La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cours du 05 juin 2013 IFSI Evreux première année Allaitement Maternel Mlle Catteeu Jennifer sage-femme

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cours du 05 juin 2013 IFSI Evreux première année Allaitement Maternel Mlle Catteeu Jennifer sage-femme"— Transcription de la présentation:

1 Cours du 05 juin 2013 IFSI Evreux première année Allaitement Maternel Mlle Catteeu Jennifer sage-femme

2 Généralités ALLAITER son enfant est PHYSIOLOGIQUE Quelques éléments épidémiologiques - le choix de lallaitement concerne couples - peu d allaitement maternel : 50% en maternité 10% à J10 <5% à 3 mois - durée moyenne : 10 semaines Lait de mère = MODELE DE NUTRITION des Nés et des nourrissons

3 Généralités Allaitement exclusif Allaitement partiel : si associé à une autre alimentation (lait artificiel, eau, diversification alimentaire) Alimentation active : succion au sein Alimentation passive : tasse, cuillère, SNG,paille,seringue

4

5 Généralités Quelques éléments épidémiologiques - + de femmes étrangères (80% versus 50%) - + fréquent si : âge maternel niveau d étude femmes non fumeuses pendant la grossesse préparation à l accouchement pas de déclenchement à l accouchement

6 Généralités Quelques éléments historiques : 90% de décès chez les enfants non allaités au sein Allaitement par la mère ou une nourrice - guerre de :essai LV (eau, sucre…, modifié) : 2/3 AA grandes pubs des laits en poudres Oubli peu à peu de ce quest lallaitement ( « culture biberon » ) Apparition didées reçues

7 Enjeux pour la santé des enfants : - 1,3 millions de vie sauvées par an dans le monde si AM exclusif pdt 6 mois (vs 10 millions) - diminution de la mortalité par diarrhée et pneumonie - meilleur développement cognitif AA : augmentation de la morbidité à cours et long terme (diahrée, ECUN, otite, méningite, bronchiolite, troubles urinaire) (obésité, allergie, maladie cardiovasculaire)

8 Enjeux pour la santé des mères : court/moyen/long terme - involution utérine facilitée - risque diminuée d'hémorragie du post partum - retour plus rapide au poids antérieur à la grossesse - espacement des naissances (retour de couche plus tardif) - reminéralisation osseuse augmentée (diminution des troubles de l'ostéoporose, fracture col du fémur) - diminution des cancers ovaire/sein - équilibre psychologique (prévention des maltraitances / abandon)

9 Le sein Développement du sein - présence de toutes les structures à partir de la 6ème sem de gestation - imprégnation par les hormones maternelles : sécrétion par le Nné de « lait de sorcière » - phase de latence - puberté : développement (taille, couleur, volume)

10 Le sein Développement du sein - grossesse : plein développement : cellules glandulaires : x°, vol vaisseaux sanguins et lymphatiques : x°, dilatation aréole : + épaisse, + résistante, tubercules de Montgomery (odeur) prêt dès le 4ème mois - sevrage : état antérieur en 3 semaines

11 Le tissu glandulaire : 60 % du volume Derrière l'aréole Le tissu graisseux : Intimement lié au tissu graisseux Forme de « coussinets graisseux » +/- vol Séparé la glande de la peau en avant Sépare la glande du thorax en arrière

12 Anatomie du sein : Le tissu glandulaire - 15 à 20 lobes de tissu glandulaire entourés de tissu conjonctif - 20 à 40 lobules par lobe - 10 à 100 acini (ou alvéole) par lobule

13 Sécrétion lactée : acini canaux lactifères (Ø : 0,12mm) sinus lactifères (Ø : 2mm) 5 à 20 pores au niveau de l aréole - vascularisation riche +++ (artério-veineuse, nerveuse, lymphatique)

14 Le sein Acinus/ acinus mammaire - apports de nutriments par le sang artériel - relargage des déchets dans le sang veineux - fabrication de certains constituants spécifiques - flux de ces éléments dans la lumière - contraction des cellules myoépithéliales sous l action de l ocytocine - chasse du lait dans le canal excréteur

15 Anatomie du nouveau-né : - les lèvres : prise du sein, étanchéité - la langue : 17 muscles, stimule les récepteurs aréolaire - les joues « boules de Bichat »: stabilisation du mamelon - la machoire sup et inf :rétrognathie physiologique facilite l'éjection du lait - le palais « dur » : malléable chez le nné, facilite l'extraction du lait - le palais mou : se relève, évite les fausses-routes par le nez - l'épiglotte : s'abaisse, évite l'inhalation bronchique

16 Le sein Physiologie de la lactation - accouchement : chute des oestrogènes et progestérone sécrétion de prolactine (hypophyse ant) synthèse intracellulaire (acini ) (lactose, protéines, lipides)

17 Le sein Physiologie de la lactation - tétée : stimulation du mamelon sécrétion d ocytocine (hypophyse post) émotions contraction des fibres myoépithéliales Ejection du lait Circulation vasc

18

19 Le sein Quelques remarques... - aucun rapport entre le volume du sein et sa capacité à produire du lait – - pas de rôle de la forme des mamelons - rôle +++ de l ambiance - respect de la pudeur - pas de commentaire défavorable...

20 Composition du lait Colostrum précurseur de lait mature - liquide visqueux, jaunâtre - présent dans les acini - sécrété pendant les 1ers jours post-natals - quantité variable : 10 à 100ml j ( 30mlj), dans les 30-40h post-partum - forte densité, faible volume

21 Composition du lait Colostrum comparaison avec le lait mature - - de lactose, graisses, vit hydrosolubles - + protéines, vit liposolubles (A, E, K) - + sels minéraux (sel, zinc) - très riche en Ig et autres substances protectrices

22 Composition du lait Colostrum adapté aux besoins du Nné - immaturité rénale (vol de liquide) - début de production de lactase et autres enzymes intestinales - facteurs de croissance - immaturité de la muqueuse intestinale ( tapis dIg pas dadhésion des bactéries, virus…) Passage de la vie intra-utérine à une vie en milieu septique

23 Composition du lait Lait mature : à partir de J3-J4 Protides : - excellente digestibilité - induction dune flore microbienne équilibrée Lipides : - part la + imp du pouvoir énergétique - riches en acide linoléique essentiel (7 à 12% des AG totaux) - absorption facilitée par la présence de lipase

24 Composition du lait Sels minéraux : - faible teneur en Na (adaptée aux capacités physiologiques du Nné) - pauvre en calcium mais coefficient dabsorption proche de 100% Vitamines : - dépendent de létat nutritionnel de la mère - suffisant sauf vit D et K : supplémentation médicamenteuse

25 Composition du lait Facteurs immunologiques : - moyens de défense non spécifiques Facteurs favorisant la croissance de bifidobacterium (destruction des entérobactéries et germes anaérobies) Lactoferrine : captation du fer indispensable à la croissance des colibacilles et des candida Lysozyme : lyse des parois bactériennes - moyens de défense spécifiques IgA dirigées contre de nombreux Ag bactériens Lymphocytes T et B, macrophages

26 Composition du lait Evolution du lait selon lâge gestationnel : - vol chez une mère denfant prématuré - protéines : avec le temps chez une mère denfant à terme avec le temps chez une mère denfant prématuré - lactose, graisse : chez une mère denfant prématuré - sodium, chlore : chez une mère denfant prématuré - calcium, phosphore : identique

27 Composition du lait Evolution du lait selon lâge gestationnel : Encourager la mère dun enfant prématuré à allaiter ( lait de lactarium : concentration protéique et énergétique car pool de lait mature) Enrichir ce lait en phosphore et calcium

28 Composition du lait Evolution du lait selon le stade de lactation : - colostrum : J0-J4 - phase transitionnelle : J5-J15 - lait mature > J15 - phase de de la lactation : retour à une composition proche du colostrum (protection par Ig+++)

29 Composition du lait Evolution du lait avec le temps : - [IgA sécrétoires] - [lactoferrine et lysozyme] !!! Pas danalyses biochimiques individuelles au cours de la tétée : - [graisses] - satiété - régulation du vol ingéré

30 Composition du lait Evolution du lait dun sein à lautre : - préférence pour un sein (jumeaux) selon le régime alimentaire de la mère et selon les pays : - mères végétariennes ou esquimaux (poisson) : variation de la qualité des graisses et des AG - la qualité des nutriments du lait ne dépend pas de létat nutritif de la mère

31 Digestion du lait de femme Digestion et absorption des glucides - digestion : intestin grêle proximal (mais rôle d lamylase salivaire) - immaturité du système de digestion et utilisation des amidons (1ers mois) - digestion fonctionnelle dès la naissance : disaccharides (disaccharidases) saccharose et maltose (delta-glucosidase) lactose (bêta-galactosidase)

32 Digestion du lait de femme Digestion et absorption des glucides - mais malabsorption physiologique du lactose ( fin du 2ème mois) si apport > 4,5g/kg/j : fermentation dans le colon coliques du nourrisson Bonne digestibilité des glucides du LF

33 Digestion du lait de femme Digestion et absorption des protéines - sécrétion pancréatique des enzymes protéolytiques suffisante dès la naissance - mais pas dapport excessif (immaturité rénale) Protéines du LF toujours complètement absorbées

34 Digestion du lait de femme Digestion des lipides - activité lipolytique du LF - chez le prématuré : meilleure absorption des graisses du lait immaturité de la sécrétion de lipase pancréatique mais il existe une lipase linguale

35 Digestion du lait de femme Digestion des lipides - chez le Nné à terme : excrétion des graisses dans les selles : 5-10% des graisses ingérées coefficient dabsorption : 96% à 1mois1/2 moins bonne absorption des graisses du LF conservé (pasteurisé ou lyophilisé) Bonne digestibilité des graisses du LF Malabsorption des graisses du LV

36 Digestion du lait de femme Meilleure régulation de la satiété et de la croissance pondérale Adaptation au Nné et au nourrisson Bonne digestion

37 Les étapes de la mise au sein : - Préliminaires : maman et bébé se cherchent Position +++, tubercules de Montgomery - L'appâtement : pré-lait, aqueux et sucré - latence : rien ne coule, délai de réponse du système neurologique, hormonal, sanguin... impatience du nouveau-né - « le lait monte » : picotement, chaleur, gonflement, CU... mouvements de succion rapides, peu ou pas de mouvements de déglutition

38 Conduite de lallaitement - le flux d'éjection : jets puissants se succèdent pendant quelques minutes mouvements de succion amples avec déglutition -puis nouvelle phase de latence succion nécessaire pour relancer un cycle - période réfractaire : il n'y a plus de flux d'éjection 1 mouvement de déglutition puis 4-5 mouvements de succion puis lenfant lâche le sein - proposer l'autre sein (non obligatoire) - commencer par l'autre sein à la tétée suivante

39 Position du bébé face contre sa mère, tête dans laxe du corps, estomac contre estomac - pas de rotation de la tête ni du sein - oreille, épaule, hanche du bébé alignées Déroulement de la tétée

40 Conduite de lallaitement attendre que le bébé ouvre bien sa bouche la mère soutient son sein avec la main (pouce au-dessus, autres doigts en dessous, en arrière de laréole) effleure les lèvres de bébé avec le sein le bébé doit ouvrir grand la bouche Déroulement de la tétée

41 Conduite de lallaitement Bien mettre le bébé au sein et garder la bonne position mère bien installée amener le bébé au sein mamelon centré sur la bouche du bébé, gencives sup et inf sur laréole déclenchement réflexe de succion Déroulement de la tétée

42 Conduite de lallaitement Enfant bien positionné +++ enfant calme et détendu menton et bout du nez touchant le sein lèvre sup retroussée sans crispation lèvre inf complètement retroussée mouvements de la tempe du bébé au rythme des mouvements de succion + bruits de déglutition Déroulement de la tétée

43 Conduite de lallaitement Madone Madone inversée Ballon de rugby Sur le coté Positions d'allaitement :

44

45

46 Conduite de lallaitement - Fréquence : autant que l enfant veut! « A la demande » - Durée des tétées: - variable dun enfant à lautre et dun jour à lautre - sécrétion de prolactine : peu de lait après 20 min de tétée reconstitution des stocks de prolactine en 60min mais si tétées, des stocks - Durée de l'allaitement : HAS : 6 mois

47 Ou plus : Question éthique parfois soulevée !

48 Conduite de lallaitement - Sadapter à son enfant - Avoir confiance en soi, en son lait en son bébé - Efficacité de la tétée : enfant repu, couches bien mouillées

49 Conduite de lallaitement sevrage avant 4 mois - remplacer progressivement une tétée par un biberon de la sécrétion de prolactine sevrage après 4 mois - peu de risque dengorgement Le sevrage :

50 Conduite de lallaitement Hygiène - 1 douche par jour - éviter la macération (air +++, vider les coupelles…) - enduire le sein de lait en fin de tétée (éléments antiseptiques et protecteurs) - bonne position du bébé (crevasses +++) - hydratation (3L/jour) et repos maternels Petits problèmes

51 Conduite de lallaitement Pâleur et douleur du mamelon - spasme vasculaire - prévention : chauffer le mamelon, pièce chauffée, vasodilatateur Petits problèmes Mycose - rougeur et douleur du mamelon et de l aréole pendant et entre les tétées - souvent muguet concomitant - ttt : antifongique local pour la mère et l enfant

52 Conduite de lallaitement Crevasses - prévention : bonne position, tétée vigoureuse, pas de macération, bout de seins en syllicone - modérée : sécher à l air + du lait - importante : faire boire à l autre sein pas de tire-lait Petits problèmes

53

54 Conduite de lallaitement Engorgement - congestion des vx sanguins et lymphatiques avec oedème - causes : montée de lait, espacement des tétées, mauvaise succion, mauvaise contention des seins - faire téter souvent et de façon efficace, douche chaude +/- paracétamol Petits problèmes

55

56 Conduite de lallaitement Lymphangite - syndrome pseudogrippal avec douleur locale et rougeur limitée sur le sein - phénomène inflammatoire - faire téter le + possible +/- paracétamol Petits problèmes

57

58 Conduite de lallaitement Abcès - persistance des signes > 48h avec surinfection - phénomène infectieux - ttt : antibiotique tirer et jeter le lait du côté atteint parfois drainage chirurgical Petits problèmes

59

60 Conduite de lallaitement Fièvre - souvent liée à l allaitement (engorgement, lymphangite…) poursuivre l allaitement - autre origine : microbes transmissibles mais éléments protecteurs transmis par le lait… TTT antibiotique possible Petits problèmes !!! Jamais d arrêt brutal de l allaitement si suspension : tire-lait manuel ou électrique

61 Conduite de lallaitement Petits problèmes Le baby blues : physiologique - écouter - Rassurer - répondre aux questions sevrage possible Déculpabiliser Attention dépression post-natale

62 Bénéfices de lallaitement - maladies infectieuses - allergies cutanées et alimentaires - DID chez le sujet à risque - meilleur développement cognitif - renforcement du lien affectif mère-enfant Pour lenfant

63 Bénéfices de lallaitement - prévention des hémorragies du post-partum et de lendométrite (ocytocine) - sécrétion simultanée dautres hormones retour à un équilibre de lorganisme maternel - retard du « retour de couches » - retour à la silhouette antérieure (dépense énergétique 500kcal/j) - risque de cancer du sein - bénéfices économiques - renforcement du lien affectif mère-enfant Pour la mère

64 Contre-indications de lallaitement Exceptionnelles !!!! TOUJOURS REDISCUTER!!! Enfant - galactosémie congénitale : la SEULE vraie CI Maladie génetique 1/35000 nne Concentration de galactose dans le sang exessive Manifestation dig, hépatique, ictère, état léthargique, oedème, ascite - fente labio-palatine: avis stomatologique

65 Mère - VIH + (CV) - tuberculose active sévère - abcès du sein (côté atteint) Contre-indications de lallaitement

66 Médicaments pris par la mère - à discuter au cas par cas avec le médecin référent - possibilité darrêter ou changer le traitement? Dosage possible chez lenfant? - surveillance de lenfant +++ Toxiques pris par la mère - Tabac, alcool, subutex, autres.. - pas de CI mais informer +++ du risque pour lenfant Préparer lallaitement pendant la grossesse

67 Lactarium Définition : centres de - collecte - analyse - traitement - distribution du lait humain provenant de donneuses Aspects juridiques : - loi du 9 décembre conditions d installation et de fonctionnement définies par l arrêté du 10 février 1995

68 Lactarium Etablissements autonomes ou établissements publics dépendant dun centre hospitalier - contrôle médical, technique et administratif sous la dépendance directe du directeur de la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales - financement par la Sécurité Sociale lait distribué : mélange de plusieurs laits de plusieurs femmes différentes destinataires : services de néonatalogie, pédiatrie sur prescriptions médicales

69 Lactarium Collecte : prévention de la contamination bactérienne+++ - visite par un membre de l équipe en maternité puis à domicile - recueil : > conseils d hygiène : lavage des mains toilette du sein 1 fois par jour (eau + savon) prévention et traitement des crevasses

70 Lactarium Collecte : prévention de la contamination bactérienne+++ - recueil : au tire-lait électrique au tire-lait manuel > Après chaque usage, nettoyage +++ ( autocuiseur sous pression ou casserole 20 min ou pastilles effervescentes dans eau) > biberons stérilisés fournis par le lactarium

71 Lactarium - Stockage : > réfrigérateur : 24h maxi à +4°C > congélateur : 1 mois maxi > étiquetage de chaque biberon : nom de la mère, date de prélèvement, prise éventuelle de médicaments - Transport : boîte isotherme jusqu au lactarium

72 Lactarium - contrôle : > authenticité : détection de LV par méthode spécifique

73 Lactarium Contrôle bactériologie : 1) avant pasteurisation : * Numération des germes * identification des staphylocoques dorés * lait jeté si > 10 6 germes/ml ou > 10 4 staph/ml 2 ) après pasteurisation : * ensemencement de 1 ml de lait en aérobiose * lait jeté si +

74 Lactarium Contrôle sérologique : * sérologies obligatoires : VIH 1et 2, HBS, HBC, HTLV1, HTLV2, VHC * lait jeté si + * CMV inactivé par la pasteurisation

75 Lactarium Pasteurisation : > en France : à basse T° par immersion pendant 60min dans un bain-marie à 58°C > certains lactariums : lait lyophilisé, vendu en capsule de verre reconstitution avec de l eau distillée stérile

76 Lactarium - composition semblable à un lait mature de femme ayant accouché à terme - variations de composition d un lot à l autre

77 Lactarium - composition moyenne semblable à un lait mature de femme ayant accouché à terme - qq variations de composition d un lot à l autre

78 Conservation du lait maternel : - date et heure du recueil +/- nom de l'enfant - réfrigérateur : 48h - congélateur : 6 mois - transport : max 1H-réfrigérateur à l'arrivée - réchauffage :bain marie, pas de micro-onde à consommer dans l'heure si température ambiainte à consommer dans la demi-heure si chauffé attention aux brulûres !

79 Soutien, encadrement, association : - famille, conjoint - équipes médicales et paramédicales - association : CERDAM, Leche League, réseaux des marraines d'AM

80 Droit et AM - législation définie en faveur de l'AM - Code du travail : prolongation du congé maternité 4 semaines SDC pathologique - Code du travail : une heure par jour jusqu'au un an de l'enfant pas nécessairement payé pièce d'AM si plus de 100 femmes de 15 ans - contrôle par la SS demandé par l'employeur

81 Conclusion Préparer lallaitement pendant la grossesse +++ Bénéfices +++ mais savoir déculapabiliser CI exeptionnelles Rôle du père Compréhension et soutien par lentourage Eviter les compléments +++ Encourager lallaitement > 6mois Travailler et allaiter, cest possible!!!!

82 Référence A conseiller à toutes les mamans et tous les professionnels « L allaitement », Docteur Marie THIRION Editions Albin Michel Merci de votre attention...


Télécharger ppt "Cours du 05 juin 2013 IFSI Evreux première année Allaitement Maternel Mlle Catteeu Jennifer sage-femme"

Présentations similaires


Annonces Google