La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Nouveaux tests immunologiques pour le diagnostic de la tuberculose Guislaine Carcelain Immunologie Cellulaire, Hôpital Pitié-Salpêtrière.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Nouveaux tests immunologiques pour le diagnostic de la tuberculose Guislaine Carcelain Immunologie Cellulaire, Hôpital Pitié-Salpêtrière."— Transcription de la présentation:

1 Nouveaux tests immunologiques pour le diagnostic de la tuberculose Guislaine Carcelain Immunologie Cellulaire, Hôpital Pitié-Salpêtrière

2 Primo Infection 5-10% Réactivation 5-15% Infection latente > 90% gouttelettes aérosols dans alvéoles pulmonaires phagocytose par macrophages alvéolaires, cellules dendritiques cellules T ganglions drainants Formes cliniques balance entre le pathogène et les réponses immunes de lhôte Terrain +++ Guérison spontanée Éradication ? Adapté de Kaufmann nature reviews 2001

3 Mise en place dune boucle de réponse Th1 Production de molécules anti microbiales : RNI, ROI fusion phagosomes/lysosomes IFN CD4 CD4-/8- CD8 Lyse IL12 Cellules T spécifiques Contrôlent mΦ infectés Adapté de Kaufmann nature reviews 2001 CD4 mémoires effectrices (T EM ) Contact récent ag fonction effectrice IFNg rapide CD4 mémoires centrales (T CM ) Durée de vie longue>disparition ag prolifération rapide à ag BK interfère Cl II, Cl I, phagocytose Échappement Persistance en Latence granulone

4 Hypersensibilité retardée à la tuberculine Réponse Mémoire T aux antigènes mycobactériens IDR : non spécifique+++, peu reproductible, peu sensible (< 5 ans, ID …) Présentation dag mycobactériens Mesure inflammation et induration La Tuberculine : le plus vieux des antigènes mycobactérien - Kochs old tuberculine, 1891 concentré de culture inactivé par la chaleur - Tuberculine Purified Protein Derivative (PPD) milieu sans protéines, soniqué, filtré, lots non standardisés > 200 ag partagés entre M tuberculosis, M Bovis, BGC, certaines M atypiques + : virage chez non vacciné, >15 mm ou phlycténulaire chez vacciné

5 Nouveaux tests immunologiques de la tuberculose Alternatives in vitro à lIDR : mesure de lIFN secrété par les cellules T (TEM) en réponse à une stimulation par des antigènes spécifiques Rationnel : si immunisation fréquence ELISA ELISpot IFN pg/ml SFC/10 6 Sang total ou CMNS Ag M Tuberculosis ESAT 6, CFP10 Incubation O/N ou 48h Sécretion IFN mesure IFN Adapté de Pai Lancet Infect Dis 2004 IGRAs Interferon Gamma Release Assays

6 Facteurs contrôlant leur spécificité Séquence complète du génome de M Tuberculosis: (S. Cole Nature 1998) - Génome total : 4,4 millions pb - Gènes codants : 3,9 millions pb soit 90,8% - Gènes dont la fonction est connue : 2,4 millions pb Différences entre M Tuberculosis et BCG : Régions de Différence RD ORF présentes dans les isolats cliniques de MTb et absentes dans le génome des souches vaccinales BCG et la plupart des mycobactéries atypiques - 3 ag immunodominants spécifiques de Mtb codés par RD et inclus dans tests in vitro : ESAT 6/CFP10 (RD1, virulence), TB 7.7 (RD11)

7 Nouveaux tests immunologiques de la tuberculose disponibles dans le commerce, approuvés par la FDA, marquage CE QuantiFERON-TB Gold in-Tube (Cellestis Limited, Canergie, Australia) T-SPOT.TB ( Oxford Immunotech, Oxford, UK) IGRAs : Avantages par rapport à lIDR : - Pas de seconde visite, résultats en heures +/- - Pas de stimulation in vivo des réponses immunes (effet « booster » IDR) - Reproductibilité test et réactifs - Résultat objectif - Spécificité +++ : populations BCG+, infectées par MNT - Contrôle + : mitogène, met en évidence des faux nég = test in-interprétable Antigènes ( peptides) : ESAT-6, CFP10 (RD1), +/- TB7.7

8 Interprétation : 3 résultats possibles Résultat positif : fréquence élevée de cellules TEM (et Teff) spécifiques de MTb - VP : contage MTb responsable dune stimulation spécifique de limmunité mais attention le résultat reste qualitatif : Tuberculose Infection? / Tuberculose Maladie ? infection ancienne? / récente? risque dévolution vers tuberculose Maladie? - FP : défaut de spécificité Peu probable sauf : M kansasii, M Marinum, M Szulgai …

9 Interprétation : 3 résultats possibles Résultat négatif : fréquence nulle ou faible de cellules TEM et (TEff) spécifiques MTb - VN : absence de contage tuberculeux - FN : pb de sensibilité …. contage tuberculeux ancien? Frces faibles TEM, TE. stimulation trop brève : délais court pour activer TCM. choix des antigènes pb CMH certaines éthnies? conséquence de ces FN? Risque ou non de réactivation? augmenter nombre ag? Stimulation plus longue? Résultat indéterminé : production insuffisante dIFN- en présence de PHA Incapacité du SI à développer une réponse T fonctionnelle Comme lIDR ils peuvent être affectés par lID +++ MAIS on le visualise +++ QTF > T-SPOT.TB (ajustement nbre lympho)

10 Spécificité (95% CI) estimée chez le sujet sain Sujets sains, régions faible endémie, ss ATCD ni exposition à MTb - QTF-G BCG- 8 études : 0.99% ( ) - QTF-G BCG+ 8 études : 0.96% ( ) - T-SPOT.TB BCG+ 6 études : 0.93% ( ) - IDR BCG- 6 études : 0.97% ( ) - IDR BCG+ 6 études : 0.59% ( ) Élevée, comparable, > IDR, non modifiée par BCG et peu par MNT (sf M Szulgai, M marimum, M kansasii …) Sensibilité (95% CI) estimée chez le patient tuberculeux Sujets tuberculose prouvée, la plupart VIH- - QTF-G 16 études : 0.78% ( ) - QTF-G IT 6 études : 0.70% ( ) - T-SPOT.TB 13 études : 0.90% ( ) - IDR 20 études : 0.77% ( ) Inférieure ou égale à celle de lIDR, (T Mémoires centrales)? Pai M, Annals of Internal Medicine 2008

11 IGRAs: rôle dans le diagnostic TB maladie? - Pas de détection du pathogène … mis au point pour détecter linfection par MTb - Possible cependant en situation particulières paucibacillaires: enfants, formes extrapulmonaires … (IGRAs Liquide Pleural revues en Joshi R 2008, IGRAs sang (Kim 2008)) - Mais problématique chez ladulte :. un test positif ne fait pas la différence ITL / TBm vrai problème en situation endémique. un test négatif : ne peut éliminer le dg de TBm sensibilité non optimale : 80% en situation de TBm

12 dg ITL Sujets exposition forte Sensibilité variable : QTF-G 44-74%, T-spot.TB %, IDR 0-90% (revu en Menzies Ann Intern Med 2007) Association test positif avec le degré dexposition Sujets : > clients supermarché Hollandais, contacts employé TB+ > 17 ans, BGC-, suivi 10 mois, n= 785 IDR et IGRAs, Monovariée : probabilité IGRAs + corrélée frce shopping, expo cumulée Multivariée : probabilité IGRAs + corrélée au degré exposition cumulé alors que pas IDR+++, associée avec âge seulement (Arend Am J of Resp and Crit care Med 2007) IGRAs rôle dans le diagnostic dune ITL Difficulté : pas de gold standard % de tests IGRAs positifs évoluant vers TBm ? Sujets contacts suivis 2ans, sous groupe de sujets non traités TAT : Evolution TBm : 5/219 (2.3%) IDR+ versus 6/41 (14.6%) QTF+ p< Allemagne (Diel Am J Respir Crit Care Med 2008) Evolution TBm : 14/843 (1.7%) IDR+ versus 11/649 (1.7%) T-SPOT.TB Gambie (Hill Plos one 2008)

13 Forte association risque progression /forte réponse IFN- ESAT-6 (Doherty J Clin Microbiol 2002) Risque progression corrélé à intensité des réponses dans un modèle animal (Weldingh Plos One 2008) Nécessite plus larges études: confirmer ce concept définir seuil, ou delta daugmentation définir si ttt selon ce critère risque TB ITL : Prédiction risque de TB active? Adapté de Andersen Trends in Molecular Biology 2007 Seuil maladie seuil infection Rationnel : fréquence TEM, T eff corrélée charge antigénique. Taux élevés IFN- prédictifs risque développement TBm. Notion d récente du taux IFN- chez patients récemment exposés Guérison initiale ESAT 6- ITL ESAT 6+ Évolution sdaire TBm ESAT 6+ Difficile +++

14 Effet du traitement antituberculeux : - TBm: diminuent sous traitement dès M3, significatif >M28 - ITL: diminution sous (3-5 mois) ou post traitement (3 mois) (Carrara 2004, Pathan 2001, Wilkinson 2006, Ewer 2006 …) TEM, T eff nécessitent contact récent avec lag disparition ou seuil de réversion? Mais: discordances (indiv, publications) (revue Pai, Lancet Inf Dis 2007) - Variabilités individuelles? - persistance dune maladie active microbiobiologiquement? … Evolution spontanée dans le temps de ces réponses : - Diminution? disparition? Sous leffet de la «disparition» de lag? - Fluctuations techniques? fluctuations biologiques? attention réponses seuil +++, variations physio <16%? (Veerapathan 2008) questions : la reproductibilité (réponses faibles ++), % de variation bio, signification réversion? définition des seuils de conversion, QTF / TSPOT.TB? A-t-on une Réversion de ces réponses ?

15 Le patient infecté par le VIH Sensibilité diminuée, cependant : - Sensibilité IDR très diminuée et faux négatifs - IGRAs plus sensibles que IDR dans cette population IDR 47-67% versus IGRAs 63-90% (lagrange 2008, Raby 2008) T-SPOT.TB moins affecté (Liebeschuetz 2004, Dheda 2005) - Très modifiée pour QTF par taux CD4/mm 3 : 350 : 88% (Raby 2008) Augmentation des Résultats Indéterminés : - QTF-G 11%, T-SPOT.TB 3%, p< corrélé à la présence dun facteur de risque dID pour les deux tests (Ferrara 2005, 2006) - Supérieur pour QTF-G (11-24%), corrélé taux de CD4 QTF-G++ (Brock et al. Respir Res 2006) - T-SPOT.TB plus atteint par déficit fonctionnel que par taux de CD4 (Dheda et al AIDS 2005, Hoffmann AIDS 2007)

16 Conclusions et perspectives Un espoir pour avoir mieux que lIDR ? –Avoir un test plus spécifique : OUI –Avoir un plus sensible : AUSSI sensible –Avoir un test plus reproductible: OUI mais dans quelle mesure? –Avoir un test en un seul temps : OUI mais pas plus rapide –Avoir un test plus corrélé à lexposition ? OUI –Avoir un test prédictif du risque de progression vers la maladie? OUI probablement mais seuils ou delta de variation à définir Nécessité de larges études pour - Mieux définir lévolution dans le temps de ces réponses (en cours) - Travailler sur laspect reproductible/quantitatif des réponses (en cours) - Evaluer sensibilité tests si «immunodépression» enfants, âgés, ID, (en cours) - Evaluer lapport de ces tests dans les formes cliniques paucibacillaires - Augmenter la sensibilité des tests et capacité diagnostique (antigènes)


Télécharger ppt "Nouveaux tests immunologiques pour le diagnostic de la tuberculose Guislaine Carcelain Immunologie Cellulaire, Hôpital Pitié-Salpêtrière."

Présentations similaires


Annonces Google