La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

COMMENT INNOVER DANS LES PLATS CUISINES ? Journée Marketing Géniaal Céline Garçon, Sabine Itié, Aurélie Praira.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "COMMENT INNOVER DANS LES PLATS CUISINES ? Journée Marketing Géniaal Céline Garçon, Sabine Itié, Aurélie Praira."— Transcription de la présentation:

1 COMMENT INNOVER DANS LES PLATS CUISINES ? Journée Marketing Géniaal Céline Garçon, Sabine Itié, Aurélie Praira

2 SOMMAIRE Bilan sur le marché des plats cuisinés Axes dinnovations pour les plats cuisinés Actions développées – Association du consommateur – Conditionnement dans des boîtes en acier – Distribution automatique de plats cuisinés chauds Conclusion

3 BILAN SUR LE MARCHE DES PLATS CUISINES Bilan global Appertisé Surgelé Frais

4 BILAN GLOBAL Marché porteur Volume de ventes en 2004 (tous segments confondus) : tonnes Tendances favorables au développement des plats cuisinés : – Modification de la structure familiale – Baisse du temps de préparation des repas et grand besoin de praticité – Fort taux déquipement des ménages en micro-ondes – Développement du nomadisme alimentaire – Les consommateurs cuisinent de moins en moins mais apprécient toujours les recettes traditionnelles !

5 BILAN APPERTISE 1er segment en volume : tonnes (CAM à fin mars 2005) Marché en déclin (-2.4% en valeur) Fort taux de pénétration Avantages : – Prix moins élevés – Longue conservation – Stockage à température ambiante Inconvénients : – Image peu valorisée et vieillissante – Qualité organoleptique moindre

6 BILAN SURGELE 2ème segment en volume : tonnes (CAM à fin avril 2005) Marché mature Rayon peu attractif Avantages : – Très longue conservation – Préservation des vitamines Inconvénients : – Temps de préparation plus long – Contrainte logistique

7 BILAN FRAIS 3ème segment en volume : tonnes (CAM à fin mai 2005) Marché en croissance et dynamique : – +16% en volume – +9% en valeur Avantages : – Offre importante – Fraîcheur – Bonne qualité organoleptique – Rapidité de préparation Inconvénients : – DLC courte – Prix plus élevés – Taux de pénétration plus faible

8 AXES DINNOVATION POUR LES PLATS CUISINES Comment innover dans les plats cuisinés ? Sensoriel Technologie Commercial Consommateur Métaproduit Produit

9 AXES DINNOVATION POUR LES PLATS CUISINES Comment innover dans les plats cuisinés ? Sensoriel Technologie Commercial Consommateur Métaproduit Produit

10 AXE DINNOVATION - PRODUIT Selon les tendances marketing : Praticité Santé (naturalité, nutrition) Miniaturisation / Gigantisme Allégé Exotisme Terroir / Tradition Personnalisation

11 PRATICITE Gain de temps : MAGGI conçoit des plats cuisinés surgelés qui se réchauffent directement dans leur barquette au micro-ondes. Les plats sont prêts en quelques minutes, ce qui permet de gagner 20 à 30 minutes par rapport à une cuisson au four. Pack Plat cuisiné appertisé en assiette micro-ondable Nomadisme :

12 SANTE Nutrition : En novembre 2004, Fleury Michon a mis au point une charte nutrition composée de 5 règles : - les portions calibrées respectent les ANC en minéraux, vitamines, micro nutriments et acides gras essentiels - les teneurs en lipides et en sel sont maîtrisées - le nombre dadditifs est limité à 3 maximum par recette - le consommateur dispose dune information nutritionnelle complète Naturalité : La société Bocage Gourmand fabrique des plats cuisinés appertisés issus de lagriculture biologique. Ex : poulet basquaise

13 MINIATURISATION / GIGANTISME Format individuel : Format familial :

14 ALLEGE Weight Watchers est la marque allégée de MARIE, Sveltesse celle de NESTLE

15 EXOTIQUE Cuisine du Maghreb : En juillet 2004, lentreprise SAVEURS DE LORIENT propose une gamme de recettes exotiques : couscous, tajines, … Cuisine asiatique :Cuisine mexicaine :

16 TERROIR / TRADITION Les consommateurs cuisinent de moins en moins mais apprécient toujours les recettes traditionnelles !

17 PERSONNALISATION Toppings Compléments alimentaires Message du jour (blague, poème, citation, …) (ex : Carambar, Apéricube)

18 AXES DINNOVATION POUR LES PLATS CUISINES Comment innover dans les plats cuisinés ? Sensoriel Technologie Commercial Consommateur Métaproduit Produit

19 AXE DINNOVATION – CONSOMMATEUR (1) En visant des cibles particulières : Enfants / Adolescents – Nutrition : nutriments essentiels pour la croissance – Facilité de manipulation / préparation Seniors – Possibilité de soffrir des produits plus « haut de gamme » – Veulent être rassurés (sécurité des aliments et santé) – Produits liquides ou semi-liquides Pratiques religieuses (Halal / Kasher)

20 AXE DINNOVATION – CONSOMMATEUR (2) En visant des cibles particulières (suite) : Femmes actives – Pack Malades – Diabétiques – Régime sans sel, … Voyageurs (catering) – Plateau repas

21 AXES DINNOVATION POUR LES PLATS CUISINES Comment innover dans les plats cuisinés ? Sensoriel Technologie Commercial Consommateur Métaproduit Produit

22 AXE DINNOVATION – METAPRODUIT (1) Co-branding / Partenariat – Plats cuisinés signés de grands chefs

23 AXE DINNOVATION – METAPRODUIT (2) Packaging – Barquette micro-ondable Plastique Acier – Assiette micro-ondable – Bol micro-ondable – Sachet vapeur – Eco emballage – Shacker (emballage en couches)

24 AXE DINNOVATION – METAPRODUIT (3) Packaging (suite) – Ouverture facile Isypil – Emballage évoquant une symbolique – Formats (individuel, biportion, 3 personnes, familial) – Emballage auto chauffant – Plateau repas – Doypack

25 AXE DINNOVATION – METAPRODUIT (4) Offre globale – Présence de couverts, serviette, … – Pack (entrée + plat + dessert)

26 AXES DINNOVATION POUR LES PLATS CUISINES Comment innover dans les plats cuisinés ? Sensoriel Technologie Commercial Consommateur Métaproduit Produit

27 AXE DINNOVATION - SENSORIEL Texture Différents niveaux de découpage Odeur Encapsuler des odeurs agréables, limiter la diffusion dodeurs désagréables, … Goût Recettes à lancienne, recettes de grand-mère, … Visuel Fenêtre pour voir le produit

28 AXES DINNOVATION POUR LES PLATS CUISINES Comment innover dans les plats cuisinés ? Sensoriel Technologie Commercial Consommateur Métaproduit Produit

29 AXE DINNOVATION – COMMERCIAL (1) Distribution – GSA emplacement spécifique selon la marque (ex : Häagen-Dazs) – Hard Discount – Distributeur automatique auto chauffant – Magasins spécialisés (sur place, à emporter ou livraison à domicile) – Circuits spécialisés – Autres (boulangeries, boucheries, …)

30 AXE DINNOVATION – COMMERCIAL (2) Prix – Augmenter le poids sans augmenter le prix – Diminuer le prix en maintenant la qualité – Revoir la composition (diminuer la quantité dingrédients nobles) – Diminuer le prix en diminuant le poids (prix psychologique)

31 AXE DINNOVATION – COMMERCIAL (3) Offres commerciales – Bon de réduction au lancement d'un nouveau produit pour relancer le produit – Réduction pour l'achat de plusieurs plats (2 pour le prix d'1…) – Satisfait ou remboursé – Collection / Edition limitée – Boîtes cadeaux – Concours – Association du consommateur

32 AXE DINNOVATION – COMMERCIAL (4) Services proposés – Livraison – Service par Internet – Mise à disposition de recettes sur plusieurs jours (repas complets) – Cours de cuisine organisé par le chef qui a conçu le plat – Concours de recettes de consommateurs Les 3 meilleures en édition limitée – Mise à disposition des fiches techniques des produits

33 AXES DINNOVATION POUR LES PLATS CUISINES Comment innover dans les plats cuisinés ? Sensoriel Technologie Commercial Consommateur Métaproduit Produit

34 AXE DINNOVATION – TECHNOLOGIE (1) Mode de conservation – Valvo Pack (brevet déposé par Nutripack) Nouvelle technologie qui permet de cuire et pasteuriser les aliments dans la barquette Avantages : prolonge la DLC, offre une meilleure qualité gustative Principe 1. Mise en barquette des aliments ( crus ou préparés) 2. Operculage et dépose dune valve 3. Cuisson et pasteurisation simultanées La valve thermoactive évite la surpression et se referme à la fin du traitement avant louverture du four. 4. Refroidissement en cellule La vapeur, en se condensant, provoque un tirage au vide naturel. 5. Maintien en chambre froide à +3°C

35 AXE DINNOVATION – TECHNOLOGIE (2) – Chauffage ohmique en continu Faire passer le courant électrique dans le produit Traitement des produits avec morceaux, comme les plats cuisinés à base de viande Avantages : – Traitement High Temperature Short Time préservation des qualités organoleptiques – Homogénéité – Paroi froide – Rendement énergétique de 90 à 98% – Conservation des nutriments à prouver (fibres, polyphénols) Inconvénients : – Chauffage différentiel si le produit contient des phases de conductivité différentes – Adaptation de la recette dans certains cas (ajout de sel, …) pour augmenter la conductivité

36 ACTIONS DEVELOPPEES PARTIE I : Association du consommateur

37 COMMENT INNOVER DANS LES PLATS PRÉPARÉS : EN ASSOCIANT LE CONSOMMATEUR AU PRODUIT Liste didées dassociation du consommateur

38 COMMENT INNOVER DANS LES PLATS CUISINES : EN ASSOCIANT LE CONSOMMATEUR AU PRODUIT Classification des idées en 4 groupes : – Les concours – Les liens entreprise / consommateur – Les cadeaux offerts aux consommateurs – Lévaluation des goûts des consommateurs

39 COMMENT ASSOCIER LE CONSOMMATEUR AU PRODUIT : LES CONCOURS (1) Quelques méthodes de réalisation – Ex : recette innovante, dessin original… Ex : Boursin avait demandé à ses consommateurs de trouver des recettes avec le fromage Boursin. – Cadeau 1 er prix Cours de cuisine avec un grand chef (ex : Cyril Lignac, Joël Robuchon) Voyage culinaire (Chine, Moyen Orient, Amérique, Europe)

40 COMMENT ASSOCIER LE CONSOMMATEUR AU PRODUIT : LES CONCOURS (2) Un déjeuner dans un grand restaurant ou restaurant gastronomique Son nom inscrit sur une recette, puis publié dans un livre de recette (ex : la recette de « x ») Une visite dusine Un produit élaboré à partir de la recette du consommateur gagnant Ex : soupe de Tatiana (Liebig)

41 COMMENT ASSOCIER LE CONSOMMATEUR AU PRODUIT : LES CONCOURS (3) Les moyens de réalisation – Une heure avec un grand chef prix moyen 100 Ex 1 : 180 pour une heure chez le chef Jean François en Provence (pour une cuisine plutôt méditerranéenne) Ex 2 : 75 pour 2 heures chez « La Belle École » à Paris Bon cadeau proposant un choix dans une vingtaine dateliers : lart de la dégustation du chocolat, les arts culinaires, comment comprendre et faire un marché (astuces)…

42 COMMENT ASSOCIER LE CONSOMMATEUR AU PRODUIT : LES CONCOURS (4) – Un grand restaurant Fourchette de prix de 80 à 180 – Ex 1 : « Le relais » de Bernard Loiseau à SAULIEU Prix compris entre 90 et 175 / pers – Ex 2 : Guy Savoie à PARIS prix = 137 – Un voyage culinaire à partir de 200 (pour un week-end) jusquà 1500 (pour une semaine) – Ex 1 : 750 pour une semaine en Thaïlande – Ex 2 : 1434 pour une semaine au Brésil

43 COMMENT ASSOCIER LE CONSOMMATEUR AU PRODUIT : LES CONCOURS (5) – Éditeur : – Difficile à évaluer dépend du nombre de pages, de la qualité du papier de la couverture – possède une grande base de données et de nombreux partenaires : libraires, membres de revues, sites littéraires, chercheurshttp://www.manuscrit.com – Une visite dusine Frais de déplacement des personnes (variable selon le lieu dhabitation)

44 COMMENT ASSOCIER LE CONSOMMATEUR AU PRODUIT : LIEN ENTREPRISE / CONSOMMATEUR (1) Quelques méthodes de réalisation – Ex : conseils de consommation, informations des nouveautés (produits et collections) – Information via Internet et téléphonie – « Service conseil » pour un produit – « Spécial nutrition » pour des renseignements sur lalimentation et la manière de mieux consommer – Envois d personnalisés aux clients, pour les informer sur les derniers produits sortis – Faire des mois « découverte »

45 COMMENT ASSOCIER LE CONSOMMATEUR AU PRODUIT : LIEN ENTREPRISE / CONSOMMATEUR (2) Moyens de réalisation – Information via Internet et téléphonie Daprès Kalimédia Association Eurorégionale des Acteurs du Multimédia, la création et lhébergement dun site coûteraient entre à hors taxes selon la sophistication du produit Exemple pris sur une entreprise de 20 personnes. Elle utilise Aol, France Télécom (en ADSL) et Anexoo. Paiement par abonnement. (www.anexoo.fr). Son coût total par mois en coût fixe est de 315www.anexoo.fr

46 COMMENT ASSOCIER LE CONSOMMATEUR AU PRODUIT : LIEN ENTREPRISE / CONSOMMATEUR (3) Installation et création dun site Internet complet Le site PXLFACTORY propose 1749 HT pour créer un nouveau site. Il comprend un site Internet de 10 pages + hébergement pro + nom de domaine + référencement, soit : (10x110) Le site propose un prix de 666 pour la création dun site et son hébergementwww.yeman.fr

47 COMMENT ASSOCIER LE CONSOMMATEUR AU PRODUIT : LES CADEAUX OFFERTS AU CONSOMMATEUR (1) Quelques méthodes de réalisation Ex : collections, bons de réduction, carte fidélité Pour obtenir ces cadeaux, le client pourra – Cumuler des codes barres – Répondre à des concours, des sondages… Insérer des recettes aux produits – Ex : La marque Gloria sest associée avec Sophie Dudemaine pour allier « les recettes de Sophie » et le produit Gloria

48 COMMENT ASSOCIER LE CONSOMMATEUR AU PRODUIT : LES CADEAUX OFFERTS AU CONSOMMATEUR (2) Les moyens de réalisation – Verres, bouteilles, assiettes, plats valeur = pouvant aller jusquà 60 (le consommateur lachètera à moitié prix). En sachant quil est préférable davoir des petits prix. Ex 1: une carafe en verre de la cristallerie dArc pour y verser le vin ( 60) Ex 2 : Papillote individuelle en silicone (16,43) Ex 3 : Un plat cuisson pour les pommes de terres ( 20) Ex 4 : Un livre de recette en collection : Les madeleines de Sophie (24) Site :

49 COMMENT ASSOCIER LE CONSOMMATEUR AU PRODUIT : LES CADEAUX OFFERTS AU CONSOMMATEUR (3) – Création dun bon de réduction : Valeur du bon 0,3 à 1,5 coût dimpression, pour 500 bons de 85x54 mm 45 HT coût dimpression, pour 1250 bons de 210x297 mm 230 HT – Prix de création dune carte

50 COMMENT ASSOCIER LE CONSOMMATEUR AU PRODUIT : LEVALUATION DES GOUTS DES CONSOMMATEURS (1) Quelques méthodes de réalisation – En faisant des forums, sondages… – Exemples Forum entre les clients (avec des thèmes de discussion précis) Analyse sensorielle (ex : pour un lancement produit) Création dun label (ex : Produit élu le plus équilibré de lannée, par les consommateurs)

51 COMMENT ASSOCIER LE CONSOMMATEUR AU PRODUIT : LEVALUATION DES GOUTS DES CONSOMMATEURS (2) Les sondages : par écrit ou par Internet – Dans chaque plat cuisiné, joindre un petit questionnaire et une enveloppe affranchie question/ commentaires sur le plat cuisiné+ partie libre où le consommateur peut sexprimer sur différents points (idées de nouvelles recettes, idées daméliorations packaging…) – Mettre des « enquêteurs » dans les rayons plats cuisinés des GSA pour receuillir les idées des consommateurs

52 COMMENT ASSOCIER LE CONSOMMATEUR AU PRODUIT : LEVALUATION DES GOUTS DES CONSOMMATEURS (3) Les moyens de réalisation – Installer un forum : source Ce site propose différents services comme – Sharepoint plateforme pour partager des renseignements, prix = 19,99 – Des sites dhébergement : Lycos Hébergement (de 1,19 HT à 15 HT /mois)

53 COMMENT ASSOCIER LE CONSOMMATEUR AU PRODUIT : LEVALUATION DES GOUTS DES CONSOMMATEURS (4) – Mettre en place une analyse sensorielle La société Grosseron propose à la vente, du matériel de laboratoire (www.grosseron.com)www.grosseron.com Le laboratoire Iterque propose des analyses sensorielles (www.iterq.com)www.iterq.com – Créer un label Le site fournit des renseignements sur les différents labelswww.linternaute.com

54 COMMENT ASSOCIER LE CONSOMMATEUR AU PRODUIT : LEVALUATION DES GOUTS DES CONSOMMATEURS (5) – Réaliser des sondages Écrit papier (papier, timbre) : Internet : forfait Internet avec Internet voir diapo précédente coût moyen = 315 Téléphone (forfait téléphonique avec Internet voir diapo précédente) coût moyen = 315

55 COMMENT ASSOCIER LE CONSOMMATEUR AU PRODUIT : LEVALUATION DES GOUTS DES CONSOMMATEURS (6) Sociétés spécialisées – AD'HOC RESEARCH: Études quali et quanti sur mesure. Cet institut intervient aux niveaux national et international sur des prestations détudes globales. Contact : Laurent Mallet, Directeur – ATOO: Études de Marché et Sondages Contact : Stéphane Marder, Directeur Associé Une liste exhaustive sur le site : plan.htm plan.htm

56 COMMENT ASSOCIER LE CONSOMMATEUR AU PRODUIT : LEVALUATION DES GOUTS DES CONSOMMATEURS (7) Analyses des sondages (logiciel statistique) – Modalisa : – Phynx (au prix de 150) : – ASKIA : plan.htmhttp://www.surveystore.info/semo/visite-guidee-semo- plan.htm – INTERVIEW : Logiciel d'enquêtes et prestations d'Etude

57 COMMENT ASSOCIER LE CONSOMMATEUR AU PRODUIT : CONCLUSION Linformation par Internet ou téléphonie choix moins cher mais reste limité Les concours intéresseraient plus les consommateurs meilleure association produit / consommateur Les sondages donneraient une plus grande exactitude sur le choix du consommateur

58 ACTIONS DEVELOPPEES PARTIE II : Conditionnement dans des boîtes en acier

59 NOUVEL ACIER MICRO-ONDABLE CREASTEEL (1) Fabricant : ARCELOR PACKAGING Creasteel = nouvel acier hyper-emboutissable permettant de fabriquer des boîtes de formes complexes Format adapté au réchauffage micro-ondes : boîtes basses à large ouverture

60 NOUVEL ACIER MICRO-ONDABLE CREASTEL (2) Conditionnement utilisé au Japon Nombreux avantages : – Différenciation – Sécurité – Protection – Recyclabilité – Réchauffage + homogène – Praticité (facilité de manipulation, support pour manger) Présence dun logo pour prévenir les consommateurs de la possibilité de réchauffage par micro-ondes

61 ACTIONS DEVELOPPEES PARTIE III : Distribution automatique de plats cuisinés chauds

62 DISTRIBUTION AUTOMATIQUE DE PLATS CUISINES CHAUDS (1) Groupe froid Chambre froide Compartiment cuisson Ordinateur Ecran de choix Menu porte photo Terminal de paiement Tunnel de sortie Fabricant : ADIAL

63 DISTRIBUTION AUTOMATIQUE DE PLATS CUISINES CHAUDS (2) Caractéristiques : – Capacité de 80 plats cuisinés – Option plat cuisiné froid – Option kiosque – Gestion automatique du stock et des dates de fraîcheur – Programmation possible de ventes flash pour écouler les produits proches de leur DLC

64 DISTRIBUTION AUTOMATIQUE DE PLATS CUISINES CHAUDS (3) Coût : Rentabilité : – Vente sans personnel – Vente 24h/24 et 7j/7 – Choix des emplacements – Aucune obligation d'enseigne – Pas de franchise, ni de royalty – Faible coût d'entretien Seuil de rentabilité : 6 à 10 plats cuisinés vendus par jour sur 5 ans

65 CONCLUSION Une grande partie des innovations se fait aux niveaux de lemballage et des recettes de plus en plus sophistiquées Nouvelle tendance le recyclage 50% des français se sentent concernés par lenvironnement


Télécharger ppt "COMMENT INNOVER DANS LES PLATS CUISINES ? Journée Marketing Géniaal Céline Garçon, Sabine Itié, Aurélie Praira."

Présentations similaires


Annonces Google