La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Conseil Général des A.M. direction de la Santé et des Solidarités DSS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Conseil Général des A.M. direction de la Santé et des Solidarités DSS."— Transcription de la présentation:

1 Conseil Général des A.M. direction de la Santé et des Solidarités DSS

2 CDAG DEPISTAGE ANONYME ET GRATUIT DU VIH ET DES HEPATITES B ET C; DISPENSAIRE PRINCIPAL ET ANTENNES –NICE –CANNES et ANTIBES –GRASSE – 2 MAISONS D ARRET

3 BUTS TESTER ET INFORMER EVITER –le dépistage obligatoire –le dépistage à l insu du patient

4 tests ANONYME –Numéros sur étiquettes Carton remis au patient Tube de sang Fiche d accueil Registre des statistiques Pendant 5 ans

5

6 dépistage vih – hepatites sujet asymptomatique RISQUE AVERE –EXPOSITION AU SANG –EXPOSITION SEXUELLE –CONSULTATION POUR ORIENTATION ABSENCE DE RISQUE ? –COUPLES –PROBLEMES DE SANTE

7 TESTS VIH DELAI DE SIX SEMAINES post exposition MAIS TOUJOURS DES EXCEPTIONS A EVALUER AU COURS DE LA CONSULTATION MAXI --- TROIS MOIS

8 LES TESTS VIH ELISA CLASSIQUE 2 TECHNIQUES HIV1 ET HIV2 TEST COMBINE : COMPREND L AgP24, test précoce entre le 15° et le 20° Jour et le test ELISA CLASSIQUE TEST DE CONFIRMATION WESTERN BLOT –OBLIGATOIRE SI LE PREMIER TEST EST POSITIF OU DOUTEUX PCR OU CHARGE VIRALE POSSIBLE EN DEPISTAGE SELON LES CIRCONSTANCES

9 HEPATITE B FAIRE L ANTIGENEMIE HB S LES ANTICORPS AUSSI –P OUR LES SUJETS VACCINES –POUR LES SUJETS AYANT EU UNE HEPATITE B GUERIE AC Anti-HBs guérison ou vaccin AC anti-HBc guérison

10 HEPATITE C TEST ELISA DEPISTAGE SELON CRITERES ETABLIS PAR ANAES EN 2001 AU COURS D UNE CONSULTATION MEDICALE NON IST RESULTAT POSITIF : CONFIRMATION OBLIGATOIRE ORIENTATION POUR BILAN ET TRAITEMENT

11 ENJEUX DECOUVERTE PRECOCE POUR UN SUIVI ET/ OU UN TRAITEMENT AVANT LES COMPLICATIONS EVITER LES RISQUES DE TRANSMISSION

12 TRAVAIL EN RESEAU CONSEIL GENERAL DDASS HOPITAUX EDUCATION NATIONALE ASSOCIATIONS EMIPS Equipe mobile d Information et de Prévention du SIDA Sida Info Service SPRS CRIPS MDM

13 I.S.T. Action départementale depuis 1985 CONSEIL GENERAL DES ALPES MARITIMES Direction de la Santé et des Solidarités DSS Actions de Santé en Faveur des adultes ASFA Lutte Antivénérienne LAV NOUVEAUTE : CIDDIST ( 2006) Centre d information de dépistage et de diagnostic des IST CDAG-CIDDIST

14 IST CONTRÔLE –EDUCATION SUR REDUCTION DES RISQUES –DEPISTAGE –DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES SUJETS ATTEINTS –SUIVI ET TRAITEMENT DES PARTENAIRES SI POSSIBLE –VACCINATION CONTRE L HEPATITE B

15 IST CONSULTATION MEDICALE D.-VENEREOLOGIE interrogatoire, examen, conseils, laboratoire traitements : CLASSIQUE MINUTE POUR OBSERVANCE Une IST peut en cacher une autre SIGNIFICATION D UNE IST –EVENEMENT SENTINELLE PROBLEME DE CONTRACEPTION ASSOCIE INFECTION A VIH

16 IST DISPENSAIRES ANTI VENERIENS –DEPISTAGE ET TRAITEMENTS GRATUITS –anonymat –SUIVI –EQUIPE : MEDECIN, INFIRMIERE, ASSISTANTE SOCIALE, PSYCHOLOGUE LABORATOIRE –ROLE IMPORTANT –CONTACT FREQUENT

17 IST ULCERATIONS HERPES GENITAL –DOULEUR ET VESICULES GROUPEES –RECIDIVE AU MEME ENDROIT :HERPES RECURRENT –PROBLEME :FEMME ENCEINTE- –TRAITEMENT VALACYCLOVIR SYPHILIS –CHANCRE PRIMAIRE –ERUPTION CUTANEO MUQUEUSE –PROBLEME : RECRUDESCENCE, VIH ASSOCIE –TRAITEMENT: EXTENCILLINE

18 IST ULCERATIONS CHANCRE MOU MALADIE DE NICOLAS FAVRE ou lymphogranulomatose vénérienne –recrudescence signalée en Europe

19 IST ECOULEMENT GENITAL URETRITE ET CERVICITE –ECOULEMENT PURULENT ABONDANT AVEC OU SANS BRULURES GONOCOCCIE OU BLENORRAGIE –ECOULEMENT PEU ABONDANT AVEC BRULURES CHLAMYDIA TRACHOMATIS MYCOPLASMES –COMPLICATIONS STERILITE INFLAMMATION PELVIENNE SEPTICEMIE ECOULEMENT VAGINAL TRICHOMONAS, GARDNERELLA, CANDIDA ALBICANS

20 HERPES GENITAL

21

22 SYPHILIS 2

23 IST HPV = HUMAN PAPILLOMA VIRUS –CONDYLOMES OU CRETES DE COQ –VERRUES PLUS OU MOINS VISIBLES –CANCERS DU COL ASSOCIES –VACCIN GARDASIL HEPATITE VIRALE B VACCINATION IST ET TUBE DIGESTIF SELON LE RAPPORT : ORIENTER LES PRELEVEMENTS GORGE ET ANAL POUR GONOCOQUE, SYPHILIS, etc LGV : rare

24 IST MINEURES GALE MORPIONS MOLLUSCUM CONTAGIOSUM

25 IST SITUATIONS PARTICULIERES –FEMMES ENCEINTES : GRAVITE POUR LA MERE ET L ENFANT –VIOL : BILAN INITIAL COMPLET ET REPETE –MINEURS : PARENT OU TUTEUR : SECRET –USAGERS DE DROGUES –PROSTITUEES

26 CONDYLOMES

27 IST ROLE DU SEXE ORAL –PEUR DU SIDA –NON PROTEGE (< 5%)

28 IST PREVENTION –VACCINATION CONTRE VHB nourrissons, enfants,adolescents, personnes exposées –VACCINATION ANTI HPV –PRESERVATIFS MASCULINS / FEMININS –EDUCATION A LA SANTE ET A LA SEXUALITE –POPULATIONS CIBLES

29 MERCI DE VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "Conseil Général des A.M. direction de la Santé et des Solidarités DSS."

Présentations similaires


Annonces Google