La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dr Azzoug Dr Kaddache- Dr Kecil i XIV séminaire atelier de Gastro-entérologie 19 et 20 MAI 2010 RGO REFRACTAIRE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dr Azzoug Dr Kaddache- Dr Kecil i XIV séminaire atelier de Gastro-entérologie 19 et 20 MAI 2010 RGO REFRACTAIRE."— Transcription de la présentation:

1 Dr Azzoug Dr Kaddache- Dr Kecil i XIV séminaire atelier de Gastro-entérologie 19 et 20 MAI 2010 RGO REFRACTAIRE

2 - Fréquence: 5 à 20%. - DC: difficile, œsophagite(-). - FOGD:+++ - Impédance PH métrie: 2 ème intention - Thérapeutique: défi pour le clinicien difficile, pas de consensus IPP++++>>ARH2.

3 Le RGO est une maladie sévère PGWB score Dimenäs 1993, Wiklund et al 1995 Sujets sains Patients Œsophagite non traitée Reflux sans œsophagite Insuffisance cardiaque Angine de poitrine Ulcère duodénal non traité HTA non traitée Altération de la qualité de vie

4 Patiente de 33 ans 12 mois: -Pyrosis pluriquotidien -Régurgitation 1xmois -Dysphagie (-) -Vomissements(-) -Hémorragie digestive(-) -Amaigrissement(-) TRT: IPP: 20mg/jr Amélioration (-) à 2 sem 40mg: Amélioration (-) trois mois après. GASTROENTEROLOGY 2003;124:1941–1945

5 RGO réfractaire Pas de définition universellement acceptée Persistance des symptômes ou des lésions muqueuses sous double dose dIPP pdt 8 à 12s. Compliance au TRT: interrogatoire++ Double dose. Horaires: 30 à 1h avant le pt déjeuner 70% généralistes et 20% GE ne précisent pas lhoraire ou ne croient pas que cest important (USA). DC différentiel Sd de rumination Aérophagie Achalasie Gastroparésie European Journal of Gastroenterology & Hepatology 2008, 20:217–223 Gastroentérologue: Questions ?

6 SACHER-HUVELIN S., GALMICHE J.P.

7 OESOPHAGITE+/- ENDOSCOPIE HAUTE:+++ - Indications initiales: Age> 50ans, signes dalarme - Œsophagite (Savary-Miller ou Los Angeles) - Ulcère gastroduodénal. - Affection grave: KC de lœsophage, estomac. - Normale.

8 Nat Clin Pract Gastroenterol Hepatol CME. 2007;4(12): © 2007

9 Œsophagite médicamenteuse Aspirine, AINS, Cyclines, Naproxene, Fer, Quinidine, Vit C, Potassium - DC: interrogatoire. Traitement - Préventif: avaler les CP avec 1 grand verre deau en position demi assise. - Arrêt du medt+IPP et /ou sucralfate - Sténose: dilatation endoscopique Œsophagite auto-immune - femme jeune - epidermolyse bulleuse acquise - lichen plan, pemphigus vulgaris FOGD: érythème diffus, nodules blanchâtres, ulcérations muqueuses sténose annulaire proximale. œsophagite superficielle disséquante. DC: lésions cutanéo-muqueuses histologie Traitement CTC et immunosuppresseurs

10 Traitement Hypersécrétion acide: SZE Facteurs prédictifs œsophagite: VMST obésité P SIO diminuée Traitement difficile IPP double dose, DA<10meq/h DA<1meq/h si sténose. résection tumorale+++ Métabolisme des IPP : CYP 450 CYP2C19: Variations génétiques métaboliseurs rapides: asiatiques:12à 20% vs 3à16% caucasiens cicatrisation:45% métaboliseurs lents: cicatrisation:84% Etudes controversées: mono dose Esomeprazole:CYP3A4

11 Œsophagite à éosinophiles - Homme jeune - Terrain allergique, asthme,allergie alimentaire: œufs, lait, melon.. - Dysphagie +++ intermittente aux solides. - Endoscopie: multiple esophageal rings, longitudinal furrows, or pinpoint white exudates. -DC:BX:>15à20% deosinophiles au niveau de la muqueuse. Traitement CTC inhalés pdt trois mois antagonistes des leucotrienes D4 CTC peros:30 mg / 2s puis diminution progressive des doses. Pas assez détudes chez ladulte.

12 Impédance- PH Metrie+++ Nat Clin Pract Gastroenterol Hepatol CME. 2007;4(12): © 2007

13

14 3 cm 5 cm 7 cm 9 cm 15 cm 17 cm pH - 5 cm 6 impedance channels 2 pH channels pH at tip 8JGAF, Alger 2OO5 Impédancemétrie - Nature du reflux liquide ou gaz -Reflux acide ou alcalin

15 pH W Reflux acideReflux non acide Le Couplage Impédancemétrie - pH-mètre détecte les Reflux Non Acides

16 pHmétrie - impédance 37 patients avec symptômes résistants 29 symptomatiques lors examen Autre diagnostic Pas relation symptômes-reflux 14 (48%) Imp-pH Traitement reflux acide + symptômes* 4 (14%) pH * > 50 % association Reflux non acide + symptômes* 11 (38%) Imp-pH Shay et al. Digestive Disease Week 2003

17 Reflux acide nocturne - physiologique - 60 à 80% en cas de RGO sous double dose dIPP. - DC: PH metrie 24H ou 48H (BRAVO) sous IPP. Traitement IPPX2 + Ranitidine150/300 le soir. Échappement thérapeutique AH2 après 1s de TRT. IPP +TRT discontinu AH2.

18 Reflux non acide: 20 à 40% -Reflux faiblement acide PH: 4 à 6,5 sous IPP -Reflux alcalin PH>7 - Reflux biliaire: 10 à 15% (malades ventilés en réanimation, gastrectomisés) -DC: impédance PH metrie+++,Bilitec.

19 Missed GER faux négatif PH metrie traditionnelle:+++ BRAVO(48H) durant les activités habituelles. - 25%(-) reflux durant ces 48h. Position de la capsule/la ligne Z -5mm >5cm:11,7% vs1,8% Le mécanisme de résistance aux IPP nest pas connu.

20 Brulures fonctionnelles: DC dexclusion: ROME III -Brulures retro sternales -RGO(-) -Anomalies structurales(-). -Troubles moteurs(-). femme jeune non obese. terrain: désordre psychologique anxieté,depression, somatisation 30 à 50% à PH metrie (N). 50 à 60% à IPH metrie(N) Hypersensibilité viscérale +++ Traitement IPP>placebo (moindre/RGO) CHR inefficace Antidépresseurs tricycliques+++ inhibiteurs sélectifs de la recapture de serotonine (TAGASEROD)

21 IPP ont une large inhibition sur la sécrétion acide gastrique chez les patients HP+ par rapport aux patients HP- HP+: cicatrisation de l œsophagite et disparition des symptômes sous IPP. Faut-il éradiquer ou pas ? pas d études.

22 Sutures per endoscopiques. Radiofréquence. Injections intra-murales

23 Fundoplicature Nissen Fundoplicature Toupet Cœlioscopie+++ ou laparotomie Régurgitations mécaniques sans pyrosis RGO non acide Décision prudente: morbi mortalité+++, récidives

24 Reprise de linterrogatoire et de lhistoire clinique: Symptômes en faveur du pyrosis fonctionnel: Critères de ROME III FOGD et PH metrie: normales (marqueurs dévènement -) TRT: Mise sous Antidépresseurs tricycliques Amélioration des symptômes à 80% Ne jamais négliger lenquête clinique European Journal of Gastroenterology & Hepatology 2008, 20:217–223

25 Nat Clin Pract Gastroenterol Hepatol CME. 2007;4(12): © 2007 A retenir


Télécharger ppt "Dr Azzoug Dr Kaddache- Dr Kecil i XIV séminaire atelier de Gastro-entérologie 19 et 20 MAI 2010 RGO REFRACTAIRE."

Présentations similaires


Annonces Google