La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Eléments de calcul et dappréciation de la viabilité financière d une IMF Clément Wonou, CIDR 23 mai 2002.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Eléments de calcul et dappréciation de la viabilité financière d une IMF Clément Wonou, CIDR 23 mai 2002."— Transcription de la présentation:

1 Eléments de calcul et dappréciation de la viabilité financière d une IMF Clément Wonou, CIDR 23 mai 2002

2 Quel le lien y-a-t-il entre la viabilité financière et la pérennité des IMFs ? La viabilité financière dune IMF peut être définie comme sa capacité, à couvrir par ses produits, lensemble de ses charges et à constituer des réserves pouvant, au besoin, servir d amortisseurs systémiques La viabilité financière est, pour une IMF, ce que la fondation est pour une maison

3 N oublions pas, la microfinance c est de la finance Afin d assurer sa viabilité financière, une IMF doit avoir la capacité : - de couvrir par ses produits, lensemble de ses charges - de constituer des réserves pouvant, au besoin, servir damortisseurs systémiques

4 Eléments déterminants de la viabilité financière RENTABILITE COUVERTURES DES CHARGES PAR LES PRODUITS CAPITALISATION AMORTISSEURS SYSTEMIQUES (système dassurance, caution mutuelle, fonds de garantie…)

5 Eléments nécessaires à la viabilité financière Un système comptable efficace pour donner des informations fiables Du personnels et des élus bien formés Un dispositif de contrôle efficace (inspection, audit externe) Un système dinformation et de gestion

6 Autres éléments nécessaires Une appropriation sociale : - bonne organisation de limplication des bénéficiaires dans les approches communautaires - formation adaptée aux élus - partage de responsabilité et un système de délégation de pouvoir clairs

7 Récapitulatif des éléments nécessaires pour atteindre la viabilité Avoir une masse critique de structure et dactivité (caisses ou groupe, épargne crédit) Pratiquer des taux garantissant un différentiel suffisant Limiter les impayés sur crédits (2 à 3% au maximum) Garder les charges de gestion dans une proportion acceptable Avoir un système comptable, de contrôle et un SIG efficace Travailler la connaissance, lappropriation des IMFs par leurs utilisateurs et les responsabiliser dans le cas des IMFs à gestion communautaire

8 Indicateurs financiers clés à suivre : 1- PNB (Produit Net Bancaire) Mesure la maîtrise de lintermédiation microfinancière 2- RBE ( Résultat brut dexploitation ) Mesure la maîtrise des charges dexploitation 3- RN ( Résultat Net ) Mesure la maîtrise des impayés et toute la rentabilité 4- Capitalisation mesure lexistence damortisseurs systémiques et les chances de pérennité

9 - Produits Charges = PNB (Produit Net Bancaire) Il doit être positif et suffisant. Intérêt sur crédit. Intérêts sur les placements. commissions. Intérêt sur les dépôts. Intérêts des emprunts (de lunion, banques ou bailleurs)

10 _ = RBE ( Résultat brut dexploitation ) (ou marge de couverture des risques) Il doit être positif et suffisant Éviter les charges érodant toute la marge PNB Charges dexploitation Salaires, autres

11 _ = RN ( Résultat Net ) Il doit être positif et suffisant Il doit permettre la constitution progressive de réserves (capitalisation) RBE Provisions amortissement

12 Équilibres financiers et viabilité financière Différents niveaux dautonomie (viabilité) financière: –Autosuffisance opérationnelle –Autosuffisance financière Les équilibres financiers précaires Atteindre léquilibre financier nest pas un gage absolu de pérennité Ne pas se prendre au piège des états financiers consolidés parce que la rentabilité de quelques structures peut cacher les contre-performances de plusieurs autres - Quand larbre cache la forêt: quelques entités (caisses) seulement sont viables et cachent les contre-performances des autres

13 Érosion des fondations : quand les pertes sont continuellement couvertes par les fonds propres accumulés

14 IMFs financièrement viables en Afrique Francophone : statut Bilan mitigé –Quelques réseaux constituent des références FCPB (Burkina Faso), Kafo Jiginew, Cveca Pays Dogon et Niono (Mali), Fececam, Padme (Bénin), Acep, Pamecas (Sénégal), Fusec (Togo), Camccul (Cameroun ).. –Faillites enregistrées et des crise en cours Caisses populaires de Yaoundé, des dizaines de coopec isolées (Cameroun), Taïmako Niger en 2001, UCECB en 96 et PPPCR en 99 au Burkina F; Crédit mutuel de Guinée en 2001, Caisses populaires Cameroun, Tous les grands réseaux avec des des taux dimpayés élevés le travail sur la viabilité des IMFs est aujourdhui une priorité. –Les IMFs autonomes sont rares: en raison de la difficulté à y isoler le poids des subventions, De la qualité des informations financières fournies par la plupart dentre eux Viabilité et pérennité: priorité nouvelle

15 Quelques institutions références à citer Kafo Jigin Cveca O.NPadmeCamcculFCPBMucodec Pays Caisse Membres Total bilan Ancienneté Information de Mali ans 1999 Mali ans 2000 Bénin ans 2000 Cameroun ans 1999 Burkina Faso ans 1999 Congo Brazza ans 2000 Charges tot -Chges fin. -Personnel -Autres Résulta net

16 CONCLUSION Dépasser les faux débats : –Logique financière contre logique sociale = faux débat La conception et le pilotage dune IMF doit être basée sur une approche entrepreneuriale Veiller à bien travailler le passage dun projet à lentreprise (qui est linstitution) les gouvernements doivent prévoir des mesures incitatives (environnement favorable) pour les institutions opérant dans les zones défavorables

17 Axer le travail sur les facteurs limitants et les pratiques à corriger La subvention est un médicament qui peut fortifier, mais peut aussi tuer quand la viabilité rime avec la subvention déguisée, on prend de mauvais plis (UCECB, Burkina Faso..) Assistance technique étrangère: à doser en nombre et en durée (on a pu voir 6 expatriés sur un seul projet et des IMF qui ont une AT depuis 20 ans) programmer formation et transfert de compétence Renforcer lafricanisation de la maîtrise dœuvre technique des IMF pour réduire les coûts des projets Eviter la multiplicat° des centres de coûts (union, fédérat°, confédérat°) Privilégier des réseaux régionaux versus ambitions nationales (FECECAM, CRG, FENACREP versus CVECA pays Dogon, Niono ou PAMECAS) Utiliser des canaux de formation de grande masse et de proximité –Vidéo conférence pour former les praticiens (au lieu daller à Boulder, France..) –Introduire dans nos écoles et universités lenseignement de la microfinance IMFs et OHADA: Adapter les règles et procédures de recouvrement des créances de même que le cadre judiciaire aux réalités de la microfinance

18 Même si lIMF est considérée comme un instrument (moyen) de réduction de la pauvreté, elle doit être considérée comme une entreprise; son organisation et son fonctionnement doivent privilégier à la fois la rentabilité et lappropriation sociale Clément WONOU, CIDR


Télécharger ppt "Eléments de calcul et dappréciation de la viabilité financière d une IMF Clément Wonou, CIDR 23 mai 2002."

Présentations similaires


Annonces Google