La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES TE: Approches Contractuelles Théorie de lAgence (Théorie des Incitations) Juan Celso FLORES ECU B-2 Analyse.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES TE: Approches Contractuelles Théorie de lAgence (Théorie des Incitations) Juan Celso FLORES ECU B-2 Analyse."— Transcription de la présentation:

1 1 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES TE: Approches Contractuelles Théorie de lAgence (Théorie des Incitations) Juan Celso FLORES ECU B-2 Analyse économique et stratégie d'entreprise

2 2 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Sommaire 1. Economie de la Firme – Synthèse Générale 2. Les approches contractuelles de la firme – 2.1 Théorie des Coûts de Transaction – 2.2 Théorie de lAgence, Théorie des Incitations 3. Lapproche de la firme par les compétences 4. Lapproche de la firme - Lieu de Hiérarchie et de Coopération

3 3 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Sommaire daujourdhui Relation dagence et coûts dagence – Origines – Définition – Principes – Caractéristiques – Objectifs – Coûts dagence Théorie de lAgence et formes organisationnelles – Approche Positif et Normatif – Firme comme nœud des contrats Marché / Firme La Firme Nexiste pas – Analyse Organisationnelle à partir des risques et processus de décision A Risques et créances résiduelles B Processus de Décision C Coûts dagence et sélection des formes organisationnelles 2.2 Théorie de lAgence, Théorie des incitations

4 4 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Pour commencer, Une idée simple: En raison des divergences dintérêts entre individus ou organisations, les relations de coopération saccompagnent nécessairement de conflits inducteurs de coûts qui réduisent les gains potentiels issus de la coopération…

5 5 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Relation dagence et coûts dagence – Première origine lorsque Adam Smith traite sur linefficacité des Sociétés par Actions, dont sa direction est confié à un agent non propriétaire. – Fondée sur un Article Jensen et Meckling (1976) « Theory of The Firm : Managerial Behavior, Agency Costs and Ownership Structure », Journal of Financial Economics, October – Jensen voulait: « créer une théorie du comportement des organisations reposant sur lhypothèse de rationalité des acteurs, notamment des managers ». – But non exprimé : Montrer la efficacité de la firme privée et le capitalisme ultralibéral. Origines: Origines Définition Principes Caractéristi ques Objectifs Coûts dagence

6 6 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Relation dAgence « Nous définissons une relation dagence comme un contrat par lequel une ou plusieurs personnes (le principal) engage une autre personne (lagent) pour exécuter en son nom une tâche quelconque qui implique une délégation dun certain pouvoir de décision à lagent. » Jensen et Meckling (1976) Toute coopération entre agents pose les problèmes caractéristiques dune relation dagence peut être traitée avec cet théorie. Origines Définition Principes Caractéristi ques Objectifs Coûts dagence Relation dagence et coûts dagence

7 7 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Relation dAgence – Notion très générale: Toute relation entre deux individus telle que la situation de lun dépende dune action de lautre. – Lindividu qui agit est lagent, la partie affectée est le principal. – Relation Principal-Agent Origines Définition Principes Caractéristi ques Objectifs Coûts dagence Relation dagence et coûts dagence

8 8 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES La théorie repose sur deux principes fondamentaux : la vision contractuelle de l'organisation et le principe de sélection naturelle. Origines Définition Principes Caractéristi ques Objectifs Coûts dagence Relation dagence et coûts dagence

9 9 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Théorie de lagence apparaisse lorsque: 1. les intérêts des deux parties peuvent diverger 2. Il existe de lasymétrie dinformation entre les parties (lagent sait normalement plus sur la tâche que le principal) Autres Caractéristiques – Contrat Incomplets : Contrôle imparfait et chère. – Problème de risque moral et sélection adverse (marché des voitures doccasion). Origines Définition Principes Caractéristi ques Objectifs Coûts dagence Relation dagence et coûts dagence

10 10 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES 1. Comment construire un système dincitations et de surveillance qui empêche lagent davoir un comportement opportuniste? 2. Comment concevoir un système qui sapproche le plus de lefficience obtenue en information parfaite par les mécanismes de marché? – Peut de chance que les intérêts soient convergents et que lagent agisse conforme aux intérêts du principal – Le Principal mets en place un système dincitation approprié ainsi que des moyens de surveillance (monitoring) qui entraînent des coûts. Origines Définition Principes Caractéristi ques Objectifs Coûts dagence Relation dagence et coûts dagence

11 11 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Coûts dagence – Les coûts, monétaires ou non monétaires, que supportent les deux parties du fait de la nécessité de mettre en place des systèmes dobligation et de contrôle. Origines Définition Principes Caractéristi ques Objectifs Coûts dagence Relation dagence et coûts dagence

12 12 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Les trois éléments des Coûts dagence – Les dépenses de surveillance et dincitation Engagés par le principal pour orienter le comportement de lagent – Les « coûts dobligation » Coûts supportés par lagent pour assurer le principal (coût dune assurance en responsabilité civile) – La « perte résiduelle » Ecart entre le résultat de laction de lagent et ce qui aurait donné un comportement conduisant à la maximisation effective. Quelle Structure contractuelle pour minimiser les coûts dagence? Origines Définition Principes Caractéristi ques Objectifs Coûts dagence Relation dagence et coûts dagence

13 13 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Théorie de lAgence et Formes organisationnelles Deux façons daborder la Théorie de lAgence : La théorie « positive » de lagence (TPA) cherche à expliquer les formes organisationnelles comme modes de résolution des conflits ou, plus exactement, de réduction des coûts induits La théorie « normative » (ou prescriptive) cherche à proposer des mécanismes qui permettent de réduire le coût de ces conflits Approche Positif et Normatif Théorie Positive Firme nœud des contrats Marché / Firme La Firme Nexiste pas Analyse Organisationnelle A Risques créances résiduelles B Processus de Décision C Coûts dagence

14 14 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Théorie de lAgence et Formes organisationnelles La théorie « positive » de lagence (TPA) – Une vision de la nature des organisation, et de ce quest une firme. – La définition de principes danalyse des formes dorganisation – Un principe dexplication de la diversité et de la sélection des formes institutionnelles (pourquoi la Société par Actions simpose, par exemple) Approche Positif et Normatif Théorie Positive Firme nœud des contrats Marché / Firme La Firme Nexiste pas Analyse Organisationnelle A Risques créances résiduelles B Processus de Décision C Coûts dagence

15 15 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Théorie de lAgence et Formes organisationnelles Firme et organisation comme nœud des Contrats – Les différents organisations peuvent être définies de la même manière: Comme des « nœuds de contrats », écrits et non écrits entre les détenteurs de facteurs de production et les clients. – Elles constituent des fictions légales comme « noyau » pour un ensemble de relations contractuelles entre des individus. Approche Positif et Normatif Théorie Positive Firme nœud des contrats Marché / Firme La Firme Nexiste pas Analyse Organisationnelle A Risques créances résiduelles B Processus de Décision C Coûts dagence

16 16 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Théorie de lAgence et Formes organisationnelles La firme comme nœud de contrats salariés assureurs La firme fournisseurs obligataires clients Établissements financiers actionnaires Approche Positif et Normatif Théorie Positive Firme nœud des contrats Marché / Firme La Firme Nexiste pas Analyse Organisationnelle A Risques créances résiduelles B Processus de Décision C Coûts dagence

17 17 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Théorie de lAgence et Formes organisationnelles Le Marché et la Firme Marché avec 4 agents, 6 contrats bilatéraux. Pour coordonner N individus, Il faut établir N (N-1) / 2 Contrats Introduction de la firme = 4 contrats bilatéraux. Elle économise dans ces conditions des coûts dinformation et de négociation par rapport à la structure contractuelle du marché. Approche Positif et Normatif Théorie Positive Firme nœud des contrats Marché / Firme La Firme Nexiste pas Analyse Organisationnelle A Risques créances résiduelles B Processus de Décision C Coûts dagence

18 18 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Théorie de lAgence et Formes organisationnelles La firme nexiste pas?... Contrairement à la Microéconomie, la firme nest pas un individu ayant des motivations propres. A cet égard: Pas des problèmes liées à ses Seules questions importantes: Quelle forme des rapports contractuels interindividuelles? Des conséquences de ses rapports Et la manière dont des changements exogènes modifient ces relations Objectifs Maximisation Propriété Approche Positif et Normatif Théorie Positive Firme nœud des contrats Marché / Firme La Firme Nexiste pas Analyse Organisationnelle A Risques créances résiduelles B Processus de Décision C Coûts dagence

19 19 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Théorie de lAgence et Formes organisationnelles Si la firme nexiste pas?... Pas des frontières pour la firme. Pas ou peu dintérêt à distinguer les choses qui sont « à lintérieur » de la firme et des choses « à lextérieure ». Pas dopposition fondamentale entre firme et marché Il ny aura pas dans la firme un rapport dautorité distinct à celui existant dans toute relation de marché. La firme = Marché privé Dichotomie erronée de Coase : Firme/marché Approche Positif et Normatif Théorie Positive Firme nœud des contrats Marché / Firme La Firme Nexiste pas Analyse Organisationnelle A Risques créances résiduelles B Processus de Décision C Coûts dagence

20 20 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Théorie de lAgence et Formes organisationnelles Analyse organisationnelle à travers les contrats Daprès deux caractéristiques sont privilégiées: a) Laffectation des créances résiduelles b) Lattribution aux agents des différents moments du processus de décision. Approche Positif et Normatif Théorie Positive Firme nœud des contrats Marché / Firme La Firme Nexiste pas Analyse Organisationnelle A Risques créances résiduelles B Processus de Décision C Coûts dagence

21 21 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Théorie de lAgence et Formes organisationnelles a) Laffectation des créances résiduelles Les structures contractuelles se différencient fortement selon le mode de répartition des risques entre les agents La plupart : Limitent les risques des apporteurs de ressources avec un rémunération fixée a priori ou liée à une mesure de performance individuelle, donc indépendante des résultats. Justification… Approche Positif et Normatif Théorie Positive Firme nœud des contrats Marché / Firme La Firme Nexiste pas Analyse Organisationnelle A Risques créances résiduelles B Processus de Décision C Coûts dagence

22 22 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Théorie de lAgence et Formes organisationnelles a) Laffectation des créances résiduelles Risque Résiduel : Différence entre les revenues aléatoires et les rémunérations fixées. Ce risque est assumé par les agents qui, par contrat, ont un droit sur le revenu net de lorganisation. Nommés « créanciers résiduels » Justification : Cette structure permets de réduire les coûts de contrôle et conduirait à une minimisation des coûts. Cadre de lentreprise privée. Plusieurs variables si les créanciers résiduels ont une autre fonction dans lorganisation. Approche Positif et Normatif Théorie Positive Firme nœud des contrats Marché / Firme La Firme Nexiste pas Analyse Organisationnelle A Risques créances résiduelles B Processus de Décision C Coûts dagence

23 23 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Théorie de lAgence et Formes organisationnelles b) Lattribution aux agents des différents moments du processus de décision. Deuxième élément pour caractériser une structure contractuelle affectation des pouvoirs de décision aux agents. Quatre moments dans le processus de décision : 1. Linitiative 2. La ratification 3. La mise en œuvre 4. La surveillance Fonctions de Gestion Fonctions de Contrôle Approche Positif et Normatif Théorie Positive Firme nœud des contrats Marché / Firme La Firme Nexiste pas Analyse Organisationnelle A Risques créances résiduelles B Processus de Décision C Coûts dagence

24 24 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Théorie de lAgence et Formes organisationnelles La définition dune structure organisationnelle sort de la combinaison entre – Lassomption des risques et – le pouvoir de décision. – Trois Variables Assomption du risque résiduelle Fonction de Gestion Fonction de Contrôle Approche Positif et Normatif Théorie Positive Firme nœud des contrats Marché / Firme La Firme Nexiste pas Analyse Organisationnelle A Risques créances résiduelles B Processus de Décision C Coûts dagence

25 25 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Théorie de lAgence et Formes organisationnelles EXEMPLE : – La firme entrepreneuriale peut être caractérisée par la réunion des fonctions de gestion et de contrôle, et assomption des risques résiduelles sur un même agent (ou un petit nombre dagents) Les théoriciens séparent ces trois fonctions pour expliquer lexistence de différentes formes dorganisation, – et surtout de la grand société par actions, fondée sur la séparation entre « propriété » et « contrôle » Approche Positif et Normatif Théorie Positive Firme nœud des contrats Marché / Firme La Firme Nexiste pas Analyse Organisationnelle A Risques créances résiduelles B Processus de Décision C Coûts dagence

26 26 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Approche Positif et Normatif Théorie Positive Firme nœud des contrats Marché / Firme La Firme Nexiste pas Analyse Organisationnelle A Risques créances résiduelles B Processus de Décision C Coûts dagence Coûts dagence et sélection des formes organisationnelles La configuration contractuelle la plus efficiente : Sélection naturelle Théorie de lAgence et Formes organisationnelles

27 27 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Approche Positif et Normatif Théorie Positive Firme nœud des contrats Marché / Firme La Firme Nexiste pas Analyse Organisationnelle A Risques créances résiduelles B Processus de Décision C Coûts dagence Coûts dagence et sélection des formes organisationnelles Jansen et Fama 1983, avancent deux propositions présentées comme fondamentales: – La séparation entre assomption des risques et fonction de gestion conduit à des systèmes de décision qui séparent fonction de gestion et fonction de contrôle – La combinaison de la fonction de gestion et de la fonction de contrôle sur un petit nombre dagents conduit à restreindre les créances résiduelles à ces mêmes agents Théorie de lAgence et Formes organisationnelles

28 28 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Approche Positif et Normatif Théorie Positive Firme nœud des contrats Marché / Firme La Firme Nexiste pas Analyse Organisationnelle A Risques créances résiduelles B Processus de Décision C Coûts dagence Ces propositions reposent sur la notion de complexité organisationnelle. Organisation non complexe: Les informations spécifiques utiles à la décision sont détenues par un ou un petit nombre dagents. – Souvent les Fonctions de gestion et contrôle sont pour ces agents. – Risque dopportunisme vis-à-vis des détenteurs des créances résiduelles. – Meilleurs manière de réduire les coûts dagence: Donner le droit sur les créances résiduelles aux décideurs Théorie de lAgence et Formes organisationnelles

29 29 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Approche Positif et Normatif Théorie Positive Firme nœud des contrats Marché / Firme La Firme Nexiste pas Analyse Organisationnelle A Risques créances résiduelles B Processus de Décision C Coûts dagence Organisations Complexes: Les connaissances spécifiques sont réparties entre différents agents de lorganisation. – Pouvoir de décision délégué aux agents qui détiennent les informations. – Les problèmes dagence, limités en séparant les décisions de gestion des décisions de contrôle. – De plus les droit sur les créances sont souvent divisées entre un grand nombre dagents Théorie de lAgence et Formes organisationnelles

30 30 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Approche Positif et Normatif Théorie Positive Firme nœud des contrats Marché / Firme La Firme Nexiste pas Analyse Organisationnelle A Risques créances résiduelles B Processus de Décision C Coûts dagence Ainsi lorganisation plus efficiente serait caractérisée par la séparation de la gestion, du contrôle et de lassomption des risques résiduels. Cest bien ce qui caractérise la société par actions « ouverte ». Lorganisation de la grande entreprise moderne sexplique fondamentalement par son efficience supérieure Théorie de lAgence et Formes organisationnelles

31 31 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Approche Positif et Normatif Théorie Positive Firme nœud des contrats Marché / Firme La Firme Nexiste pas Analyse Organisationnelle A Risques créances résiduelles B Processus de Décision C Coûts dagence « A la fois le droit et la sophistication des contrats relatifs à lentreprise moderne sont les produit dun processus historique dans lequel existaient de fortes incitations pour les individus à minimiser les coûts dagence » Jensen et Meckling Théorie de lAgence et Formes organisationnelles

32 32 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES Les types de relations dans les théories rationnelles des organisations (Coleman, 1994) Ce diagramme comporte trois types de relations : – 1) La relation 1 représente lincidence des phénomènes qui surviennent au niveau systémique sur les actions des individus ; – 2) La relation 2 est associée aux actions des individus considérés comme rationnels ; – 3) La relation 3 résulte de la combinaison des actions individuelles, de leur interaction, qui induit les résultats du système. Niveau du Système Niveau de lActeur Relation des théories Rationnelles.. Annexe.


Télécharger ppt "1 MIAGE Université de Paris 5 - Juan Celso FLORES TE: Approches Contractuelles Théorie de lAgence (Théorie des Incitations) Juan Celso FLORES ECU B-2 Analyse."

Présentations similaires


Annonces Google