La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

D.C.E.M.2 Module 4 La Personne handicapée dans un réseau de santé, réadaptation et réinsertion Dr Bardi PH service MPR,CHU de Nice.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "D.C.E.M.2 Module 4 La Personne handicapée dans un réseau de santé, réadaptation et réinsertion Dr Bardi PH service MPR,CHU de Nice."— Transcription de la présentation:

1 D.C.E.M.2 Module 4 La Personne handicapée dans un réseau de santé, réadaptation et réinsertion Dr Bardi PH service MPR,CHU de Nice

2 Classification internationale < Déficiences:Toute anomalie et toute modification physiologique,anatomique ou histologique modification physiologique,anatomique ou histologique < Incapacités: Toute perturbation,résultant dune déficience, des activités physiques et mentales considérées comme normales pour un être humain. < Handicaps:Perturbation pour une personne dans la réalisation dhabitude de vie compte tenu de lâge, du sexe,de lidentité socioculturelle, résultant, dune part, de déficiences ou dincapacités et, dautre part, dobstacles découlant de facteurs environnementaux.

3 Filières de soins Une trajectoire des patients telle que lon peut la décrire a posteriori ou telle que lon peut essayer de linfléchit par des mesures soit incitatrices, soit réglementaires ou législatives. >Intervenants successifs >Nature des soins >Règles de progression du patient entre ces divers intervenants

4 Réseaux De Soins Une forme organisée daction collective apportée par des professionnels en réponse à un besoin de santé des individus et/ou de la population, à un moment donné sur un territoire donné. Coordonner les soins apportés par chacun des acteurs,mutualiser leurs connaissances et déchanger leurs connaissances dans la perspective dune meilleur prise en charge du patient.

5 Réseaux de Santé Réseau de soins Social Prévention Travail Education Insertion

6 Caractéristiques Des individus: Patients Patients Soignants Soignants Financeurs Financeurs Des outils Référentiels de pratique Référentiels de pratique Dossier patients Dossier patients Système dinformation Système dinformation Modalités de financement Modalités de financement Système de management Système de management Procédures dévaluation Procédures dévaluation

7 Prise en charge des traumatisés crâniens de la réanimation à la réinsertion Réseau de Santé Dr A.Bardi Praticien hospitalier médecine physique Service MPR hôpital Archet I CHU de Nice Coordonnateur réseau RESPEC-TC

8 Le cerveau est constitué dun grand nombre considérable de cellules allongées qui entretiennent entre elles des multiples connexions. Ces cellules nerveuses portent le nom des neurones. Ensembles elles forment une masse de matières relativement molle dun poids approximatif de 1,5 Kg chez ladulte. Généralités et Anatomie du SNC

9 Cerveau: masse molle plusieurs milliards de neurones,voies de réception et de transmission 2 hémisphères Les lobes: -lobe frontal:Fonctionnement intellectuel, contrôle du comportement et des émotions, planification initiation et organisation de laction exécution des mvts -lobe frontal:Fonctionnement intellectuel, contrôle du comportement et des émotions, planification initiation et organisation de laction exécution des mvts -lobe pariétal:intégration des informations sensorielles et représentation de lespace. -lobe pariétal:intégration des informations sensorielles et représentation de lespace. -lobe temporal:Audition, compréhension,Mémoire,apprentissage. -lobe temporal:Audition, compréhension,Mémoire,apprentissage. -lobe occipital:vision -lobe occipital:vision Les ventricules Le tronc cérébral Le cervelet

10

11 Définition dun traumatisme crânien Le traumatisme crânien est la conséquence dun choc sur la tête.toutefois chacun dentre nous sest déjà heurté la tête à un objet quelconque, un poteau, une porte darmoire,..sans pour autant que cela nentraîne des conséquences sérieuses. Une petite plaie ou une bosse tout au plus. On ne parlera pas dans ce cas dun traumatisme crânien.

12 Pour quil y ait traumatisme crânien, il faut que le choc soit suffisamment important pour engendrer des répercussions non seulement au niveau du crâne mais également du cerveau. Dailleurs pour être tout à fait précis on devrait parler non pas de traumatisme crânien mais de traumatisme cranio-cérébral

13 Mécanisme Lors dun choc soudain et brutal, le cerveau est obligé de suivre le mouvement du crâne et comme il est constitué de matière molle, celle-ci est secouée, distordue et blessée dans ces mouvements. On distingue trois types de mouvements auxquels le cerveau peut être soumis lors dun traumatisme cranio-cérébral. Le mouvement de décélération qui se produit, par exemple, lorsquune voiture vient de buter contre un arbre. Le mouvement daccélération lorsque, par exemple, une voiture est emboutie par une autre à larrière. Enfin un mouvement de rotation soudaine et brusque, comme celui dun coup violent porté au niveau de la mâchoire.

14 Lors de ces mouvements, le cerveau est projeté contre les parois internes du crâne. Or cette surface est constituée dun ensemble dos formant des sillons acérés contre les quels le cerveau va buter. Il peut résulter non seulement un écrasement et ou des coupures de la matière cérébrale, mais également larrachement ou le déchirement des artères et des veines qui lirriguent. Boite crânienne=casque=protection cerveau Boite crânienne=casque=protection cerveau Chute(coup) ou choc {lésions}= TC Chute(coup) ou choc {lésions}= TC commotion commotion arrachement vx+saignement arrachement vx+saignement Perte de conscience = coma Perte de conscience = coma (Perte de la conscience et de la vie relationnelle avec lenvironnement à la suite dune lésion dans le cerveau) (Perte de la conscience et de la vie relationnelle avec lenvironnement à la suite dune lésion dans le cerveau)

15 Types de traumatismes On distingue quatre différents types de traumatismes : Traumatisme Fermé Traumatisme ouvert ou pénétrant Traumatisme par écrasement Traumatisme mixte

16 Gravité du traumatisme Les degrés de gravité du traumatisme reposent sur un ensemble de critères, surtout le niveau de conscience Traumatisme crânien graves ou sévère:5-10% Traumatisme crânien modéré ou gravité moyenne:10-15% Traumatisme crânien léger:70-80%

17 Épidémiologie Recueil délicat Sujet jeune 15à 35 ans;personnes âgées 3 hommes/1 femme 60 ٪ AVP 40 ٪ Acc de travail, chutes, Acc du sport, Agressions Fléaux de santé publique:Nb, Jeunesse, handicap, espérance de vie± normale

18 Physiopathologie Atteintes neurologiques centrales Non systématique Lésions primaires immédiates -Atteinte axonale diffuse(force acc/décélé/choc) -Atteinte axonale diffuse(force acc/décélé/choc) -Lésions focales de contusion(hgie, perte de sub) -Lésions focales de contusion(hgie, perte de sub) -Atteintes orbifrontales et des lobes temporaux -Atteintes orbifrontales et des lobes temporaux Lésions secondaires -Complications ischémique et anoxiques (HTA, HTIC et oedème) -Complications ischémique et anoxiques (HTA, HTIC et oedème)

19 Phase aigue Réanimation (surveillance intensive, tch) Bilan initiaux (scanner, IRM) décisions Intubation+Ventilation assistée Bonne oxygénation cérébrale Bonne oxygénation cérébrale de lœdème cérébral de lœdème cérébral Intervention Neuro-chir évacuation(HED,HSDA,HIC) CPI, drainage LCR, CPI, drainage LCR, Neurosédation spécifique agitation, hypertonie,dl, facilitée des soins, ventilation meq agitation, hypertonie,dl, facilitée des soins, ventilation meq Traitement des l° aggravation de lhématose ( tr thx et pulmonaire) Surveillance Neurologique Score de GLASGOW

20 Score de GLASGOW Ouverture des yeux: spontanée=4 ;au bruit=3 ;à la douleur=2 ;absente=1 Réponse verbale: Orientée=5 ;confuse=4 inappropriée=3 ;incompréhensible=2 Absente=1 Réponse motrice: Normal=6;adaptée=5orientée=4 ;flexion réflexe=3, Extension réflexe=2 ;absente=1 modéré:9 score12 modéré:9 score12 TC grave:score8TC TC léger:13score15

21 Amnésie post-traumatique(APT) Période pendant la quelle le patient reste confus, désorienté et incapable de retenir des informations nouvelles désorienté et incapable de retenir des informations nouvelles APT/ quantité de tissus cérébral lésé APT très légère: <5 minutes APT très légère: <5 minutes APT légère: de 5 à 60 minutes APT légère: de 5 à 60 minutes APT modérèe: de 1 à 24 h APT modérèe: de 1 à 24 h APT sévère: de 1 à 7 jours APT sévère: de 1 à 7 jours APT tres sévère: de 1 à 4 semaines APT tres sévère: de 1 à 4 semaines APT extrémement sévère: > 4 semaines APT extrémement sévère: > 4 semaines Meilleur index pronostique global

22 La prévention et la détection précoce des complications spécifiques Nursing:facilité par la sédation neurovégétative Nursing:facilité par la sédation neurovégétative Lésions cutanées: Matelas adapté, Frictions, Postures alternées Lésions cutanées: Matelas adapté, Frictions, Postures alternées limitations articulaires limitations articulaires Troubles de tonus Postures alternées Troubles de tonus Postures alternées Attitudes vicieuses Mobilisations Attitudes vicieuses Mobilisations Kinésithérapie respiratoire (Sevrage, Atelectasies) Kinésithérapie respiratoire (Sevrage, Atelectasies) Neurostimulation, stimulation sensorielle Neurostimulation, stimulation sensorielle Prise de contact rapide entre les équipes de réanimation et de rééducation Suivi médical Suivi médical Information des aléas évolutifs initiaux Information des aléas évolutifs initiaux Situation du patient, les possibilités futures Situation du patient, les possibilités futures Dialogue précoce avec la famille du blessé est une nécessité absolue Prise en charge rééducative des TC grave en Réanimation en Réanimation

23 Les complications Physiques(hémiplégie, spasticité, épilepsie…) Neuropsychologiques(cognitifs,affecti fs) Comportementaux

24 La Sortie du Service de Réanimation Autonomie ventilatoire, avec ou sans trachéotomie État hémodynamique stable Disparition ou contrôle des crises végétatives Contrôles des situations infectieuses et des lésions associées

25 Éveil ou Attente de lÉveil Signes déveil : -Ouvertures des yeux spontanée ou à la demande -Ouvertures des yeux spontanée ou à la demande -Réponses motrices adaptées ou non -Réponses motrices adaptées ou non -Réactivité à la famille -Réactivité à la famille -La récupération précoce d une motricité souvent dirigée vers les éléments nociceptifs (sonde,urinaire ou nasogastrique -La récupération précoce d une motricité souvent dirigée vers les éléments nociceptifs (sonde,urinaire ou nasogastrique Équipe multidisciplinaires : Équipe multidisciplinaires : - Soins spécifique - Soins spécifique -Rééducation adaptée -Rééducation adaptée Tableau évolutif=surveillance constante Tableau évolutif=surveillance constante score de GLASGOW score de GLASGOW

26 Prise en charge en Unité Déveil Environnement:-Adapté; Chambre seule; Calme; Riche en stimulations (ni trop ni peu) auditives, visuelles, odorantes…; Personnalisée en collaboration avec la famille( implication précoce de la famille dans le projet thérapeutique)(ambiance familière rassurante, posters, photos, objets personnels. Calme; Riche en stimulations (ni trop ni peu) auditives, visuelles, odorantes…; Personnalisée en collaboration avec la famille( implication précoce de la famille dans le projet thérapeutique)(ambiance familière rassurante, posters, photos, objets personnels. Clinique:(lever de la neurosédation) Clinique:(lever de la neurosédation) -Bilan articulaire:mobilisation douloureuse -Bilan articulaire:mobilisation douloureuse - Bilan musculaire - Bilan musculaire -Bilan neurologique (motricité,sensibilité,NC) -Bilan neurologique (motricité,sensibilité,NC) -Bilan Radiologique -Bilan Radiologique -Importance de lobservation -Importance de lobservation

27 Complications Crises neurovégétatives: -Levée récente de la neurosédation -Levée récente de la neurosédation -crises hypertoniques, hyperpnée, sueurs, tachycardie et hyperthermie. -crises hypertoniques, hyperpnée, sueurs, tachycardie et hyperthermie. Une épine irritative à rechercher:constipation, dl ostéoarticulaire, pb digestif (tt spécifiques= neuroleptiques, benzodiazépines et antalgiques. Complications pulmonaires: Pneumopathie et ou atélectasie Complications digestives:Ulcère hémorragique de stress, oesophagite. Toute aggravation de léveil= examen neurologique +scanner

28 Formes déveil Labsence déveil état végétatif persistant Léveil agité òu le patient utilise ses possibilités motrices, à des fins personnelles, pb de sécurité et chute. souffrance physique ou psychique Évolution favorable:-retour progressif à Évolution favorable:-retour progressif à léveil(agité)(absence de tbs moteurs) léveil(agité)(absence de tbs moteurs) -désinibition comportementale, activité orientée vers le sphère génitale, agressivité verbale. -désinibition comportementale, activité orientée vers le sphère génitale, agressivité verbale. -Une communication verbale:sd confusionnel -Une communication verbale:sd confusionnel :amnésie antérograde :amnésie antérograde Léveil calme òu le patient nutilise pas ses possibilités motrices retrouvées, mutisme akinétique, peut, lui cacher une souffrance. motrices retrouvées, mutisme akinétique, peut, lui cacher une souffrance. la qualité du regard peut présager une évolution favorable la qualité du regard peut présager une évolution favorable Léveil rapide en quelques jours sans désorganisation cognitive majeure

29 Impératifs de la rééducation Ré humaniser lenvironnement La démédicalisation et la libération peu à peu du malade du surinvestissement technologique Accepter comme principe que le patient perçoive ce qui se passe, pas indifférent aux soins -Difficulté de perception(pb neurologique, manque de compréhension, amnésie) -Difficulté de perception(pb neurologique, manque de compréhension, amnésie) -Explication quotidienne des soins et ce quon attend de lui -Explication quotidienne des soins et ce quon attend de lui -Explication en présence de la famille -Explication en présence de la famille -Accompagner les gestes de commentaires -Accompagner les gestes de commentaires -Accepter que les manifestations du patient(agitation, opposition..) reflètent sa perception actuelle de lui et du mode comportement du soignant -Accepter que les manifestations du patient(agitation, opposition..) reflètent sa perception actuelle de lui et du mode comportement du soignant Objectif prioritaire

30 Techniques Les pratiques de »guidance »(développement psychomoteur Organisation spatiale de lenvironnement Sollicitation sensorielles Entretien articulaire Massages mobilisations douces et étirements Attention particulière à la nuque Contrôle des conditions ventilatoires

31 Score de Suivi de Glasgow GOS= Glasgow Outcome Scale GOS I Bonne récupération permettant denvisager une réinsertion sociale et professionnelle, en dépit de déficits souvent mineurs. Bonne récupération permettant denvisager une réinsertion sociale et professionnelle, en dépit de déficits souvent mineurs. GOS II Handicap moyen avec dépendance partielle, les déficits neurologiques ou psychosociaux ne permettant pas une reprise dactivité professionnelle et/ou scolaire. Handicap moyen avec dépendance partielle, les déficits neurologiques ou psychosociaux ne permettant pas une reprise dactivité professionnelle et/ou scolaire. GOS III Handicap sévère, patients conscients dépendants dune tierce personne pour tout ou une partie des A.V.Q Handicap sévère, patients conscients dépendants dune tierce personne pour tout ou une partie des A.V.Q GOS IV État végétatif persistant, sans signe de réactivité adapté, totalement dépendants. État végétatif persistant, sans signe de réactivité adapté, totalement dépendants.

32 Prise en charge des traumatisés crâniens en région PACA-EST

33 Le Réseau RESPEC-TC

34 Réseau de Santé pour la Prise en charge des Traumatisés Crâniens adultes et pathologies assimilées Financeurs ARH/URCAM (dossier FIQCS) ARH/URCAM (dossier FIQCS)Promoteurs CHU de Nice CHU de Nice (Pr. DESNUELLE;Mme ASSO-VERLAQUE) UGECAM PACA et CORSE UGECAM PACA et CORSE (Dr LEMOINE) Association PLUS-TC Association PLUS-TC RESPEC-TC

35 MEMBRES FONDATEURS et ADHERENTS CHU de Nice UGECAM-PACAC Association PLUS-TC CHG de Cannes CHG dAntibes CH de Draguignan CHG de Grasse CHI de Fréjus-St Raphaël Hôpital local de Tende Hôpital local de St Etienne de Tinée Centre de Long Séjour de Vallauris Vallauris HAD de Nice C.C.R de Gorbio C.R.R.F Orsac Mont-fleuri de Grasse CAT La Bastide CAT Le Pont de Taouro de Vence Centre René Labreuille du Cannet Clinique Les Cadrans Solaire de Vence AFTC 06 APF 06 Le Conseil Général des Alpes Maritimes (MDPH)

36 LE PATIENT Toute personne adulte atteinte dun traumatisme crânien léger,modérer,grave ou ayant présenté une rupture brutale, avec état antérieur normal,suite à une lésion neurologique centrale, traumatologique ou pathologique.

37 LE TRAUMATISE CRANIEN GRAVE Poly-handicap Séquelles importantes Neurologiques, sensorielles Neurologiques, sensorielles Cognitives, Cognitives, Psychologiques et comportementales Psychologiques et comportementales Traumatismes,du corps,de la personne et des liens Traumatismes,du corps,de la personne et des liens Prise en charge pluridisciplinaire Prise en charge pluridisciplinaire

38 LES OBJECTIFS Amélioration de la qualité de la prise en charge et des soins Mettre en place des protocoles de prise en charge Meilleure lisibilité des structures participantes Accompagnement tout au long de la filière de soins jusquà la réinsertion familiale,sociale et professionnelle Coordination médicale et médico-sociale Développement dune politique de santé dans le domaine du traumatisme crânien Construction dune base de données épidémiologiques Création dun dossier RESPEC-TC de prestations dérogatoires des prestations des professionnels libéraux des prestations des professionnels libéraux

39 Parcours du patient traumatisé crânien grave selon RESPEC-TC Accident Phase Aigue Coma Phase déveil Ou Attente déveil Phase de communicationPhase de réinsertion MDPH UEROS SAMU URGENCES REANIMATION NEUROCHIRURGIE UNITE DEVEIL REEDUCATION NEUROLOGIQUE LIBERAUX MEDECINS,KINESITHERAPEUTES ERGOTHERAPEUTES,ORTHOPHONISTES NEUROPSYCHOLOGUES,PSYCHOLOGUES PSYCHOMOTRICIENS,INFIRMIERS, AIDES MENAGERES ASSISTANCES PRIVEES SSR COURT TERMEMOYEN TERMELONG TERME

40 Réanimation ou Neurochirurgie Réa St Roch/ Neuroch Pasteur Dr SAMAT/ Dr LITRICO / CHU de NICE CHR Cannes Dr FRECHE Tél: CHR Antibes Dr DESWARDT Tél: Unité déveil USCL ARCHET1 CHU de NICE/ CHM de Vallauris Dr BENAIM Tél: Rééducation Neurologique Service MPR ARCHET 1 CHU de NICE Pr DESNUELLE;Dr FOURNIER Dr RIBIERE Tél: CHM de VALLAURIS Dr LEMOINE Dr:ABBYAD/ PREZIOZO Tél: SSR Orsac Mont fleuri Grasses Dr:BURLOT Tél: Cadrans solaire Vence Dr: FORNARI Tél: SSR Tende CHU de NICE Dr:PIERAUD Tél: SSR Gorbio Dr:COMYN Tél: CH Draguignan Dr BROFFERIO Tél: CHI Fréjus-St Raphaël Dr KAIDOMAR Tél: CH GRASSE Dr FRECHE Tél:

41 Nombres de patients suivi par le réseau RESPEC-TC du 01/05/2004 au 31/01/2005 HDPH Alpes Maritimes Retour à domicile (intervenants libéraux) Bilan UEROS LA GAUDE Aménagement du Temps du travail Reclassement Professionnel Atelier Protégé PACA-EST CAT PACA-EST Schéma2 Médecin Traitant Patient GOSI RESPEC-TC Reprise Du travail

42 Retour au domicile (Intervenants libéraux) MDPH Alpes Maritimes Bilan UEROS LA Gaude Reclassement Professionnel Foyer Occupationnel PACA-EST Schéma3 Médecin Traitant Patient GOSII RESPEC-TC Centre de Convalescence MAS Hors PACA-EST CAT+ Internat PACA-EST FAM PACA-EST

43 Patient GOS3 Retour au domicile Intervenants Libéraux MDPH Alpes Maritimes MAS pour TC Hors PACA-EST FAM PACA-EST MAS PACA-EST Schéma4 Médecin Traitant Patient GOSIII RESPEC-TC FAM pour TC Hors PACA-EST

44 Médecin traitant Médecin Traitant Patient GOSIV RESPE-CTC Retour à domicile Intervenant libéraux HADService Long séjour MAS PAC-EST Unité spécialisée pour les états végétatifs CHM Vallauris

45 Rôle du Médecin généraliste traitant dans le suivi du traumatisé crânien grave Médecin Généraliste Patient Kinésithérapeute Libéral Orthophoniste Libéral Ergothérapeute libéral Médecin Physique Libéral Médecin Neurologue Libéral Médecin Psychiatre Libéral IDE Libéral Neuropsychologues, psychomotriciens et Psychologues Libéraux Réseau RESPEC-TC PLUSTCPLUSTC Cellule de coordination Médecin coordonnateur Assistante sociale Aide à domicile IDE Libéral

46 SUIVI DES PATIENTS Nouveaux patients (Fiche Signalétique) Dés le service de réanimation Dés le service de réanimation Orientation en Unité déveil ou Rééducation neurologique Orientation en Unité déveil ou Rééducation neurologique Préparation du retour au domicile Préparation du retour au domicile Dossier social Dossier social Équipe pluridisciplinaire libéraux Équipe pluridisciplinaire libéraux Réunion de coordination chez le médecin traitant Réunion de coordination chez le médecin traitant Carnet de suivi Carnet de suivi Anciens patients (Fiche Signalétique) AFTC AFTC Acteurs libéraux bilan médico-social Acteurs libéraux bilan médico-social De leur propre gré De leur propre gré orientation orientation

47 Retour au domicile Faute de structure de relais Durée moyenne de séjour 5 mois GOS III Meilleure alternative de choix Milieu idéal de réinsertion Richesse régionale en acteurs libéraux Stratégie de préparation à la sortie Préparation et aide psychologique Préparation et aide psychologique Conditionnement de lentourage Conditionnement de lentourage Dossier social Dossier social Équipe pluridisciplinaire Équipe pluridisciplinaire Dossier RESPEC-TC Dossier RESPEC-TC

48 Pourquoi Le Dossier RESPEC-TC Assurer la continuité des soins Encourager le retour au domicile Augmenter la durée moyenne de séjour en rééducation neurologique Faire bénéficier les familles dune prise en charge psychologique et dune aide sociale Travailler en équipe avec les acteurs libéraux

49 Prise en charge des traumatisés crâniens légers sur PACA EST

50 Epidémiologie et caractéristiques (Circulaire du 18 juin 2004 relative à la filière de prise en charge des TC) 70 à 80% des TC 70 à 80% des TC 15 à 29 ans et 65 ans 15 à 29 ans et 65 ans AVP, Chutes chez les personnes âg é es AVP, Chutes chez les personnes âg é es Epid é miologie et prise en charge mal d é finie Epid é miologie et prise en charge mal d é finie La l é g è ret é initiale ne pr é juge pas de l é volution La l é g è ret é initiale ne pr é juge pas de l é volution

51 Définitions et Classifications Délicates Délicates Un léger TC= une commotion cérébrale, est une blessure entraînée par un choc à la tête souvent lors des AVP ou des chutes. Un léger TC= une commotion cérébrale, est une blessure entraînée par un choc à la tête souvent lors des AVP ou des chutes. Symptômes: Sd post-commotionnel Symptômes: Sd post-commotionnel (Un mal de tête, Nausées, Vomissements étourdissements voir somnolence) (Un mal de tête, Nausées, Vomissements étourdissements voir somnolence) Un score de coma de Glasgow > 12 Un score de coma de Glasgow > 12 Perte de connaissance < 1h Perte de connaissance < 1h APT< 1h APT< 1h

52 Evolutions Récupération spontanée 80% Récupération spontanée 80% Sd post-commotionnel(céphalées, vertiges,fatigabilité…) Sd post-commotionnel(céphalées, vertiges,fatigabilité…) Séquelles cognitives(fonction mnésique et attentionnel…) Séquelles cognitives(fonction mnésique et attentionnel…) Troubles psychoaffectives(dépression, état de stress post-traumatique…) Troubles psychoaffectives(dépression, état de stress post-traumatique…) Difficult é s de r é insertion socioprofessionnelle Difficult é s de r é insertion socioprofessionnelle Alt é ration de la qualit é de la vie des patients Alt é ration de la qualit é de la vie des patients

53 Bénin en apparence, le traumatisme crânien léger constitue aujourdhui un problème de santé publique de taille par sa fréquence et par ses conséquences pouvant être graves et handicapantes Une prise en compte inadéquate des risques de complications à moyen et long terme Cest pourquoi le réseau RESPEC-TC a lancé une campagne destinée à améliorer la prise en charge de ce mal aux conséquences souvent sous estimées

54 P E C TC S RE PACA-EST Campagne de sensibilisation et dinformation pour la prise en charge des traumatisés crânio-cérébraux légers Le réseau RESPEC-TC (réseau de santé pour la prise en charge des traumatisés crâniens adultes et pathologies assimilées) lance une campagne de sensibilisation et dinformation auprès des médecins consultés en premier recours : Urgentistes, médecins libéraux, généralistes et spécialistes et médecins du travail pour mieux identifier, organiser la prise en charge et accompagner les patients traumatisés crâniens légers. Le réseau RESPEC-TC met à votre disposition une consultation dévaluation et dorientation avec autant que possible une date de rendez-vous qui sera remise au patient Tél. : Fax : Réseau RESPEC-TC, service M.P.R Hôpital de lArchet I, BP Nice- Cedex 3

55 La campagne Début: 01 octobre 2007 Début: 01 octobre 2007 Urgentistes(instructions de sortie), médecins libéraux, généralistes, spécialistes et médecins du travail. Urgentistes(instructions de sortie), médecins libéraux, généralistes, spécialistes et médecins du travail affiches et notes dinformation 1500 affiches et notes dinformation Internet, journaux locaux Internet, journaux locaux PACA EST PACA EST

56 Traumatisés Crâniens Légers 12< Score de Glasgow < 15 Urgences /UHCD Médecin Traitant Surveillance=ou>24h Réseau RESPEC-TC Clinique Les Cadrans Solaires Consultation dévaluation et dorientation UEROS La Gaude Consultation dévaluation et dorientation Service MPR Archet I CHU Consultation dévaluation et dorientation Equipe Pluridisciplinaire Libérale Neuropsychologue, psychologue Bilan UEROS Reprise du Travail CRANIENS LEGERS PARCOURS DES TRAUMATISES CRANIENS LEGERS

57 Réanimation Neurochirurgie Rééducation Neurologique Unité dEveil (USCL) Surveillance=ou>24h Urgences /UHCD Médecin Traitant Consultation dEvaluation et dOrientation RESPEC-TC TC grave TC modérer TC léger Glasgow < 8 8 < Glasgow < < Glasgow < 15 PRISE EN CHARGE DES TRAUMATISES CRANIENSADULTES SELON LE NIVEAU DE GRAVITE PAR LE RESEAU RESPEC-TC Retour au domicile Equipe pluridisciplinaire libéraux MDPH/ UEROS MAS/ FAM/ Apt Th/ CAT/ FO/ RP/AP Reprise du travail Réseau RESPEC-TC

58 Cas Cliniques Un avocat de 38 ans avait perdu conscience pendant qq mn après sêtre cogné la tête lors dun match. - Pris en charge aux urgences et garder en observation/ 24h. - Pris en charge aux urgences et garder en observation/ 24h. - APT < 1h - APT < 1h - Il est ressorti le lendemain et retourn é travailler moins de deux jours apr è s. - Il est ressorti le lendemain et retourn é travailler moins de deux jours apr è s. - Il souffrait de c é phal é es, mais d aucun autre symptôme persistant. - Il souffrait de c é phal é es, mais d aucun autre symptôme persistant. - Des semaines voir des mois apr è s, il a fait des erreurs dont ses clients se plaign é s et a perdu même des affaires. - Des semaines voir des mois apr è s, il a fait des erreurs dont ses clients se plaign é s et a perdu même des affaires. - Il devient fatigu é et irritable sans raison, sa concentration et ses pulsions diminuent, il a perdu confiance en lui, devenu d é prim é et reprend l alcool. - Il devient fatigu é et irritable sans raison, sa concentration et ses pulsions diminuent, il a perdu confiance en lui, devenu d é prim é et reprend l alcool. - Sa femme fini par le soup ç onner de la tromper, sans faire de rapprochement avec le TC - Sa femme fini par le soup ç onner de la tromper, sans faire de rapprochement avec le TC

59 Place de la psychiatrie dans la prise en charge du traumatisé crânien

60 Les équipes de psychiatrie, constituent un partenaire privilégié de la prise en charge de la dimension psychologique et/ou psychiatrique des patients victimes dun traumatisme crânio-cérébraux. Ces patients peuvent ainsi bénéficier dune réponse à ces besoins grâce à la formalisation dune coopération des équipes pluridisciplinaires autour du réseau RESPEC-TC

61 Les psychiatres ont tendance à traiter les traumatisés crâniens comme les autres malades ?

62 La relation triangulaire psychiatre-traumatisé crânien- famille fonctionne mal ?

63 Les lésions cérébrales consécutives à ces accidents et maladies entraînent un handicap "invisible" avec des troubles cognitifs (atteintes de la mémoire, du langage, du raisonnement), des troubles du comportement importants (agressivité, impulsivité, apragmatisme),

64 troubles psychiatriques troubles de l'humeur, troubles d'allure psychotiques en particulier. Ces troubles, très invalidants, entravent l'insertion sociale et professionnelle et les capacités d'autonomie quotidienne des malades. Ils provoquent une grande souffrance psychologique chez le patient et son entourage

65 Les prises en charges psychothérapeutiques et psychiatriques sont indispensables pour améliorer les troubles du comportement et aider patients et familles à gérer le traumatisme psychologique consécutif à la maladie ou à l'accident.

66 Pourtant, aujourd'hui Ces prises en charge restent très limitées. La psychiatrie et la psychopathologie des patients traumatisés crâniens et cérébro- lésés est encore un domaine peu connu de la majorité des psychiatres La psychiatrie et la psychopathologie des patients traumatisés crâniens et cérébro- lésés est encore un domaine peu connu de la majorité des psychiatres et le suivi psychiatrique et psychothérapeutique de ces patients est encore insuffisant. Il existe en France et au niveau international très peu de recherches sur la psychopathologie du traumatisme crânien sévère.

67 INSTITUTION, RESEAU : Indispensables INSTITUTION, RESEAU : Indispensables La prise en charge par une institution ou un réseau doit sappuyer à la fois sur la compréhension des troubles neurologiques et cognitifs des patients et sur les apports de la psychopathologie pour comprendre leur vécu et celui de leur famille. Elle doit offrir un cadre institutionnel ou soignant psychothérapeutique et contenant grâce à son dispositif. Elle doit offrir un cadre institutionnel ou soignant psychothérapeutique et contenant grâce à son dispositif.

68 CONCLUSIONPoly-handicap Pathologie surtout des sujets jeunes. Place particulière dans la rééducation neurologique. Rééducation difficile et spécifique avec environnement particulier(compétences médicales spécialisées, personnel spécifique, matériel adapté. Traumatisme de la personne et sa famille Prise en charge multidisciplinaire Importance de la prise en charge en réseau Rôle important des acteurs libéraux dans la prise en charge Dossier RESPEC-TC

69 Le respect de ses patients P E P E S C S C RE TC RE TC


Télécharger ppt "D.C.E.M.2 Module 4 La Personne handicapée dans un réseau de santé, réadaptation et réinsertion Dr Bardi PH service MPR,CHU de Nice."

Présentations similaires


Annonces Google