La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présentation de Mesdames Sophie LEJEUNE Orthophoniste et Cathy ARRACHART Psychologue De lassociation Jules Catoire au SESAD du Centre dÉducation aux Jeunes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Présentation de Mesdames Sophie LEJEUNE Orthophoniste et Cathy ARRACHART Psychologue De lassociation Jules Catoire au SESAD du Centre dÉducation aux Jeunes."— Transcription de la présentation:

1 Présentation de Mesdames Sophie LEJEUNE Orthophoniste et Cathy ARRACHART Psychologue De lassociation Jules Catoire au SESAD du Centre dÉducation aux Jeunes Sourds dARRAS.

2 DEFINITION: La dysphasie est un trouble spécifique de lapprentissage du langage. Selon C-L GERARD, la dysphasie se définit par lexistence dun déficit durable des performances verbales significatif en regard des normes établies pour lâge. Cette condition nest pas liée: - À un déficit auditif, - À une malformation des organes phonatoires, - À une insuffisance intellectuelle, - À une lésion cérébrale acquise au cours de lenfance, - À un trouble envahissant du développement, - À une carence grave affective ou éducative.

3 Il existe différents types de dysphasies: - dysphasies expressives, - dysphasies réceptives, - dysphasies mixtes. Il existe des troubles associés dordre attentionnel, mnésique, orthoptique, spatio-temporel, psychomoteur, praxique, comportemental………..

4 CAUSES: A ce jour, plusieurs hypothèses sont avancées: - troubles neurologiques dorigine ante, péri ou postnatale: problème sur certaines régions du cerveau ou connexions impliquées dans le langage, - facteurs génétiques: fréquence plus marquée des dysphasies dans certaines familles, prévalence chez les garçons, - facteurs environnementaux: exposition à la langue, interactions précoces, problèmes ORL… Plusieurs facteurs peuvent se conjuguer: lorigine envisagée peut donc être multifactorielle.

5 CONSEQUENCES DE LA DYSPHASIE: - troubles des apprentissages: dyslexie, dysorthographie ( notamment dans les dysphasies expressives), dyscalculie et troubles de compréhension de la lecture (notamment dans les dysphasies réceptives). - mauvaise estime de soi, - démotivation scolaire, - difficultés comportementales.

6 Dessins du bonhomme, évoquant une faible estime de soi Enfant âgé de 11 ansEnfant âgé de 9 ans

7 Difficultés graphiques

8 Difficultés visuo-constructives

9 COMMENT AIDER LENFANT DYSPHASIQUE? Aspects administratifs: La dysphasie, au regard de la loi, entre dans le champ des troubles cognitifs et est reconnue comme trouble des apprentissages. La dysphasie est donc reconnue comme un handicap si lon se réfère à la définition du handicap inspirée de la classification internationale de lOMS. LOI DU 11 FEVRIER 2005: Elle permet davoir, par le biais de la MDPH, un accès aux droits et prestations prévus pour les personnes handicapées. A la demande de la famille, un dossier peut être élaboré ( projet de vie constitué des aspects scolaires et extra-scolaires).

10 Cette loi prévoit que tout enfant handicapé a le droit dêtre inscrit en milieu ordinaire ; les besoins de lélève sont pris en compte dans un Projet Personnalisé de Scolarisation via des aménagements: - AVS, PPRE (décret du 24 août 2005), RASED, … -dispositifs relevant de la MDPH: PPS, SESSAD, aménagement des examens (règle du tiers temps), rééducation sur le temps scolaire inscrite dans le PPS.

11 COMMENT AIDER LENFANT DYSPHASIQUE? A lécole Aides et soutien: - Explication du trouble aux enfants de la classe afin déviter moqueries, jalousies….. - Mise en place dun élève tuteur afin de veiller à son environnement relationnel, -Possibilité de la mise en place de logiciels informatiques, -Appuyer les consignes de matériel imagé (pictogrammes, codes visuels…), - Lui donner plus de temps dans la transcription écrite ( besoin de 2 à 3 fois plus de temps), -Lui permettre dutiliser des cahiers « aide-mémoire », de « sous- mains » (définitions de mots, tables …)

12 - Accepter les questions « hors-sujet »: cest LA logique de cet enfant ; la réponse que vous fournissez peut lui permettre de comprendre et de rentrer dans le sujet. - Lui laisser le temps de sexprimer quel que soit le moyen (verbal ou extra-verbal), - Lui donner des repères: souligner, élargir les interlignes, utiliser des couleurs, des cartes heuristiques (schémas)…., - Vérifier que lenfant a bien copié ou recopié, - Ecrire la consigne au tableau, la lire lentement et si besoin, la reformuler, - Eviter de lui dicter un texte (surcharge cognitive),

13 Lévaluation: - Utiliser des questionnaires à choix multiples et des textes à trous, - Adapter la notation (exemple: noter 3 questions sur 4 et multiplier la note par 4/3), - Compter le nombre derreurs ou de bonnes réponses plutôt que de retirer un point par erreur, - Ne pas pénaliser les erreurs dorthographe en dehors des dictées, - Eviter les poésies longues et compliquées (ne donner quun passage), - Eviter les interrogations orales trop longues,

14 ATTENTION … Donner moins de devoirs à la maison, Ne pas garder lenfant en classe pendant les heures de récréation pour finir son travail, Eviter de faire recopier plusieurs fois le même mot ou un texte …

15 Exemple de production décrit

16 Exemple de production décrit

17 BIBLIOGRAPHIE Lenfant dysphasique, C-L GERARD, Editions De Boeck Université, 1993, Je parle mal, je comprends mal, à lécole tout est compliqué, et si cétait une dysphasie?, Plaquette Avenir Dysphasie Nord-Pas-de-Calais, janvier 2007.

18 Merci pour votre attention !


Télécharger ppt "Présentation de Mesdames Sophie LEJEUNE Orthophoniste et Cathy ARRACHART Psychologue De lassociation Jules Catoire au SESAD du Centre dÉducation aux Jeunes."

Présentations similaires


Annonces Google