La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE VIEILLISSEMENT. DEFINITION Phénomène biologique inéluctable, universel qui concerne toutes les formes de vie, végétale, animale et humaine Débute dès.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE VIEILLISSEMENT. DEFINITION Phénomène biologique inéluctable, universel qui concerne toutes les formes de vie, végétale, animale et humaine Débute dès."— Transcription de la présentation:

1 LE VIEILLISSEMENT

2 DEFINITION Phénomène biologique inéluctable, universel qui concerne toutes les formes de vie, végétale, animale et humaine Débute dès la conception,continue tout au long de la vie, et ne pose problème que au moment ou il entraîne une rupture de lindividu avec le monde qui lentoure

3 QUELQUES CHIFFRES (1) Population des plus de 60 ans en France: 1890: 12.5% 1985:18% 1996:20.1% 2002:20.5% 2050:33.7% si fécondité = :38.7% si fécondité=1.5

4 QUELQUES CHIFFRES (2) Population des plus de 60 ans en France: 1980: 10 millions 2000: 11.6 millions 2010: 14.1 millions 2030: 17 à 18 millions

5 QUELQUES CHIFFRES (3) Les dépenses de santé des plus de 60 ans sont trois fois plus élevées que celles des 2-15 ans

6 LES TROIS TYPES DE VIEILLISSEMENT Le vieillissement physiologique ( ou vieillissement normal) Le vieillissement pathologique Les facteurs précipitants

7 LE VIEILLISSEMENT PHYSIOLOGIQUE Mécanismes en cause au niveau cellulaire: Altération fonctionnelle des neurotransmetteurs Détérioration des membranes cellulaires Réticulation du collagène Oxydation et radicaux libres Apoptose

8 LE VIEILLISSEMENT PHYSIOLOGIQUE Conséquences macroscopiques (1): diminution de la capacité respiratoire : la réticulation du collagène entraîne une perte de lélasticité donc une diminution de lamplitude respiratoire la détérioration des membranes entraîne une diminution des échanges gazeux

9 LE VIEILLISSEMENT PHYSIOLOGIQUE Conséquences macroscopiques (2): Apparition de troubles neurologiques par destruction cellulaire liée à lapoptose par altération des neurotransmetteurs ( Parkinson) par détérioration des membranes

10 LE VIEILLISSEMENT PHYSIOLOGIQUE Conséquences macroscopiques (3): Apparition des rides par réticulation du collagène par destruction cellulaires liée aux radicaux libres

11 LE VIEILLISEMENT PATHOLOGIQUE Constitue une partie des maladies et fera lobjet dun enseignement spécifique tout au long des études

12 LES FACTEURS PRECIPITANTS (1) Ensemble des éléments extérieurs au sujet qui entraînent une perte dautonomie

13 LES FACTEURS PRECIPITANTS (2) Accidents mécaniques Accidents infectieux Dénutrition Intoxications Iatrogénisation Carences sociales Carences familiales

14 LE VIEILLISSEMENT Autre Définition: Ensemble des modifications défavorables,irréversibles,altérant les moyens par lesquels un organisme assure ses équilibres biologiques, physiologiques et sociaux

15 LE VIEILLISSEMENT DE LAPPAREIL LOCOMOTEUR(1) LOS Anatomie :trame protéique ( collagène) où se fixe lhydroxyapatite ( sel calcique) notion de masse osseuse ostéoblastes et ostéoclastes Remodelage et perte osseuse chez lhomme:0.5% par an chez la femme: 0.5% par an avant la ménopause et 2 à 2.5 % par an après la ménopause Ostéoporose

16 LE VIEILLISSEMENT DE LAPPAREIL LOCOMOTEUR (2) LOS Notion de seuil fracturaire: avec atteinte du poignet des corps vertébraux du col fémoral

17 LE VIEILLISSEMENT DE LAPPAREIL LOCOMOTEUR (3) LOS Facteurs influençant la perte osseuse: facteurs génétiques facteurs raciaux facteurs hormonaux facteurs liés au mode de vie: nutrition tabac et alcool activité physique exposition solaire

18 LE VIEILLISSEMENT DE LAPPAREIL LOCOMOTEUR (4) LOS Prévention de la perte osseuse: alimentation riche en calcium activité physique exposition au soleil traitement hormonal substitutif

19 LE VIEILLISSEMENT DE LAPPAREIL LOCOMOTEUR (5) LOS Traitement de lostéoporose: calcium et vitamine D calcitonine biphosphonates médicaments actifs sur le remodelage osseux

20 LE VIEILLISSEMENT DE LAPPAREIL LOCOMOTEUR (6) LE CARTILAGE ARTICULAIRE Anatomie: diminution de la densité cellulaire avec amincissement apparition de fissures Biochimie: perte en eau,modification des protéines constituantes Mécanique: diminution de la résistance et de lélasticité

21 LE VIEILLISSEMENT DE LAPPAREIL LOCOMOTEUR (7) LE CARTILAGE ARTICULAIRE LARTHROSE: clinique:douleur,impotence fonctionnelle, déformation traitement:antalgiques,AINS,kinésithéra pie,prothèses prévention:lutte contre le surpoids, correction des positions articulaires anormales

22 LE VIEILLISSEMENT DE LAPPAREIL LOCOMOTEUR (8) LES MUSCLES Diminution du nombre des fibres musculaires Amyotrophie

23 LE VIEILLISSEMENT DU SYSTEME NERVEUX (1) Diminution des performances cérébrales secondaires à: des troubles de lattention des troubles de la mémoire (encodage) portant sur la mémoire épisodique avec conservation de la mémoire sémantique et de la mémoire de travail des troubles de lapprentissage

24 LE VIEILLISSEMENT DU SYSTEME NERVEUX (2) –Augmentation de la fréquence dun certain nombre de pathologies: confusion mentale démence dépression Parkinson –Apparition de pathologies nouvelles: syndrome de glissement syndrome de régression aigue

25 LE VIEILLISSEMENT DES ORGANES DES SENS (1) LŒIL: La presbytie Le glaucome La cataracte La dégénérescence maculaire liée à lage Les rétinopathies ( diabète)

26 LE VIEILLISSEMENT DES ORGANES DES SENS (2) LAudition: La presbyacousie Le Goût LOlfaction Le Toucher

27 LE VIEILLISSEMENT CARDIOVASCULAIRE (1) Les Artères: dilatation des grosses artères épaississement de la paroi épaississement de lintima altération des fonctions endothéliales conséquence:augmentation de la fréquence de l HTA systolique

28 LE VIEILLISSEMENT CARDIOVASCULAIRE (2) Les récepteurs bêta-adrénergiques: ne se modifient pas mais le système de couplage avec les messagers intracellulaires est moins efficace conséquence:blocage-bêta spontané et diminution de ladaptation à leffort

29 LE VIEILLISSEMENT CARDIOVASCULAIRE (3) Le Cœur: hypertrophie concentrique du VG trouble de la fonction de remplissage augmentation du travail de lOG plus grande fréquence des arythmies auriculaires

30 LE VIEILLISSEMENT CARDIOVASCULAIRE (4) Le baroréflexe: diminution de sensibilité diminution defficacité Le système rénine-angiotensine: Conséquences: diminution de efficacité de la régulation tensionnelle augmentation des hypotensions orthostatiques

31 LE VIEILLISSEMENT RESPIRATOIRE (1) Diminution de la compliance Diminution des mesures dynamiques (EFR) Diminution des échanges gazeux : PaO2 abaissée PaCO2 non modifiée Diffusion alvéolocapillaire diminuée Réponse à lhypoxie et à lhypercapnie diminuée

32 LE VIEILLISSEMENT RESPIRATOIRE (2) Adaptation à lexercice diminuée Défenses pulmonaires diminuées: par altérations mucocilliaires par diminution du réflexe de toux Conséquences: Incidence élevée des infections respiratoires

33 LE VIEILLISSEMENT RENAL Diminution du nombre de néphrons Augmentation de la clearance de la créatinine Fragilité +++ de la fonction rénale Attention: à la déshydratation à la toxicité des médicaments à élimination rénale

34 LE VIEILLISSEMENT VESICO-SPHINCTERIEN chez la femme(1) Impériosité et incontinence par instabilité vésicale:diminution de linhibition sous corticale des contractions vésicales involontaires Incontinence urinaire deffort: par insuffisance sphinctérienne par déficience en hormones sexuelles (prolapsus)

35 LE VIEILLISSEMENT VESICO-SPHINCTERIEN chez la femme(2) Dysurie et Rétention chronique des urines: hypo contractilité vésicale par prolifération conjonctive du détrusor hypertonie du sphincter par augmentation des récepteurs sympathiques alpha-adrénergiques

36 LE VIEILLISSEMENT VESICO-SPHINCTERIEN chez lhomme La dysurie et rétention chronique durines la prostate lhypertrophie bénigne touche 20% des hommes à 40 ans 80% des hommes à 75 ans lhypertonie du système alpha- adrénergique urétral

37 LE VIEILLISSEMENT VESICO-SPHINCTERIEN La prédominance nocturne des troubles mictionnels:par inversion du pic de sécrétion durines qui de diurne chez le sujet jeune devient nocturne chez le sujet âgé

38 LE VIEILLISSEMENT DE LAPPAREIL GENITAL CHEZ LA FEMME La ménopause: Mécanismes: arrêt de lovulation arrêt des sécrétions hormonales ovariennes Conséquences: stérilité carence hormonale

39 LE VIEILLISSEMENT DE LAPPAREIL GENITAL CHEZ LHOMME Landropause nexiste pas Les pathologies prostatiques: - Adénome - Cancer

40 LE VIEILLISSEMENT DES GLANDES ENDOCRINES HYPOPHYSE ANTERIEURE: -pas de déficit sécrétoire mais des adaptations car absence de réponse de lorgane cible -baisse du seuil de sensibilité aux stéroïdes sexuels -baisse de production de certains neuropeptides hypothalamiques tel le taux de GH-RH qui entraîne une diminution de STH ( hormone somatotrope)

41 LE VIEILLISSEMENT DES GLANDES ENDOCRINES NEURO-HYPOPHYSE: -la production dADH (anti-diurétique) reste stimulable mais le tube distal rénal perd sa sensibilité donc diminue la réabsorption de leau libre doù déshydratation plus fréquente -en outre réduction de la sensation de soif

42 LE VIEILLISSEMENT DES GLANDES ENDOCRINES SURRENALE: - fonction glucocorticoïde:pas de diminution de sécrétion dACTH ni de cortisol mais sensibilité au stress-fonction minéralocorticoïde:pas de diminution de sécrétion daldostérone-les androgènes surrénaliens: diminution du taux de DHEA (déhydroépiandrostérone)

43 LE VIEILLISSEMENT DES GLANDES ENDOCRINES THYROÏDE: pas de modification liée au vieillissement mais fréquence accrue des dysthyroïdies PARATHYROÏDE: augmentation du taux de la PTH (parathormone) diminution de la synthèse cutanée de la vitamine D et de son hydroxylation rénale en 1 alpha

44 LE VIEILLISSEMENT CUTANE INTRINSEQUE: - génétiquement programmé -atrophie cutanée -perte de lélasticité -sécheresse cutanée -baisse de la perception sensorielle -diminution de la protection mécanique -altération de la thermorégulation -altérations vasculaires -altération des phanères:les cheveux blanchissent et tombent,les ongles se cassent,apparition donychogriffose -augmentation des tumeurs bénignes -atrophie des muqueuses

45 LE VIEILLISSEMENT CUTANE EXTRINSEQUE: - rôle délétère du soleil ( UVA et UVB) - rôle des facteurs climatiques (vent, froid, chaleur, sécheresse) -rôle de cofacteurs ( alcool,tabac,médicaments) -manifestations cliniques: élastose sénile actinique troubles de la pigmentation kératoses actiniques épithélioma baso et spino cellulaires

46 LE VIEILLISSEMENT CUTANE PREVENTION: -limitation de lexposition au soleil -limitation de lexposition aux intempéries -les préparations cosmétiques :effets surtout sur la lutte contre la sécheresse cutanée -le THS (traitement substitutif de la ménopause)

47 LE VIEILLISSEMENT DE LAPPAREIL DIGESTIF ESTOMAC ET DUODENUM: augmentation du nombre des ulcères augmentation des effets secondaires des médicaments COLON: augmentation de la fréquence de la constipation ( atonie intestinale) PANCREAS: diminution des sécrétions exocrines

48 LE VIEILLISSEMENT DE LAPPAREIL HEMATOPOÏETIQUE Anémie réfractaire Leucémie lymphoïde chronique

49 LES FACTEURS PRECIPITANTS Se surajoutent au vieillissement physiologique et au vieillissement pathologique et en accélèrent le cours Sont souvent responsables de perte dautonomie

50 LES FACTEURS PRECIPITANTS Les malaises et les chutes: -une personne sur trois à 65 ans -une personne sur deux à 85 ans -6% provoquent une fracture ( col du fémur une fois sur trois) -responsables de morts par an -le chuteur rechutera ( risque X 20)

51 LES FACTEURS PRECIPITANTS Les malaises et les chutes: -causes multiples.cardiaques (syncopes,hypoTA orthostatique).neurologiques ( comitialité).appareil locomoteur.environnementales.iatrogènes

52 LES FACTEURS PRECIPITANTS La dénutrition: 40 % des > 70 ans ont moins de 1500 kcal/jour malnutrition protéino-énergétique touche 5% de la population générale et 40 à 70 % des personnes âgées hospitalisées

53 LES FACTEURS PRECIPITANTS La dénutrition: -causes multiples exogènes :pauvreté,isolement endogènes:handicaps,diminution de lappétit et de la soif -facteur aggravant de toutes les pathologies -marqueur prédictif de mortalité

54 LES FACTEURS PRECIPITANTS Les infections: -fréquentes -potentiellement graves (bronchite responsable dinsuffisance respiratoire, complications de lalitement) -prévention par les vaccinations

55 LES FACTEURS PRECIPITANTS Les intoxications: –Alcool –Médicaments :polymédication des gens âgés car pathologies multiples, médecins multiples,automédication liée à plaintes somatiques multiples interactions médicamenteuses augmentation des effets secondaires ne pas prescrire plus de 3

56 LES FACTEURS PRECIPITANTS Lenvironnement social: rôle fondamental notion daidant informel notion daidant professionnel

57 LES FACTEURS PRECIPITANTS LA PREVENTION toujours efficace nécessite une démarche diagnostique de tous les intervenants nécessite une culture gérontologique

58 CONCLUSION Les points importants: le vieillissement est inéluctable le vieillissement est différentiel selon les individus et selon les organes chez un individu le problème majeur est lautonomie une prévention du mal vieillir est possible

59 CONSEQUENCES PSYCHOLOGIQUES ET SOCIOLOGIQUES Perte des statuts sociaux: la société ne valorise que la beauté la force lefficacité la productivité largent et propose des modèles didentification qui ont ces critères

60 CONSEQUENCES PSYCHOLOGIQUES ET SOCIOLOGIQUES Perte des statuts sociaux: le vieillard est aux antipodes de ce modèle il perd son statut de référence ( cf. la notion de « vieux sage « ) il est accusé de profiter de la société ( cf. les conflits actuels entre les trentenaires et les retraités)

61 CONSEQUENCES PSYCHOLOGIQUES ET SOCIOLOGIQUES Perte des statuts familiaux: - la cellule familiale a souvent éclaté - si elle est toujours existante, les enfants ont une autonomie et on est loin de la notion de pater familias romaine. - les centres dintérêt sont différents selon les générations

62 CONSEQUENCES PSYCHOLOGIQUES ET SOCIOLOGIQUES Perte des statuts familiaux: la fonction de mémoire dévolue traditionnellement à lancien lui a été enlevée et remplacée par la mémoire collective formatée transmise par les médias rôle aggravant du décès du conjoint

63 CONSEQUENCES PSYCHOLOGIQUES ET SOCIOLOGIQUES Le travail de deuil: est la condition nécessaire au vieillissement deuil des statuts perdus deuil des autres qui sont partis deuil de sa jeunesse perdue deuil de sa santé deuil de son indépendance deuil de son image idéalisée

64 CONSEQUENCES PSYCHOLOGIQUES ET SOCIOLOGIQUES Le travail de deuil: est possible pendant un certain temps est consommateur dénergie peut être assimilé à un processus de réparation des dégradations liées au temps quand il devient impossible la mort survient

65 CONSEQUENCES PSYCHOLOGIQUES ET SOCIOLOGIQUES Les capacités dadaptation: diminuent avec le vieillissement car la communication avec le monde extérieur et la possibilité dagir sur lui diminuent ( atteinte des organes des sens, atteinte des fonctions cognitives,atteinte des fonctions motrices)

66 CONSEQUENCES PSYCHOLOGIQUES ET SOCIOLOGIQUES La mise en retrait de la société: débute par la perte du travail saggrave lors de la perte dautonomie est à son comble lors de la mise en institution(pour des raisons defficacité dans la prise en charge mais aussi pour cacher la dégradation) notion deffet miroir

67 CONSEQUENCES PSYCHOLOGIQUES ET SOCIOLOGIQUES La mise en retrait de la société: entraîne un cercle vicieux qui aggrave lexclusion :sensation dêtre devenu inutile, apparition dune dépression qui majore le désintérêt,perte du désir peut être prévenu en redonnant une place sociale aux anciens

68 CONSEQUENCES ECONOMIQUES DU VIEILLISSEMENT Population des plus de 60 ans en France: 1980: 10 millions 2000: 11.6 millions 2010: 14.1 millions 2030: 17 à 18 millions

69 CONSEQUENCES ECONOMIQUES DU VIEILLISSEMENT Deux problèmes: les personnes âgées ne produisent plus de richesses les personnes âgées coûtent à la collectivité : par les prestations sociales par les pensions de retraite

70 CONSEQUENCES ECONOMIQUES DU VIEILLISSEMENT Conséquences: augmentation du nombre dinactifs accroissement des prélèvements sociaux diminution des bénéfices diminution des investissements baisse de la compétitivité aggravées par la dénatalité et laugmentation de lespérance de vie

71 CONSEQUENCES ECONOMIQUES DU VIEILLISSEMENT Les prestations sociales: les soins le coût augmente la durée augmente car on maintient en vie au prix de perte dautonomie les aides à la personne les besoins sont en constante augmentation

72 CONSEQUENCES ECONOMIQUES DU VIEILLISSEMENT Le financement de la Sécurité Sociale: se fait essentiellement sur les revenus du travail est pénalisé par limportance du chômage tentative délargissement de lassiette notion de CSG

73 CONSEQUENCES ECONOMIQUES DU VIEILLISSEMENT Le financement de la Sécurité Sociale: les prélèvements obligatoires 35 % des revenus en % en 1985 ( ) % en 1993 ( )

74 CONSEQUENCES ECONOMIQUES DU VIEILLISSEMENT Le financement des retraites: la répartition la capitalisation La répartition: seul système obligatoire en France financement calculé pour un départ en retraite à 65 ans avec 5 ans despérance de vie ce système nest plus viable économiquement avec un départ en retraite à 60 ans et une espérance de vie de 20 ans

75 CONSEQUENCES ECONOMIQUES DU VIEILLISSEMENT La répartition: deux solutions pour maintenir le système ou on diminue les pensions ou on augmente la durée de cotisation

76 CONSEQUENCES ECONOMIQUES DU VIEILLISSEMENT La capitalisation: fortement encouragée par les pouvoirs publics na pas que des avantages ( on ne peut pas capitaliser pendant les périodes dinactivité, les placements du capital ne sont pas sécurisés) intervient fortement dans léconomie par la Bourse

77 CONSEQUENCES ECONOMIQUES DU VIEILLISSEMENT Le poids des inactifs: hypothèse retraite à 60 ans 1995: 86.2 inactifs/100 actifs 2040:115.7 inactifs/100 actifs hypothèse retraite à 65 ans 1995: 70.3 inactifs/100 actifs 2040: 93.1 inactifs/100 actifs

78 POLITIQUE EN FAVEUR DES PERSONNES AGEES 18 ème siècle :1ère caisse de retraite 1930 : apparition de différents régimes de retraite publics ou privés 1946 création de la Sécurité Sociale et du régime des pensions de vieillesse avec reconnaissance du droit universel des travailleurs à la retraite ( salariés) 1956 : Fond National de Solidarité ( minimum vieillesse)

79 POLITIQUE EN FAVEUR DES PERSONNES AGEES 1962 : rapport Laroque dont lobjectif est le maintien de lintégration sociale de la personne âgée par action sur le logement, le mode de vie, la culture et le maintien à domicile.La retraite devient une seconde jeunesse Les années 80:lobjectif est le maintien à domicile.Beaucoup didées peu de financement

80 POLITIQUE EN FAVEUR DES PERSONNES AGEES Les années 80:politique de desemploi avec mise à la retraite prématurée qui est une catastrophe pour les retraités qui se sentent exclus, pour la société qui se prive de leur compétence et pour le budget avec age de la retraite abaissé pour tous à 60 ans sans en prévoir le financement

81 POLITIQUE EN FAVEUR DES PERSONNES AGEES Actuellement: le problème est la dépendance et son coût,le renforcement du maintien à domicile, le financement des institutions dhébergement et de soins,le lien transgénérationnel.

82 LA MORT Définition: un individu est décédé lorsquil a subi soit une cessation irréversible des fonctions circulatoires et respiratoires,soit une cessation irréversible de toutes les fonctions du cerveau ( USA 1981)

83 LA MORT Signes: arrêt de la circulation ( pas de pouls, pas de tension, cœur arrêté) arrêt de la respiration signes cutanés ( pâleur) hypotonie musculaire (sphincters)suivie dhypertonie après quelques heures (rigidité cadavérique) arrêt des fonctions cérébrales hautes (coma,anesthésie, abolition des réflexes)

84 LA MORT Les moyens de diagnostic: les anecdotiques attention à hypothermie et coma barbiturique le problème du prélèvement dorganes

85 LA MORT Notion de mort cérébrale: caractère entièrement artificiel de la respiration (machines) abolition totale de tous les réflexes hypotonie complète disparition de tout signal EEG (tracé plat sans activité possible spontanée ou provoquée par toute stimulation ( hypercapnie) en labsence dhypothermie ou de drogue sédative)

86 LA MORT Notion de mort cérébrale: labsence dun seul de ces signes ne permet pas de conclure à la mort


Télécharger ppt "LE VIEILLISSEMENT. DEFINITION Phénomène biologique inéluctable, universel qui concerne toutes les formes de vie, végétale, animale et humaine Débute dès."

Présentations similaires


Annonces Google