La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DIAGNOSTIC DES VERTIGES A- Définition Généralités Le vertige labyrinthique associe un vertige le plus souvent rotatoire et un nystagmus concomitant. Il.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DIAGNOSTIC DES VERTIGES A- Définition Généralités Le vertige labyrinthique associe un vertige le plus souvent rotatoire et un nystagmus concomitant. Il."— Transcription de la présentation:

1 DIAGNOSTIC DES VERTIGES A- Définition Généralités Le vertige labyrinthique associe un vertige le plus souvent rotatoire et un nystagmus concomitant. Il se définit comme une sensation erronée de déplacement des objets par rapport au sujet, ou du sujet par rapport aux objets. Il traduit une atteinte du système vestibulaire.

2 B - Rappel anatomo-physiologique

3 Le Labyrinthe 1 saccule 2nerf auditif 4cochlée

4 C/ DIAGNOSTIC POSITIF 1/ Interrogatoire Caractéristiques du vertige Antécédents : 2- Examen Clinique Otoscopie Acoumétrie Examen neurologique Examen général Signes associes

5 Signes vestibulaires spontanés: *Nystagmus vestibulo-oculaire :cest le signe objectif le plus fidèle. Il se recherche à laide de lunette loupes (de Frenzel *Déviations segmentaires ; le Romberg Signes vestibulaires

6 Epreuve de déviation des index Epreuve de la marche aveugle

7 Signes vestibulaires provoques : Lépreuve calorique : elle consiste à stimuler les labyrinthes à leau chaude (30°) et à leau froide (44°). Le malade est en position allongé,tête et tronc relevé à 30° ; le canal horizontal est en position verticale. Les secousses nystagmiques sont observées et comptées entre la 60ème et la 90ème seconde après la stimulation, on détermine ainsi : la réflectivité absolue et la prépondérance directionnelle. Les résultats sont consignés sur un graphique. Le schéma obtenu a un aspect en ailes de papillon chez un sujet normal.

8 -Épreuve rotatoire -Vidéo-oculographie -Electro-Nystagmographie :enregistrement du nystagmus lors de la stimulation calorique ou rotatoire. -Epreuve de la verticale subjective - Potentiels évoqués myogéniques

9 Une atteinte vestibulaire périphérique réalise un syndrome labyrinthique harmonieux : tous les signes vestibulaires spontanés se font dans le même sens. Une atteinte vestibulaire centrale réalise un syndrome dysharmonieux.

10 D/ Diagnostic différentiel Vertiges des hauteurs Vertiges psychogènes: attaque de panique dans la névrose dangoisse. Trouble hématologique : anémie sévère. Désordre métabolique : hypoglycémie.

11 E/ Diagnostic étiologique : Vertige par atteinte endo-labyrinthique a/ la maladie de ménière Elle associe vertige rotatoire qui dure quelques heures Une surdité de perception fluctuante au début Des acouphènes.Une évolution paroxystique b/ Le vertige paroxystique positionnel bénin. Le VPPB est un vertige bref et violent, il dure quelques secondes, il est isolé et se répète pendant quelques jours. Déclenché par une position donnée de la tête toujours la même pour le même malade Il se caractérise par sa latence, sa brièveté, sa fatigabilité, il est toujours associé au nystagmus

12 C/ Les vertiges traumatiques : La fracture du rocher : se sont habituellement les fractures transversales du rocher qui entraînent des lésions irréversibles La commotion labyrinthique : cest une atteinte labyrinthique fonctionnelle sans lésions osseuses Les fistules péri lymphatiques : cest une communication anormale entre loreille moyenne et la péri lymphe

13 F/ Lotospongiose : A coté des vertiges post opératoires immédiats qui disparaissent en quelques jours, on note des complications plus tardives :Le phénomène de tullio G/ Tumeur du rocher : Ce sont les choléstéatomes primitifs du rocher et les paragangliomes qui peuvent se révéler par les vertiges.

14 Vertiges par atteinte du nerf vertibulaire. A/ Le neurinome de lacoustique. Le neurinome est une tumeur développée aux dépens de la gaine du nerf cochléo-vestibulaire. Le vertige est à type déséquilibre, associé à une surdité de réception de type rétro cochléaire avec relapse et bourdonnement doreilles. Les épreuves vestibulaires retrouvent une hyporéflexie du même coté compensée B/ Les névrites vestibulaires : La névrite vestibulaire est dorigine virale. Elle se manifeste par un grand vertige rotatoire dinstallation brutale avec des signes neurovégétatifs

15 Les vertiges barotraumatiques : ils surviennent lors de la plongée chez un sujet présentant une fistule D/ Les atteintes toxiques du vestibule Parmi les produits ototoxiques les aminosides occupent la première place. Latteinte est bilatérale, elle se traduit par un trouble de léquilibre à type dinstabilité à la marche, majoré par lobscurité E/ Les vertiges infectieux : Dorigine bactérienne le plus souvent, le vertige infectieux est secondaire à une atteinte de loreille moyenne.

16 Vertiges par atteinte du nerf vertibulaire. A/ Le neurinome de lacoustique. Le neurinome est une tumeur développée aux dépens de la gaine du nerf cochléo-vestibulaire.Le vertige est à type déséquilibre, associé à une surdité de réception de type rétro cochléaire avec relapse et bourdonnement doreilles. Les épreuves vestibulaires retrouvent une hyporéflexie du même coté compensée B/ Les névrites vestibulaires : La névrite vestibulaire est dorigine virale. Elle se manifeste par un grand vertige rotatoire dinstallation brutale avec des signes neurovégétatifs marqués

17 Les vertiges centraux Dans les atteintes centrales, les lésions siègent Sur la partie du système vestibulaire comprise entre les noyaux du tronc cérébral, le cervelet, les noyaux oculomoteurs et la moelle épinière. Ici le vertige est rarement important, la surdité est absente, par contre les signes neurologiques sont toujours présents. On décrit

18 A/ La sclérose en plaque : Il sagit dune démyélinisation des centres ou des voies vestibulaires centrales B/Les accidents vasculaires : Le syndrome de Wallenberg : cest une ischémie brutale du tronc cérébral qui se manifeste par un grand vertige rotatoire inaugural avec nausées et vomissements pendant quelques jours. Il sy associe un nystagmus rotatoire, des céphalées et des signes neurologiques.

19 Les accidents itératifs transitoires (AIT) : ils sont très fréquents. Le vertige est toujours associé à des signes neurologiques transitoires mais itératifs. C/ Les tumeurs cérébrales Toutes les tumeurs sous tentorielles axiales sont susceptibles dentraîner des vertiges. Ce sont les épendymomes du 4ème ventricule, les astrocytomes du cervelet, les gliomes, les médulloblastomes et métastases.

20 Les vertiges de lenfant Les tumeurs de la fosse postérieure : Ce sont essentiellement les tumeurs du huit rentrant dans le cadre de la maladie de Recklinghausen. Les vertiges Epileptiques : Le vertige peut constituer laura de la crise sensorielle. La migraine : Le vertige constitue laura de la crise migraineuse, il peut également résumer toute la maladie. d-Les causes vasculaires : Ce sont les anévrismes et les malformations e-Les malformations de loreille interne : Elles sont dominées par les fistules périlymphatiques et les malformations cochléo-vestibulaire.


Télécharger ppt "DIAGNOSTIC DES VERTIGES A- Définition Généralités Le vertige labyrinthique associe un vertige le plus souvent rotatoire et un nystagmus concomitant. Il."

Présentations similaires


Annonces Google