La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Professeur de Psychologie Institut de Psychologie 5 av. Pierre Mendès France 69676 Bron Cédex Laboratoire de Santé Individu.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Professeur de Psychologie Institut de Psychologie 5 av. Pierre Mendès France 69676 Bron Cédex Laboratoire de Santé Individu."— Transcription de la présentation:

1

2 Professeur de Psychologie Institut de Psychologie 5 av. Pierre Mendès France Bron Cédex Laboratoire de Santé Individu Société Enseignement de Psychologie du développement Licence 3ème année Semestre

3 ENSEIGNEMENT DE PSYCHOLOGIE DU DEVELOPPEMENT Professeur Serge Portalier 1. De la conception à la naissance 1.1. Désir d'enfant, autour du projet 1.2. La conception, annonce de la maternité ères manifestations, 1 ères interactions 1.4. Vies physique et psychique du fœtus 1.5. Des difficultés dans le processus de la conception - du désir au projet - handicap : annonce précoce 2. La naissance 2.1. Bouleversement physique 2.2. Bouleversement psychique (Otto Rank) 2.3. Evaluation des compétences néonatales (Apgar, Brazelton) 2.4. Sensorialité, psychomotricité et développement psychique 2.5. Difficultés autour de la naissance : incidence de lannonce précoce sur le devenir psychologique processus de réhabilitation des fonctions psychiques

4 3. L'enfant de 0 à 3 ans 3.1. Développement psychomoteur - aptitudes motrices - sensorialité - coordination œil-main 3.2. Développement cognitif - période sensori-motrice (Piaget) - des compétences précoces (Stréri, Lécuyer,...) - l'acquisition du langage 3.3. Développement affectif - évolution psychosexuelle (les différences phases pré génitales) - affectivité et cognition (Théorie de l'esprit) 3.4. Développement social - communication non verbale - Profils de comportement (Montagner) - les relations objectales et non objectales (Spitz) - les relations mère(père)-enfant, étayage psychologique 3.5. Carences développementales 3.6. Handicap précoce et développement : vicariances perceptives, affectives et cognitives

5 4. L'enfant de 3 à 6 ans 4.1. Développement psychomoteur - schéma corporel, image et représentation de soi - le graphisme - latéralisation 4.2. Développement cognitif - langage, métacognition - acquisitions (intelligence pratique, conceptuelle,... Piaget) 4.3. Développement affectif - le complexe d'œdipe et stades psycho affectifs 4.4. Développement social - le jugement ral - socialisation et système familial (école de Palo Alto) 4.5. Incidences du handicap sur le développent aux niveaux affectif, cognitif et social

6 5. Développement de 6 à 12 ans 5.1. Motricité générale : - transformations liées à la puberté, - personnalité et morphotype 5.2. Compétences cognitives - abstraction et structures cognitives - évaluation des processus cognitifs (mémoire,logique, raisonnement, facteurs d'intelligence,... Piaget, Wallon, Vygotsky, Bruner) 5.3. Développement affectif - latence, puberté - sexualité et identité 5.4. Développement social - relations et identité groupale - approche sociométrique 5.5. Handicap, intégration, socialisation

7 6. De l'enfance à l'adolescence 6.1. Cognition et développement 6.2. Développement affectif et social : recherche didentité et crise identificatoire Adulte ?

8 Bibliographie Les références seront données en cours, au fur et à mesure de lavancée du cours. Ce sont essentiellement des articles puisés dans les revues, ci-dessous. Revues : ANAE : Approche Neuropsychologique des Apprentissages chez lenfant. Contraste : revue de lAssociation Nationale des Centres dAction Médico Sociale Précoce. Développements : Revue Interdisciplinaire du développement cognitif normal et pathologique. Edition Solal Enfance : PUF Journal of Visual Impairment and Blindness Ed. American Fondation for the Blind Psychologie Française : revue de la société française de psychologie PUG Reliance : Revue des situations de handicap, de léducation et des sociétés Edition ERES VOIR : Périodique du Centre de Recherche sur les aspects culturels du handicap visuel

9 Introduction Définition de la psychologie du développement : psychologie génétique, psychologie de lenfant, ladolescent, ladulte …, psychologie vie entière (life span) Méthodes : écologique, expérimentale, clinique, psychométrique

10 Quelques repères historiques Antiquité (Sénèque, Tacite) Enfant = petit adulte Rabelais, Montaigne, « on ne nait pas homme, on le devient » (Erasme) John Locke empirisme / Jean Jacques Rousseau ( ) Binet Simon (1905) Freud (( ), Wallon ( ), Piaget ( )

11 Quelques repères épistémologiques Maturationiste (Gesell) Empiriste (Locke) Nativiste (Chomsky) Constructiviste (Piaget) Lindividu et la société (Wallon, Vygotski) Lindividu universel, modèle normatif approche différentielle (Lautrey) Développement linéaire (stades … Bideaud, Houdé)

12 1. De la conception à la naissance 1.1. Désir d'enfant, autour du projet 1.2. La conception, annonce de la maternité ères manifestations, 1 ères interactions 1.4. Vies physique et psychique du fœtus 1.5. Des difficultés dans le processus de la conception - du désir au projet - handicap : annonce précoce

13 1.1. Désir denfant… projet Lexistence psychique antérieure à lexistence physique On naît dans la pensée de nos géniteurs Quel projet ? Lenfant expecté Réalisation !!!

14 1.2. Lannonce Changement du statut parental Interruption ….. Construction psychique

15 1.3. 1ères manifestations Interactions précoces Sensorialité Le système familiale

16 1.4 Vie physique, vie psychique Le fœtus : vie psychique Les manifestations dune vie psychique Les états de la représentation

17 1.5 Des difficultés dans le processus Annonce du handicap Accompagnement, guidance, suivi Équilibre psychologique du couple

18 2. La naissance (rappel du plan) 2.1. Bouleversement physique 2.2. Bouleversement psychique (Otto Rank) 2.3. Evaluation des compétences néonatales (Apgar, Brazelton) 2.4. Sensorialité, psychomotricité et développement psychique 2.5. Difficultés autour de la naissance : incidence de lannonce précoce sur le devenir psychologique processus de réhabilitation des fonctions psychiques

19 2.1 Bouleversement physique

20 2.2. Bouleversement psychique (Otto Rank) - Choc psychique à lorigine des futurs troubles de registre anxieux -Choc psychologique pour la mère …. * décompensation * perte dobjet, * psychose puerpérale * changement de statut -Choc psychologique pour le père, investissement dans la parentalité, … - Équilibre familial, notion transgénérationnelle (naissance sans violence …)

21 2.3. Evaluation des compétences néonatales (Apgar, Brazelton ) Compétences interactives Imitation Vocalisation Evaluation cognitive

22 Examen du nouveau-né Gesticulation spontanée riche, désordonnée, alternant entre mouvement dextension et de flexion Orientation vers la lumière douce, suit sur 90° des 2 côtés Réagit aux stimuli sonores

23 Les réflexes archaïques Présents dès la naissance Disparaissent avant 4-5 mois –Succion –Grasping –Marche automatique –Enjambement –Allongement croisé –Moro…….. Motifs dinquiétudes: absence, persistance anormale, asymétrie

24 Quand sinquiéter ? Poings fermés Gesticulation asymétrique, pauvre Microcéphalie Absence de réaction au bruit Mauvais contact oculaire Hypotonie axiale Pleurs incessants opisthotonos

25

26 Langage Réagit à son prénom Répète une syllabe

27 Sociabilité Attention conjointe Comprend un interdit Boit seul au biberon

28 Quand sinquiéter ? Absence de tenue assise absence de permanence de lobjet ou dattention conjointe : autisme ?

29 2.4. Sensorialité, psychomotricité et développement psychique

30 La fonction visuelle Paramètres objectifs : A.V. Motricité oculaire Champ visuel Vision binoculaire Contraste Basse vision

31 Exemple de planche de Teller, utilisée dans le test « bébé vision », avec la technique du regard préférentiel

32 La fonction auditive Paramètres objectifs Acuité (fréquence et intensité) Champ auditif Stéréo acuité

33 2.2. Laudition et le langage - la voix : mélodie prosodie intensité - le langage, la syntaxe, le vocabulaire - langage et communication

34 Le toucher ---- la fonction haptique Lappareil du toucher : disques de merkel Épiderme corpuscules de Meissner Derme : récepteurs thermiques Hypoderme : récepteurs de pression De 0 à 2000 terminaisons nerveuses/mm2 sur le corps Notre peau : 17 % du poids du corps cm2 chez ladulte

35 La main - organe sensitif : palper, effleurer, presser, ….. haptonomie - la main motrice : opposition index pouce, préhension, Chirurgie (grec kheir : main) Dactylographie (daktulos : doigt) Lécriture - la main, organe de communication : poignée de main tendre la main ou le poing …., la langue des signes (LSF ou LPC) - la main : visage de la personnalité : « lHomme est intelligent parce quil a des mains …. LHomme a des mains parce quil est intelligent »

36

37 Alphabet BRAILLE Il est constitué de 6 points en relief sur une plage tactile de 2800 mm2. La pulpe de lindex (récepteurs de pression, de vitesse, daccélération, thermique,...) se pose successivement sur un caractère puis un autre.

38 P S Y C H O

39

40 Lolfaction, le goût et le monde des faveurs * olfaction : - 6 millions de cellules olfactives dans lépithélium, - Maturation très précoce… puis spécificité liée à lenvironnement et léducation - 3 dimensions : quantitative, qualitative et affective - odeurs éthérées, aromatiques, balsamiques, ambrosiaques, alliacées, empyreumatiques, hirciniennes (sueur), …. - phéromones et communication …..

41 * Goût - cellules gustatives = papilles - goût et alimentation - bon goût, mauvais goût ? appétences sociales et culturelles

42 Sens kinesthésique et vestibulaire Récepteurs et effecteurs - statesthésie et kinesthésie : exemple de la marche Polygone de sustentation - lœil - le vestibule - proprioception Portalier S, Vital-Durand F. (1989). Locomotion chez les enfants aveugles. Psychologie Française 79-85

43 La dépendance/indépendance par rapport au champ D.I.C.V erreur

44 Autres Sens - thermo acuité - sens de lorientation, image mentale - …. le bon sens !!!

45 2.4. Sensorialité, psychomotricité et développement psychique - Métapsychologie ça, moi, surmoi inconscient, pré-conscient, conscient. - Mécanismes de défense refoulement projection déplacement

46 Stades prégénitaux Oral (1ère année) Anal (2 et 3èmes années) Phallique (3-4 ans)

47 Stade oral Evolution de la relation : * anaclytique * Séparation, * relation fusionnelle, * relation médiatisée par la fonction alimentaire, * Téter : fonction autonome de plaisir

48 2.5. Difficultés autour de la naissance : incidence de lannonce précoce sur le devenir psychologique processus de réhabilitation des fonctions psychiques - la démarche vers un accompagnement de lannonce La présence des parents et du bébé Les termes techniques accessibles Accompagnement…

49 Approche développementale - Période de sidération - période apocryptique - période performative

50 Approche systémique mère père Enfant « handicapé »

51 3. L'enfant de 0 à 3 ans (rappel) 3.1. Développement psychomoteur - aptitudes motrices - sensorialité - coordination œil-main 3.2. Développement cognitif - période sensori-motrice (Piaget) - des compétences précoces (Stréri, Lécuyer,...) - l'acquisition du langage 3.3. Développement affectif - évolution psychosexuelle (les différences phases pré génitales) - affectivité et cognition (Théorie de l'esprit) 3.4. Développement social - communication non verbale - Profils de comportement (Montagner) - les relations objectales et non objectales (Spitz) - les relations mère(père)-enfant, étayage psychologique 3.5. Carences développementales 3.6. Handicap précoce et développement : vicariances perceptives, affectives et cognitives

52 3.1. Développement psychomoteur - aptitudes motrices Daprès Henri Wallon : -Stade impulsif = décharges dénergie, réactions toniques -Stade émotif : expression, imitation, recherche de communication -Stade sensori-moteur : réactions circulaires primaires

53 Examen du 24e mois

54 Examen du 24e mois- Posture Marche acquise Donne un coup de pied dans un ballon

55 Coordination oculo-manuelle Empile Encastre Boit seul au verre Mange seul à la cuillère Trace un trait

56 Sociabilité Jeux dimitation Lave ses mains et essaye de les essuyer

57 Langage Obéit à un ordre simple Nomme au moins une image Associe deux mots Utilise son prénom

58 Quand sinquiéter ? Ne marche pas à 18 mois Absence de jeux dimitation Nassocie pas 2 mots : problème auditif ?

59 Quelques repères chronologiques dacquisition psychomotrices normales Sourire réponse : 2 mois Maintien ferme de la tête : 3 mois Préhension volontaire : 5-6 mois Stade du sauteur : 6-7 mois Station assise sans soutien : 9 mois Notion de permanence de lobjet : 9 mois Préhension digitale pouce-index : 12 mois Marche : mois Jeu dimitation : 22 mois Association de 2 mots : 24 mois

60 Examen entre 3 et 4 ans- Posture Monte les escaliers en alternant Saute en avant Se tient sur un pied 3 secondes

61 Entre 3 et 4 ans- Coordination oculo- manuelle Copie un cercle à 3 ans carré à 4 ans triangle à 5 ans losange à 6 ans Bonhomme en 3 parties

62 Entre 3 et 4 ans- Langage Dit son nom, son sexe, fait une phrase Connaît 3 couleurs

63 3-4 ans-Sociabilité-Autonomie Enlève un vêtement Joue en groupe Propreté le jour entre 1 et 3 ans Propreté la nuit entre 2 et 5 ans

64 Enfant et grand enfant- quelques repères Marche sur les pointes et les talons : possible dès 3 ans Appui monopodal qq secondes à 5 ans Saut sur un pied : à 4 ans 5 ou 6 sauts, à 8 ans plus de 20 Marche sur une ligne possible à 5 ans, avec les pieds en contact : 7 ans

65 Dernière étape : Lexamen clinique complet Tonus axial et segmentaire Marche Force musculaire proximale et distale Réflexes ostéotendineux Peau OGE Auscultation cardiaque Palpation abdominale Recherche dune dysmorphie

66 Rappel la mobilisation lente permet dapprécier les limitations damplitude articulaires la mobilisation rapide des segments de membres évalue le degré de spasticité

67 Que faire en cas de retard ? Ne pas hésiter à revoir lenfant 1 à 3 mois plus tard Sagit-il dun retard global ou dissocié? Existe-t-il une régression ?

68 Devant un retard moteur Est-il isolé ou touche-t-il lensemble du développement? Si léveil de lenfant est normal : évoquer une origine périphérique, neuromusculaire Si le retard est global, évoquer une cause centrale

69 Apports des examens complémentaires IRM cérébrale Electromyogramme Biopsie musculaire Electroencéphalogramme Génétique Bilan métabolique

70 IRM cérébrale Indication : retard global, épilepsie Objectifs : rechercher une malformation cérébrale, des séquelles ischémiques, des anomalies de la substance blanche en faveur dune leucodystrophie

71 Electromyogramme Indication : suspicion danomalie neuromusculaire Objectif : rechercher un syndrome myogène, étudier les vitesses de conduction

72 Biopsie musculaire Indication : le plus souvent en 2e intention devant une suspicion de maladie musculaire ou certaines maladies métaboliques Objectifs : étude du muscle en microscopie électronique, étude de la dystrophine, étude de la chaîne respiratoire mitochondriale

73 Electroencéphalogramme Indication : retard global, convulsions Le retard peut être secondaire à lépilepsie, exemple : syndrome de West Le retard et lépilepsie peuvent faire partie du même syndrome neurologique

74 Bilan génétique Orienté par lexamen clinique Si antécédents familiaux neurologiques, consanguinité Si dysmorphie Caryotype dindication large en cas de retard global Etudes spécifiques en biologie moléculaire

75 Bilan métabolique Indications : notion de régression, Antécédents familiaux, consanguinité Examens sanguins, urinaires, de LCR

76 Préhension : - prise palmaire, - Prise pouce index - Prise bimanuelle - Manipulation des objets

77 Développement Psychomoteur La marche : A quel âge ?? Quelle progression : ramper, 4 pattes, se dresser, …

78 Evolution du graphisme Gribouillis = 1 an Griffonnage = prolongation de la main avec mouvements centripètes et centrifuges = 2 ans Ebauches graphiques avec premières Représentations = 3, 4 ans Dessins figuratifs : Test du Bonhomme, test de la famille Goodenough étalonnage du test du bonhomme Âge dévelop. Xmois/yâge réel = QD 24/24X100 Analyse quantitative * analyse qualitative

79 3. L'enfant de 0 à 3 ans (rappel) 3.1. Développement psychomoteur - aptitudes motrices - sensorialité - coordination œil-main 3.2. Développement cognitif - période sensori-motrice (Piaget) - des compétences précoces (Stréri, Lécuyer,...) - l'acquisition du langage 3.3. Développement affectif - évolution psychosexuelle (les différences phases pré génitales) - affectivité et cognition (Théorie de l'esprit) 3.4. Développement social - communication non verbale - Profils de comportement (Montagner) - les relations objectales et non objectales (Spitz) - les relations mère(père)-enfant, étayage psychologique 3.5. Carences développementales 3.6. Handicap précoce et développement : vicariances perceptives, affectives et cognitives

80 Précocité de lintelligence ?

81 La cognition, lintelligence - quest ce que lintelligence ? - des intelligences - les évaluateurs de la cognition

82 -Les modèles développementaux Piaget …. de lenfant à ladulte Lenfant, sait-il : Compter,classer, parler,….? Permanence de lobjet ? Les Stades de lintelligence

83 Approche structurale et niveaux danalyse Niveau sémantique du traitement des significations (savoirs, savoirs faire, planification des programmes, interprétation,…) intelligence Hypothético – déductive Niveau sémantique de lidentification (des objets, des mots, accès en mémoire,…) Niveau infra-sémantique (Analyse du signal, extraction de linformation, sélection des caractéristiques du signal,…)

84 Le développement intellectuel selon la théorie de Piaget Le modèle piagétien : assimilation, accommodation De la naissance à ladolescence, lintelligence de lenfant évolue en 4 phases appelés STADES -De 0 à 2 ans : stade sensori-moteur -De 2 ans à 7 ans : stade pré-opératoire -De 7 ans à 11 ans : stade des opérations concrètes -12 ans et au-delà : stade des opérations formelles

85 La période sensori-motrice de 0 à 2 ans - Premières activités par essais erreurs - Premières relations entre des objets séparés : 1ers schèmes moteurs = réactions circulaires - Les schèmes se généralisent à dautres situations = intelligence adaptative avec coordination des informations sensorielles - Actes intentionnels et début des expérimentations -Recherches de moyens nouveaux à partir d -« insigth »

86 Trois notions logico-mathématiques : La conservation, La catégorisation, Le nombre La conservation Elle peut être défini comme un processus délaboration de constantes ou dinvariants. - la permanence de lobjet individuel vers 2 ans - la conservation du nombre dobjets, vers 6-7 ans - la conservation de la substance liquide et solide vers 7-8 ans - la conservation du poids vers 9-10 ans - la conservation du volume vers ans Ex : conservation des quantités : A1A2 B3 MAIS LE BEBE CONSERVE Ex : Mehler, Dupoux travail avec des caches : Explication : Jérôme Bruner : en fait le sujet traduit progressivement (sens primitif) les objets en de nouvelles formes dinvariants, de plus en plus complexes. Les situations piagétiennes masqueraient, en fait des formes de conservation par identité plus précoces que celle proposée par Piaget

87 La catégorisation Ou sériation ou classification Pour Lécuyer, une catégorie est une représentation structurée de dimensions et de caractéristiques communes à un ensemble dobjets. Le bébé de 5 mois catégorise ??? Technique de lhabituation : plus le bébé tête, plus il est éveillé, plus il est attentif aux stimulations. Si on lui présente toujours la même chose, il se lasse = cest lhabituation LECUYER Phase dhabituation : quatre stimuli dune même classe dobjets Phase test : on présente successivement, soit un objet de la classe soit un objet nouveau et on évalue le degré de vigilance Ex : phase dhabituation phase test : Couleurs différentes et formes différentes Le stimulus coloré de façon inverse ne sera pas reconnu comme appartenant à la catégorie Tps de fixation significativement > si objet nouveau (de 370 à 407 centisecondes)

88 Le nombre - absence de correspondance, terme à terme (4-5 ans) - conservation terme à terme sans conservation = pensée intuitive préopératoire (5-6 ans) - - conservation non durable (6-7 ans) - - conservation durable (> 7ans) Et, pourtant, le bébé compte ??? Ex de Karen Wynn (1982) A cinq mois, le bébé fixe plus longtemps la situation impossible que le résultat logique de laddition ou de la soustraction

89 Transfert intermodal (Streri, 1991) Habituation Paramètre de forme sous référentiel tactile Différenciation Transfert du tactile au visuel

90 Lacquisition du langage -1ers cris - Association du cri à un événement - 6 semaines = roucoulements : expression des besoins et des états émotionnels - 3 mois : Babil = gazouillis = sons variés - 6 mois : lallation = productions de diphones Cf réactions circulaires - 7 à 10 mois réciprocité des échanges verbaux

91 -9 à 12 mois : imitations, écholalie 1an = stade linguistique avec un 1er répertoire : Contractions de sons, de mots pour exprimer une Demande, un souhait, une émotion, …une peur -18 mois : mot-phrase de 2 mots =style télégraphique -Âge questionneur vers 2 ans, 1ères structures syntaxiques, puis grammaticales 2 ans = 200 mots 3 ans = 1000 mots

92 3. L'enfant de 0 à 3 ans (rappel) 3.1. Développement psychomoteur - aptitudes motrices - sensorialité - coordination œil-main 3.2. Développement cognitif - période sensori-motrice (Piaget) - des compétences précoces (Stréri, Lécuyer,...) - l'acquisition du langage 3.3. Développement affectif - évolution psychosexuelle (les différences phases pré génitales) - affectivité et cognition (Théorie de l'esprit) 3.4. Développement social - communication non verbale - Profils de comportement (Montagner) - les relations objectales et non objectales (Spitz) - les relations mère(père)-enfant, étayage psychologique 3.5. Carences développementales 3.6. Handicap précoce et développement : vicariances perceptives, affectives et cognitives

93 Stades prégénitaux Oral (1ère année) Anal (2 et 3èmes années) Phallique (3-4 ans)

94 Stade anal : -Source pulsionnelle : muqueuse ano-rectale -Objet relationnel dans la relation psychique -Le but pulsionnel

95 de lattention conjointe à la théorie de lesprit Modèle de Simon Baron-Cohen (1985) -Intentionality Detector (ID): état volitionnel de lenfant Eye Direction - détection Detector (EDD): - évaluation du regard - inférence - Shared Attention Mechanism (SAM) : relations entre : agentsujet objet -ToMM Theory of Mind Mechanism Théorie de lesprit

96 Théorie de lesprit et représentation de soi Réf. : Wellman, H. M.(1990). The childs theory of mind. Cambridge, MIT Press Les recherches en Théorie de lesprit étudient les connaissances et les représentations dont lenfant dispose, à différents moments de son développement, à légard de son propre fonctionnement cognitif mais, plus largement, à légard du fonctionnement psychologique général des êtres humains.

97 Questions ? - dans quelle mesure lenfant attribue-t-il des états mentaux différents de ses propres états, aux personnes de son entourage? -comment fait-il appel à ces entités mentales pour prédire les conduites humaines ? -comment il acquiert, organise et coordonne ces représentations ? -en quoi ces processus mentaux sont significatifs de sa représentation de soi ?

98 Théorie de lesprit ? - Baptiste na pas acquis le stade de la Théorie de lesprit. Il répond : « la boîte B ». Il ne peut pas envisager que Valentin ait une pensée autre que la sienne. -Vers 4, 5 ans, il répond « la boîte A ». Il a conscience que Valentin na pas pu intégrer mentalement le déplacement. Lautre peut avoir une pensée différente.

99 3. L'enfant de 0 à 3 ans (rappel) 3.1. Développement psychomoteur - aptitudes motrices - sensorialité - coordination œil-main 3.2. Développement cognitif - période sensori-motrice (Piaget) - des compétences précoces (Stréri, Lécuyer,...) - l'acquisition du langage 3.3. Développement affectif - évolution psychosexuelle (les différences phases pré génitales) - affectivité et cognition (Théorie de l'esprit) 3.4. Développement social - communication non verbale - Profils de comportement (Montagner) - les relations objectales et non objectales (Spitz) - les relations mère(père)-enfant, étayage psychologique 3.5. Carences développementales 3.6. Handicap précoce et développement : vicariances perceptives, affectives et cognitives

100 Les travaux de Montagner sur les profils comportementaux denfants en maternelle : -Leadership - dominant dominé - interaction ABCABC Statut sociométrique sociogramme XyXy Spitz Crise dhospitalisme

101 3. L'enfant de 0 à 3 ans (rappel) 3.1. Développement psychomoteur - aptitudes motrices - sensorialité - coordination œil-main 3.2. Développement cognitif - période sensori-motrice (Piaget) - des compétences précoces (Stréri, Lécuyer,...) - l'acquisition du langage 3.3. Développement affectif - évolution psychosexuelle (les différences phases pré génitales) - affectivité et cognition (Théorie de l'esprit) 3.4. Développement social - communication non verbale - Profils de comportement (Montagner) - les relations objectales et non objectales (Spitz) - les relations mère(père)-enfant, étayage psychologique 3.5. Carences développementales 3.6. Handicap précoce et développement : vicariances perceptives, affectives et cognitives

102 audition tactile Olfaction, goût Comment évaluer le poids respectif de Chacune des modalités??????

103 Relation Mère-enfant - exemple des travaux de S. Pessonneaux et S. Portalier Mère Pèreenfant aveugle Educatrice

104 Etude comparative dinteractions d enfants déficients visuels avec leur mère, leur père et une personne extérieure à la famille Sylvie Demingeon-Pessonneaux et Serge Portalier Figure 10 :interactions des enfants DV face aux trois adultes

105 Hypothèse de la vicariance - Vicariance organique, perceptive : lorganisme réagirait à la privation dun processus par laugmentation des compétences dun autre (en terme de seuils absolu ou/et différentiel) - Vicariance hiérarchisée : si on fait lhypothèse dune certaine homéostasie du système, alors la perte dune activité serait compensée par une sur-activité dautres processus. Cette suppléance serait hiérarchisée, cest-à-dire que certains processus seraient privilégiés et interviendraient préférentiellement pour assurer léquilibre général du système. (Mykelbust, 1976) - Vicariance cognitive : tous les individus seraient dotés des mêmes capacités fonctionnelles mais ils ne disposeraient pas tous de la même quantité dénergie pour les faire fonctionner. (Spearman, 1965)

106 Les travaux de M. REUCHLIN (1978, 1990) et d'OHLMANN th. (1990) expliquent qu'un individu, placé dans une situation donnée, aurait à sa disposition un nombre important de possibilités pour arriver au but qu'il s'est fixé. __________(a)___________ réussite SITUATION==> __________(b)___________ ==> REALISATION __________(c)___________ échec Cette personne disposerait donc de plusieurs processus vicariants (a, b, c) pour s'adapter à la situation dans laquelle elle se trouve. Certains de ces processus seraient, chez un sujet donné, plus facilement évocables. La hiérarchie de cette évocabilité serait différente d'un individu à un autre pour des raisons pouvant tenir, par exemple, à la présence d'un déficit. Redondance discordance

107 4. L'enfant de 3 à 6 ans (Rappel du plan) 4.1. Développement psychomoteur - schéma corporel, image et représentation de soi - le graphisme - latéralisation 4.2. Développement cognitif - langage, métacognition - acquisitions (intelligence pratique, conceptuelle,... Piaget) 4.3. Développement affectif - le complexe d'œdipe et stades psycho affectifs 4.4. Développement social - le jugement moral - socialisation et système familial (école de Palo Alto) 4.5. Incidences du handicap sur le développent aux niveaux affectif, cognitif et social

108 Développement psychomoteur Le jeu (classification de Buhler) - jeu fonctionnel jusquà 3 ans (fonctions sensori motrices, remplir, jeter, manipuler ) -Jeu de fiction (jouer à …) 2- 5 ans -Jeu de réception (une histoire à lire ou à écouter ) 2- 5 ans -Jeu de construction (2 – 5ans)

109 Développement psychomoteur (2) * Motricité fine … inhibition croissant des syncinésies Latéralisation (3-4 ans) Schéma corporel et dessin (cf test du bonhomme) Expression graphique lenfant représente : juxtaposition et globalisme ….

110 Le test du bonhomme en relief. Raised Person Template Test (RPTT-TDR) Analyses quantitative et qualitative de productions denfants ordinaires et denfants déficients visuels de 3 à 8 ans. 1. Portalier Serge (Professeur), 2. Parisi Kathleen (Doctorante), 3. Debilly-Poyet Muriel (Chercheure) 4. François Vital Durand (Directeur recherche), 5. Anna Galiano (Docteure) 1,2,3,5 Université Lumière Lyon 2 Laboratoire de Psychologie de la Santé (EA 4129), 4. Inserm U 846, cellule souche et cerveau, Université Lyon1 Vision 2008 Montréal

111 INTRODUCTION Objectifs multiples : - améliorer notre connaissance sur le développement de lenfant; - proposer une épreuve adaptée à lévaluation des enfants DV; - affiner laccompagnement de ces enfants en connaissant davantage la représentation quils ont de leur corps. Vision 2008 Montréal

112 Hypothèses : –Similitude : épreuve sensible à lâge et bon indicateur dun indice ou quotient de développement. –Différence : la manipulation du relief dévoile des niveaux de réalisation plus complexes que lépreuve homologue, lutilisation du relief met en avant des processus psychiques différents qui permettent une bonne estimation de létat conatif du sujet. Vision 2008 Montréal

113 Les procédures exploratoires (EP, Exploratory Procedures) selon Klatzky et Lederman :

114 Conclusion : - sensibilité de lépreuve à lâge ? -bonne évaluation du développement, de la Représentation, et du schéma corporel…. Validité de lépreuve !!! - différence inter voyants/déficients visuels - différence intra Voyants : crayon>relief S+ Aveugles : poinçon

115 - Anzieu et coll. (1996) Le dessin de lenfant, de lapproche génétique à linterprétation clinique, Saint Etienne : La Pensée Sauvage. - Baldy R. (2002) Dessine-moi un bonhomme : dessins denfants et développement cognitif, Paris : In Press. - Beylier « Lenfant déficient visuel », pp in Rivière J. (1999) La prise en charge psychomotrice du nourrisson et du jeune enfant, Marseille : Solal. - Corraze J. (1973) Schéma corporel et image du corps, Textes originels traduits et présentés par J. Corraze, coll. Rhadamanthe, éd. Privat. - Denis M. (1989) Image et cognition, Coll. Psychologie daujourdhui, Paris : Presses Universitaires de France, 2ème éd. - Dolto F. (1984) Limage inconsciente du corps, Paris : Seuil. Fontaine A.M. (1992) Lenfant et son image, Paris : Nathan. - Gentaz E. et Hatwell Y., « Le toucher, un sens trompeur ? », revue Pour la science, n° 293, mars 2002, Golse Du corps à la pensée, PUF. - Golse B. (2001) Le développement affectif et intellectuel de lenfant, Paris : Masson, 3ème éd. - Golse B. & Bursztejn C. (1990) Penser, parler, représenter, coll. Médecine et psychothérapie, Paris : Masson. - Goodenough Fl. (1956) Lintelligence daprès le dessin, le test du bonhomme, Paris : PUF. - Greig P. (2000) Lenfant et son dessin, naissance de lart et de lécriture, Erès. - Hatwell Y. (2003) Psychologie cognitive de la cécité précoce, Paris : Dunod. - Lazorthes G. (1986) Louvrage des sens, Paris : Flammarion. - Rivière J. (1999) La prise en charge psychomotrice du nourrisson et du jeune enfant, Marseille : Solal. - Streri A. (1991) Voir, atteindre, toucher : les relations entre la vision et le toucher chez le bébé, coll. Le psychologue, Paris : PUF. - H. Wallon (2001) Le dessin denfant, Que sais-je ?, PUF. - Widlöcher (1965) Linterprétation des dessins denfants, Bruxelles : Dessar bibliographie

116 4.2. Développement cognitif Langage : Éléments verbaux et non verbaux Proxémique Phrases impératives (ferme la porte), interrogatives, déclaratives, …. Code linguistique = la phrase : syntagme nominal + syntagme verbal Moi, toi, nous Activités métalinguistiques (métaphores..)

117 Développement cognitif à partir du modèle Piagétien - Accommodation, assimilation - Stades de développement A 2-3 ans lenfant sort de la période de lintelligence sensori motrice Il entre dans la phase pré-opératoire : - Représentation symbolique * plus souple : représentation et image mentale plus mobile, variée * pas obligatoirement liée à laction lenfant projette des pensées en devenir * la représentation symbolique peut modifier les propriétés des objets (plus ou moins grand, …) * échange de représentation avec des partenaires

118 - Pensée intuitive : Exemples de la conservation de formes (boules) quantité (liquide) Lenfant concentre son attention sur un aspect apparent de la transformation, il intègre les transformations au début puis à la fin : centration, statisme et irréversibilité -égocentrisme de la pensée : se mettre à la place de lautre (Cf la théorie de lesprit) les vagues de la mer, le téléphone -le syncrétisme de la pensée : le principal et laccessoire, le fortuit et le nécessaire, le global et le détail,…. la fabulation (un monde imaginaire : les contes, fables, …) La mort, la vie, la sexualité, …

119 - Raisonnement : binaire, chaîne dassociation : transduction -Le temps, hier, aujourdhui demain : histoire de vie chronologie -lespace topographique : en ht, en bas, ici et là, - le nombre : la même chose, moins, plus; Correspondance terme à terme - Intelligence pratique : résolution de problèmes - Représentation du monde : imaginaire rêve

120 Développement affectif La complexité oedipienne mère Père enfant

121 Œdipe infirme = homme boiteux aux pieds percés Laïos et Jocaste roi de Thèbes et parents dŒdipe Le berger sur le Mt Cithéron Polybe et Méropée, souverains de Corinthe Mort de Laös, Œdipe épouse Jocaste et devient roi de Thèbes Le doute, la tragédie, le suicide de Jocaste Œdipe aveugle, parricide et incestueux

122 Développement social de lenfant -Développement du sentiment social (punition, récompense, mensonge, règles sociales) -Développement des interactions à lintérieur -et à lextérieur du système familial (école de Palo Alto) = la famille = psychogénéalogie

123 Incidences sur le développement de lenfant Handicapé -Identité et différence -Intégration, isolement social -Développement de sentiment de culpabilité - développement des potentialités

124 Approche interactionniste et systémique Mère Enfant handicapé père fraterie

125 b) Approche systémique et développementale Exemple du génogramme Symbolic Drawing of the family life space = SDFS Gilli,Greco, Regalia, Banzatti (1990) in Geddes M., Medway J. (1977) The symbolic drawing of the family Space. Family Process, 14, bonne relation relation peu satisfaisante / / / / mauvaise relation

126 CONCLUSION


Télécharger ppt "Professeur de Psychologie Institut de Psychologie 5 av. Pierre Mendès France 69676 Bron Cédex Laboratoire de Santé Individu."

Présentations similaires


Annonces Google