La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Coordination régionale RPIB Aquitaine1 Le RPIB Repérage précoce et intervention brève Lieu et date.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Coordination régionale RPIB Aquitaine1 Le RPIB Repérage précoce et intervention brève Lieu et date."— Transcription de la présentation:

1 Coordination régionale RPIB Aquitaine1 Le RPIB Repérage précoce et intervention brève Lieu et date

2 RPIB = procédure de prévention secondaire visant au repérage précoce dun comportement « facteur de risque ». La personne ainsi repérée fait lobjet dune intervention brève, structurée et ciblée sur le changement de ce comportement. Procédure adaptée aux soins primaires. Plus de 4000 professionnels formés en Aquitaine. Coordination régionale RPIB Aquitaine2

3 3 Le RPIB alcool Développé par lOMS dans les années 1990 Validé en France par lANPAA (« boire moins cest mieux ») dans le début des années 2000 Faisabilité démontrée en médecine générale par le réseau AGIR 33 ( ): patients repérés et 3000 en mésusages. Information des médecins par les Délégués santé prévention (DSP), en face à face, au Pays Basque (RESAPSAD) et en Gironde (AGIR 33) Une formation élaborée par un partenariat entre les structures, associations et réseaux impliqués en addictologie, en Aquitaine (depuis 2002)

4 DEFINITIONS Coordination régionale RPIB Aquitaine4

5 Usage ou Usage Simple Usage de substances (légales ou illégales), dans des quantités et des modalités faisant courir des risques considérés comme suffisamment faibles pour être acceptables dun point de vue sanitaire et/ou social, selon les données actuelles de la science. On parle parfois dusage à faible risque Du point de vu scientifique, il existe toujours un risque associé à un usage. Coordination régionale RPIB Aquitaine5

6 Usage à risque Usage de substances dans des quantités ou suivant des modalités exposant la personne à un risque considéré comme significatif dun point de vue sanitaire et/ou social. Il ny a pas actuellement de dommages avérés dus à lusage. Les seuils à risque sont variables selon les produits et peuvent diminuer jusquà labstention dans certaines circonstances: grossesse; enfance; prises de médicaments; conduites de véhicules; travail sur machine dangereuse; poste de sécurité; situation qui requiert vigilance et attention…… Coordination régionale RPIB Aquitaine6

7 Usage nocif Lusage de substances a entraîné des conséquences sanitaires ou sociales dommageables avérées pour lusager. On a pu éliminer le diagnostic de dépendance. Lusage nocif ne se définit pas par rapport à des seuils à risque et peut exister en dessous de ceux-ci. En labsence de certitude sur labsence du diagnostic de dépendance, le diagnostic dusage nocif ne peut-être retenu. Coordination régionale RPIB Aquitaine7

8 Addiction - dépendance La personne na plus la possibilité de maîtriser son usage. La maladie addictive doit être diagnostiquée précocement et traitée spécifiquement Coordination régionale RPIB Aquitaine8 DSM IV: Dépendance si présence de 3 critères ou plus au cours de la dernière année

9 Tolérance : 1. Tolérance : besoin d'accroître les doses consommées pour obtenir leffet désiré ou diminution des effets à dose constante Symptômes de sevrage 2. Symptômes de sevrage à la suite d'une période d'abstinence, évités ou améliorés par une nouvelle prise de la substance. Prise de la substanceen plus grande quantité 3. Prise de la substance en plus grande quantité ou pendant plus longtemps que prévu. ontrôler la consommation. 4. Désir persistant ou efforts infructueux pour diminuer ou contrôler la consommation. Beaucoup de temps passé 5. Beaucoup de temps passé à utiliser/à se procurer la substance. Abandon/réduction 6. Abandon/réduction des activités sociales, professionnelles ou de loisir à cause de l'usage. Poursuite de lusage 7. Poursuite de lusage malgré la connaissance des risques pour la santé. Coordination régionale RPIB Aquitaine9

10 UN PEU DÉPIDÉMIOLOGIE Coordination régionale RPIB Aquitaine10

11 Coordination régionale RPIB Aquitaine11

12 Les 9 premiers facteurs de risque évitables de morbidité en Europe Coordination régionale RPIB Aquitaine12

13 LE REPERAGE DES USAGES ET ADDICTIONS Coordination régionale RPIB Aquitaine13

14 Coordination régionale RPIB Aquitaine14 Repérage sans questionnaire? VIDEO 1 Repérage avec questionnaire? VIDEO 2

15 Un questionnaire auto- administré (QAA) Il est rempli par la personne. Il permet de sauto-évaluer Il peut être repris avec un professionnel, dans un temps dédié. Ex: AUDIT; ADOSPA, CAST Coordination régionale RPIB Aquitaine15

16 En face à face Questions standardisées que lon peut expliquer, préciser Quand la situation est opportune Moins intrusif, plus facile quau « feeling » Bien adapté à lexercice libéral Ex: FACE, DETA-CAGE, TSTS CAFARD, FAGERSTROM….. Coordination régionale RPIB Aquitaine16

17 LINTERVENTION BREVE Coordination régionale RPIB Aquitaine17

18 Coordination régionale RPIB Aquitaine18 Lintervention brève : objectifs Provoquer une prise de conscience: « Je suis exposé à des risques » Evoquer un changement de comportement « Je peux réduire ces risques » Respecter le choix de la personne…

19 Coordination régionale RPIB Aquitaine19 Lintervention brève: principes Feed-back: restituer le repérage Responsability: le patient simplique Advice : avis de modération. Menu: moyens possibles. Empathie: pas de jugement. Self-efficacy: encourager.

20 Coordination régionale RPIB Aquitaine20 FEED BACK (1) Aborder les consommations et/ou les comportements avec des questions standardisées Résumer « Si jai bien compris ce que vous mavez dit, vous consommez……….cest bien ça? »

21 Coordination régionale RPIB Aquitaine21 RESPONSABILITY Impliquer la personne : Lamener à se questionner Laccompagner dans sa réflexion Linformer si besoin Et pas plus…. « Quen pensez-vous? » « Il faut que…… »

22 Coordination régionale RPIB Aquitaine22 FEED BACK (2) Aider la personne à se situer par rapport : Aux seuils à risque éventuels (alcool…) A sa situation particulière (grossesse…) A la nocivité déjà constatée A la maîtrise du comportement (dépendance)

23 Coordination régionale RPIB Aquitaine23 ADVICE Donner son avis : « En effet, dans votre situation, il est habituellement conseillé darrêter totalement lalcool……quen pensez-vous? »

24 Coordination régionale RPIB Aquitaine24 MENU (1) La personne est amenée à : Choisir ses objectifs Réfléchir aux solutions. « Que pensez-vous pouvoir faire……? » En cas de difficultés, lui suggérer des idées.

25 Coordination régionale RPIB Aquitaine25 MENU (2) Eviter de proposer une seule solution : « Pourquoi ne pas rentrer en taxi ? » La personne cherche naturellement les obstacles à cette solution et ne se positionne pas en faveur du changement. « Cest trop cher…ils ne viennent pas jusque là… »

26 Coordination régionale RPIB Aquitaine26 MENU (3) Proposer un choix de solutions: « Pourquoi ne pas appeler un taxi ou demander à vos parents de venir vous chercher ou utiliser le système du capitaine de soirée ou trouver un lieu de fête proche de chez vous pour rentrer à pied…….? Parmi toutes ces solutions, quelle est celle qui vous paraît la mieux adaptée pour vous? » La personne cherche naturellement la meilleure solution ou en propose une autre. Elle se positionne en faveur du changement.

27 Coordination régionale RPIB Aquitaine27 EMPATHIE SELF EFFICACY Se centrer sur la personne. Être attentif à ce quelle dit, Lui poser des questions ouvertes lamenant à préciser, Reformuler/Résumer. Ne pas juger. Comprendre la position de la personne, Sans forcément lapprouver. En êtant bienveillant Encourager aux changements, donner confiance

28 Coordination régionale RPIB Aquitaine28 RESUME FINAL Résumer ce qui a été dit au cours de lentretien: Redéfinir les problèmes identifiés par la personne, Rappeler les changements quelle a envisagés, Souligner les bénéfices attendus de ces changements, Résumer la stratégie de changement construite, Proposer de refaire le point lors dune prochaine consultation.

29 Coordination régionale RPIB Aquitaine29 ET LA RESISTANCE? Diminuée par les questions ouvertes et lempathie, La personne est plus ou moins avancée dans sa motivation à changer, ceci étant variable selon les changements à réaliser Doù limportance dune réflexion partagée et non imposée.

30 Coordination régionale RPIB Aquitaine30 ET LA RESISTANCE? La personne a souvent joué le scénario de la résistance. Elle dispose de tous ses arguments….. Ne pas hésiter à la surprendre pour lamener dans un scénario quelle ne maîtrise pas….. « Si je comprends bien, vous êtes satisfait de la situation actuelle, et je respecte votre position qui a sûrement ses raisons….Vous savez que je suis là pour vous aider et non pour vous ennuyer……Je minquiète pour vous….. »

31 Coordination régionale RPIB Aquitaine31 Le processus de changement Consommateur satisfait ou indécis Envisage de changer son comportement de consommation Décide de changer Essaie de changer Change son comportement de consommation Persévère dans son changement rechute Contemplation Intention Préparation Action Maintien

32 Si addiction Confirmer le diagnostic Prise en charge spécifique nécessaire et urgente (+++) centrée sur le phénomène pathologique de la rechute. Information et psycho-éducation dès que possible: Lintervention brève se centre sur lorientation. Les spécialistes des addictions (CSAPA et Hôpitaux) apportent les ressources locales. Il est indispensable de connaître ces ressources Coordination régionale RPIB Aquitaine32

33 Les structures ressources locales DOCUMENT JOINT Coordination régionale RPIB Aquitaine33


Télécharger ppt "Coordination régionale RPIB Aquitaine1 Le RPIB Repérage précoce et intervention brève Lieu et date."

Présentations similaires


Annonces Google