La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE RÔLE DE LAIDE SOIGNANT DANS UN SERVICE DE NEPHROLOGIE Mr Maillé Jérémie le 05 janvier 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE RÔLE DE LAIDE SOIGNANT DANS UN SERVICE DE NEPHROLOGIE Mr Maillé Jérémie le 05 janvier 2010."— Transcription de la présentation:

1 LE RÔLE DE LAIDE SOIGNANT DANS UN SERVICE DE NEPHROLOGIE Mr Maillé Jérémie le 05 janvier 2010

2 NEPHROLOGIE ? La néphrologie est la spécialité médicale visant à prévenir, diagnostiquer et traiter les maladies des reins. A ne pas confondre avec lurologie qui est une spécialité chirurgicale portant sur lappareil génital masculin ainsi que sur lensemble du système urinaire: reins, uretères, vessie, prostate, urètre.La néphrologie est la spécialité médicale visant à prévenir, diagnostiquer et traiter les maladies des reins. A ne pas confondre avec lurologie qui est une spécialité chirurgicale portant sur lappareil génital masculin ainsi que sur lensemble du système urinaire: reins, uretères, vessie, prostate, urètre.

3 Rappels: Anatomo-Physiologie Anatomie: Les reins sont normalement au nombre de deux. Ils ont une forme dharicot. Les reins sont plaqués contre la paroi abdominale postérieure, de part et dautres de la colonne vertébrale. Le poids du rein varie de 150 à 250g, sa hauteur varie de 10 à 12 cm, largeur 6cm et épaisseur 4 cm. Physiologie: Lunité fonctionnelle du rein : Le néphron. Les reins ont une double fonction, excrétrice et hormonale. La fonction excrétrice consiste en la formation de lurine, par laquelle sont éliminés les produits du catabolisme. La fonction hormonale: Sécrétion de lérythropoïetine, sécrétion de la renine.

4 LA MICTION La miction est la vidange vésicale qui permet lévacuation de lurine, grâce aux élément évacuateurs de lappareil urinaire, cest-à-dire les bassinets, les uretères, la vessie, et lurètre. Les uretères relient les bassinets à la vessie, la vessie est un réservoir dont la capacité normale est de 250 à 300 ml. Lurètre est le conduit qui achemine lurine de la vessie vers lextérieur. A partir dun volume de 300 à 350 ml, le réflexe de miction se produit: la tension vésicale déclenche le besoin duriner.

5 Les principaux symptômes LombalgiesLombalgies Pollakiurie: augmentation de la fréquence des mictions.Pollakiurie: augmentation de la fréquence des mictions. Dysurie: gêne à lévacuation vésicale par un obstacle organique.Dysurie: gêne à lévacuation vésicale par un obstacle organique. Incontinence urinaireIncontinence urinaire Rétention vésicaleRétention vésicale Polyurie: diurèse sup à 3 lPolyurie: diurèse sup à 3 l Oligurie: diminution anormale de la quantité durineOligurie: diminution anormale de la quantité durine Anurie: cessation complète de formation de lurineAnurie: cessation complète de formation de lurine HématurieHématurie Pyurie: urines purulentesPyurie: urines purulentes Protéinurie: présence anormale de protéine dans lurine.Protéinurie: présence anormale de protéine dans lurine.

6 LES MOYENS DEXPLORATION DANS LE SANG: Hémogramme + urée + créat + ionogramme + calcium + phosphore. DANS LES URINES: - Dosages urinaires: Dans tous les dosages, la mesure précise de la diurèse totale par 24 h est indispensable car on a besoin de connaître la concentration, mais surtout le débit des différentes substances par 24h. -ECBU: Le prélèvement doit seffectuer dans un flacon stérile. Chez la femme, une toilette vulvaire suffit. Chez lhomme, on nettoie au dakin la verge et le méat. Le premier jet urinaire ne doit pas être conservé. Le prélèvement doit être envoyé rapidement au laboratoire.

7 LES PATHOLOGIES Insuffisance Rénale: 2 types: Aiguë et Chronique. 2 types: Aiguë et Chronique. AIGUË: Cest une urgence se manifestant le plus souvent par une anurie. CHRONIQUE: Elle est liée à une maladie chronique définitive des deux reins. Étant donné limportance de la fonction délimination rénale, elle comporte à plus ou moins long terme une série de troubles divers. Elle nest donc pas moins grave que la forme aiguë bien au contraire.

8 suite Syndrome néphrotique: protéinurie abondante et prolongée, présence oedèmes et hyperlipidémie. Infection urinaire: Existence dune pyurie et dune bactériurie. Linfection est haute on parle de pyélonéphrite, linfection est basse on parle de cystite.

9 suite Néphropathies: La classification des néphropathies est complexe, essentiellement anatomopathologique. Selon la localisation de latteinte principale, on distingue les néphropathies glomérulaires, tubulaires, interstitielles et vasculaires

10 TRAITEMENT Il concerne trois domaines:Il concerne trois domaines: -Les conséquences de latteinte rénale -La suppléance -Les causes Principalement: Mesures diététiques -Régime de restriction protidique -Régime de restriction sodée -Régime de restriction en potassium -Ration HYDRIQUE

11 suite TTT medicamenteux: Il doit aider à corriger les désordres cliniques et biologiques. TTT par suppléance: Dialyse péritonéale et hémodialyse.

12 RÔLE DE LAS Son activité se centre principalement sur laide aux personnes soignées dans lincapacité dassumer seules leurs besoins élémentaires mais également autour du maintien de lhygiène hospitalière. LAS travaille en ETROITE COLLABORATION ET SOUS LA RESPONSABLILITE DE LIDE au sein dune équipe pluridisciplinaire. Il contribue à la réalisation de certains soins, notamment les soins dhygiène.Son activité se centre principalement sur laide aux personnes soignées dans lincapacité dassumer seules leurs besoins élémentaires mais également autour du maintien de lhygiène hospitalière. LAS travaille en ETROITE COLLABORATION ET SOUS LA RESPONSABLILITE DE LIDE au sein dune équipe pluridisciplinaire. Il contribue à la réalisation de certains soins, notamment les soins dhygiène.

13 suite ON PEUT DONC DIRE QUE LESSENTIEL DU RÔLE DE LAS DANS UN SERVICE DE NEPHROLOGIE REPOND AU DECRET DU DU 31 AOÛT 2007 RELATIF AUX ACTES PROFESSIONNELS.

14 POURTANT Dans chaque secteur de soins, on peut retrouver certaines spécificités qui sont induite principalement par la récurrence de certains actes indispensable au diagnostic et au traitement de la pathologie.

15 En Néphrologie La Diurèse:La Diurèse: Cest le terme qui désigne lélimination urinaire tant sur le plan quantitatif que qualitatif. Cet un élément très important dans le diagnostic de la pathologie mais aussi afin dévaluer son évolution et donc laction du traitement. -Diurèse des 24h -Réalisation des ECBU -Bandelettes urinaires

16 suite OMI:OMI: La présence doedèmes dans le cas dune insuffisance rénale est le signe majeur dune mauvaise élimination voire dune non élimination. Le patient prend du poids souvent sans manger et les csqs peuvent être grave: OAP -Surveillance en collaboration de la bonne prise du ttt. -Surveillance du poids avec une pesée hebdomadaire voire plus sur PM. -Vérification de la diurèse.(quantitatif et qualitatif)

17 suite Altération des téguments:Altération des téguments: Patients en état dénutrition sévère, avec une allitation prolongée au cours de lhospitalisation. Ceci provoque lapparition de lésions cutanées dont il est indispensable de stopper lévolution pour ne pas arriver au stade descarre. Pour cela: - Toilette journalière avec une réfection de lit efficace. - Massage doux des différents points dappuis.

18 suite -Changer de position régulièrement. -Favoriser la mise au fauteuil lorque cela est possible. -Contrôler la prise alimentaire et hydrique du patient. (Fiche de suivi alimentaire). -Transmettre à lIDE lensemble des lésions naissantes chez le patient en sachant décrire la lésion.

19 suite :Contrôle alimentaire et hydrique: Les patients en néphrologie sont souvent des personnes en traitement par dialyse. Ainsi, une surveillance particulière est à faire pour eux sur le plan alimentaire et hydrique. -Vérifier la ration en potassium et en sel du repas (sans potassium, sans sel) -Vérifier la mise en place de la restriction hydrique mise en place par le médecin. En général, pour un patient en dialyse 500 ml par jour. -Surveillance du poids du patient.

20 suite La prise en charge des patients en dialyse:La prise en charge des patients en dialyse: Dialyse péritonéale: -Savoir écouter le patient afin de pouvoir desceller une complication qui peut être liée au KT de Tenchoff (mauvais positionnement) ou le plus souvent à une infection du péritoine. (Très grave) -Être vigilant sur laspect de lorifice du KT et sur laspect du liquide des poches.

21 Hemodialyse:Hemodialyse: Connaître les principaux abords vasculaires et la surveillance. -FAV: Savoire reconnaître un thrill, un bouchon de champagne, ne jamais poser de garrot, ne jamais piquer une fav sans formation, une infection… -KT canaud: Savoir reconnaître les signes dune infection, de mauvais état du matériel, ne pas mettre sous la douche, le pansement doit toujours rester hermétique. SI PROBLEME VOIR AVEC IDE.

22 POUR FINIR Il me semble primordial dans lexercice de la fonction AS de ne jamais se positionner comme un simple exécutant.Il me semble primordial dans lexercice de la fonction AS de ne jamais se positionner comme un simple exécutant. Pour cela, il est nécessaire davoir une connaissance des pathologies suffisante afin de pouvoir donner le bonne information, éviter les erreurs potentielles dun médecin, dune infirmière. Pour cela, il est nécessaire davoir une connaissance des pathologies suffisante afin de pouvoir donner le bonne information, éviter les erreurs potentielles dun médecin, dune infirmière. Le bon sens, la connaissance de la pathologie, du patient, la prise dinitiative à bon escient, le respect de lautre et lesprit déquipe + un peu de ce quon a dit précédemment feront de vous des professionnels.Le bon sens, la connaissance de la pathologie, du patient, la prise dinitiative à bon escient, le respect de lautre et lesprit déquipe + un peu de ce quon a dit précédemment feront de vous des professionnels.

23 MERCI POUR VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "LE RÔLE DE LAIDE SOIGNANT DANS UN SERVICE DE NEPHROLOGIE Mr Maillé Jérémie le 05 janvier 2010."

Présentations similaires


Annonces Google