La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La Tuberculose pulmonaire DR CHENIOUR Service de pneumologie Centre Hospitalier Laval.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La Tuberculose pulmonaire DR CHENIOUR Service de pneumologie Centre Hospitalier Laval."— Transcription de la présentation:

1 La Tuberculose pulmonaire DR CHENIOUR Service de pneumologie Centre Hospitalier Laval

2 Sommaire : I / Définition II / Epidémiologie III / Facteurs de risque IV / Bactériologie V / La transmission VI / La primo infection VII / La tuberculose maladie VIII / Tuberculose miliaire IX / Traitement

3 I / Définition : Maladie infectieuse transmissible Mycobactérium tuberculosis ( bacille de koch ) Déclaration obligatoire en France Fréquence en augmentation constante

4 II / Epidémiologie Chaque année 8,8 millions de personnes sont atteintes de TBC. LOMS estime quun tiers de la population mondiale est infecté par le bacille de la tuberculose. En France, lincidence globale de la TBC était de 8,9 / habitant en 2005.

5 III / Facteurs de risque Notion de transplantation (immigration) Logement peu salubre Milieu socio-économique défavorisé Domaine médical et paramédical Milieu clos ( ex: militaire) Etat dimmunodépression Les personnes agés

6 Bactériologie Le bacille de koch ( BK ) Mycobactérie aérobie stricte Croissance lente On peut la rechercher dans: * Les expectorations du matin au réveil * Le liquide de tubage gastrique * Le matériel daspiration bronchique * Le liquide pleural ou céphalo rachidien * Les urines

7 V / Transmission Elle est interhumaine et surtout aérienne, parfois digestive Lors dun premier contact le sujet développe une primo infection qui pourra se transformer par la suite en une TBC maladie Il y a donc deux stades avant la maladie en elle-même la primo infection tuberculeuse linfestation : peut rester limiter ou se disséminer ultérieurement

8 VI / La primo infection Ensemble de manifestations anatomiques, cliniques et biologiques pressentie par un organisme après le premier contact infectant avec le BK Il existe 2 types : La primo infection latente La primo infection patente

9 1 / La primo infection latente: La forme la plus fréquente Cest le virage tuberculinique chez un sujet non vacciné Asymptomatique LIDR est le seul moyen pour faire le diagnostic

10 2/ La primo infection patente Apparait quand les défenses immunitaires deviennent insuffisantes Signes cliniques : souvent modères et peu évocateurs AEG Toux fébrile Pneumopathie trainante

11 Signes radiologiques : Chancre dinoculation ADP médiastinales Epanchement pleural Signes biologiques : IDR positive Syndrome inflammatoire Recherche de BK négative

12 Les tests cutanés, lI D R Matériel : - 1 ampoule de tuberculine purifiée - 1 aiguille intra dermo - 1 seringue de 1ml - Ether ou alcool - compresses Technique : - Antisepsie de la face antéro externe de lavant bras

13 - Linjection doit être superficielle et parallèle à la surface cutanée - Linjection du produit crée une papule de couleur orange - Repérer le site dinjection à laide dun crayon indélébile Lecture : -Après 72 heures - Par effleurage de la pulpe du doigt - Lérythème ne doit pas être lu car ne signifie pas la positivité

14 Interprétation : - Faite uniquement par le médecin - Si < 5 mm = réaction négative - Si > 10 mm = réaction positive - Si 5

15 VII/ La tuberculose maladie 1) Définition : Cest la forme habituelle, typique et bactériologiquement active de la maladie Réinfection endogène (le plus souvent) Surinfection (rarement) Faillite de mécanisme de défense

16 2) Découverte : Lors dun examen radiologique systématique Signes généraux : Les 3 A, sueurs nocturnes, fièvre Signes fonctionnels : Toux persistante, expectorations, hémoptysie(10%) Pneumopathie persistante Bronchites aigües à répétition à intervalle court

17 3) Clinique : Interrogatoire : CDD, ATCD de tuberculose, vaccination BCG, milieu socio familial Signes physiques : - Asymptomatique - Signes respiratoires - Douleur thoracique avec pleurésie - Signes généraux Rx thorax : - Caverne - Infiltra Hilo axillaire - Image non spécifique :pneumonie pleurésie…

18 4) Biologie, Bactériologie : Syndrome inflammatoire Recherche de BK (crachats, liquide gastrique, liquide daspiration bronchique) Mise en culture : 4 à 12 semaines 5) Bilan pré thérapeutique : Hémogramme, bilan hépatique, bilan rénal, uricémie, bilan ophtalmologique

19 VIII/ Tuberculose miliaire Définition : Forme due à la dissémination du BK aux 2 poumons avec atteinte hématogène Signes de découverte : A E G Signes respiratoires Signes méningés Signes de dissémination ( péricardite, péritonite, atteinte osseuse…)

20 Radiologie : Syndrome interstitiel bilatéral (miliaire radiologique ) Bactériologie Bilan dextension : - Fond dœil - Ponction lombaire - Echo cardiaque - Echo abdominale - ECBU

21 IX/ traitement 1) Règles générales : Association de plusieurs produits Prise unique quotidienne Prise à jeun le matin Posologie adaptée aux fonctions rénales, hépatiques et à lâge Surveillance régulière ( clinique, radio, biologie et bactériologie )

22 2) Les médicaments : Isoniazide : Rimifon®, 5mg/kg,toxicité hépatique++ Rifampicine :Rifadine®, 10mg/kg, toxicité hépatique, inducteur enzymatique Ethambutol : Myambutol®, 20mg/kg, toxicité ophtalmologique Pyrazinamide : Pirilène®, 30mg/kg, toxicité hépatique, crise de goutte

23 X/ Indications thérapeutiques 1) Primo infection : Forme asymptomatique : chimio prophylaxie - INH 6 mois - INH + RFP 3 mois Forme symptomatique : même traitement que la tuberculose maladie 2) Tuberculose maladie : Quadrithérapie pendant 2 mois puis bithérapie pendant 4 mois

24 XI/ mesures complémentaires Isolement respiratoire :Durant le temps de contagion ( en moyenne 15 jours ) Alimentation hyper calorique Déclaration obligatoire à la DDASS Enquête et dépistage des sujets contacts


Télécharger ppt "La Tuberculose pulmonaire DR CHENIOUR Service de pneumologie Centre Hospitalier Laval."

Présentations similaires


Annonces Google