La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Références, date, lieu Club IRIS Qualité et non qualité Réunion du 18 janvier 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Références, date, lieu Club IRIS Qualité et non qualité Réunion du 18 janvier 2007."— Transcription de la présentation:

1 Références, date, lieu Club IRIS Qualité et non qualité Réunion du 18 janvier 2007

2 2 - Références, date, lieu Sommaire 1.Mesure de la qualité voulue 2.Mesure de la qualité perçue 3.Le management de la qualité 4.Bilan et stratégie pour le futur

3 3 - Références, date, lieu 1- Mesure et coût de la qualité/non qualité voulue Air FranceAccorTotal Les visites mystères recours à 1200 visites de clients-mystère par an analyse des écarts et engagement dactions correctives Visite de 100% des hotels chaque année débouchant sur un commentaire qualitatif et une note sur 10 (slide Accor 1) Idem Réseau Total Les audits et les réservations mystères éclairage complémentaire via les audits internes capitalisation des audits externes, effectués par SGS (Certification de Services) Laudit est réalisé conjointement à la visite mystère, il porte sur les éléments tangibles de la promesse marque, un % de conformité indique le niveau de performance (slide Accor 2). Le process résa quant à lui mesure la qualité du contact et laptitude à transformer une demande dinfos en résa (2bis). Néant Lautocontrôle pratique de lautocontrôle par les équipes de terrain Lhôtelier ou le directeur de région a la possibilité de réaliser les mêmes audits et mesurer ainsi lévolution de ses hôtels. Effectué par le Chef de Secteur « Bilan Qualité Interne » Autres méthodes Certification ISO 9000 pour Ibis, Plan Qualité Tourisme pour Ibis, Novotel, Mercure France Certification ISO 9000 généralisée à toutes les activités

4 4 - Références, date, lieu AIR FRANCE : mesure des écarts/Qualité voulue passager Au regard du référentiel, les « Balises du service » (330 standards définis, actualisés régulièrement sur la base de lécoute du marché, de la veille – et couvrant la totalité de la chaîne de prestations commerciales et opérationnelles) : pratique de lautocontrôle par les équipes de terrain recours à 1200 visites de clients-mystère par an analyse des écarts et engagement dactions correctives éclairage complémentaire via les audits internes capitalisation des audits externes, effectués par SGS (Certification de Services)

5 5 - Références, date, lieu AIR FRANCE : évolution de la conformité aux Balises du service (taux global … évaluation faite par les clients-mystère)

6 6 - Références, date, lieu Accor

7 7 - Références, date, lieu Accor

8 8 - Références, date, lieu Accor

9 9 - Références, date, lieu Accor

10 10 - Références, date, lieu Accor

11 11 - Références, date, lieu 2- Mesure et coût de la qualité/non qualité perçue Air FranceAccorTotal Les enquêtes de satisfaction Enquêtes par panels de clientèle Réalisées dans tous les hôtels selon différents modes dadministration : internet, courrier, auto- administré (slide 3) Top Service Les lettres de réclamation Tableau de bord mensuelUltime recours client, signifie (généralement) un échec au niveau du traitement du client dans lhôtel (slide 4) Traitement+ mesures correctives Autres moyens Sondages réalisés à bord

12 12 - Références, date, lieu AIR FRANCE : mesure des écarts/Qualité perçue passager Enquêtes par panels de clientèle (logique de segmentation) Sondages réalisés à bord « SCOPE » ( supports par an) Lettres de réclamations (tableau de bord mensuel)

13 13 - Références, date, lieu Accor « Nous évoluons dune mesure de la satisfaction des clients autour des standards ou normes intériorisés (propreté, prix, disponibilité) à des critères plus complexes, plus subjectifs, plus personnalisés (bien-être, plaisir, relationnel, émotion…) » « La qualité demain sera de plus en plus un certain art du détail, de là-propos, de lanticipation, de la séduction, de la mise en scène, de lart du recevoir et même parfois dun art de vivre, et évidemment de la convenience » « Lart de la convenience est celui de la fluidité, du juste à temps, de lassurance, de la réassurance, de lautonomie, de la liberté du client »

14 14 - Références, date, lieu Accor

15 15 - Références, date, lieu Accor

16 16 - Références, date, lieu 3- Le management de la qualité Air FranceAccorTotal Les Businesse Review Revues de processus/de Direction métiers et QSE AF première séquence consacrée systématiquement à la dimension clients prise de décisions quant au lancement dopérations focus, à la constitution de task- forces utilisation doutils damélioration comme le Six Sigma Revue de Direction Qualité Annuelle par marque/pays puis suivi des indicateurs mensuels lors des comités de direction : la qualité, un outil parmi dautres pour générer du CA Idem Lévaluation des coûts : directs de traitement Indirects (perte de clientèle, …) Appréciable selon 2 axes majeurs : -Coûts de traitement et indemnisations (Slide 5) -- coûts liées à la perte de clientèle (Slide 6) Non réalisé Autres traitements de la non qualité Réunions de Retour dEXpérience concernant les événements intervenus en Exploitation durant la semaine précédente, chaque mardi : RX1 : Qualité de Service, RX2 : Sécurité des vols, avec la participation de représentants de lensemble des secteurs dactivité de lentreprise

17 17 - Références, date, lieu 3- Le management de la qualité Le management de la politique qualité existe si : le management prend en compte des objectifs chiffrés (slide 7 et 8) la démarche qualité est considérée comme vecteur damélioration et non de sanction le volet formation et ressources humaines est un des axes damélioration la fidélisation des clients passe (aussi) par la fidélisation des collaborateurs

18 18 - Références, date, lieu Accor

19 19 - Références, date, lieu Accor

20 20 - Références, date, lieu Coût de la non qualité : - Non recommandation de lhôtel par les clients fidèles à la marque - 1 client satisfait en parle à 1 autre personne - 1 client insatisfait en parle à 10 - économie non chiffrable en CA mais en parts de marché sur les différentes places - Possibilité de perdre la résa du client si le 1er contact est « non commercial » ou si réponse « trop tardive » (estimé à 2% des appels) - soit 2 chambres x 100 jours x 75 par hôtel - soit de CA Accor

21 21 - Références, date, lieu Coût de la non qualité : - Fidélité liée à la satisfaction - de 70 à 80 % si TS - 30% si S - Potentiellement de 3 à 4 points de TO (taux doccupation) par hôtel - Coût de traitement des lettres (hors indemnisations clients) - soit 650 K pour la France (ressources et fonctionnement) - soit réclamations - soit 43 / réclamations - Potentiellement un client passe de 5 à 35 nuits/an dans un hôtel Accor, en cas de reconquête (de 5 à 8/1) le CA représenté est de : - 20 nuitées X 75 soit 1500 de CA/an Accor

22 22 - Références, date, lieu 4- Bilan, synthèse et stratégie pour le futur (1/2) Identification des liens entre qualité et économie Identification des hôtels dits « contributeurs » à limage et fréquentation du réseau ou « destructeurs » de clientèle Evaluation de la progression des parts de marché Développement en interne dune culture économique de la qualité Intégration systématique dobjectifs qualité dans la revue stratégique du plan marketing Partie de la rémunération liée aux objectifs qualité Axe de communication pour les dirigeants, le marketing Prise en compte de lévolution socioculturelle des clients Savoir répondre aux attentes socioculturelles des clients Plaisir, bien être, making magic …… Zappeurs

23 23 - Références, date, lieu 4- Bilan, synthèse et stratégie pour le futur (2/2) Prise en compte de façon intégrée de : La qualité La sécurité La sûreté Lenvironnement sous langle « impact » dans les médias en cas de carence sous langle « impact » dans les textes législatifs (nouveaux équipements, responsabilité …) Sensibilité de plus en plus forte du domaine du Développement Durable Intégration de la préservation de la planète dans nos promesses Cotations fréquentes par les agences spécialisées dans le développement Durable Et ainsi assurer la pérennité de lentreprise

24 24 - Références, date, lieu AIR FRANCE : synthèse et stratégie (1/2) 1.La non-qualité, cest « ce qui coûte » dans le transport aérien. Dès lors, lengagement dinvestissements en la matière ne fait pas débat. 2.Une corrélation statistique entre lévolution de la fidélisation passagers - taux de ré-achat -, et celle de la conformité aux balises, se trouve mesurée, prouvée. 3.Sur les exercices 2004/2005 et 2005/2006, limpact économique des coûts de non-qualité a baissé de 10 %, cependant que le trafic passage augmentait de 15 %. Et pour lavenir…

25 25 - Références, date, lieu AIR FRANCE : synthèse et stratégie (2/2) 4. Il convient de consolider lévaluation du lien Qualité-Economie, et par conséquent de renforcer la culture économique. 5. Plus que jamais, lassise processus savère privilégiée, permettant de mettre en synergie tous les domaines de la maîtrise des risques (ex : LSF-SOX). 6. Tout cela sinscrit dans le cadre du déploiement de lapproche SMI/Système de Management Intégré, pour les métiers passage, fret et industriel.


Télécharger ppt "Références, date, lieu Club IRIS Qualité et non qualité Réunion du 18 janvier 2007."

Présentations similaires


Annonces Google