La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 1 LES MEDICAMENTS EN DERMATOLOGIE Thomas DANTIN-DELAFOULHOUZE Pharmacien.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 1 LES MEDICAMENTS EN DERMATOLOGIE Thomas DANTIN-DELAFOULHOUZE Pharmacien."— Transcription de la présentation:

1 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 1 LES MEDICAMENTS EN DERMATOLOGIE Thomas DANTIN-DELAFOULHOUZE Pharmacien Hôpital ARCHET Pôle Pharmacie – CHU Nice IFSI CHU

2 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 2 I - Antiseptiques II - Agents physiques III - Dermocorticoïdes IV - Antifongiques locaux et généraux V - Rétinoïdes VI - Thérapie ciblée et le psoriasis VII - Points essentiels Plan Les médicaments en Dermatologie

3 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 3 I - ANTISEPTIQUES Substances capables dentraîner la destruction ou linhibition des microorganismes à la surface de la peau ils doivent concilier: activité anti-microbienne suffisante + bonne tolérance locale et générale

4 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 4 I - ANTISEPTIQUES Quelques définitions: Antisepsie tissu vivant Désinfection tissu inerte Décontamination germes restants Asepsieaucun germe résiduel

5 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 5 I - ANTISEPTIQUES Caractéristiques des antiseptiques: Action rapide Durée daction courte (sauf si effet rémanent) Spectre variable selon les produits mais souvent large

6 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 6 I - ANTISEPTIQUES

7 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 7 I - ANTISEPTIQUES Règles dutilisation des Antiseptiques: AS à large spectre et le + bactéricide possible Réduction de lInoculum : lavage préalable + rinçage Règles des 3 Temps : - nettoyage avec un détergent compatible - rinçage - application de lAS

8 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 8 I - ANTISEPTIQUES Règles dutilisation des Antiseptiques: Ne jamais mélanger les AS simultanément sur le même site Traçabilité fiche pansement Manipulation des flacons : risque de contamination Péremption, conservation

9 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 9 II - AGENTS PHYSIQUES CRYOTHÉRAPIE: Azote liquide: - Matériel: délivré en containers spéciaux. point débullition: - 195°C Emploi: bâtonnet trempé quelques secondes. Application immédiate sur la lésion à traiter. Durée dapplication fonction de lépaisseur de la lésion et de sa nature Lésion blanchit et durcit +/- douleur = cellulaire Indications: verrues, chéloïdes, kératoses actiniques

10 Pôle PHARMACIE II - AGENTS PHYSIQUES Cicatrices chéloïdes

11 Pôle PHARMACIE II - AGENTS PHYSIQUES Kératose actinique

12 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 12 II - AGENTS PHYSIQUES CRYOTHÉRAPIE: Neige carbonique: - Matériel : se prépare instantanément à partir du container puis on lapplique directement sur la lésion à traiter pendant 2 à 3 min - Indication essentielle: la pelade

13 Pôle PHARMACIE II - AGENTS PHYSIQUES Pelade

14 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 14 II - AGENTS PHYSIQUES ELECTROCOAGULATION: Matériel : courant alternatif transmis par une électrode entraînant un effet thermique utilisé soit pour sectionner, coaguler, ou carboniser les tissus Indications : électrosection (bistouri électrique), hémostase, E. des tumeurs bénignes (molluscum, verrues séborrhéiques), angiomes, télangiectasies, épilation électrique

15 Pôle PHARMACIE II - AGENTS PHYSIQUES Molluscum

16 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 16 II - AGENTS PHYSIQUES PUVATHERAPIE OU PUVA Technique : agent photodynamisant + UVA Psoralène ( Meladinine*) Cp (selon poid) Indications : psoriasis++, mycosis fongoïde, vitiligo, lichen plan et eczéma atopique (UVB++) CI : âge< 12 ans, grossesse, cataracte, atteinte cardiaque, hépatique ou rénale EI : céphalées, N, V, cataracte, vieillissement cutané et risque carcinogène à long terme.

17 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 17 III - DERMOCORTICOÏDES PROPRIÉTÉS: –Dermocorticoïdes = Corticoïdes percutanés d action locale Effets anti-inflammatoires Effets antiallergiques Effet antiprurigineux Effet cytostatique Effet atrophiant

18 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 18 III - DERMOCORTICOÏDES QUAND PRESCRIRE ? Trt symptomatique et non étiologique Indications privilégiées : eczéma de contact, dermatite atopique, lichénification Indications courantes : psoriasis, lichen, dysidrose, dermite seborrhéïque… Indications de circonstance, durée brève : piqûres d insectes….

19 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 19 III - DERMOCORTICOÏDES CLASSIFICATION: Quatre stades par ordre d activité décroissante : Niveau I : activité très forte Niveau II : activité forte Niveau III : activité moyenne Niveau IV : activité modérée - faible

20 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 20 III - DERMOCORTICOÏDES

21 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 21 III - DERMOCORTICOÏDES

22 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 22 III - DERMOCORTICOÏDES QUEL DERMOCORTICOÏDE CHOISIR? 1 - Activité anti-inflammatoire du produit: Niveau III et IV: enfants et NRS, visage et lésions étendues Niveau II: eczéma de contact, dermatite atopique, lichénification, prurigo,psoriasis, lichen scléro-atrophique, granulome annulaire, lupus érythémateux discoïde, piqûres dinsectes… Niveau I: -plaques limitées épaisses ou de la paumes de mains et de la plante des pieds (psoriasis, eczéma, lichénification, lichen plan, etc.,) -cicatrices hypertrophiques, chéloïdes, -Pelade -contre-indications : application sur le visage

23 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 23 III - DERMOCORTICOÏDES QUEL DERMOCORTICOÏDE CHOISIR? 2 – la forme pharmaceutique: Les crèmes : lésions suintantes ou peu sèches Les pommades et crèmes épaisses : dermatoses séches, fissuraires ou hyperkératosiques Les lotions, gels: lésions macérées des plis, le cuir chevelu, les régions pilaires, les muqueuses

24 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 24 III - DERMOCORTICOÏDES QUEL DERMOCORTICOÏDE CHOISIR? 3 – Choisir la durée -Le traitement doit être le plus court possible -Adapté au type de dermatose inflammatoire traitée, de quelques jours pour un eczéma aigu à quelques semaines pour un eczéma qui dure depuis plusieurs mois. -STOP quand les lésions sont guéries. -Pour les traitements longs, une diminution progressive des quantités appliquées doit être faite afin déviter une rechute de la dermatose. -Une seule application par jour est en général nécessaire car elle permet de diminuer le risque de survenue deffets secondaires.

25 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 25 III - DERMOCORTICOÏDES QUEL DERMOCORTICOÏDE CHOISIR? 4 – Quelle quantité utilisée? Elle dépend de létendue des lésions inflammatoires, de quelques grammes à plus de 180 grammes (6 tubes de 30 grammes) par jour lorsque les lésions sont généralisées. Chez lenfant, il existe une technique permettant de mesurer la quantité à appliquer. Cette unité de mesure appelée « la phalangette » (UP) correspond à la quantité de produit sortie dun tube et déposée sur la dernière phalange de lindex dun adulte et est équivalente à une dose de 5 grammes.

26 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 26 III - DERMOCORTICOÏDES Visage + couUn bras + une mainUne jambe + un piedThorax + abdomenDos + fesses 3 mois à 1 an111,51 1 à 2 ans1, à 5 ans1,52333,5 6 à 10 ans22,54,53,55 Exemple du nombre de phalangettes à appliquer chez lenfant et le nourrisson:

27 Pôle PHARMACIE III - DERMOCORTICOÏDES DERMOCORTICOÏDE CHOISIR? 5 – Pénétration cutanée: facteur influençant selon le sujet: La localisation : absorption augmentée la ou lépiderme est le plus fin (paupières, visages, seins) et sur zones occlusives (plis, aisselles, scrotum) La dermatose traité: lorsque peau plus ou moins altérée Lâge du patient: absorption plus importante chez sujet âgé et lenfant La t° cutanée : la pénétration augmente en même temps que la chaleur locale selon la nature du dermocorticoïde: véhicule gras favorise laction du dermocorticoïdes T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 27

28 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 28 III - DERMOCORTICOÏDES QUEL DERMOCORTICOÏDE CHOISIR? 6 - les associations fixes -aux antibiotiques : pour dermatoses corticosensibles surinfectées. Utilisation très discutée -aux antifongiques, kératolytiques, AS, anti- H1,cicatrisants, antalgiques, topique veineux : efficacité non démontrée

29 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 29 III - DERMOCORTICOÏDES RÈGLES PRATIQUE DUTILISATION: 1 à 2 applications quotidiennes, en massant jusquà complète absorption >8 jours: - progressivement la puissance du Trt (produit moins fort + espacement des applications) - éviter larrêt brutal (rebond) Les pansements occlusifs pour un temps court, sur des lésions suintantes, épaisses et de surface limitée (lésions palmaires et plantaires)

30 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 30 III - DERMOCORTICOÏDES EN PRATIQUE TOUJOURS PRÉCISER AU PATIENT (AU MIEUX SUR LORDONNANCE): Le nombre de tubes Le rythme dapplication : risque de tachyphylaxie ( efficacité, EI) Le protocole de sevrage Lassociation à des soins antiseptiques pour prévenir les risques dinfections

31 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 31 III - DERMOCORTICOÏDES EFFETS INDÉSIRABLES: Mauvaise utilisation : durée excessive, puissance trop importante, surface très étendue ( effets systémiques) Sur le plan local : - atrophie dermo –épidermique : visage= amincissement et couperose - vergetures : rapides et définitives à la racine des membres chez ladolescent - retard de cicatrisation - chez le nourisson : phénomènes occlusion spontanée - surinfection microbienne ou à levures - allergie aux corticoïdes

32 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 32 III - DERMOCORTICOÏDES EFFETS INDÉSIRABLES: Sur le plan oculaire: cataracte, glaucome Sur le plan général : Avec les dermocorticoïdes très forts, favorisé par lapplication sur de grandes surfaces ou sous pansement occlusif: $ cushingoïde et ralentissement de la croissance réversible (chez lenfant et le nourrisson) Insuffisance surrénale hypertension artérielle, ostéoporose, acné Décompensation dun diabète

33 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 33 III - DERMOCORTICOÏDES CONTRE- INDICATIONS: Toutes les dermatoses infectieuses: virales, bactériennes, fongiques et parasitaires; Acnés: rosacées ou vulgaires Les lésions ulcérées Allergie à un des composants des dermocorticoides Quelque soit lindication, on évitera : - Trt fort (niveau I et II) et/ou prolongé sur le visage, sur les paupières - ou sous-occlusif (siège) chez le nourrisson

34 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 34 IV - ANTIFONGIQUES DANS LES MYCOSES CUTANEO-MUQUEUSES INTRODUCTION: Identification de lagent pathogène Examen mycologique: –avant ladministration de tout Trt –et après 15j darrêt de celui-ci (AF topique) ou 2 mois (solut.filmogène ou Trt systémique). 3 classes de champignons: impliqués dans mycose cutanéo-muqueuses: –Les levures type candida –Les dermatophytes –Malassezia furfur

35 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 35 IV - ANTIFONGIQUES DANS LES MYCOSES CUTANEO-MUQUEUSES LES DERMATOPHYTOSES: Peau et phanères (ongles et cheveux) Trt général teigne, onyxis avec atteinte matricielle, lésions multiples, anciennes et/ou récidivantes - Griséofulvine : bien toléré chez lenfant, EI adulte (TD, Céphalées, photosensibilisation…), IM ++ NFS si traitement>1 mois ou si posologie. CI grossesse. - Ketoconazole (Nizoral*) : activité AF + anti-inflammatoire EI moins fréquents mais très grave ( risque dhépatite toxique surveillance++). CI grossesse. - Terbinafine (Lamisil*) : fongicide. EI digestifs le plus souvent. EI graves : hémato, cutanés et hépatiques. CI grossesse et allaitement. IM rifampicine.

36 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 36 IV - ANTIFONGIQUES DANS LES MYCOSES CUTANEO-MUQUEUSES LES DERMATOPHYTOSES: Trt local: +/- trt général - tolérance locale : excellente en règle générale - forme galénique : critère de choix important crèmes et pommades : peaux sèches, hyperkératosiques gels et poudres : lésions suintantes, intertrigos solutions filmogènes + pommade urée : onyxis sans atteinte matricielle - durée du trt :fct° du site de linfection; 3 mois min pour un intertrigo simple; 6 sem pour une teigne, et 12 mois pour une onychomycose des orteils.

37 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 37 IV - ANTIFONGIQUES DANS LES MYCOSES CUTANEO-MUQUEUSES Dermatophytie de la peau glabre

38 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 38 IV - ANTIFONGIQUES DANS LES MYCOSES CUTANEO-MUQUEUSES Teigne tondante

39 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 39 IV - ANTIFONGIQUES DANS LES MYCOSES CUTANEO-MUQUEUSES Onyxis Inflammations chroniques du derme unguéal qui s'accompagnent d'ulcérations et de fongosités

40 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 40 IV - ANTIFONGIQUES DANS LES MYCOSES CUTANEO-MUQUEUSES ANTIFONGIQUES À USAGE LOCAL: Les imidazolés ++ : Amycor*(bifonazole), Pévaryl*(econazole), Kétoderm* (kétoconazole), Daktarin*(miconazole), Fonx*(oxyconazole)….. Mycoster* (ciclopyroxolamine) Loceryl*(amorolfine) vernis Lamisil*(terbinafine)

41 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 41 IV - ANTIFONGIQUES DANS LES MYCOSES CUTANEO-MUQUEUSES LES CANDIDOSES SUPERFICIELLES: Localisations : cutanée (plis), phanérienne (onyxis) ou muqueuse (bucco-pharyngée, génitale) Trt local ++ La forme galénique : - gel buccal : C. buccales - ovules gynécologiques : C.vaginales ou oropharyngées - susp.buv ou cp dun polyène : C.du tube digestif - cp de miconazole (peu absorbé en po) : idem - solution filmogène: onyxis - gel, solution ou poudre : C. des plis - lait, crème : C. des muqueuses et semi-muqueuses - + pommade à lurée : onyxis Durée du Trt : 3 mois à 1 an

42 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 42 IV - ANTIFONGIQUES DANS LES MYCOSES CUTANEO-MUQUEUSES Traitements des candidoses superficielles: Les polyènes : ampho B (fungizone*), nystatine (Mycostatine*) dont labsorption digestive est nulle Les imidazolés : Amycor*(bifonazole), Pévaryl*(econazole), Kétoderm* (kétoconazole), Daktarin*(miconazole), Fonx*(oxyconazole)….. Mycoster* (ciclopyroxolamine) Loceryl*(amorolfine) Lamisil*(terbinafine)

43 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 43 IV - ANTIFONGIQUES DANS LES MYCOSES CUTANEO-MUQUEUSES MALASSEZIA FURFUR OU PITYRIASIS VERSICOLOR Trt local : dérivé imidazolé ou mycoster* ou Lamisil*, ou le Selsun* ou Ketoderm* monodose Les formes galéniques les plus adaptées : gel moussant, les lotions (pour lésions du cuir chevelu associées) ou les solutions Mode demploi : laver la peau avec un détergent (Mercryl-Laurylé*), puis après séchage, appliquez sur la totalité du tronc, du cou jusquaux pieds et le cuir chevelu. Laisser agir puis rincez. (changement de linge)

44 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 44 IV - ANTIFONGIQUES DANS LES MYCOSES CUTANEO-MUQUEUSES Pityriasis versicolor

45 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 45 V - LES RÉTINOÏDES Dérivés de la vitamine A (alias rétinol) Les rétinoïdes par voie orale : Acitrétine : Soriatane* Isotrétinoïne : Roaccutane* (Trétinoïne : Vesanoïd*) Les rétinoïdes en application cutanée : Adapalène : Differine* Alitrétinoïne : Panretin* Isotrétinoïne : Roaccutane* Trétinoïne : Vesanoïd* Tazarotène : Zorac*

46 Pôle PHARMACIE V - LES RÉTINOÏDES ACNÉ ET ISOTRÉTINOÏNE: Antiacnéïque très efficace mais hautement tératogène (malformations graves : SNC, oreilles, cardio-vasculaires..) + coût acnés sévères CONDUITE DU TRAITEMENT –Avant la prescription : * information du patient (ne pas conseiller leur entourage) * notice remise * accord de soins et de contraception pour les femmes en âge de procréer même si infertilité ou absence de rapports sexuels * moyen efficace de contraception : pilule sans oubli ou stérilet +/- contraception locale (préservatif, spermicide..) jusquà 1 mois après larrêt du trt * test de grossesse * bilan biologique sanguin (TG, CT et les transaminases) T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 46

47 Pôle PHARMACIE V - LES RÉTINOÏDES Acné et Isotrétinoïne (ex Roaccutane®) –Prescription: lordonnance doit mentionner : * réalisation récente du test de grossesse (3 jours précédent) * évaluation du niveau de compréhension * signature de laccord de soin et de contraception Dans le cas contraire, le pharmacien nest pas autorisé à délivrer –Surveillance en cours de traitement : * bilan sanguin : test de grossesse (ordonnance) + dosage TG, CT et transaminases –Fin de traitement : * contraception ++ suivie pendant le mois qui suit larrêt du traitement * 1 semaine après larrêt de la contraception, faire un test de grossesse * rapporter les capsules non utilisées à leur pharmacien * pas de don du sang pendant le trt ni au cours du mois suivant son arrêt MEDECIN EXPERIMENTE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 47

48 Pôle PHARMACIE V - LES RÉTINOÏDES LE PSORIASIS Affection cutanée chronique Formes cliniques: - Psoriasis en plaques :80% - Psoriasis pustuleux généralisé - Psoriasis erythrodermique Etiologie inconnue : infectieuse immunologique, génétique, psychologique, environnement? Evolution: peu prévisible (rémission, régression ou aggravation). Rares complication : cancer cutané ? T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 48

49 Pôle PHARMACIE V - LES RÉTINOÏDES T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 49 PSORIASIS

50 Pôle PHARMACIE V - LES RÉTINOÏDES Le psoriasis Pas de guérison définitive Traitement symptomatique: - Traitement topique : de 1ère intention dans les formes légères à modérées : émollients, DC, dérivés de la vit D, ac salicylique, dithranol, rétinoïdes de synthèse. - Photothérapie: échec trt topique ou lésion étendue : photothérapie UVB, PUVA - Traitement systémique : Methotrexate, cyclosporine, rétinoïdes oraux, etanercept, efalizumab, influximab. T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 50

51 Pôle PHARMACIE V - LES RÉTINOÏDES Le psoriasis Tazarotène= Zorac® (gel) - dérivé de la vitamine A, - Trt topique du psoriasis en plaques léger ou modéré - EI:. Fréquents : prurit, brûlure, irritation. Desquamation, éruption cutanée, aggravation du psoriasis. Plus rares: sensation de piqûres, dinflammation et de peau sèche - IM :. + dermocorticoïdes en début de traitement. + photothérapie ( UVB, PUVAthérapie) T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 51

52 Pôle PHARMACIE V - LES RÉTINOÏDES Tazarotène= Zorac® (gel) - Précautions demploi :. Appliquer en couche mince uniquement sur les lésions du psoriasis (interrompre le Trt en cas dirritation). Bien se laver les mains pour éviter contact yeux. Eviter une exposition excessive aux UV. Contraception pour les femmes en âge de procréer - CI :. Grossesse et allaitement. Visage, cuir chevelu, plis cutanés. Psoriasis pustuleux ou exfoliant. Hypersensibilité à lun des composants T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 52

53 Pôle PHARMACIE V - LES RÉTINOÏDES Acitrétine : Soriatane® gel à 10 mg et 25mg - normalise les processus de prolifération cellulaire, de différenciation et de kératinisation de lépiderme chez le sujet atteint de psoriasis et de troubles sévères de kératinisation - EI (80% des cas). Effet tératogène majeur++ (SNC, squelette, cœur..). Cutanéo-muqueux (dose-dépendants): sécheresse oculaire, chute de cheveux, fragilité des ongles. Osseux (trt prolongés à forte dose) - IM: Progestatifs microdosés contraceptifs (inefficacité) CI. Tétracyclines CI T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 53

54 Pôle PHARMACIE V - LES RÉTINOÏDES Soriatane® Précautions demploi :. Femmes en âge de procréer : contraception obligatoire 1 mois avant et poursuivie 2 ans après larrêt du traitement. Le don de sang est CI pdt 1an après larrêt (risque tératogène). Bilan hépatique et lipidique régulier. Recherche de troubles de lossification - CI :. Femmes en âge de procréer sans contraception. Grossesse et allaitement. IH, IR, hyperlipidémie, hypervitaminose A. Hypersensibilité connue à lacitréine T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 54

55 Pôle PHARMACIE VI - PSORIASIS ET THÉRAPIE BIOLOGIQUE Psorasis et thérapie biologique Cible spécifiquement la pathogenèse sous-jacente du psoriasis - Etanercept: Enbrel® Anti-TNF alpha injectable SC EI à court terme: douleur au point dinjection EI à long terme: risques de cancer? psoriasis sévère en impasse thérapeutique PIH semestrielle. Conservation: +2-8°C - Efalizumab: Raptiva® - Influximab: Remicade® T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 55

56 Pôle PHARMACIE VI - PSORIASIS ET THÉRAPIE BIOLOGIQUE Adalimumab: HUMIRA® 40 mg Indication Dermato: psoriasis et psoriasis rhumatismal Chez patients non répondeur aux Trt habituel (Cyclosporine, MTX, Puvathérapie) Poso: Psoriasis: 80 mg à la premiere injection puis 40 mg à la semaine suivant puis tous les 15 jours Psoriasis Rhumatismal: 40 mg tous les 15 jours CI: hypersensibilité PA/excipients, Tuberculose évolutive, infections graves ou opportuniste (sepsis), insuffisance cardiaque (modérée à sévère) T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 56

57 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 57 VII – POINTS ESSENTIELS Dermocorticoïdes: modalité dutilisation Antifongiques locaux: traitements Rétinoides: précautions demploi Nouvelles thérapeutiques

58 Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 58 Merci de votre attention TITRE DU COURS


Télécharger ppt "Pôle PHARMACIE T Dantin-Delafoulhouze IFSI CHU – Les médicaments en dermatologie - 1 LES MEDICAMENTS EN DERMATOLOGIE Thomas DANTIN-DELAFOULHOUZE Pharmacien."

Présentations similaires


Annonces Google