La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les Recommandations Européennes pour la prise en charge de lHépatite B Tarik Asselah, Service dHépatologie & INSERM U773, CRB3 Hôpital Beaujon, Clichy.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les Recommandations Européennes pour la prise en charge de lHépatite B Tarik Asselah, Service dHépatologie & INSERM U773, CRB3 Hôpital Beaujon, Clichy."— Transcription de la présentation:

1 Les Recommandations Européennes pour la prise en charge de lHépatite B Tarik Asselah, Service dHépatologie & INSERM U773, CRB3 Hôpital Beaujon, Clichy Alger 10 décembre 2009

2 Prise en charge delhépatite chronique B en 2010 Prise en charge de lhépatite chronique B en 2010 Histoire naturelle Objectifs du Traitement Qui traiter ? Comment traiter ? Médicaments usuels IFN, IFN-PEG, LAM, Adéfovir Médicaments récents Entécavir, Ténofovir Conclusion

3 Hépatite B : une maladie fréquente et potentiellement grave Hépatite B : une maladie fréquente et potentiellement grave 6% de la population mondiale 6% de la population mondiale 350 millions de porteurs chroniques 350 millions de porteurs chroniques 1ème cause de cirrhose et de CHC 1ème cause de cirrhose et de CHC

4 Stratégies de lutte contre les hépatites en France Stratégies de lutte contre les hépatites en France 0.65 % de la population française : AgHBs 0.65 % de la population française : AgHBs porteurs chroniques porteurs chroniques 45 % ont été dépistés 45 % ont été dépistés traitements traitements 1500 décès annuel 1500 décès annuel Marcellin et al. Journal of Hepatology, 2008

5 AUGMENTATION DE LA PROPORTION DE MALADES AgHBe NEGATIF Virus sauvage AgHBe+ 80 % 28 % Mutant pré-core AgHBe- 20 % 72 % Zarski et al. J Hepatol 1994Zarski et al. 2006

6 Yang et al. NEJM 2002 Morbidité/Mortalité Chen et al. JAMA 2006

7 Hépatite chronique AgHBe + Hépatite chronique AgHBe - Porteur inactif Martinot et al. J Hepatol 2002

8 Années Hépatite chronique AgHBe - Porteur inactif 5 EVOLUTION DE LADN VHB SÉRIQUE

9 OBJECTIFS DU TRAITEMENT Inhibition de la réplication virale Diminution de lactivité histologique Arrêt de la progression de la fibrose Prévention de la cirrhose Prévention du CHC Amélioration de la survie Pas déradication virale

10 Liaw et al. NEJM 2004 Bénéfice des Traitements : Morbidité/Mortalité

11 QUI TRAITER Guidelines EASL 1.Indications semblables pour HC AgHBe + ou AgHBe - 2. Indication dépend de: - ADN VHB - ALAT - PBH EASL Clinical Practice Guidelines: Management of chronic hepatitis B. J Hepatol 2009

12 AgHBe + et AgHBe - QUI TRAITER Guidelines EASL Surveiller EASL Clinical Practice Guidelines: Management of chronic hepatitis B. J Hepatol 2009 ADN VHB < 4 log ALAT = N

13 AgHBe + et AgHBe - QUI TRAITER Guidelines EASL Surveiller EASL Clinical Practice Guidelines: Management of chronic hepatitis B. J Hepatol 2009 in press ADN VHB < 4 log ALAT = N ADN VHB > 4 log Et/ou ALAT > N PBH > A1F1 Traiter

14 Histoire naturelle Objectifs du Traitement Qui traiter ? Comment traiter ? Médicaments usuels IFN, IFN-PEG, LAM, Adéfovir Médicaments récents Entécavir, Ténofovir Conclusion Prise en charge delhépatite chronique B en 2008 Prise en charge de lhépatite chronique B en 2008

15 Lamivudine (Zeffix ® ) Adefovir dipivoxil (Hepsera ® ) Interféron pegylé alpha 2a (Pegasys ® ) Entécavir(Baraclude ® ) Ténofovir(Viread ® ) Médicaments ayant lAMM

16 Ag-HBe positive HBe seroconversion Undetectable HBV DNA Normal ALT PEG-IFN LAM ADV ETV LdT TDF 30% 22% 12% 22% 26% 21% PEG-IFN LAM ADV ETV LdT TDF 25% 39% 21% 67% 60% 74% PEG-IFN LAM ADV ETV LdT TDF 39% 66% 48% 68% 77% 69%

17 Ag-HBe negative Undetectable HBV DNANormal ALT PEG-IFN LAM ADV ETV LdT TDF 63% 72% 51% 90% 88% 92% PEG-IFN LAM ADV ETV LdT TDF 38% 74% 72% 78% 74% 77%

18 ETV vs LAM : AgHBe – Résultats à 1 an Lai et al. NEJM 2006 Amélioration histologique ADN VHB -Diminution ADN VHB (log) 70% 61% 72% 92% - 5,0 Lamivudine - 4,5 Entecavir p=0,01 P<0,001

19 ENTECAVIR VS LAMIVUDINE ADN VHB négatif à 1 an Chang et al. NEJM 2006 Lai et al. NEJM 2006 AgHBe - 72% 90% Lamivudine Entecavir P<0,001 AgHBe + 36% 67% P<0,001

20 TENOFOVIR ADN VHB négatif à 1 an. 73%* 93%* AgHBe + AgHBe - Marcellin et al. NEJM 2008* Stable à 2 ans (AASLD 2008)

21 Non réponse primaire: réduction ADN VHB < 1 log après 3* mois ou 2 log après 6** mois de traitement. Résistance secondaire: augmentation ADN VHB > 1 log HBV DNA sous traitement après réponse complète Résistances: définitions Months of Therapy Nucleos(t)ide Analogues HBV DNA REPLICATION Non-réponse Primaire Résistance Secondaire Reponse Complète 0612 * * Lok et al. Hepatology 2007 *Pawlotsky et al. Gastroenterology 2008, EASL Guidelines, J Hepatol 2008.

22 Persistance virale ADNccc Longue demi-vie Cellules infectées Longue demi-vie Réponse immune défective VirusHepatocytes Limitations : Compacité du génome Chevauchement des cadres de lectures de gène Réplication/fitness Zoulim Antivir Res 2004;64:1–15 Polymérase virale Taux derreur spontanée Virus Quasi-espèces virales Hôte Pression de sélection Antiviraux ou autres Sélection de mutants déchappement Echec du traitement Mécanismes de résistance aux drogues

23 Apparition de mutations = Résistance génotypique Augmentation ADN VHB = Échappement virologique (> 1 log) Augmentation des ALATs = Réactivation RESISTANCE SECONDAIRE 3 PHASES

24 ALAT ADN VHB MOIS EVOLUTION DE LA QUASI-ESPECE VIRALE VHB SAUVAGE VHB MUTANT

25 MOIS RESISTANCE GENOTYPIQUE ALAT ADN VHB MUTATION(S) Analogue

26 ECHAPPEMENT VIROLOGIQUE ALAT ADN VHB MOIS Analogue MUTATION(S) Augmentation ADN VHB

27 Résistance : incidence cumulée

28 28 AgHBe + et AgHBe - ANALOGUE entecavir ou tenofovir telbivudine si ADN<7log Si ADN + à S24-48 Changer analogue COMMENT TRAITER Guidelines EASL moins d1 log à S12 IFN PEG ADN VHB < 7 log ALAT > 3N EASL Clinical Practice Guidelines: Management of chronic hepatitis B. - J Hepatol 2009 Traduction française GCB 2009

29 Groupes particuliers Patients immunotolérants –Pas de traitement Patients avec HC B minime –Pas de traitement Patients avec cirrhose compensée et ADN VHB détectable –Traitement Patients avec cirrhose décompensée –Traitement urgent

30 Conclusion : les antiviraux ont progressé - LIFN PEG alpha 2 a permet dobtenir une réponse prolongée chez environ 1/3 des malades. - Avec les antiviraux actuels, lhépatite chronique B est contrôlée chez plus de 80% des malades. - Importance de la Vaccination


Télécharger ppt "Les Recommandations Européennes pour la prise en charge de lHépatite B Tarik Asselah, Service dHépatologie & INSERM U773, CRB3 Hôpital Beaujon, Clichy."

Présentations similaires


Annonces Google