La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AIDES PERSONNALISEES Mars 2009. Au programme de la matinée PLAN Evaluations et Aides personnalisées Cadre de référence Modalités pédagogiques Evaluations.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AIDES PERSONNALISEES Mars 2009. Au programme de la matinée PLAN Evaluations et Aides personnalisées Cadre de référence Modalités pédagogiques Evaluations."— Transcription de la présentation:

1 AIDES PERSONNALISEES Mars 2009

2 Au programme de la matinée PLAN Evaluations et Aides personnalisées Cadre de référence Modalités pédagogiques Evaluations et aides personnalisées en circonscription Propositions Pistes de réflexion : 7 familles daides Relation dapprentissage enseignant-élève en petit groupe Productions 2

3 Evaluations et … programmes, dispositifs daide, projet décole Evaluations et programme sinscrivent dans la politique éducative de pilotage par les résultats. Objectif : amélioration des résultats des élèves Elles constituent un indicateur de performance. Evaluations et dispositifs daide Ces évaluations, couplées avec les dispositifs daide, notamment laide personnalisée et les stages de remise à niveau, doivent permettre de favoriser les réussites des élèves. Evaluations et projet décole : analyser les données locales pour Adapter les dispositifs d'aide Repérer les marges de progrès Fixer des objectifs et adapter le projet d'école : réfléchir à la manière dont les différentes actions contribuent à améliorer les résultats des élèves. Ajuster les pratiques professionnelles en équipes 3

4 Principes généraux Les enjeux du dispositif : –Placer lélève en situation de réussite –Favoriser la verbalisation des élèves, la réflexion sur les stratégies utilisées –Développer lautonomie dans les apprentissages –Amener lélève à comprendre ses erreurs Cadre de référence –Projet daide cohérent –2h hebdomadaires maximum –Projet personnalisé 4

5 EVALUATION ET AIDES PERSONNALISÉES EN CIRCONSCRIPTION Analyse de la mise en œuvre des aides personnalisées (1 ère Période) 5

6 Analyse de la mise en œuvre des Aides Personnalisées en circonscription/1 ère Période % délèves par niveau des prises en charge 6

7 Champs de compétence concernés Langage Dire Lecture Compréhension Graphisme Copie Production d'écrit Vocabulaire Grammaire Orthographe Mathématiques Numération Calcul mental Géométrie Résolutions de Problèmes Jeux mathématiques Manipulation Compétences Transversales Consignes Méthodologie Outils Estime de soi Stratégie Concentration Autonomie cComportement 7

8 Français 8 L

9 Mathématiques 9

10 Compétences transversales 10

11 Vision globale de la circonscription 11

12 Modalités pédagogiques –Les différents dispositifs Différenciation dans la classe Aide personnalisée –Aide personnalisée, ce nest pas … –Mise en œuvre de lAP Définir les difficultés de lélève, analyser les erreurs et cibler les activités (objet du temps de travail) Quel type dintervention en fonction du moment de la journée ? 12

13 Différenciation dans la classe Différencier lenseignement, cest faire en sorte que chaque apprenant se trouve, aussi souvent que possible dans de situations dapprentissage fécondes pour lui. (Ph. Perrenoud) Lenseignant, organisateur de situations dapprentissages variés, qui dispose dune panoplie de méthodes et sait aller chercher celle qui va convenir, sait aussi en changer quand cela ne marche pas, parce quil a des alternatives (P. Meirieu) Différencier des parcours sans enfermer les élèves (L.Legrand) 13

14 Différencier pour le maître Du point de vue de la compétence visée –Cest savoir ce que lon veut faire apprendre Du point de vue des stratégies –Cest prévoir –Cest organiser –Cest anticiper 14

15 Anticiper en différenciant : la copie Modalités de différenciation Difficultés éventuellesDes réponses possibles en terme de différenciation Par la quantitéTexte trop longLimiter la quantité « vous avez 5mn pour copier le maximum » … Par des stratégies différentes Des stratégies expertes non encore maîtrisées - Empan visuel -Compréhension -Vocabulaire -… Texte écrit au tableau Texte à côté de lélève Texte à recopier juste en dessous Texte au verso … Par ……… 15

16 Aide personnalisée La poursuite de la différenciation Une aide pour des difficultés « ordinaires » qui sappuie sur une analyse a priori des obstacles à lapprentissage et une analyse a posteriori des erreurs des élèves ; Pour sécuriser les enfants « fragiles », leur redonner confiance Dont il faut mesurer les effets 16

17 Aide personnalisée, ce nest pas … –Une étude surveillée –Un atelier périscolaire supplémentaire (aide aux devoirs) –Une reprise, à lidentique, des activités échouées en classe –Un moyen de terminer les travaux entamés pendant la classe –Un temps de correction des travaux de la journée 17

18 Types dintervention / Temps dintervention Début de journée –Actions de sensibilisation et de prévention –Activités préalables autour de ce qui peut favoriser la réussite. – Préparation à la participation aux temps collectifs. –Anticipation sur un apprentissage de la journée. Fin de journée –Travail de rappel, de retour réflexif sur les apprentissages, mémorisation. –Travail de lattention et de la concentration soutenues. –Actions de consolidation. –Anticipation sur un apprentissage du lendemain. Pause méridienne –Développement de lautonomie et de linitiative. –Développement de limagination. –Anticipation sur un apprentissage de la journée. 18

19 DES ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION 19

20 7 familles daides fondées sur une analyse des difficultés les plus fréquentes (Roland Goigoux) Exercer Réviser Soutenir Préparer Revenir en arrière Compenser Faire autrement Exercer Systématiser (travail intensif), automatiser. Réviser Synthétiser, préparer une évaluation commune. Soutenir Accompagner/observer lélève au travail sur les tâches ordinaires, étayer leur réalisation; verbaliser les objectifs, les contenus, les procédures. 20

21 7 familles daides fondées sur une analyse des difficultés les plus fréquentes (Roland Goigoux) Préparer Réunir les conditions de la compréhension de la future séance collective (différenciation en amont). Revenir en arrière Reprendre les bases, combler les lacunes. Compenser Enseigner des compétences requises mais non enseignées (procédures et stratégies transversales ou spécifiques) Faire autrement Enseigner la même chose, autrement (ou par quelquun dautre). 21

22 Relation dapprentissage enseignant-élève en petit groupe Autonomie et initiative (pilier 7) –Les principales capacités attendues dun élève autonome Etayage : comment favoriser la verbalisation tout au long de la tâche –Aider lélève à mieux apprendre –Aider lélève à prendre conscience de ses procédures Quel statut pour un oral pensé et construit dans le cadre dune situation dapprentissage? –Lentretien dexplicitation 22

23 Les principales capacités attendues dun élève autonome Savoir sappuyer sur des méthodes de travail Savoir respecter des consignes Etre capable de raisonner avec logique et rigueur Savoir sauto-évaluer Etre capable de définir une démarche adaptée au projet Etre capable de prendre des décisions, s'engager et prendre des risques en conséquence Savoir prendre lavis des autres, représenter le groupe Etre capable de déterminer les tâches à accomplir, établir des priorités. 23

24 Aider lélève à mieux apprendre Proposer des outils facilitant la mémorisation Construire un fichier méthodologique qui prend en compte ce quil y a à apprendre (une poésie, un résumé,…). Résoudre mentalement des problèmes aux données numériques simples. Elaborer des règles simples de conduite de classe (pour favoriser la mémoire) 24

25 Aider lélève à prendre conscience de ses procédures Comprendre la consigne Mettre en relation la consigne avec les connaissances apprises antérieurement (à quoi cela peut faire référence), les acquis. Analyser la consigne Repérer des stratégies de résolution qui permettent la réussite. 25

26 Mise en place dun entretien dexplicitation Face à la relation daide, observer lélève en train de faire, de dire Passer du « pourquoi » au « comment » Faire décrire les procédures Poser des questions qui ouvrent à la communication Le recours systématique à la fiche de procédures les automatise Proposer des situations dapprentissage pour développer les capacités langagières et parvenir à un propos oral structuré de la part de lélève. 26

27 La posture de lenseignant Quelle réponse face aux sollicitations des élèves afin déviter la dépendance à ladulte ? –Préciser ce quon attend des élèves –Apprendre à identifier les contraintes –Fournir aux élèves des occasions de planifier le travail avec une marge dautonomie –Faire le lien entre les tâches proposées 27

28 Donc : Mettre en place ce dispositif avec laide personnalisée suppose de rendre lenseignement plus explicite : Dire expliciter les apprentissages visés, les connaissances disponibles antérieures nécessaires ; Montrer exécuter publiquement la démarche à accomplir et verbaliser le raisonnement qui laccompagne ; Guider aider les élèves à expliciter leurs procédures en fournissant une rétroaction appropriée. 28

29 PRODUCTIONS 1.Pistes de travail : exemple de fiches 2.Elaboration de fiches 29

30 Exemple de fiche outil : écriture Écriture (programme 2008)- Etre capable de : CP : Copier un court texte dans une écriture cursive lisible sur des lignes, non lettre à lettre mais mot par mot (en prenant appui sur le syllabes qui le composent) en respectant les liaisons entre les lettres, les accents les espaces entre les mots, les signes de ponctuation les majuscules. CE1 : Copier dans une écriture cursive lisible, par mots entiers ou groupes de mots, un court texte (poésie, chanson, résumé dune activité conduite en classe, etc.…) en respectant lorthographe, la ponctuation et en soignant la présentation. Cycle 3 : Lécriture manuscrite est quotidiennement pratiquée, pour devenir de plus en plus régulière, rapide et soignée Pourquoi apprendre à copier ? Quelles sont les capacités mises en jeu ? A quoi cela sert-il de copier ? 30

31 Activités de lélève : Lire la phrase et la comprendre Rétention en mémoire de travail de la forme phonologique du mot (ou éventuellement de la forme phonologique et orthographique) Traitement conscient de la double tâche : mémoriser et écrire Obstacles/difficultés rencontrés par lélève Mauvais enchaînement des lettres entre elles Mauvaise reproduction de la taille et de la forme des lettres Dessin des lettres Non respect des interlignes proposées Ne prend pas en compte lespace décriture proposé Hypothèses sur les difficultés rencontrées par lélève a)Problème de stratégies : Centration de lélève sur la tâche de mémorisation. Centration de lélève sur la tâche décriture b) Problème dans le geste graphique 31

32 Quelques principes pour guider les activités à mettre en œuvre Activités proposées Faire reproduire le tracé de mots de plus en plus longs après avoir analysé puis caché le modèle. Entraîner les élèves à la copie différée : au préalable lui lire puis lui faire lire le texte écrit ; lamener à repérer les diverses unités de sens qui le constituent (mots, morceaux de mots et phonèmes) ; lui faire épeler les mots ; apprendre aux élèves à mettre en mémoire les éléments du texte en cachant partiellement le texte) ; Entraîner les élèves à lier les lettres en elles en parlant les tracés (« je ne lève pas la main, je remonte, jattache… ») ; Entraîner les enfants à la prise de conscience de la hauteur et du tracé des lettres par la verbalisation des tracés ; … 32

33 Exemple de fiches Domaine denseignement ( Programme 2008 – socle commun de connaissances et de compétences). Etre capable de : Mettre du sens : Activités de lélève en classe : Obstacles, difficultés rencontrées par les élèves : Hypothèses sur les difficultés rencontrées par les élèves: Différenciation envisagée en classe Activités proposées en aide personnalisée : 33


Télécharger ppt "AIDES PERSONNALISEES Mars 2009. Au programme de la matinée PLAN Evaluations et Aides personnalisées Cadre de référence Modalités pédagogiques Evaluations."

Présentations similaires


Annonces Google