La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

2 ème guerre mondiale 1990 Production d analogues 1975 Récepteurs insuliniques 1977 HbA 1 c 1965 STEINER (structure de l insuline) 1950 Dosages radioimmuno.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "2 ème guerre mondiale 1990 Production d analogues 1975 Récepteurs insuliniques 1977 HbA 1 c 1965 STEINER (structure de l insuline) 1950 Dosages radioimmuno."— Transcription de la présentation:

1 2 ème guerre mondiale 1990 Production d analogues 1975 Récepteurs insuliniques 1977 HbA 1 c 1965 STEINER (structure de l insuline) 1950 Dosages radioimmuno (Berson et Yalow) 1974 Diabète de type 1 maladie immunologique 1979 Production de l insuline par génie génétique

2 HAGEDORN (fabrication de l IPZ) 1936 JC OPIE (insuline) 1902 CAWLEY (sucre) Description de la polyurie 1943 Sulfamides (Janbon et Loubatières) ) 1921 Extraction de l insuline (Banting et Best) Îlots de Langerhans Diabetes mellitus (goût sucré) -100 Diabetes (Arêtée de Cappadoce)

3 Cellule ß Synthèse et sécrétion TransportAction insuline Effets membranaires Effets intracellulaires Médiateur RE I Effets intracellulaires « Médiateur »

4 CELLULE NON ACTIVÉE PAR L INSULINE Glucose GLUT 4 IRS 1 PI 3 K

5 CELLULE ACTIVÉE PAR L INSULINE + GLUT 4 Glucose Insuline Métabolisation P P PI 3 K IRS 1

6 Nouveaux critéres diagnostiques du diabète sucré NORMALE ANORMALE DIABÈTE GLYCÉMIE (G en g / l) A jeun A la 2 eme heure dune HGPO G < 1,0 1,26 < G G < 1,40 2,00 G 1,0 G < 1,261,40 G < 2,00 Diabetes Care 1997; 20: et et / ou

7 Prédiabète Diabète méconnu Diabète connu 6-7ans Non compliqué Temps variable dépend de l équilibre métabolique Moment du diagnostic Avec complications Maladie coronaire Lésions du pied Autres Non handicapantes Handicapantes

8 Harris et al. Diabetes Care 1998, 21: Age (ans) Pourcentage de la population US 20ans ayant: un DS diagnostiqué un DS non diagnostiqué une altération de la glycémie à jeun 14,7% 7,8% 5,1%

9 Nombre de personnes diabétiques (millions) dans la population adulte 20ans Diabetes Care 1998; 21: DéveloppésEn voie de développement Monde entierPays

10 < Moyenne Age (années) Coûts des soins en dollars US pour des non diabétiques et des diabétiques Excès de coût chez les diabétiques

11 SOINS HOSPITALISATIONS 38,5% 33% SOINS CONSULTATIONS HOSPITALIÈRES MÉDICAMENTS 9,4% 18,3% SOINS CONSULTATIONS EXTRAHOSPITALIÈRES Coûts supplémentaires pour les soins aux diabétiques (1994): répartition par site de soins dollars US par patients 3500 dollars US par patients.

12 Nouveaux critéres diagnostiques du diabète sucré NORMALE ANORMALE DIABÈTE GLYCÉMIE (G en g / l) A jeun A la 2 eme heure dune HGPO G < 1,0 1,26 < G G < 1,40 2,00 G 1,0 G < 1,261,40 G < 2,00 Diabetes Care 1997; 20: et et / ou

13 Prévalence des rétinopathies (%) Glycémie à jeun (mg/dl) Population subdivisée en déciles par rapport à la glycémie à jeun BMJ. 1994; 308:

14 Sécrétion insulinique (%) intolérance au glucose type 2 non diabétique type 1 lent type 1 (Age) années

15 NORMAUX OBÈSES NORMAUX OBÈSES Int. Gluc. OBÈSES DS 2 A. GOLAY Diab. Metab. 1994; 20: Temps (mn) GLYCÉMIE (mmol/l) INSULINÉMIE (pmol/l)

16 Témoins Obèses normo tolérants Obèses intolérants DNID PENDANT UNE HGPO PENDANT UN CLAMP UTILISATION NON OXYDATIVE DU GLUCOSE (mmol. mn -1. m 2 ) 0 0,5 1 1,5 0 0,5 1 1,5

17 Étude Finlandaise6% Stop-NIDDM12,4% Da Quing15,7% Taux de conversion annuel DPP11% Référence N.E.J.M. 2001;344:1343 Lancet 2002;359:2072 Diabetes Care 1997;20:537 N.E.J.M. 2002;346:393 Risque d évolution vers un diabète de type 2 Pour les sujets ayant une intolérance au glucose

18 Haplotype centromère A B C DR DP DQ Classe I Classe II Complexe à histocompatibilité majeur CMH } }

19 DR3 DR4 Haplotype 1 + haplotype 2 = génotype centromère

20 Risque de développer un diabète de type 1 Parenté avec un diabétique Risque tout venant ni DR3/ni DR4 DR3/DR4 non 0.3% 0.1% 2% 3% 1% 20-30% procheRR x10 x3 x100

21 RECOMMANDATIONS BASES SUR L HbA 1 c Fréquence de la mesure:tous les 3 à 4 mois. 8% 7% 6,5% CONTRÔLE Insuffisant Acceptable Correct

22 Plasma glucose (mg/dl) Hours of the day BreakfastLunch Dinner Non diabetic subject Diabetic patient 126

23 Mean glucose (mg/dl) HbA 1 c % Relationship between mean plasma glucose levels and HbA 1 c From Rohlfing et al. Diabetes Care 2002;25: mg/dl = HbA 1 c at 5% plasma glucose = +35mg/dl HbA 1 c = +1%

24 PPG The peak glucose level FPG The basal glucose level HbA 1 c The long-term average glucose level The glucose triad: for optimal management we should target...

25 am pm High probability for HbA 1 c < 7% High specificity for treatment success Targets Interventional thresholds Plasma glucose (mmol/L)

26 ampm High specificity for treatment success Targets Plasma glucose (mmol/L)

27 G après le repas de midi < 7mmol/l Marqueur d HbA 1 c < 7% avec une forte spécificité HbA 1 c < 7% Triade de l équilibre glycémique ou Règle des trois 7 G à jeun < 7mmol/l Définition du diabète

28 INSULINO SÉCRÉTION % Production hépatique du glucose Glycémie à jeun Physiopathologie du diabète de type Glycémie post prandiale INSULINO RÉSISTANCE

29 STADE 3 STADE 4 STADE 1 STADE mn mn mn 1060 mn

30 INTOLÉRANCE AU GLUCOSE HYPERGLYCÉMIE POST-PRANDIALE (années) Insulinosécrétion (%) Diagnostic Évolution de l insulinosécrétion (%) Diab.Rev. 1999; 7: Réactivable Moyennement réactivable Peu réactivable DÉFICIT INSULINIQUE

31 Évaluation de l insulino - sécrétion (ß en %) et de la résistance à l insuline (R) à partir d un modèle informatique (HOMA=Basal homeostasis model assessment) établi à partir de clamps hyperglycémiques et basé sur la mesure de l insulinémie et de la glycémie à jeun. Glycémie (mmol/l) Insulinémie (µU/ml) R croissant ß décroissant ß 200% ß 100% ß 50% ß 25% ß 12.5% R=16 R=8 R=4 R=1

32 COMMENT ESTIMER LA FONCTION ß LANGERHASIENNE Par l équation de TURNER Diabetologia 1985;28: ß-cell function (%) = 20 x (I) / (G) (I) = concentration de l insuline à jeun (µU/ml) (G) = glycémie à jeun (mmol/l)

33 QUANTIFICATION DES TROUBLES DE L UTILISATION PÉRIPHÉRIQUE DU GLUCOSE Le clamp glycémique. Le HOMA (Diabetologia. 1985; 28: ). Résistance à l insuline = I * G 22,5 I = Insulinémie à jeun (µU/ml) G = glycémie à jeun (mmol/l).

34 HYPERINSULINISME DÉFAUT DE LA CELLULE BÊTA GLUCOTOXICITÉ GÉNÉTIQUE DNID GÉNÉTIQUE ? ENVIRONNEMENT INSULINO-RÉSISTANCE

35 STADE DU DIABÈTE EN HYPERINSULINÉMIE ABSOLUE MAIS AVEC HYPOINSULINÉMIE RELATIVE

36 0,80 1,26 1, GLYCÉMIE (g/l) Patients en hyperinsulinémie absolue mais en hypoinsulinémie relative (stade 1) Petit déjeuner Repas midi Temps de la journée (heures) Avant traitement Objectif à atteindre sous traitement

37 STADE DU DIABÈTE EN HYPOINSULINÉMIE ABSOLUEETRELATIVE

38 0,80 1,26 1, GLYCÉMIE (g/l) Patients en hypoinsulinémie absolue et relative (stade 2) Petit déjeuner Repas midi Temps de la journée (heures) Avant traitement Objectif à atteindre sous traitement Objectif atteint de manière incompléte

39 HbA 1 c (%) Règle des trois 7: 7 mmol/l = 7 % d HbA 1 c à 7 h du soir Glycémie en fin d après midi (mmol/l) 5,578,


Télécharger ppt "2 ème guerre mondiale 1990 Production d analogues 1975 Récepteurs insuliniques 1977 HbA 1 c 1965 STEINER (structure de l insuline) 1950 Dosages radioimmuno."

Présentations similaires


Annonces Google