La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Alimentation des Psittaciformes Ecologies et Stratégies alimentaires Besoins nutritionnels Rations alimentaires en captivité « Ration complète » et ingéré

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Alimentation des Psittaciformes Ecologies et Stratégies alimentaires Besoins nutritionnels Rations alimentaires en captivité « Ration complète » et ingéré"— Transcription de la présentation:

1 Alimentation des Psittaciformes Ecologies et Stratégies alimentaires Besoins nutritionnels Rations alimentaires en captivité « Ration complète » et ingéré réel Elevage à la main 3ème Congrès International Vétérinaire Francophone sur les NAC et les animaux exotiques Paris 30 mars – 2 avril 2006 Dr. Vét. David Gomis Parc Zoologique et Botanique de Mulhouse

2 Alimentation des Psittaciformes connaissance des écologies alimentaires et des adaptations physiologiques => comprendre lalimentation et les besoins nutritionnels des Psittaciformes souvent négligé, lécologie alimentaire reste pourtant un excellent outil pour adapter et modifier les rations alimentaires en captivité lordre des Psittaciformes comprend plus de 350 espèces réparties dans deux grandes familles : Psittacidés et Cacatuidés les aires de répartition de toutes ces espèces se situent dans lhémisphère sud et la zone équatoriale 3 grandes zones géographiques => 5 groupes écologiques => 3 types de stratégies alimentaires => 2 types dadaptations physiologiques

3 Ecologies et Stratégies alimentaires O.Psittaciformes, F. Psittacidae s\F. Lorinae (« lories »), 53 sp: Chalcopsitta, Eos, Pseudeos, Trichoglossus, Psitteuteles, Lorius, Phigys, Vini, Glossopsitta, Charmosyna, Oreopsittacus, Neopsittacus

4 O.Psittaciformes, F. Cacatuidae s\F. Calyptorhynchinae (« black cockatoos »), 6 sp: Probosciger, Calyptorhynchus s\F. Cacatuinae (« white / grey cockatoos »), 14 sp: Callocephalon, Eolophus, Cacatua s\F. Nymphicinae (« cokatiel »), 1 sp: Nymphicus Ecologies et Stratégies alimentaires

5 O.Psittaciformes, F. Psittacidae s\F. Psittacinae T. Psittrichadini (« Pesquets Parrot »), 1 sp: Psittrichas - T. Nestorini (« Kea and Kaka »), 2 sp: Nestor T. Strigopini (« Kakapo »), 1 sp: Strigops – T. Micropsittini (« Pygmy-parrots »), 6 sp: Micropsitta T. Cyclopsittacini (« Fig-parrots »), 6 sp: Cyclopsitta, Psittaculirostris, Bolbopsittacus Ecologies et Stratégies alimentaires

6 O.Psittaciformes, F. Psittacidae s\F. Psittacinae T. Platycercini (« Platycercine parrots »), 37 sp: Prosopeia, Eunymphicus, Cyanoramphus, Purpureicephalus, Barnardius, Platycercus, Northiella, Psephotus, Neopsephotus, Neophema, Lathamus, Melopsittacus, Pezoporus, Geopsittacus T. Psittaculini (« Psittaculine parrots »), 66 sp: Psittinus, Psittacella, Geoffroyus, Prioniturus, Tanygnathus, Eclectus, Alisterus, Aprosmictus, Polytelis, Loriculus, Psittacula … Ecologies et Stratégies alimentaires

7 O.Psittaciformes, F. Psittacidae s\F. Psittacinae T. Psittaculini (« Psittaculine parrots »), 66 sp: …, Psittacula ( P.krameri, P.echo ), Agapornis T. Psittacini (« Afrotropical parrots »), 12 sp: Coracopsis, Psittacus, Poicephalus Ecologies et Stratégies alimentaires

8 O.Psittaciformes, F. Psittacidae s\F. Psittacinae T. Arini (« Neotropical parrots »), 148 sp: Anodorhynchus, Cyanopsitta, Ara, Orthopsittaca, Propyrrhyra, Diopsittaca, Rhynchopsittaca, Ognorhynchus, Guarouba, Aratinga, Nandayus, Leptosittaca, Cyanoliseus, Pyrrhura, Enicognathus, Myiopsitta, Psilopsiagon, Bolborhynchus, Forpus, Brotogeris, Nannopsittaca, Touit, Pionites, Pianopsitta, Hapalopsittaca, Graydidascalus, Pionus, Amazona, Deroptyus, Triclaria Ecologies et Stratégies alimentaires

9 3 grandes zones géographiques, 5 groupes écologiques 1, 2, 345

10 NECTARIVORES INSECTIVORES FRUGIVORES - CHAROGNARDS OPPORTUNISTES GRANIVORES Asie du Sud-Est, Australie: 53 espèces (Lorinae) Asie du Sud-Est, Australie: 125 espèces NG, NZ: 4 espèces Afrique, Madagascar, Ile Maurice: 23 espèces Amérique Centrale et du Sud: 148 espèces CARNIVORES (mollusques) Ecologies et Stratégies alimentaires 3 grandes zones géographiques, 5 groupes écologiques, 3 grandes stratégies alimentaires « FLORIVORES »

11 NECTARIVORES INSECTIVORES FRUGIVORES CHAROGNARDS OPPORTUNISTES GRANIVORES CARNIVORES (mollusques) NECTAR: Sucres, polysaccharides, peu dAA et mauvais équilibre (<15% besoins), forte dilution POLLEN: prot.7-40%MS mais faible digestibilité (loriquet adulte 7% - jeune 24%) Adaptations morphologiques: bec, langue, gésier peu volumineux et peu musculeux, caeca atrophiés, rectum court Adaptations physiologiques: ouverture proventricule et pylore simultanées = bypass gésier, transport gluc. TD très rapide (MEC sucres parfois > 95%), urine diluée + turn- over électrolytes rapide Énergie et prot. TRES variable: « nutrient-dilute fruits» = exocarpe peu digestible, sucres +, fibres -, prot.- (3,9-5,1%MS) « nutrient-dense fruits » = lipides 10-70%MS, prot.5-20%MS, 3x+NRJ Adaptations morphologiques: bec, gésier de taille variable et peu musculeux, IG court, caeca atrophiés Adaptations physiologiques: ouverture proventricule et pylore simultanées = bypass gésier chez les frugivores fruits mous (transit rapide, MEC fruits 51%, pulpe 64%), > diversité fruits (réduit exposition toxines: tannins, alcaloïdes, terpenoïdes, stéroïdes…) TRANSIT TRES RAPIDE Énergie +, prot. modéré à faible (méthionine, lysine…), facteurs antinutritionnels Adaptations morphologiques: Bec, cartilage entre bec et crâne absorbe le choc, jabot plus volumineux, proventricule modéré mais glandulaire (digestion prot.), gésier large et musculeux, IG long + dev. pancréas (digestion lipides et amidon) Adaptations physiologiques: efficacité enzymatique TRANSIT PLUS LENT Ecologies et Stratégies alimentaires

12 NECTARIVORES INSECTIVORES FRUGIVORES CHAROGNARDS OPPORTUNISTES GRANIVORES CARNIVORES (mollusques) NECTAR: Sucres, polysaccharides, peu dAA et mauvais équilibre (<15% besoins), forte dilution POLLEN: prot.7-40%MS mais faible digestibilité (loriquet adulte 7% - jeune 24%) Énergie et prot. TRES variable: « nutrient-dilute fruits» = exocarpe peu digestible, sucres +, fibres -, prot.- (3,9-5,1%MS) « nutrient-dense fruits » = lipides 10-70%MS, prot.5-20%MS, 3x+NRJ Énergie +, prot. modéré à faible (méthionine, lysine…), facteurs antinutritionnels Ecologies et Stratégies alimentaires 3 grandes zones géographiques, 5 groupes écologiques, 3 grandes stratégies alimentaires, 2 types physiologiques

13 NECTARIVORES INSECTIVORES FRUGIVORES CHAROGNARDS OPPORTUNISTES GRANIVORES CARNIVORES (mollusques) NECTAR: Sucres, polysaccharides, peu dAA et mauvais équilibre (<15% besoins), forte dilution POLLEN: prot.7-40%MS mais faible digestibilité (loriquet adulte 7% - jeune 24%) Énergie et prot. TRES variable: « nutrient-dilute fruits» = exocarpe peu digestible, sucres +, fibres -, prot.- (3,9-5,1%MS) « nutrient-dense fruits » = lipides 10-70%MS, prot.5-20%MS, 3x+NRJ Énergie +, prot. modéré à faible (méthionine, lysine…), facteurs antinutritionnels Besoins nutritionnels Carences en captivité Vit. B1 (Thiamine) Methionine Vit.A, Vit.E Vit. B1 (Thiamine), Vit. B3 (Niacine), Biotine, Methionine, Lysine, Zinc… Protéines: 9AAE et 3 AASE

14 Besoins nutritionnels: protéines (rappels) chez les Oiseaux les protéines synthétisées contiennent 20 L-AA dont 9 AAE: Arg, Ile, Leu, Lys, Met (=>Cys), Phe (=>Tyr), Thr, Trp, Val 3 autres AA sont parfois synthétisés en trop faible quantité et sont considérés AAE en croissance ou AASE: His, Gly (=>Ser), Pro un AAE déficitaire faible croissance ou obésité (prise alimentaire) la reproduction de beaucoup despèces est liée aux périodes de disponibilité des sources de protéines: - le besoin en AAE en croissance peut être 15x > besoin entretien - le besoin en PB en période de ponte peut être de 2 à 6x > besoin entretien - si lingéré ne peut augmenter suffisamment (type physiologique transit rapide) le besoin en PB augmente considérablement en période de mue le besoin en AA (Met=>Cys, Val, Leu), provient essentiellement du catabolisme hépatique et musculaire (2,9 à 4g muscle/ g plume déposé) complémentation intéressante maïs (Met+, Cys+, Lys-) / soja (Met-, Lys+) toxicité lors dexcès: Met > Phe > Trp = His = Lys > Tyr = Thr > Ile > Arg > Val = Leu

15 Modèle expérimental « Budgerigar » PBMet*Met* + Cyst**Lys*Arg*Thr*Trp*Glyc** + Ser 6,7-0,250,150,26--- Besoin en AA, % ration, à lentretien: PV (g)PB (mg/j)PB (g/Kg PV)PB (g/Kg PV -0,75 )PB (%) ,34,96,7 Besoin en PB, à lentretien: Arg*His**Ile*Leu*Lys*Met*Cys**Phe* Œuf Carcasse Composition AA (µmol/g PB): * AAE / **AAS-E Besoins nutritionnels: protéines (ex. déterm°. besoin) Extrapolation modèle Protéine Idéale « Chicken » (réf. connue = Lys), ex.croissance ArgHisIleLeuLysMetMet+CysPheThrTrpVal Ratio Chicken 1,170,300,701,301,000,350,750,650,800,200,75 % besoin Cockatiel * 0,930,240,561,040,800,280,600,520,640,160,60 * Etude Roudybush and Grau (1986): PB 20% = min. pour croissance max., Lys 0,8% = recommendation min.

16 Besoins nutritionnels: lipides (rappels) chez les Oiseaux lactivité enzymatique des désaturases ne permet pas daller au-delà de Δ 9 : lacide linoléique (18:2, n-6) et lacide α-linolénique (18:3, n-3) sont des AGE. Ces 2 séries n-6 et n-3 ne sont pas inter-convertibles. la capacité de synthèse dacide arachidonique (20:4, n-6) à partir dacide linoléique na pas été explorée chez toutes les espèces: comme les mammifères carnivores et les poissons, certaines espèces doiseaux consommant beaucoup de MG animale peuvent lavoir perdue. Pour plus de sécurité certaines rations sont suplémentées en ac. arachidonique et eicosapentanoïque. acide linoléique déficitaire faible croissance, lipidose hépatique, mauvaise spermatogénèse, petits œufs acide linolénique déficitaire sensibilité encéphalomalacie / hypovit.E le dépôt de lipides dans lœuf est très important (10% du poids total, 33% du vitellus), ces VLDLy (« specific yolk very low density lipoproteins ») et VTN (« vitellogenines ») sont oxydés et fournissent jusquà 90% de lénergie nécessaire au développement de lembryon. Les PUFAs sont la première cible de peroxydation: importance de la Vit.E (faible stockage hépatique) et des caroténoïdes déposés dans lœuf et provenant de la ration alimentaire les caroténoïdes (carotènes et xanthophylles) ne semblent pas indispensables (si vit.A): coloration le besoin en lipides pour labsorption des vit. liposolubles et des caroténoïdes est autour de 2%MG

17 Besoins nutritionnels: glucides et fibres (rappels) le besoin en glucides nest pas connu, mais aucun aliment naturel nest déficitaire en glucides ou précurseurs de glucogenèse lutilisation du glucose comme source énergétique est 16% plus efficace que les AG. Les nectarivores possèdent les meilleurs taux dactivité héxokinase et citrate synthétase des muscles de vertébrés. Le seul inconvénient métabolique reste le poids plus élevé des réserves de glycogène comparées à celui des réserves de triglycérides. la plupart des nectarivores sont élevés avec des préparations commerciales de nectar, du pollen, du miel, des fruits, des insectes (vers de farine, grillons, asticots bouillis…) et de la viande blanche bouillie. La dilution du nectar, donc la teneur en sucres, est parfois très variable et peut conduire à lobésité rapide lutilisation des fibres dépend de la stratégie alimentaire (digestion allo-enzymatique dans les caeca) mais les fibres solubles sont plutôt des facteurs anti-nutritionnels(*): viscosité du bol alimentaire, mauvaise diffusion des enzymes, mauvaise absorption des nutriments (AG, Mn, Fe, Zn, Cu), rétention deau et rapidité du transit, développement bactérien (toxines et réponse immune des muqueuses digestives) les rations industrielles de graines sont souvent supplémentées en enzymes dorigine microbienne (*) NB: Légumes: cellulose, pectine, xyloglycane, galactomannane / Céréales: cellulose, arabinoxylane, β-glycanes, lignine / Fruits: cellulose, pectine, xyloglycane, cutine, lignine / Herbes: cellulose, hémicellulose, pectine, lignine

18 le ratio Ca/P du squelette est légèrement > 2:1, lorsque les taux de vit.D sont corrects la tolérance est assez large: 1,4:1 à 4:1. Les rations à base de graines sont les plus difficiles à supplémenter: pommecarottefigueraisinmaïsmilletcacahouètetournesolgrillonVdTerreVdFarine Ca %0,130,280,160,060,020,060,050,120,340,200,27 P %0,120,270,100,040,310,350,280,840,861,000,44 Ca/P1,081,031,641,330,060,170,180,140,400,200,60 Besoins nutritionnels: minéraux (rappels) le ratio Ca/P du squelette est légèrement > 2:1, lorsque les taux de vit.D sont corrects la tolérance est assez large: 1,4:1 à 4:1. Les rations à base de graines sont les plus difficiles à supplémenter: le besoin en sodium à lentretien est bas (autour de 0.05%), le rapport Na/Cl conseillé autour de 1,5:1. Les poules ne mangent plus en dessous de 0,10%, commencent à manger à partir de 0,13% et le target industriel est de 0,18%. La recommendation NRC poultry: 0,15%. Les rations végétales ont tendance à avoir des teneurs faibles en Na et hautes en K. le besoin en cuivre est généralement bas ( 250 ppm le besoin en fer est fonction de lécologie alimentaire (50 à 120 mg/Kg MS), la plupart des graines contiennent 30 à 60mg/Kg MS (les graines de légumes>), les parties végétatives des plantes 50 à 700 mg/KgMS, les fruits 15 à 40 mg/Kg MS. Les suppléments minéraux peuvent contenir 2000 à 5000 mg/Kg!. Accumulation dans le foie, hémochromatose fonction des types physiologiques et des écologies alimentaires (200 à 2000ppm). Sensibilité au stress: contrairement aux mammifères, chez les oiseaux transferrine et absorption TD

19 Rations alimentaires en captivité (ex. des granivores) Moy. Graines complètesMoy. Graines décortiquéesMoy. Granulés % MSg / MJ EM% MSg / MJ EM% MSg / MJ EM Protéines Brutes14,28,720,29,016,310,5 Lipides19,731,78,6 Fibres17,110,33,71,63,72,4 Carbohydrates36,337,556,9 Ca0,180,110,180,090,720,46 P0,370,230,630,280,500,31 Na0,020,010,030,010,130,08 Ca/P0,470,291,51 %kJ EM / 100g% % EM Distrib. Cal. Lip46,253,320,8 Distrib. Cal. Carboh38,230,560,3 Distrib. Cal. PBrutes15,616,218,9 + 36% Une fois décortiquées les graines énergie car teneurs en PB et Lip WERQUIN G.J.D.L., DE COCK K.J.S, GHIJSELS P.G.C., Comparison of the nutrient analysis and caloric density of 30 commercial seed mixtures with 27 commercial pellets for parrots

20 Moy. Graines complètesMoy. Graines décortiquéesMoy. Granulés % MSg / MJ EM% MSg / MJ EM% MSg / MJ EM Protéines Brutes14,28,720,29,016,310,5 Lipides19,731,78,6 Fibres17,110,33,71,63,72,4 Carbohydrates36,337,556,9 Ca0,180,110,180,090,720,46 P0,370,230,630,280,500,31 Na0,020,010,030,010,130,08 Ca/P0,470,291,51 %kJ EM / 100g% % EM Distrib. Cal. Lip46,253,320,8 Distrib. Cal. Carboh38,230,560,3 Distrib. Cal. PBrutes15,616,218,9 Maxi 1775 Les graines sont toujours plus riches en Lip et donc en ME que les granulés + 45% WERQUIN G.J.D.L., DE COCK K.J.S, GHIJSELS P.G.C., Comparison of the nutrient analysis and caloric density of 30 commercial seed mixtures with 27 commercial pellets for parrots Rations alimentaires en captivité (ex. des granivores)

21 Moy. Graines complètesMoy. Graines décortiquéesMoy. Granulés % MSg / MJ EM% MSg / MJ EM% MSg / MJ EM Protéines Brutes14,28,720,29,016,310,5 Lipides19,731,78,6 Fibres17,110,33,71,63,72,4 Carbohydrates36,337,556,9 Ca0,180,110,180,090,720,46 P0,370,230,630,280,500,31 Na0,020,010,030,010,130,08 Ca/P0,470,291,51 %kJ EM / 100g% % EM Distrib. Cal. Lip46,253,320,8 Distrib. Cal. Carboh38,230,560,3 Distrib. Cal. PBrutes15,616,218,9 EM des granulés provient des glucides et celle des graines des lipides WERQUIN G.J.D.L., DE COCK K.J.S, GHIJSELS P.G.C., Comparison of the nutrient analysis and caloric density of 30 commercial seed mixtures with 27 commercial pellets for parrots Rations alimentaires en captivité (ex. des granivores)

22 Moy. Graines complètesMoy. Graines décortiquéesMoy. Granulés % MSg / MJ EM% MSg / MJ EM% MSg / MJ EM Protéines Brutes14,28,720,29,016,310,5 Lipides19,731,78,6 Fibres17,110,33,71,63,72,4 Carbohydrates36,337,556,9 Ca0,180,110,180,090,720,46 P0,370,230,630,280,500,31 Na0,020,010,030,010,130,08 Ca/P0,470,291,51 %kJ EM / 100g% % EM Distrib. Cal. Lip46,253,320,8 Distrib. Cal. Carboh38,230,560,3 Distrib. Cal. PBrutes15,616,218,9 Entretien: 7,5 à 10 Les granulés sont moins riches en PB que les graines, mais > / unité dénergie WERQUIN G.J.D.L., DE COCK K.J.S, GHIJSELS P.G.C., Comparison of the nutrient analysis and caloric density of 30 commercial seed mixtures with 27 commercial pellets for parrots Rations alimentaires en captivité (ex. des granivores)

23 Moy. Graines complètesMoy. Graines décortiquéesMoy. Granulés % MSg / MJ EM% MSg / MJ EM% MSg / MJ EM Protéines Brutes14,28,720,29,016,310,5 Lipides19,731,78,6 Fibres17,110,33,71,63,72,4 Carbohydrates36,337,556,9 Ca0,180,110,180,090,720,46 P0,370,230,630,280,500,31 Na0,020,010,030,010,130,08 Ca/P0,470,291,51 %kJ EM / 100g% % EM Distrib. Cal. Lip46,253,320,8 Distrib. Cal. Carboh38,230,560,3 Distrib. Cal. PBrutes15,616,218,9 Les graines décortiquées contiennent < fibres quentières mais = granulés; moins / unité dénergie WERQUIN G.J.D.L., DE COCK K.J.S, GHIJSELS P.G.C., Comparison of the nutrient analysis and caloric density of 30 commercial seed mixtures with 27 commercial pellets for parrots Rations alimentaires en captivité (ex. des granivores)

24 Moy. Graines complètesMoy. Graines décortiquéesMoy. Granulés % MSg / MJ EM% MSg / MJ EM% MSg / MJ EM Protéines Brutes14,28,720,29,016,310,5 Lipides19,731,78,6 Fibres17,110,33,71,63,72,4 Carbohydrates36,337,556,9 Ca0,180,110,180,090,720,46 P0,370,230,630,280,500,31 Na0,020,010,030,010,130,08 Ca/P0,470,291,51 %kJ EM / 100g% % EM Distrib. Cal. Lip46,253,320,8 Distrib. Cal. Carboh38,230,560,3 Distrib. Cal. PBrutes15,616,218,9 Le ratio Ca/P seffondre une fois les graines décortiquées; les granulés sont formulés WERQUIN G.J.D.L., DE COCK K.J.S, GHIJSELS P.G.C., Comparison of the nutrient analysis and caloric density of 30 commercial seed mixtures with 27 commercial pellets for parrots Rations alimentaires en captivité (ex. des granivores)

25 Moy. Graines complètesMoy. Graines décortiquéesMoy. Granulés % MSg / MJ EM% MSg / MJ EM% MSg / MJ EM Protéines Brutes14,28,720,29,016,310,5 Lipides19,731,78,6 Fibres17,110,33,71,63,72,4 Carbohydrates36,337,556,9 Ca0,180,110,180,090,720,46 P0,370,230,630,280,500,31 Na0,020,010,030,010,130,08 Ca/P0,470,291,51 %kJ EM / 100g% % EM Distrib. Cal. Lip46,253,320,8 Distrib. Cal. Carboh38,230,560,3 Distrib. Cal. PBrutes15,616,218,9 Les taux de sodium sont trop bas, même dans certains granulés (12/27 <0,15%) WERQUIN G.J.D.L., DE COCK K.J.S, GHIJSELS P.G.C., Comparison of the nutrient analysis and caloric density of 30 commercial seed mixtures with 27 commercial pellets for parrots Rations alimentaires en captivité (ex. des granivores)

26 3 grandes zones géographiques, 5 groupes écologiques 1, 2, 345 Rations alimentaires en captivité (ex. des granivores)

27 certaines espèces consomment plus de 80 essences végétales différentes: la variété des fruits, graines, herbes, feuilles, écorces… qui composent les rations naturelles ne se retrouvera jamais dans les rations en captivité les carences les plus fréquentes des mélanges de graines sont: Lys, Ca, P disponible (pb. Phytates), Na, Mn, Zn (absorption influencée par la présence de phytates), Se, vit.A, vit.D3, vit.E, vit.K, riboflavine, acide pantothénique, niacine, vit B12 et choline. le niveau de satiété des oiseaux est déterminé par lingéré énergétique: une ration à 20% PB et 10% Lip 20% PB et 15% Lip! Doù lintérêt de travailler sur des compositions / unité dEM. Lorsque les oiseaux sont obligés daugmenter leur ingéré pour obtenir des quantités suffisantes dAAE, pb. délimination du nitrogène. le taux dincorporation des granulés dans la ration nexcède jamais 77 à 84% de la MS (lorsquils sont distribués avec des fruits et légumes). Il est illusoire de faire manger des granulés en quantité suffisante si la ration comporte des graines… les rations dites « ménagères » traditionnellement employées en captivité doivent être bien ciblées et supplémentées (min&vit) étant donné que lingéré peut être étonnamment faible et le tri important, sil nest pas limité. De la même manière, lincorporation de granulés en complément ou en substitution de ration complète naffranchit pas de cette démarche analytique « Ration complète » et ingéré réel (rappels)

28 une étude menée en 2002 au Parc Zoologique et Botanique de Mulhouse sur 14 espèces de Psittaciformes a permis dévaluer les rations alimentaires réellement ingérées et dobjectiver les apports nutritionnels en captivité la ration de base des Psittaciformes est composée de pommes et carottes coupées en petits cubes, de maïs germé (21h), tournesol germé (21h) et croquettes pour chien trempées (21h), ainsi que dun fruit variable selon disponibilité (raisin, banane, poire, prune, orange, mangue, noix, noisettes…) le tournesol sec, lavocat et le persil sont proscrits la ration est saupoudrée dun CMV produit au Zoo le respect des proportions du mélange par les soigneurs animaliers a été contrôlé pendant 3 semaines (pesées avant et après trempage), lingéré réel des oiseaux (pesées à la distribution, tri des restes et pesées, même le tournesol décortiqué!) pendant: 1 ère phase détude: 2 semaines: 5 espèces de aras (n=14) et 1 espèce de cacatoès (n=2) 2 ème phase détude: 1 semaine: 4 espèces de aras (n=6) et 1 espèce de cacatoès (n=2) 3 ème phase détude: 1 semaine: 1 espèce de ara (n=1) et 1 espèce de cacatoès (n=2) 4 ème phase détude: 4 jours: 3 espèces de ara (n=7) et 1 espèce de cacatoès (n=2) 5 ème phase détude: 4 jours: 8 espèces de plus petits Psittacidés, répartis en 5 genres: Eclectus (n=4), Amazona (n=4), Poicephalus (n=22), Psittacula (n=1), Pionites (n=6) « Ration complète » et ingéré réel (ex. Mulhouse)

29 « Ration complète » et ingéré réel (ex. Mulhouse 1 ère phase) MELANGETOURNESOL Tr.POUDRE SUR MELANGE espèce nDISTRIBRESTESCONSO distrib EST reste entier reste décort conso. Graines distrib EST % suppl°resteconso A. hyacinthinus 2 182,388,294,246,10,932,326,24,92,72,32,5 C. moluccensis 2 94,528,765,823,65,720,316,52,52,70,81,8 A. rubrogenys 2 99,340,958,525,24,315,612,62,6 1,11,5 A. m. mexicana (**) 2,5 150,952,298,845,40,529,023,54,12,71,42,6 A. m. mexicana 1 129,456,373,232,62,925,520,73,52,71,52,0 A. ararauna (*) 2 154,665,988,638,911,220,616,74,22,71,82,4 A. macao (***) 4 120,239,980,351,00,443,435,13,63,01,12,5 POMMESCAROTTESMAIS Tr.CROQ. Tr. espèce n distrib ESTresteconso distrib ESTresteconso distrib ESTresteconso distri b ESTresteconso A. hyacinthinus 2 82,627,854,915,012,12,920,73,816,913,111,31,7 C. moluccensis 2 42,911,831,17,8 0,010,90,710,26,92,64,3 A.rubrogenys 2 44,820,424,58,2 0,011,32,29,07,25,02,2 A. m. mexicana (**) 2,5 68,333,734,612,611,70,916,83,013,811,13,37,8 A. m. mexicana 1 58,829,129,710,710,60,114,66,68,09,27,02,2 A. ararauna (*) 2 70,334,136,212,88,64,217,37,69,711,14,56,6 A. macao (***) 4 54,317,037,39,8 0,013,64,39,48,77,61,0 Quantités en g/Al/ j (moy. sur 2 sem) élevage incubation sevrage élevage

30 « Ration complète » et ingéré réel (ex. Mulhouse) composition approximative du mélange Perroquets en %MH (16 j de pesées en 2002): 45,6% pommes; 8,1% carottes; 24,7% T. tr.; 11% maïs tr.; 7,1% Cr. tr.; 3,6% Poudre Carniv. Tournesol trempé100 CMV5 la distribution du tout est rationalisée : Ex. Aras et Cacatoès: une poignée de mélange FL de Tournesol et graines + 1 fruit extra / couple par la suite le maïs a été remplacé chez les petits Psittacidés par un mélange de graines pour pigeon (mélange Liégeois de VL) germé (trempé 24h, égouté et germé au bout de 48h): environ 100g sec (200g germé) pour 1Kg de tournesol sec (1,750 à 1,900 Kg trempé) Pommes Carottes Maïs trempé Total CMV composition approximative de lingéré en %MH (1 ère phase détude en 2002, Aras et Cacatoès): 43% pommes; 1% carottes; 40 % T. tr.; 12% maïs tr.; 4% Cr. tr.; 2,6 à 3,0% Poudre Carniv.

31 composition de la nouvelle poudre « Oiseaux » (Ca/P 5,7) en g : « Ration complète » et ingéré réel (ex. Mulhouse) Prémix Agrobase 0.5% D3-E+150 Phosphate de Calcium300 Carbonate de Calcium550 Sel100 pommecarottemaïstournesol Ca %0,130,280,020,12 P %0,120,270,310,84 Ca/P1,081,030,060,14 Rappel: suite à létude le CMV a été reformulé et les doses dincorporation revues la ration est saupoudrée dun nouveau CMV produit au Zoo et spécifiquement calculé comme complément du tournesol: 2,5g / 45g de graine de T. (MH) soit 2,5g / 42,6g de graine de T.(MS) en pratique la dose de poudre est doublée sur le tournesol trempé car les pertes sont estimées à 50% (5% soit 5g /100g de T.tr.) et les fruits et légumes saupoudrés séparément (1%)

32 le tout à laide du logiciel Zootrition ® « Ration complète » et ingéré réel (ex. Mulhouse)

33 Elevage à la main les poudres pour élevage à la main ont fait leur apparition peu après les granulés industriels les études menées sur les besoins en croissance ont finalement montré empiriquement deux grands types de besoins protéiques (en incluant proportions dAAE) et lipidiques chez les espèces de Psittaciformes les plus élevées artificiellement si ces résultats sont une grande source dinformation quant aux besoins seuils de certains nutriments chez les Psittaciformes, ils ne tiennent pas toujours compte de certaines spécialisations alimentaires: composition des matières grasses et teneurs en vitamines notamment Cacatoès des Moluques, Zoo de Mulhouse

34 Elevage à la main (ex. Villars-les-Dombes – JF.Lefèvre) Cacatoès des Philippines (Cacatua haematuropygia)

35 Elevage à la main (ex. Mulhouse)

36

37 Elevage à la main Versele-Laga® Nutribird A 19 Versele-Laga® Nutribird A 19 High Energy Versele-Laga® Nutribird A 21 Harrison® Juvenile Handfeeding Kaytee® Exact Hand- Feeding Formula fourchette élevage main P. B. % MG. B. % Cell. B % Cendr. B % ,2-6 Calcium % 0, ,9 Phosphore % 0, ,4-0,6 Ca/P 1,5 2,25- 1,5-2,25 Sodium % 0,2 -- Magnésium % 0, Fer mg/kg Cuivre mg/kg Manganèse mg/kg Zinc mg/kg

38 Elevage à la main Versele-Laga® Nutribird A 19 Versele-Laga® Nutribird A 19 High Energy Versele-Laga® Nutribird A 21 Harrison® Juvenile Handfeeding Kaytee® Exact Hand- Feeding Formula fourchette élevage main Vitamine A UI/kg Vitamine D3 UI/kg Vitamine E mg/kg Vitamine K mg/kg ,0-4,4 Vitamine B1 mg/kg Vitamine B2 mg/kg Vitamine B3 mg/kg Vitamine B6 mg/kg Vitamine B12 µg/kg Vitamine C mg/kg Vitamine PP mg/kg Acide folique mg/kg 1, ,5-4,5 Biotine µg/kg Choline mg/kg Lysine % 0,93 -1, ,93-1,15 Méthionine % 0,45 - 0, ,45-0,53 Thréonine % 0,68 - 0, ,68-0,80 Tryptophane % 0,17 - 0, ,17-0,19

39 Mais que retenir sur les besoins nutritionnels??? Moy. ZM (1) Palm Cockatoo Ullrey et al., 91 Stoodley J. & P., 90 Maz® granulés Nutra® granulés VL® granulés Harr® granulés VL® graines élevage main ME poultry Kcal/ g---3,2216,4-20,0 ----

40 Mais que retenir sur les besoins nutritionnels??? Moy. ZM (1) Palm Cockatoo Ullrey et al., 91 Stoodle y J. & P., 90 Maz® granulés Nutra® granulés VL® granulés Harr® granulés VL® graines élev main Crude Fiber%3,59---3,0-3,2 3,54,0-6,5-2-5 Acid Lignin%0, ADF%0,76---3,0-4, Cellulose%0, Lignin%0, NDF%1, ,2-14, Total Dietary Fiber%2,

41 Mais que retenir sur les besoins nutritionnels??? Moy. ZM (1) Palm Cockatoo Ullrey et al., 91 Stoodley J. & P., 90 Maz® granulés Nutra® granulés VL® granulés Harr® granulés VL® graines élev main Crude Fat%28,50---7,0-7,5 165, Arachidonic Acid% Linoleic Acid%17,77221, Linolenic Acid%0, Monounsaturat ed Fats%0, PUFA%0, Saturated Fats%0,

42 Mais que retenir sur les besoins nutritionnels??? Moy. ZM (1) Palm Cockatoo Ullrey et al., 91 Stoodle y J. & P., 90 Maz® granulés Nutra® granulés VL® granulés Harr® granulés VL® graines élevage main Crude Protein%15, ,1 --13,0-14, Arginine%1,45-1,30,7560,84-1, Cystine%--0,40,2560,26-0, Histidine%---0,1780,41-0, Isoleucine%0,73-1,10,5560,73-0,94 -0,6-0,9-- Leucine%---0,8111,69-1,90 -0,4-- Lysine%0,591,2 10,80-0,95 -0,4-0,50,93-1,15 Methionine%0,320,5 0,40,50-0,57 0,33-0,45-0,30-0,360,45-0,53 Phenylalanine%---0,4440,82-0, Threonine%0,62-0,950,50,58-0,71 0,50-0,78--0,68-0,80 Tryptophan%0,22-0,240,1560,17-0,21 0,15-0,19--0,17-0,19 Tyrosine%---0,4440,52-0, Valine%---0,6110,80-0, Glycine% ,65-0,75 -2,7-3,2--

43 Mais que retenir sur les besoins nutritionnels??? Moy. ZM (1) Palm Cockatoo Ullrey et al., 91 Stoodle y J. & P., 90 Maz® granulés Nutra® granulés VL® granulés Harr® granulés VL® graines élev main Beta-carotenemg/kg0,51--1, Biotinmg/kg0,48-0,30,1670,68-0,730,45-0,680,20-0,220,6-0,76-0,2-0,7 Cholinemg/kg1639, ,4-1, Folacinmg/kg0,91-0,913,9-4,82,8-3,90,4-0,53,4-4,5-1,5-4,5 Pantothenic Acidmg/kg1, , Vit AIU A/g23,39885, Vit B1 (Thiamin)mg/kg13,63-60, ,5-2, Vit B12mcg/g0,03-0,0250, Vit B2 (Riboflavin)mg/kg1, Vit B3 (Niacin)mg/kg32, ,5-15, Vit B6 (Pyridoxine)mg/kg10, , Vit C Ascorbic Acidmg/kg69, Vit D3 IU Vit D3/g4,641,9 1,11,8-1,91,5-1,81,2-1,5 1,015- 1,6501,6 1,50- 1,65 Vit Emg/kg146, Vit Kmg/kg ,2-1,53,52-4,4-3,0-4,4

44 Mais que retenir sur les besoins nutritionnels??? Moy. ZM (1) Palm Cockatoo Ullrey et al., 91 Stoodle y J. & P., 90 Maz® granulés Nutra® granulés VL® granulés Harr® granulés VL® graines élev main Ash%4,27---4,6-6,0 4,52,7-3,25-5,53,2-6 Calcium%1,701,1 10,85-1,2 0,90,65-0,800,92-0,970,9 Phosphorus%0,780,8 0,70,73-0,87 0,6-0,33-0,420,4-0,6 Ca/P 2,171,38 1,431,16-1,38 1,50-2,31-2,791,5-2,25 Chloride%--0,2-0,21-0, Coppermg/kg19,9720 8, Iodinemg/kg1,15-10, Ironmg/kg89, Magnesium%0,240,15 0,0560,17 0,15-0,17--0,17 Manganesemg/kg112, Potassium%0,580,7 0,1670,59-0, Seleniummg/kg0,720,3 0,110, Sodium%0,230,2 0,1670,12-0,13 0,2-- Zincmg/kg88, Cobaltmg/kg 0,30-0,

45 Bibliographie 1.FISCHER I., KELLER P., HATT J.-M., 2005 (8th EAAV proceedings 24-30/04/05, p ). Influence of a seed diet versus a formulated diet on bodyweight and intestinal flora in budgerigars (Mellopsittacus undulatus) over a six month period. 2.STOCKDALE B.C., 2005 (8th EAAV proceedings 24-30/04/05, p ). The nutritional implications of producing the optimal egg in captive birds. 3.KRAUTWALD-JUNGHANNS M.-E., STELZER G., SCHMIDT V., 2005 (8th EAAV proceedings 24-30/04/05, p.25-26). Food intoxication in nestling Psittacines. 4.JANSSENS G.P.J., GEEROMS B., BURKLE M., CROSTA L., REINSCHMIDT M., WERQUIN G., 2005 (4th European Zoo Nutrition Meeting, abstract book, 20-23/01/05). Long term effect of diluation degree of nectar food and the feeding of pollen on the condition of nectarivorous parrots at Loro Parque Fundacion. 5.STOECKEL E., Les perroquets nectarivores de la famille des Loriinae: particularités, maintenance et élevage – étude bibliographique et expériences délevage-. Thèse doctorat vet. Lyon, n°88, 03/10/05. 6.WERQUIN G.J.D.L., DE COCK K.J.S, GHIJSELS P.G.C., 2003 (7th EAAV proceedings 22-26/04/03, p ). Comparison of the nutrient analysis and caloric density of 30 commercial seed mixtures with 27 commercial pellets for parrots. 7.STANDFORD M., 2003 (7th EAAV proceedings 22-26/04/03, p ). Measurement of ionised calcium in Africangrey Parrots (Psittacus erithacus). The effect of diet. 8.KLASING K.C., Comparative avian nutrition, p.85, p.89, p.96, p.133 et suiv. 9.MARQUARDT C., HOWARD K., 1998 (Palm Cockatoo SSP Husbandry Manual. American Association of Zoos and Aquariums). Nutritional Requirements of Adult Palm Cockatoos. 10.ALTMAN R.B., CLUBB S.L., DORRESTEIN G.M., QUENSBERRY K., Avian medecine and surgery, p.27, p.73, p DEL HOYO J., ELLIOTT A., SARGATAL J., Handbook of the birds of the world, vol.4, p.246, p.255, p.281, p RITCHIE B.W., HARRISSON G.J., HARRISSON L.R, Avian medecine: principles and application, p.63, p DORRESTEIN G.M., HAGE M.H., SCHIPPERS R., 1993 (Verh.ber. Erkrg. Zootiere,35). Feeding of parrots in zoos, new developments. 14.LOW R., Hand-rearing parrots and other birds. 15.STOODLEY J., STOODLEY P.,1990. Genus amazona, p ROUDYBUSH T., 1986 (Proc. Annual Meeting of the AAV, Miami, p ). Growth, signs of deficiency, and wasting in cockatiels fed deficient diets. 17.ROUDYBUSH T., GRAU C.R., Food and water interrelations and the protein requirement for growth of an altricial bird, the cockatiel (Nymphicus hollandicus). J. Nutr. 116, PETRAK M.L., Disease of cage and aviary birds, p CANNON C.E., The diet of Eastern and Pale-headed Rosellas. Emu 81, FORSHAW J.M., COOPER W.T., Parrots of the world, p.22, p ARNALL L., KEYMER I.F., An introduction to the study of birds in health and disease, p.71


Télécharger ppt "Alimentation des Psittaciformes Ecologies et Stratégies alimentaires Besoins nutritionnels Rations alimentaires en captivité « Ration complète » et ingéré"

Présentations similaires


Annonces Google