La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

FRACTURES DU FEMUR DIAPHYSE FEMORALE EXTREMITE INFERIEURE DU FEMUR Dr Antoine GERIN CAMU 2005.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "FRACTURES DU FEMUR DIAPHYSE FEMORALE EXTREMITE INFERIEURE DU FEMUR Dr Antoine GERIN CAMU 2005."— Transcription de la présentation:

1 FRACTURES DU FEMUR DIAPHYSE FEMORALE EXTREMITE INFERIEURE DU FEMUR Dr Antoine GERIN CAMU 2005

2 FRACTURES DE LA DIAPHYSE FEMORALE Sujets jeunes AVP, moto, traumatismes à haute Énergie Fracture transversale +++ Fracture fermée +++

3 CEST UNE URGENCE CHIRURGICALE Réaligner le membre inf. ( attelle de Bopp, traction trans-tibiale ) Antalgiques puissants, bloc crural +++ Rechercher Sd de loge de cuisse et/ou compression vasculo-nerveuse Prévoir pertes sanguines importantes ( parfois > 1,5 litres ) Anticiper par voies veineuses et remplissage

4 ATTENTION à LEMBOLIE GRAISSEUSE Intervalle de temps libre Collapsus cardio-vasculaire Pétéchies Confusion mentale

5 Fractures de lextrémité distale du fémur

6 Classification des fractures de lextr inf du fémur Supra condyliennes : 45% Supra et intercondyliennes : 35% Unicondyliennes 20%

7 Déplacement des fractures supra condyliennes Bascule en arrière et en bas du fragment distal (jumeaux) Saillie en avant du fragment proximal qui refoule le quadriceps

8 Fracture sus et intercondylienne Fracture comminutive articulaire

9

10 Réduction par traction trans tibiale

11 La correction de la bascule requiert une traction forte et un appui postérieur

12 Ostéosynthèse des fractures distales du fémur Lame-plaque AO Plaque vissées

13

14 Ostéosynthèse des fractures distales du fémur Vis-plaque de Judet

15 Fractures comminutives Traitement par traction continue 6 semaines puis plâtre : Méthode pour les cas inopérables

16 Fractures comminutives Lame-plaque AO Plaques en pont sur la comminution

17 Mise en place dune vis-plaque de Judet

18

19 Plaque vissée classique

20 Mise en place dune plaque de Chiron

21 Enclouage rétrograde Introduction par le genou (en bas de la trochlée) stabilisation par des vis aux deux extrémités

22

23 Clou rétrograde : mobilisation précoce

24

25

26 Système dostéosynthèse par plaque appliquée contre los par un court abord. Les vis sont mises par des abords percutanés guidage par un système externe externe (Synthse)

27

28 Prinipal inconvénient du traitement orthopédique : les cals vicieux

29 Fractures unicondylienne verticale de Trélat Vissage transversal simple ou plaque

30 Fractures unicondylienne horizontale de HOFFA Vissage transversal en rappel. Les têtes de vis sont enfouies sous le niveau du cartilage

31 Fractures de lenfant Fractures classiques Motte de beurre Fractures-décollements Comme pour ladulte

32 Salter II Traitement par réduction et ostéosynthèse a minima pour ne pas blesser les cartilages de croissance

33 Type I Type II Type III Type IV Type V Décollement épiphysaires : Classification de Salter et Harris

34 Risque initialRisque initial –Vasculaire –Nerveux Risque secondaireRisque secondaire –Epiphysiodèse centrale ou périphérique Les fractures-décollements épiphysaires de lextrémité inférieure du fémur Doppler + +

35 Les fractures décollements épiphysaires du fémur distal 1% des fractures de lenfant A ladolescence ds 70% 70% salter II 10% Salter I Sports: 50% AVP: 25%

36 Les fractures décollements épiphysaires du fémur distal Risque initial –Nerveux –Vasculaire Risque secondaire –Épiphysiodèse Doppler ++

37 12 ans : trauma en hyperextension du genou Salter I très déplacé

38 Réduction des déplacements en hyperextension Traction dans laxe de la jambe le genou étant fléchi Pendant que lon replace lépiphyse en poussant en bas et en arrière +/- correction latérale

39 Embrochage percutané

40 Résultat après 5 semaines et lablation des broches

41 Salter I très déplacé : réduction et embrochage percutané

42

43 7 ans Salter I au fémur Salter II au tibia Paralysie du SPE Pouls normaux Après 3 mois : récupération progressive

44 Ostéosynthèse par une seule vis : montage fragile: Plâtre indispensable

45 Cartilages de croissance normaux à la radio et en IRM

46 Epiphysiodèse centrale en IRM Séquelle dune épiphysiodèse postérieure ayant crée un recurvatum

47 Genu valgum par épiphysiodèse asymétrique Genu valgum par épiphysiodèse asymétrique Ostéotomie fémorale de varisation en fin de croissance Ostéotomie fémorale de varisation en fin de croissance

48 Complications des traumatismes du cartilage de croissance Inégalité de longueur : 25% –épiphysiodèse controlatérale –allongement fémoral Défaut daxe : 20% –désépiphysiodèse Raideur : 15%

49 Enfant de 7 ans Accident de motoculteur Fractures fermées Pouls présents Paralysie SPE Type 2 au fémur et au tibia Réduction fracturaire Après 3 mois : Quelques signes de récupération : Pas dindication EMG Photos F. Chotel

50 Fin


Télécharger ppt "FRACTURES DU FEMUR DIAPHYSE FEMORALE EXTREMITE INFERIEURE DU FEMUR Dr Antoine GERIN CAMU 2005."

Présentations similaires


Annonces Google