uns des grands récits de la Bible Décrire et expliquer la diaspora

6 Il convient donc, si le professeur suit lordre du programme, de prendre garde à éviter deux écueils : - présenter le judaïsme comme une introduction au christianisme - décrire le christianisme comme laccomplissement du judaïsme Dans les deux cas, cela reviendrait à adopter un point de vue confessionnel, chrétien, et non un point de vue scientifique. => Parler de filiation ne doit pas amener à une hiérarchisation ! Eviter les écueils !

7 Les débuts du christianisme Présentation pour les journées de formation consacrées aux nouveaux programmes de collège de sixième. Une grande partie de ce travail a été réalisé par Christian Bernard, professeur honoraire dhistoire-géographie, que nous remercions pour son investissement. Cette proposition est destinée aux professeurs et non directement aux élèves. En fonction de la problématique et des choix de lenseignant, certaines pistes seront exploitées ou non, pour permettre le traitement du thème dans les volumes horaires impartis, en fonction de la progression des apprentissages bâtie par léquipe disciplinaire et des acquis des élèves.

8 Programme de 1995 Programme de Historicisation ? -Distinguer ce qui relève de la croyance de ce qui relève de lhistoire ? -=> Histoire des faits religieux. -Diversité des documents ?

9 Thème 2 - LES DÉBUTS DU CHRISTIANISME CONNAISSANCES Les chrétiens sont abordés dans le cadre lempire romain, au moment où les textes auxquels ils se réfèrent (lettres de Paul, Évangiles) sont mis par écrit. Quelques uns des grands écrits de la tradition (Nouveau Testament) sont étudiés comme fondements du christianisme. Les relations du christianisme et de lempire romain sont expliquées : persécution et diffusion limitée (IIe - début du IVe siècle), mise en place dun christianisme impérial à la faveur de larrivée de Constantin au pouvoir (IVe siècle), organisation de lÉglise (IVe – Ve siècle). DÉMARCHES Létude commence par la contextualisation des débuts du christianisme. Les sources romaines permettent de situer lapparition des chrétiens. Le personnage de Jésus et son enseignement sont étudiés au travers de quelques extraits des Évangiles. Létude est fondée sur des extraits de textes, le récit dun épisode des persécutions, la présentation du rôle de Constantin ou dun exemple dart paléochrétien au choix du professeur

10 Les débuts du christianisme les Romains dans le cadre de lempire découvrent lexistence de chrétiens dans la première moitié du second siècle 1 – Une première leçon qui permet un constat : les Romains dans le cadre de lempire découvrent lexistence de chrétiens dans la première moitié du second siècle => Lettre de Pline au jeune Trajan Des gens se disent chrétiens : qui sont-ils ? Ces chrétiens où sont-ils ? Des points caractéristiques : - se réunissent, dans des maisons privées, un jour particulier pour prier et manger ensemble en souvenir dun personnage nommé Jésus - ils affirment que ce Jésus, crucifié sous Ponce Pilate a été ressuscité par Dieu. Ce Dieu unique est le Dieu professé par les Juifs. Pour lheure, les chrétiens affirment quil est le Messie attendu depuis longtemps par les Juifs. - depuis peu ils ont leur propre littérature qui consigne leurs souvenirs et leur interprétation de la Bible juive quils revendiquent : des Evangiles, des lettre (par exemple de Paul), une histoire des origines chrétienne : les Actes des Apôtres. - Ils sont encore peu nombreux, quelques % de la population, ils constituent de petits groupes, présents dans toutes les couches de la population, surtout dans les villes mais aussi dans les campagnes - Ils forment de petites communautés => mot « église », qui communiquent entre elles. - Carte de lextension au II° siècle.

11 2 – Quelle est lorigine de cette nouveauté : le mouvement chrétien ? Les Romains savent que lorigine est à chercher dans les agitations juives ( de Palestine et de la Diaspora) du I° siècle. Le point de départ est donc Jésus, en Palestine Quels documents nous permettent-ils détudier les origines des mouvements chrétiens ? - Ce sont essentiellement des sources chrétiennes : Lettres de Paul, Evangiles, Actes des Apôtres => écrits qui sattachent à donner le sens chrétien des événements. - Quelques documents non chrétiens (juifs avec Flavius Josèphe / romains avec Tacite, Suétone) => le croisement des documents et la non contestation de son existence dans lantiquité permettent daffirmer lhistoricité du personnage Jésus. Que peut-on savoir du Jésus de lhistoire ? - Pas de biographie complète possible, beaucoup dévénements sont plus légendaires quhistoriques mais il est important de montrer le sens donné par les chrétiens, pour les comprendre - Pouvons nous dire ce que fut son message ? : il faut faire un travail de déchristianisation du discours classique => le message était juif et sadressait à des Juifs. Loriginalité de Jésus ne réside pas dans la performance des miracles accomplis, mais dans la conscience quil avait de son rôle dans le projet divin, doù des attitudes jugées sacrilèges par les prêtres du Temple de Jérusalem. (Extraits de Evangiles) - Le fait que les chrétiens conservent plusieurs évangiles et non un seul, était déjà pour eux, une manière de dire le pluralisme daccès au Jésus de lHistoire vus par les yeux de la foi.

12 Le Jésus de lHistoire na pas créé une nouvelle religion, il est demeuré juif, il na pas fondé lEglise. La résurrection nest pas un fait historique, cest une affirmation de foi. Lhistoire enregistre simplement que des personnes laffirment, et fondent sur cette croyance tout ce qui sera le mouvement chrétien. La foi en la résurrection est donc bien le fondement du mouvement chrétien. La foi en la résurrection est donc bien le fondement du mouvement chrétien. Jésus nest pas le fondateur du christianisme mais sans lui pas de christianisme possible ! Les relations du christianisme et de lEmpire romain : vers un christianisme impérial 3– Les relations du christianisme et de lEmpire romain : vers un christianisme impérial Persécutions et diffusion limitée : II-IVème siècles Mise en place dun christianisme impérial : la conversion de Constantin Lorganisation de lEglise chrétienne calquée sur lempire romain Démarches : étude fondée sur des extraits de textes, le récit dun épisodes des persécutions, la présentation du rôle de Constantin ou dun exemple dart paléochrétien au choix du professeur Capacité : connaitre et utiliser les repères - Carte du monde romain au IVème - Edit de Milan Capacité : raconter et expliquer -Un épisode de la christianisation de lempire romain Capacité : décrire - une basilique chrétienne


Télécharger ppt "Les débuts du judaïsme Présentation pour les journées de formation consacrées aux nouveaux programmes de collège de sixième. Ce diaporama est destiné aux."

Présentations similaires


Annonces Google