La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prise en charge diététique des patients diabétiques Magali BAUDOT, Diététicienne GH Pitié-Salpêtrière 75013 PARIS Diététicienne Diététicienne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prise en charge diététique des patients diabétiques Magali BAUDOT, Diététicienne GH Pitié-Salpêtrière 75013 PARIS Diététicienne Diététicienne."— Transcription de la présentation:

1 Prise en charge diététique des patients diabétiques Magali BAUDOT, Diététicienne GH Pitié-Salpêtrière PARIS Diététicienne Diététicienne

2 Quest-ce que le diabète ? Définition de lO.M.S. : « Une glycémie à jeun, supérieure à 1,26 g/l (7 mmol/l), à deux reprises, est suffisante pour affirmer le diagnostic. Il ny a pas lieu de demander une hyperglycémie provoquée orale. »

3 Les deux grands types de diabète Diabète de type 1 Diabète de type 2 À lorigine… Destruction auto- immune des cellules B du pancréas Anomalie métabolique principale = linsulino-résistance Traitements Insulinothérapie, fonctionnelle de préférence Anti-diabétiques oraux et/ou insuline Alimentation adaptée Activité physique Complications Micro et macro- angiopathiques

4 Le diabète en chiffre 2 millions de diabétique en France 2 millions de diabétique en France Diabète insulinodépendant ou diabète de type I représentent 10 à 15% des diabètesDiabète insulinodépendant ou diabète de type I représentent 10 à 15% des diabètes Diabète non insulinodépendant ou d. de type II représente 85 à 90% des diabètesDiabète non insulinodépendant ou d. de type II représente 85 à 90% des diabètes

5 20 % des dialysés en France sont diabétiques 10% des diabétiques subiront un jour une amputation dorteil, de pieds ou de jambe 4/5 de ces diabétiques amputés sont des diabétiques de type II 4/5 de ces diabétiques amputés sont des diabétiques de type II 50% des diabétiques meurent dinsuffisance coronaire Le diabète en chiffre

6 Le diabète est la 4éme cause dhospitalisation et de décès Le diabète représente 4% du budget santé de la nation, plus parlant: Une amputation de jambe revient au salaire de 2 infirmières plein temps pendant 1 an Plusieurs études ont montré quune meilleur formation du patient à son diabète permet de réduire 50 à 75% le taux damputation

7 . Et la culture, la convivialité ?Et la culture, la convivialité ? Et le moral, le stress ?Et le moral, le stress ? Et puis, ne pas manger, ce que lon, veut : cest difficile et une corvée !Et puis, ne pas manger, ce que lon, veut : cest difficile et une corvée ! Où est le plaisir ?Où est le plaisir ? Quest-ce que manger équilibré ?Quest-ce que manger équilibré ? Un régime ? Daccord… Quest-ce que la prise en charge diététique ???

8 DIABETE DE TYPE 2 ET DYSLIPIDEMIES

9 Mr X. 52 ans, marié, 2 enfants C Cadre commercial Découverte de diabète de type 2 1,70 m ; 92 kg (max : 92 kg) ADO : 3 glucophage 850 et 3 daonil par jour Hba1c : 8,9% HTG TABAC : 1 paquet/jour Aucune activité physique

10 Bilan alimentaire de Mr X. Pas de petit déjeunerPas de petit déjeuner Restaurant le midiRestaurant le midi Aime cuisiner le week-endAime cuisiner le week-end Consomme : fromage, sauces, charcuteriesConsomme : fromage, sauces, charcuteries 1 baguette de pain le soir1 baguette de pain le soir Naime pas les dessertsNaime pas les desserts ½ bouteille de vin / jour½ bouteille de vin / jour 5 whiskies / semaine5 whiskies / semaine

11 Approche diététique de Mr X. Objectifs Diminuer la ration de lipides (graisses) Prendre conscience du rôle de lalcool Comment enseigner ? Evaluation quantitative : - en graisses : utilisation déquivalent en « carrés de beurre » par portion daliments : 8 par jour - en alcool : utilisation déquivalent en « dosettes dalcool » des boissons alcoolisées Recettes allégées de sauce Choix de menus avec cartes de restaurant

12 Les boissons alcoolisées = 10g d alcool 10g de graisse 10g de graisse

13 Evaluer les graisses : idées reçues 1 yaourt = 1 yaourt à 0%1 yaourt = 1 yaourt à 0% 1 yaourt au lait entier = 1 fromage blanc à 20%1 yaourt au lait entier = 1 fromage blanc à 20% 1 part de camembert (1/8) = 1 fromage blanc à 40%1 part de camembert (1/8) = 1 fromage blanc à 40% 1 camembert de 250 g =1 camembert de 250 g = 8 « carrés de beurre » 1 tranche de pâté =1 tranche de pâté = 2 « carrés de beurre » ½ avocat = 2 « carrés de beurre »½ avocat = 2 « carrés de beurre » Il y a moins de graisses dans un steak que dans un saumon fraisIl y a moins de graisses dans un steak que dans un saumon frais Il nexiste dhuile moins grasse que dautresIl nexiste dhuile moins grasse que dautres La margarine au tournesol nest pas moins grasse que le beurreLa margarine au tournesol nest pas moins grasse que le beurre Les desserts sont «caloriques» car il contiennent des graisses (et non des glucides !)Les desserts sont «caloriques» car il contiennent des graisses (et non des glucides !)

14 Manger moins gras Modes de cuisson Gril, vapeur, à leau, barbecue, bain-marie, à létouffée, four, tourne- broche Fondue à base de bouillon de légumes Pierrades, boucan Blaff, wok Pour le sauces, diviser par 2 la quantité de graisses précisée sur la recette Eviter les fritures Epices et aromates Muscade, cumin, gingembre, piments, poivre, harissa, safran, paprika, clou de girofle, anis, curry, marjolaine, cannelle, curcuma, vanille Basilic, cerfeuil, laurier, persil, serpolet, coriandre, thym, ciboulette, menthe, aneth, ciboule, romarin, sauge, estragon Ail, oignon, échalote Moutarde, vinaigre, câpres, cornichons, citron

15 Mme Y. 55 ans, mariée 4 enfants55 ans, mariée 4 enfants 2 petits enfants2 petits enfants Secréaire à mi-temps – NiçoiseSecrétaire à mi-temps – Niçoise Diabétique de type 2 depuis 10 ansDiabétique de type 2 depuis 10 ans 1,60 m ; 75 Kg1,60 m ; 75 Kg ADO : 3 glucophage 850 et 3 daonilADO : 3 glucophage 850 et 3 daonil Hba1c : 9.3%Hba1c : 9.3%

16 Bilan alimentaire de Mme Y. Repas rapide seule le midiRepas rapide seule le midi Grignote l'après-midi et en soiréeGrignote l'après-midi et en soirée Prépare les repas familiauxPrépare les repas familiaux Ne se met pas à tableNe se met pas à table Ne consomme ni pain, ni féculents (ça fait grossir !)Ne consomme ni pain, ni féculents (ça fait grossir !) Achète des produits allégés : compote sans sucre, chocolat light et coca light...Achète des produits allégés : compote sans sucre, chocolat light et coca light...

17 Approche diététique de Mme Y. Objectifs Faire 3 repas par jour Se mettre à table Consommer des glucides (sucres) à chaque repas : effet sur la satiété/ ce sont les graisses, qui font grossir! Lire une étiquette Comment enseigner ? Évaluation quantitative :Évaluation quantitative : - en glucides de portions : utilisation d équivalent en « carrés de sucre » : 50 par jour - en glucides de portions : utilisation d équivalent en « carrés de sucre » : 50 par jour - en graisses des grignotages - en graisses des grignotages Utilisation du carnet alimentaireUtilisation du carnet alimentaire Intérêt du pain et des féculents à chaque repasIntérêt du pain et des féculents à chaque repas Choix des collationsChoix des collations Décryptage demballages de produits allégésDécryptage demballages de produits allégés 1/2 h pour le déjeuner1/2 h pour le déjeuner

18 Les produits allégés SANS SUCRESANS SUCRE = sans sucre (saccharose) ajouté jus de fruit sans sucre ALLEGEALLEGE = moins de 25% de lélément concerné confiture allégée LIGHTLIGHT = pas de réglementation aspartame, saccharine, polyols coca cola light, chocolat light

19 Les équivalences X 2 X 4 X 3 CEREALES PATISSERIES PAINS BISCOTTES VIENNOISERIES = 30g de glucides

20 Les équivalences PATES MARRONS LEGUMES SECS RIZ / SEMOULE TARTES SALEES HAMBURGER POMME DE TERRE = 30g de glucides

21 Mme V. 30 ans, mariée, 1 enfant30 ans, mariée, 1 enfant Parisienne, décoratrice d intérieurParisienne, décoratrice d intérieur HypercholestérolémieHypercholestérolémie CT = 2,90 g/lCT = 2,90 g/l LDL = 1,99 g/lLDL = 1,99 g/l HDL = 0,90 g/lHDL = 0,90 g/l 1,68 m ; 60 Kg1,68 m ; 60 Kg

22 Bilan alimentaire de Mme V. Trois repas et une collation à 16 heuresTrois repas et une collation à 16 heures Mange chez elleMange chez elle Cuisine sans matières grassesCuisine sans matières grasses Consomme du poisson 1 fois /semaine car naime pas le poisson pochéConsomme du poisson 1 fois /semaine car naime pas le poisson poché Consomme 2 laitages « gras » et 1 part de fromage/jour ; 3 gratins /semaineConsomme 2 laitages « gras » et 1 part de fromage/jour ; 3 gratins /semaine

23 Approche diététique de Mme V. Objectifs Diminuer la ration de lipides (graisses) saturés Augmenter la ration en lipides insaturés Comment enseigner? Lire les étiquettes nutritionnelles (produits laitiers) Choix des matières grasses de cuissons Recettes de poisson

24 Teneur réelle en graisses des produits laitiers 1 yaourt 0%, 100 g de fromage blanc 0% 1 verre de lait écrémé 1 yaourt nature ordinaire, 100 g de fromage blanc à 20%, 60 g petits suisses à 20%, 1 verre de lait ½ écrémé 1 yaourt au lait entier ou Bio, 1 verre de lait entier. 100 g de fromage blanc 40%, 1 portion, soit 30 g, de Camembert (1/8 ème ), Tomme, St Paulin, St Nectaire, Bleu, Brie, et autres fromages secs à 45 %.. 1 portion, soit 30 g, de fromage triple crème, Vacherin, Chèvre sec, et autres fromages secs à 60 % ou 1 yaourt à la grecque (150 g). 10 g de graisse 0 g de graisse 5 g de graisse 15 g de graisse

25 Teneur en graisses des matières grasses Huile100%Fleurier59% Végétaline100%St Hubert omega 359% Beurre80%Fruit d'Or allégé55% Margarine ordinaire80%Elle et Vire 41%41% Margarine tournesol ou maïs80%Président 40%40% Primevère cuisson80%Bridelice40% Fruit d'Or cuisson73%St Hubert 4138% Fruit d'Or70%Effi38% Pro activ cuisine62%Pro activ tartine35% Fruit d'Or olive60%Crème fraîche33% Primevère Tartine60%Ilô St Hubert Tartine31% Planta fin59%Bridelight 25%25%

26 Les acides gras Acide oléiqueOméga 6Oméga 3 Huiledolive darachide de colza de sésame Primevère® Isio 4® Margarine Fruit d'Or cuisson® Fruit d'Or olive® Saint Hubert 41® Primevère cuisson® Huile de tournesol de soja de maïs de noix de carthame de pépin de raisin donagre de bourrache de pépins de cassis Primevère® Isio 4® Margarine au tournesol ou au maïs Fruit dOr® Fruit d'Or allégé® Primevère tartine® Saint Hubert oméga 3® Effi® Planta fin® Margarine aux phytostérols Pro activ ® Ilô Saint Hubert® Huilede colza de soja de noix de germe de blé Primevère® Isio 4® Margarine Fruit dOr cuisson® Saint Hubert oméga 3® Primevère tartine® Poissons gras Hareng Maquereau Anchois Thon blanc Saumon

27 Mr W. RetraitéRetraité 72 ans - Toulousain72 ans - Toulousain Marié - 1 enfantMarié - 1 enfant 3 petits-enfants3 petits-enfants Diabétique de type 2 depuis 20 ansDiabétique de type 2 depuis 20 ans Insulino-nécessitant depuis 4 ansInsulino-nécessitant depuis 4 ans 1,68 m - 72 kg1,68 m - 72 kg Hba1c : 7,3%Hba1c : 7,3% Insuline bed-time (lente au coucher)Insuline bed-time (lente au coucher)

28 Bilan alimentaire de Mr W. Horaires de repas réguliersHoraires de repas réguliers Plats traditionnelsPlats traditionnels Est gourmandEst gourmand Pâtisserie « faite maison » sans sucre par son épousePâtisserie « faite maison » sans sucre par son épouse A supprimé certains fruits, car trop sucrés !A supprimé certains fruits, car trop sucrés ! Prend 1 carré de chocolat avec son caféPrend 1 carré de chocolat avec son café 1 verre de vin / repas1 verre de vin / repas Apéritif (Porto) le dimancheApéritif (Porto) le dimanche

29 Approche diététique de Mr W. Objectifs Alimentation régulière Apport fixe de glucides (sucres) à chaque repas Discuter des fruits et des desserts Comment enseigner? Évaluation quantitative des glucides pour portions : utilisation d équivalent en « carrés de sucre » : 50 / jour Répartition des glucides à chaque repas Équivalence glucidique des fruits et desserts Implication de son épouse Ne pas supprimer les boissons alcoolisées

30 Les équivalences FRUITS DESSERTS = 20g de glucides

31 DIABETE DE TYPE 2 ET DYSLIPIDEMIE ! Fixer au maximum un ou deux objectifs prioritaires avec le patient ! Mettre à jour ses connaissances de base et essayer de faire tomber les croyances alimentaires Insister sur limportance de lactivité physique et trouver, avec le patient, un effort physique, régulier et suffisant, à sa portée Faire prendre conscience au patient de limpact délétère dune consommation trop importante de graisses et trouver des moyens pour la réduire

32 DIABETE DE TYPE I ET INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE

33 Mr Z. 21 ans, étudiant à la fac de cinéma21 ans, étudiant à la fac de cinéma Lyonnais. CélibataireLyonnais. Célibataire Diabétique de type 1 depuis 1 anDiabétique de type 1 depuis 1 an 1,80 m, 78 Kg1,80 m, 78 Kg Insulinothérapie : basale/prandiale (insuline lente 1 /jour + « analogue » aux repas)Insulinothérapie : basale/prandiale (insuline lente 1 /jour + « analogue » aux repas) Hba1c : 6,3%Hba1c : 6,3% 3 repas par jour + 1 collation à 16 h3 repas par jour + 1 collation à 16 h

34 Bilan alimentaire de Mr Z. Jus de fruit et yaourt le matinJus de fruit et yaourt le matin Fast-food ou sandwich le midiFast-food ou sandwich le midi Plats cuisinés le soirPlats cuisinés le soir A faim laprès midi et prend un goûterA faim laprès midi et prend un goûter Nombreuses hypoglycémiesNombreuses hypoglycémies Se « resucre » avec une canette de coca et 5 biscuits secs ou 1 viennoiserieSe « resucre » avec une canette de coca et 5 biscuits secs ou 1 viennoiserie

35 Approche diététique de Mr Z. Objectifs Adapter « lanalogue » ( ou l insuline rapide) à l apport glucidique du repas et du goûter Choisir les collations et les modes de « resucrage » Ne pas se restreindre Adapter les conseils au mode de vie Comment enseigner? Évaluation quantitative en glucides des aliments Équivalences glucidiques: - aliments prêts à lemploi - cafétéria - fast-food Adéquation insuline/glucides : 2u matin/ 1u midi/ 1,5u soir pour 10g de glucides Notion dindex glycémique Choix de collations et de « resucrage »

36 Index glycémique des aliments Dattes Corn flakes, riz soufflé Bonbons Pomme de terre au four Purée, Frites Pain blanc, Pain complet Soda, boissons gazeuses aromatisées Pastèque, ananas Pommes de terre à leau Croissant, pain de seigle, semoule de couscous Sucre, confiture, miel, chocolat, pâtisserie Pizza Barre chocolatée, glace Riz blanc ou brun, Maïs, patate douce Banane, abricot, kiwi, papaye Fruits au sirop Muesli, flocon davoine Carottes Pâtes Raisin Orange, jus dorange et de pamplemousse Poire, pomme, prunes, pêche, jus de pomme Yaourt aux fruits Lait Lentilles, haricots rouges Cerises, pamplemousse Fructose Yaourt Cacahuètes Glucose Les plus hyperglycémiants Les moins hyperglycémiants

37 ! Linsulinothérapie fonctionnelle doit faire lobjet dun apprentissage progressif, ponctué par plusieurs périodes dévaluation ! Cette méthode a pour but délargir les contraintes alimentaires sans pour autant provoquer une anarchie nutritionnelle. Elle peut ne pas être adaptée à certains patients pour qui un retour aux portions fixes de glucides et aux équivalences est nécessaire. DIABETE DE TYPE ET INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE


Télécharger ppt "Prise en charge diététique des patients diabétiques Magali BAUDOT, Diététicienne GH Pitié-Salpêtrière 75013 PARIS Diététicienne Diététicienne."

Présentations similaires


Annonces Google