La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Médecine Nucléaire 1.Traceurs – Radiopharm –dosimétrie Instrumentation 2.Ostéoarticulaire – Rhumatologie 3.Pulmonaire – Pneumologie 4.Cœur & Vaisseaux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Médecine Nucléaire 1.Traceurs – Radiopharm –dosimétrie Instrumentation 2.Ostéoarticulaire – Rhumatologie 3.Pulmonaire – Pneumologie 4.Cœur & Vaisseaux."— Transcription de la présentation:

1 Médecine Nucléaire 1.Traceurs – Radiopharm –dosimétrie Instrumentation 2.Ostéoarticulaire – Rhumatologie 3.Pulmonaire – Pneumologie 4.Cœur & Vaisseaux – Cardiologie 5.Renal– Nephro-urologie 6.Cerveau & LCR – Neurologie 1/2 7.Endocrinologie 8.Oncologie et TEP 9.Médecine Nucléaire Thérapeutique

2 Administration Dose Diagnostique Justification de lexamen Injection IV dune dose minimale qui permet dobtenir les renseignements cliniques Limites dosimétriques – poids, âge,… Pas chez la femme enceint ou allaitante En moyenne les doses absorbées sont « comparables » à la radiologie X

3 MEDECINE NUCLEAIRE NEUROLOGIE & PSYCHIATRIE 1. Traceurs de Perfusion 1. Démences & Dépression 2. Ischémie cérébrale 3. Epilepsie 2. Traceur Neurotransmission: un exemple DatScan 3. Traceur Tumoraux (cours oncologie nucléaire ) 4. Voies du LCR

4 I. Perfusion Cérébrale Substance Grise 75 (s=10) ml.mn -1 /100 g Substance Blanche 25 (s=4) ml.mn -1 /100 g Signes cliniques membres à 23ml.mn -1 /100 g EEG plat à 16 Pompe Na/K % à 10 Glucose, exclusivement, sans réserves Perfusion liée à lactivité synaptique

5 Les traceurs de la Perfusion Cérébrale Barrière Hémato-encéphalique normale La traverser f(lipophilicité) efficacement Distribution proportionnelle au DSC Rétention du traceur (hydrophile) convenable Cinétique plasmatique rapide (bruit de fond) Marqué au Tc 99m Ou le traceur de référence pour mesure quantitative Oxygène ( 15 O) référence mais +

6 HMPAO et ECD Tc HMPAO et ECD Tc 99m Propyléneamine oxime (PnAO). HMPAO molécule instable « in vivo ». Extraction sanguine : lipophile puis devient hydrophile. Hydroxylation par réaction impliquant le glutathion. Bicisate (éthyl-cystéinate dimer) Bicisate (éthyl-cystéinate dimer) Stabilité de la préparation: 8 heures Métabolisation par des esterases > hydrophile Élimination rénale 70% (48h) Cerestab® Neurolite® Cher !!!

7 HMPAO - 99m TcECD - 99m Tc

8 Réalisation de la scintigraphie Recueil des informations cliniques Recueil des résultats des examens dimagerie morphologique +++ Préparation du patient - informations adaptée,brochure explicative) - conseils pour une bonne hydratation Mise en condition du patient: Cathlon & glucosé à 5%, patient allongé éviter les sollicitations sensorielles (visuelle auditives …) Dose pour les adultes:-HMPAO: 900 MBq,-ECD: 1100 MBq. Délai injection acquisition: HMPAO & ECD: 15 à 4H

9 Tomoscintigraphie Cérébrale Haute résolution spatiale requise Statistique de comptage élevée Compromis temps dexamen/mouvements

10 SPECT 2 ou 3 Têtes 120 proj / 360° r < 15 cm

11 Traitement des images cérébrales

12

13 Tomoscintigraphie monophotonique TEMP

14 Images Normales f(âge) 76ans

15 INDICATIONS TOMOSCINTIGRAPHIE DE PERFUSION EN NEUROLOGIE 1. Les Démences 2. La Maladie Vasculaire 3. L Epilepsie Réfractaire

16 1. Les démences - classification Clinique DMS IV troubles mémoires + Au moins 1 de aphasie, apraxie, agnosie Troubles des fonctions exécutives Troubles cognitifs Avec retentissement sur la vie socio-professionnelle A différencier des états confusionnels et des maladies mentales comme la dépression par exemple

17 Classification f° Etiologie Démences Primitives (dégénératives) SPECT Alzheimer 50% !! Atrophies lobaires Avec Syndrome Extra-Pyramidal associé Démences Secondaires spect Vasculaire Toxique, Métabolique, infectieuses, tumorales Traumatique Hydro-céphalie à pression normale Hydro-céphalie à pression normale

18 La Maladie dAlzheimer Incidence avec lâge 10% +65 > 47% +85ans Incidence avec lâge 10% +65 > 47% +85ans Facteurs de risques (génétique, ApoE-4) rares Facteurs de risques (génétique, ApoE-4) rares Dégénérescence neuronale multifactorielle le + svt Dégénérescence neuronale multifactorielle le + svt > > Production de A peptides > dépôts amyloïdes, plaques séniles > H > H yperphosphorylation de la protéine Tau > dégénérescence neurofibrillaire (surtout mésiale, hippocampique) > Déficit de la voie cholinergique

19 Clinique Alzheimer Pertes de mémoire progressifs, désorientation temporo-spatiale Pertes de mémoire progressifs, désorientation temporo-spatiale Puis perte de mots, difficultés dattention, Puis perte de mots, difficultés dattention, Aphasie, apraxie, agnosie Aphasie, apraxie, agnosie Diagnostic anatomopathologique Diagnostic anatomopathologique Si pas présomption dAD possible et probable Si pas présomption dAD possible et probable Polymorphisme des symptômes très fréquent Polymorphisme des symptômes très fréquent Traitement par neuroprotecteurs ? Anticholinergiques

20 Imagerie AD aujourdhui et demain IRM morphologique IRM morphologique standard = éliminer une autre pathologie standard = éliminer une autre pathologie haute résolution= détection précoce haute résolution= détection précoce atlas probabiliste atlas probabiliste IRM fonctionnelle et métabolique IRM fonctionnelle et métabolique spectroscopie par RMN (1H) spectroscopie par RMN (1H) IRMf IRMf Médecine Nucléaire Médecine Nucléaire PET et SPECT perfusion / glucose PET et SPECT perfusion / glucose Marqueurs plus spécifiques Marqueurs plus spécifiques

21 Morphologie X et Alzheimer Images de Vieillissement normal AL: Atrophie + mais peu discriminant au début

22 IRM morphologique standard Eliminer un autre diagnostic

23 IRM morphométrie 3D haute résolution détection des signes précoces atrophie des cortex entorhinal et hippocampique

24 Anatomo-pathologie Alzheimer

25 Atlas Spécifique Alzheimer P. Thompson et al. UCLA (2000) échelle de variabilité R=*10/B

26 Alzheimer's disease femme de 71 ans qui présente des hallucinations visuelles. Elle ne peut plus interpréter les indices visuels ni identifier des processus visuels pourtant connus delle. Les images de perfusion montrent une très nette diminution de la perfusion cérébrale dans les régions temporo-pariéto occipitale (surtout à gauche ) Dans lAD les signes atrophie/perfusion peuvent être beaucoup plus discordants que chez cette patiente

27 Perfusion, métabolisme, récepteurs Perfusion 15 O, 15 H 2 O Métabolisme 18 FDG Analogue de lAcetylcholine MP4A

28 18 FDG- Imagerie Métabolique 1. Posterior Parietal Hypometabolism that is more prominent on the right than on the left. This pattern is characteristic to Alzheimer's disease and related conditions. 2. Relatively decreased uptake in the right primary visual cortex, consistent with the patient's pattern of left homonomous visual field neglect.

29 Primitives 2/3 : Atrophies Lobaires Dégénerescence frontotemporale Démence Frontotemporale (DFT) Aphasie progressive Démence sémantique Atrophie Corticale Postérieure

30 Maladie de Pick Démence de Pick Maladie dAlzheimer

31 Les Syndromes extra pyramidaux Maladie de Parkinson 80 % Atrophie multisystématisée 10 % Paralysie supra- nucléaire progressive 5 % Autres... Tremblement Akinésie Hypertonie

32 Primitives 3/3 Associée à Syndromes Parkinsoniens Démence + Parkinson Dégénérescence Cortico-basale Paralysie Supra Nucléaire Atrophie Multi Systèmes Démence à Corps de Lewy Syndromes Parkinsoniens

33 Atrophie Multisystématisée Deux grandes formes cliniques : Extrapyramidale avec une dégénérescence striato-nigrique prédominante: MSA-P Cérébelleuse avec atrophie olivo-ponto-cérébelleuse MSA-C. Neuropathologie : Inclusions argentophiles oligodendrogliales Dégénérescences neuronales nigrostriées et post-synaptiques en proportions variables. Lésions extra-striatales

34 Paralysie supra-nucléaire progressive Clinique : forme akinéto-hypertonique chutes paralysie oculomotrice démence sous-cortico-frontale. Neuropathologie : Perte neuronale importante prolifération gliale dégénérescence neurofibrillaires atteinte nigro-striatale ces lésions sont étendues et diffuses.

35 Démences Secondaires Démence Vasculaire diagnostic clinique + IRM Démence Vasculaire diagnostic clinique + IRM Intérêt SPECT diagnostic AD surajouté Intérêt SPECT diagnostic AD surajouté Traumatisme : SPECT phase chronique Traumatisme : SPECT phase chronique Hydrocéphalie pression normale Hydrocéphalie pression normale

36 Imagerie pour laide au diagnostic différentiel des démences f°(t) éliminer une pathologie associée Au stade du diagnostic de démence - les démences vasculaires - les démence et Parkinson Aide au diagnostic au début de lévolution : dépression ?

37 Démence Vasculaire

38 SPECT et DEPRESSION

39 Contribution au Diagnostic Différentiel de la Démence Parkinsonienne / Maladie dAlzheimer surajoutée

40 CONCLUSION- DEMENCES SPECT est utile pour SPECT est utile pour de maladie dAlzheimer au début de lévolution de maladie dAlzheimer au début de lévolution démences atypique en particulier atrophies lobaires démences atypique en particulier atrophies lobaires de la PSP et Corps de Lewy (rares) de la PSP et Corps de Lewy (rares) des démences mixtes dont vasculaires sous-corticales des démences mixtes dont vasculaires sous-corticales Traumatisme cérébral en phase chronique Traumatisme cérébral en phase chronique


Télécharger ppt "Médecine Nucléaire 1.Traceurs – Radiopharm –dosimétrie Instrumentation 2.Ostéoarticulaire – Rhumatologie 3.Pulmonaire – Pneumologie 4.Cœur & Vaisseaux."

Présentations similaires


Annonces Google