La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Audition et vieillissement: un enjeu majeur Professeur Christian Dubreuil Centre hospitalier Lyon Sud

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Audition et vieillissement: un enjeu majeur Professeur Christian Dubreuil Centre hospitalier Lyon Sud"— Transcription de la présentation:

1 Audition et vieillissement: un enjeu majeur Professeur Christian Dubreuil Centre hospitalier Lyon Sud

2 Presbyacousie Altération de l'audition liée au vieillissement Le vieillissement normal est un ensemble de processus moléculaires, histologiques, physiologiques et psychologiques qui accompagne l'avancée en âge. Les facteurs impliqués sont à la fois génétiques et liés à l'environnement Variations interindividuelles importantes

3 Enquête Ipsos: prévalence des troubles auditifs en fonction de lâge

4 Enquête Ipsos: port dune aide auditive en fonction de lâge

5 Evolution des réponses en audiométrie vocale: niveau dintelligibilité

6 Rappel anatomo physiologique

7 Données physiopathologiques

8 Fragilité du système auditif Exposé aux traumatismes du fait de sa localisation anatomique Un nombre limité de cellules ciliées, ne se renouvelant pas et dont le nombre diminue progressivement... –Cellules ciliées internes: n= –Cellules ciliées externes: n= à Peu de systèmes naturels de protection

9 Atteinte cochléaire, Lésions neuronales périphériques, Altérations du système nerveux central. + Influence possible de pathologies associées. Presbyacousie: atteinte diffuse des voies auditives

10 Dégénérescence des voies auditives périphériques Pertes cellulaires et neuronales Anomalies mécaniques: perte délasticité de la membrane basilaire Modifications vasculaires Prédisposition génétique, exposition au bruit, ototoxicité

11 Dégénérescence des voies auditives centrales Altération des neurones, Diminution des connexions synaptiques, Diminution de la synthèse des neurotransmetteurs. Associés à une dégénérescence dautres voies neuronales influençant lattention,la localisation dans lespace, la mémorisation...

12 Fragilité du système auditif Evolution « naturelle »: perte auditive liée à lâge

13 Diagnostic de la presbyacousie Symptômes: –gêne en situation bruyante, en réunion, –progressive et lente, –volontiers méconnue. Parfois isolement, repli sur soi, donc y penser!

14 Evaluation clinique Antécédents personnels et familiaux Exposition au bruit (loisirs, professionnel...) Facteur déclenchant Signes associés: vertiges, acouphènes... Examen clinique avec otoscopie

15 Audiométrie tonale et vocale Impédancemétrie

16 Audiométrie: généralités Etape incontournable de lexploration auditive Subjective Facile : informations simples, calibrées, reproductibles Fiable Mais….éloignée des situations de la vie courante (bruit)

17 Audiométrie tonale A DROITE NORMALE A GAUCHE SURDITÉ DE PERCEPTION SUR LES AIGUES DES DEUX COTÉS SURDITÉ SÉVÈRE

18 Classification des Surdités Légère de 20 à 30 dB Modérée de 30 à 40 dB Moyenne de 40 à 50 dB Moyenne-sévère de 50 à 70 dB Sévère de 70 à 90 dB Profonde plus de 90 dB

19 Audiométrie vocale Indication quant à lintelligibilité globale Complémentarité avec laudiométrie tonale: vérification de la concordance Permet dévaluer: –Suppléances mentales –Possibilités éventuelles de réadaptation prothétique? –Indications dimplantation

20 Listes de Fournier (dissyllabiques)

21 Listes de Lafon (monossyllabiques)

22 Audiométrie vocale

23 Impédancemétrie Étude de la compliance, de lélasticité, du tympan Permet de vérifier labsence de pathologie de loreille moyenne Associée à létude du réflexe stapédien

24 Potentiels Evoqués Auditifs

25 Intérêt diagnostique des PEA Recherche de pathologie rétrocochléaire: obstacle sur les voies auditives, trouble de la conduction….. Evaluation des seuils objectifs, si discordance entre les tests audiométriques

26 Différentes mesures

27 Confirmation du diagnostic de presbyacousie Surdité de perception bilatérale et symétrique prédominant sur les aigues Altération de lintelligibilité en audiométrie vocale en rapport avec la tonale Absence de signe associé Évolution lente

28 Evolution habituelle Perte moyenne (500, 1000, 2000 et 4000 Hz): - 0,5 dB par année entre 60 et 70 ans, - 1 dB par année entre 70 et 75 ans, - 1,5 dB par année entre 75 et 80 ans, - 2 dB par année à partir de 85 ans. Variabilité interindividuelle.

29 Au terme de la consultation ORL Presbyacousie peu évoluée, demande de la personne « claire »: indication dappareillage Forme évoluée avec retentissement important: évaluation pluridisciplinaire: orthophoniste, audioprothésiste, +/- avis gériatrique et/ou psychologique Réticence à lappareillage: information et nouvelle évaluation à 3-6 mois.

30 En cas déchec de lappareillage Différentes situations: –Intolérance en raison de pathologies cutanées du CAE –Bénéfice limité, intelligibilité non améliorée En fonction de la sévérité de la surdité de perception: –Surdités moyennes et sévères: implant doreille moyenne –Surdités profondes et totales: implant cochléaire

31 Implants doreille moyenne VSB Symphonix MET Otologics

32 Surdités sévères et profondes: place de limplant cochléaire

33 Indications des implants cochléaires Toujours un bénéfice, quel que soit lâge Chirurgie bien codifiée Surdités profondes et totales Le plus tôt est le mieux

34 Implant cochléaire chez les personnes âgées Facteurs contribuant à ne pas limiter les indications cochléaire en fonction de lâge: Amélioration de lespérance de vie, Progrès technologiques (stratégies de codage, miniaturisation...), Evolution des indications de limplant cochléaire vers les surdités sévères.

35 Performances auditives à 12 mois en fonction de l âge Mots dissyllabiques dans le silence I.MOSNIER et al. Bénéfice de limplant cochléaire chez le sujet âgé. Ann Otolaryngol Chir Cervicofac, 2004, 121 :

36 Résultats Téléphone64 % –conversation non convenue38 % –conversation convenue26 % Télévision63 % dont très bonne compréhension35 % Appareillage auditif controlat43 %

37 Facteurs pronostics Durée de la surdité +++ Etiologie (méningite) Pas dinfluence de l âge, de la lecture labiale, du milieu socio-professionnel… Rôle des capacités cognitives, de l attention ou de la mémoire ?

38 Implant cochléaire Intelligibilité<20% Implant cochléaire Intelligibilité>80% Entendants Intelligibilité 100% Implant tronc cérébral 20

39 Quelques remarques Il ne sert à rien dattendre…la gêne ne saméliorera pas toute seule, Le risque: réduire les activités impliquant la communication: vie familiale, professionnelle, loisirs…. La correction par un appareil auditif ne dégrade pas laudition Expliquer, encourager et conseiller

40 Une information par plusieurs professionnels Médecin traitant et ORL: possibilités de réhabilitation par implant cochléaire (Bénéfices/risques) Orthophoniste: intérêt de la rééducation, modalités de réglages et suivi de limplant cochléaire Audioprothésiste: utilisation concomitante prothèse à droite et implant cochléaire à gauche Psychologue: éventuel accompagnement personnel et de lentourage

41 Conclusions Diagnostic de presbyacousie facile, mais doit être précoce Appareillage bilatéral avec suivi régulier Atteintes les plus sévères: évaluation et information pluridisciplinaires et éventuelle implantation cochléaire Une solution à chaque atteinte auditive…


Télécharger ppt "Audition et vieillissement: un enjeu majeur Professeur Christian Dubreuil Centre hospitalier Lyon Sud"

Présentations similaires


Annonces Google