La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ELECTRISATION Docteur Philippe VIVES Département Urgences CHG Agen Cours IFSI Septembre 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ELECTRISATION Docteur Philippe VIVES Département Urgences CHG Agen Cours IFSI Septembre 2007."— Transcription de la présentation:

1 ELECTRISATION Docteur Philippe VIVES Département Urgences CHG Agen Cours IFSI Septembre 2007

2 Définition Passage de courant à travers le corps par inter position entre une source électrique et une masse faisant office de terre. ELECTROCUTION = MORT produite par électrisation

3 Circonstances de Survenue Electricité domestique ( 1000V) - Le 220 V tue autant que les autres types de courant. - Accident domestique fréquent chez lenfant. Electricité naturelle - Foudre (10 à 100 Millions de V, 10 à A, °, blast). - Animale (raies, gymnote). Electricité à usage médical - Défibrillateur par contact, pâte insuffisante ou pont. - Bistouri électrique (inhibition pacemaker).

4 Mécanismes Par arc électrique - Absence de contact physique - haut voltage. Par flash électrique - Amorçage entre 2 conducteurs sous tension - Lésions occulaires Brûlures électriques vraies - Un ou plusieurs points dentrée ou de sortie - Action directe de dépolarisation et lésions électro-thermiques

5 Le VOLT BRULE (Q=UIT) LAMPERE TUE - Trajet préférentiel = Axes vasculo-nerveux - Sous la peau, les dégâts les plus importants - Dégâts en fonction du trajet (Main-Main +++)

6 Conséquences cliniques 1 Arrêt cardio-respiratoire, tb du rythme ventriculaire Infarctus du myocarde Autres tb du rythme et de la conduction cardiaque Lésions vasculaires (thromboses, hémorragie) Lésions respiratoires (sidération centrale ou diaphragmatique, fracture rachis, bouche, effet blast, infarctus pulmonaire) Lésions musculaires (Acidose, HyperK+, IRA, ischémie) Atteinte rénale (choc hypovolémique, atteinte musculaire)

7 Conséquences cliniques 2 Lésions neurologiques (déficits centraux et périphériques, séquelles invalidantes). PC, convulsions, coma. Lésions cutanées = Brûlure thermique du 1er au 3ème degré. - Point dentrée = zone de nécrose centrale marbrée ou blanchâtre, cartonnée, insensible, ne saignant pas. - Point de sortie = zone bien limitée de nécrose blanche ou grise, formant de petites ulcérations. Les modifications hématologiques (anémie par hémolyse, anomalies de la coagulation). Les atteintes squelettiques (chute, thermique, contraction musculaire).

8 Brulure électrique 3ème degré

9 Conséquences cliniques 3 Lésions oculaires (cataracte, coup darc). Mort fœtale (électrisation bénigne !). Traumatisme tympanique et labyrinthique.

10 Conduite à tenir Sécuriser la zone (couper le courant, sur accident). Se sécuriser soi-même (zone humide, pas de contact direct). Puis soccuper du patient.

11 Conduite à tenir infirmièr(e) Déshabiller le patient. Surveillance scopée (tension, pouls, Sa02). ECG = Examen fondamental. O2 nasal 3l/mn VVP Ringer Lactate. Prélévements : Iono, Urée, Créat, CPK, Myoglobine, NFSp, Hémostase, Gaz du sang, troponine. Pansements stériles gras des brûlures cutanées. Immobilisations des fractures par attelle (rachis).

12 Conduite à tenir médicale Prise en charge de lACR, maintien des fonctions vitales. Prise en charge des tb du rythme cardiaque Sédation – Analgésie, intubation. Remplissage vasculaire. Bilan des lésions associées. Avis des spécialistes (brûlologue, ophtalmo, cardio, réa). = Prise en charge multidisciplinaire. Pré hospitalière : Hospitalière :


Télécharger ppt "ELECTRISATION Docteur Philippe VIVES Département Urgences CHG Agen Cours IFSI Septembre 2007."

Présentations similaires


Annonces Google