La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ASTHME Préparé par Nancy Ibrahim R1 SUPERVISÉ PAR DRE. NANHOU UMF ANNA LABERGE NOVEMBRE 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ASTHME Préparé par Nancy Ibrahim R1 SUPERVISÉ PAR DRE. NANHOU UMF ANNA LABERGE NOVEMBRE 2010."— Transcription de la présentation:

1 ASTHME Préparé par Nancy Ibrahim R1 SUPERVISÉ PAR DRE. NANHOU UMF ANNA LABERGE NOVEMBRE 2010

2 Définition Les facteurs de risque Physiopathologie Prévalence et mortalité Examen physique Les diagnostics différentiels Sévérité et contrôle Investigations et traitement Pronostic

3

4 Définition L'asthme est un syndrome clinique caractérisé par: 1. Une obstruction des voies respiratoires épisodiques réversible. 2. L'augmentation de la réactivité bronchique. 3. L'inflammation des voies aériennes.

5

6 Les facteurs de risque Asthme allergique: - Moulds - Poiles d'animaux - Pollen - Cafard - Dust mites

7 Les facteurs de risque Asthme non allergique: - Certains médicaments (AAS, les bêta-bloquants) - Des produits chimiques, les fumées et les odeurs - Les infections respiratoires virales - Météo (air froid) - Effort physique - La fumée du tabac - La pollution de l'air: le smog

8

9 Physiopathologie La réponse allergique des voies respiratoires est le résultat d'une interaction complexe des mast cells, les éosinophiles, les lymphocytes T, macrophages, cellules dendritiques, et des neutrophiles.

10 Physiopathologie

11 Cliniquement, les manifestations de la réponse allergique (EAR) dans les voies respiratoires comprennent la constriction bronchique, œdème des voies aériennes, et le mucus plug. Une réponse tardive allergique peut se produire, qui est caractérisée par une infiltration de cellules inflammatoires dans les voies respiratoires.

12

13 Prévalence Selon WHO, l'asthme est aujourd'hui un sérieux problème de santé publique avec plus de 100 millions patients dans le monde entier. Selon Statistique Canada, 8,4% de la population (12 ans et plus) ont été diagnostiqués comme souffrant d'asthme ( ). L'asthme est la plus fréquente maladie pendant l'enfance et affecte au moins 12% des enfants canadiens. L'asthme continue d'être une cause majeure d'hospitalisation des enfants au Canada.

14

15 Mortalité Au Canada, environ 20 enfants et 500 adultes meurent chaque année de lasthme.

16

17 Histoire L'histoire classique se compose de: Wheezing. Toux. Dyspnée. Douleurs à la poitrine.

18 Histoire Information importants: * Âge de début * Fréquence et sévérité * Stimulants des symptômes * La variation saisonnière et géographique * Limites de l'activité * Nombre de visites d'urgence * Traitements précédents * Antécédents familiaux d'asthme * Antécédents personnels ou familiaux d'atopie * Symptômes de reflux gastro-œsophagien * L'allergie alimentaire * Courbe de croissance

19

20 Examen physique L'examen physique est souvent normal.

21 Examen physique Tête et cou: Nez Sinus Vein jugulaire Adénopathies

22 Examen physique Cardiaque: Les résultats sont souvent normaux. Pouls paradoxal > 12 mm Hg Fréquence cardiaque > 110/min

23 Examen physique Respiratoire: Fréquence respiratoire > 28/min Wheezes L'hyperinflation Prolongée phase expiratoire Murmures vésiculaires Signes de détresse respiratoire

24 Examen physique Peau: Vérifiez le patient pour la dermatite atopique. Extrémités

25

26 Les diagnostics différentiels MPOC (Emphysème) Mixte des maladies du tissu conjonctif ( Lupus Érythémateux Dissémine LED, la sclérodermie fibrose des poumons) Aspergillose (fungale) Bronchiolite (RSV) Embolie pulmonaire Bronchite Sarcoïdose La bronchite chronique (en particulier le tabagisme) Insuffisance cardiaque congestive et œdème pulmonaire Aspiration de corps étranger

27 Autres problèmes à prendre en considération Les enfants et les jeunes adultes La fibrose kystique Anomalies cardiaques congénitales Anomalies pulmonaires (hamartomes) Pertussis La trachéomalacie Les infections virales

28 Autres problèmes à prendre en considération Adultes Le reflux gastro-œsophagien MPOC / emphysème L'insuffisance cardiaque congestive L'embolie pulmonaire Bronchiectasis Aspiration La fibrose kystique Tumeur endobronchique

29

30 Investigations Les tests les plus importants sont les tests de la fonction pulmonaire. Les tests cutanés: radioallergosorbent tests (RAST), fluorescente allergosorbent tests (FAST). IgE sériques est élevé. Éosinophilie des expectorations et de sérum.

31 Les études d'imagerie Radiographies du thorax

32 Les études d'imagerie Modifiée ou limitée scans CT sinus

33 Les études d'imagerie Poitrine tomodensitogrammes

34 Les études d'imagerie Échocardiogrammes

35 Ratio FEV1/FVC Obstruction est définie comme un ratio inférieur à 70% du volume expiratoire maximale première seconde(VEMS) de la capacité vitale forcée (CVF). VEMS est normalement supérieure à 80% des valeurs prédites par l'âge.

36 Test de provocation à la méthacholine

37 Mesure d'oxygénation C'est à dire avec l'oxymétrie de pouls artériel ou analyse des gaz du sang.

38 Les résultats histologiques Corps Creola

39 Les résultats histologiques Les cristaux de Charcot-Leyden

40 Les résultats histologiques Spirales de Curschmann

41

42 Sévérité Classify severity at presentation Intermittent MildModerateSevere Category1234 Daytime symptoms 2 / week2 – 4 / week> 4 / weekContinuous Night-time symptoms 1/month2 -4/month> 4 / monthFrequent FEV 1 80 %60 – 80 %40 – 60 %< 40 %

43 Contrôle * Bien contrôlée * Pas bien contrôlée * Très mal contrôlés

44

45 Les soins médicaux Les objectifs du traitement: Réduire les symptômes. Améliorer la qualité de vie. Réduire le besoin de soins d'urgence ou des hospitalisations. Normaliser les résultats des tests de fonction pulmonaires. Diminuer le processus inflammatoire.

46 Les soins médicaux Pharmacothérapie Contrôle de l'environnement L'immunothérapie allergénique Les anticorps contre IgE L'éducation

47

48 Pharmacothérapie І- β 2 -agonistes à courte durée daction: Salbutamol (Ventolin) Terbutaline β2 agonistes à courte durée, au besoin, sont les plus efficaces pour le soulagement rapide des symptômes d'asthme.

49 Pharmacothérapie ІІ- Antileucotriènes Montélukast Zafirlukast

50 Pharmacothérapie ІІІ- Cromoglycates: Nédocromil synchron – nébuliseur Cromoglycate de sodium

51 Pharmacothérapie ІѴ- Corticoïdes topiques a) Corticoïdes topiques Fluticasone (Flovent) Budésonide b) Corticoïdes topiques + β 2 -agonistes Fluticasone + Salmétérol (Advair) Budésonide + Formotérol (Symbicort) Toujours utiliser en bithérapie

52 Pharmacothérapie Ѵ- β2-agonistes à longue durée daction a) β2-agonistes Formotérol Salmétérol (Serevent) b) β2-agonistes + Corticoïdes topiques

53 Pharmacothérapie ѴІ- Xanthines (Théophylline)

54 Pharmacothérapie ѴІІ- Corticoïdes systemiques iv: Méthylprednisolone po: Prednisone

55 Short-acting β2 agonist as needed (reliever) Environmental control Education / self management Step 1 : Intermittent Step 2 : Mild persistent Step 3 : Moderate persistent Step 4 : Severe persistent No daily preventer or controller medication needed Daily medication Low-dose inhaled corticosteroid Secondary options: Cromoglycate/Nedocromil Sustained release theophylline Leukotriene receptor antagonist Daily medication Medium-dose inhaled corticosteroid And if needed: Long-acting inhaled β2 agonist or sustained release theophylline Consider adding leukotriene receptor antagonist Daily medication High-dose inhaled corticosteroid And if needed Long-acting inhaled β2 agonist or sustained release theophylline Consider adding leukotriene receptor antagonist If still not controlled Add prednisone long-term (preferably alternate days) – reduce to lowest dose that controls symptoms

56 Choice of spacer device: Increase treatment If control is not achieved, consider step up. First review medication technique, adherence and environmental control. A short course of oral steroids may be required to achieve control (prednisone 1-2 mg/kg/day for 7-14 days) Reduce treatment Review treatment every 3-6 months. If control is sustained reduce treatment. < 3 yrs MDI + spacer with mask > 3 yrs MDI + spacer with mouth piece

57

58 Autres soins ambulatoires Réévaluer la sévérité, la compliance et la réponse au traitement. Questionnaires. Assurer l'évitement de l'environnement. Visite à domicile. Modifier les doses au besoin.

59

60 Éviter les allergènes

61

62 Immunothérapie Des injections répétées de petites doses d'allergènes

63

64 Consultations Consulter un pneumologue, allergiste/immunologiste, ou les deux.

65

66 Activité Maintenir l'activité physique et l'exercice est essentiel

67 Activité Plusieurs études récentes ont démontré que la pratique régulière de la capacité aérobie et la perte de poids peut améliorer la physiologie des voies aériennes et la dyspnée.

68

69 Éducation du patient Programmes d'éducation adéquats pour les parents et / ou les patients sont les suivantes: La description des maladies asthme. Identification et contrôle des irritants environnementaux. L'utilisation adéquate des médicaments. Les symptômes allergiques des voies respiratoires supérieures peuvent alerter davoir l'asthme au future.

70

71 Pronostic Les signes qui peuvent indiquer un mauvais pronostic : Exacerbations sévères. Plus de 2 β2-agonistes à courte durée daction par mois. La dépendance des glucocorticoïdes. Comorbidités médicaux importantes. La maladie psychiatrique. La consommation de drogues.

72

73 Conclusion L'asthme est la plus fréquente maladie pendant l'enfance. L'examen physique est souvent normal, lhistoire est le plus important. Les tests les plus importants sont les tests de la fonction pulmonaire. Le but est daméliorer la qualité de vie. Modifier les doses au besoin. Éducation des patients est très importante.

74 Biographie WHO Fact Sheet No206 Canadian Lung Association. Statistics Canada. Millar, Wayne J. and Gerry B. Hill. Childhood Asthma, Health Reports, Vol. 10, No. 3 Asthma society of Canada Nelson HS Allergen immunotherapy: where is it now?. J Allergy Clin Immunol. Apr Medcine interne - Philippe Furger

75


Télécharger ppt "ASTHME Préparé par Nancy Ibrahim R1 SUPERVISÉ PAR DRE. NANHOU UMF ANNA LABERGE NOVEMBRE 2010."

Présentations similaires


Annonces Google