La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Écrire des textes au cycle 2 - Deuxième partie - Véronique Jullien – Conseillère pédagogique – Saint Sébastien Vertou -

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Écrire des textes au cycle 2 - Deuxième partie - Véronique Jullien – Conseillère pédagogique – Saint Sébastien Vertou -"— Transcription de la présentation:

1 Écrire des textes au cycle 2 - Deuxième partie - Véronique Jullien – Conseillère pédagogique – Saint Sébastien Vertou -

2 Au Programme Le texte narratif Le texte explicatif Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas travailler d'autres types de texte ; un texte narratif comporte des descriptions, des dialogues parfois des insertions explicatives... Évaluations nationales

3 Un apprentissage progressif

4 L'écriture "assistée" la commande à ladulte Objectif : amener l'élève à comprendre la difficulté des composantes de l'acte d'écriture et la notion d'interprétation personnelle. Les élèves passent commande à des adultes qui écrivent un texte qu'ils soumettent ensuite à la lecture des élèves ; tout le jeu de l'adulte sera bien entendu de tomber dans toutes les failles de l'écriture afin d'amener l'élève à corriger ses failles par une commande plus précise. la dictée à ladulte (en collectif en introduction d'un type de texte, puis en groupe de besoins) Objectif : aider lélève à vaincre le « vertige de la page blanche », et à appréhender les caractéristiques textuelles En même temps quil écrit, lenseignant pose des questions et énonce les stratégies quil applique. Lenfant peut alors observer ladulte en train décrire. Il se rend compte de la relation chaîne orale/écrite et de l'activité à mettre en œuvre pour rédiger un texte.

5 L'écriture dirigée l'atelier dirigé - écrit individuel étayé - Objectif : Mettre à jour le processus d'écriture (ici plus important que la production finale) L'enseignant travaille avec un petit groupe d'élève plutôt homogène. Il amène le groupe d'élèves à définir le projet d'écriture qui sera le même pour tous puis chaque élève écrit son propre texte avec étayage de l'enseignant ; il peut aussi recourir au groupe de pairs. L'enseignant prend en compte les propos de l'élève au plus près de sa formulation, pose des questions, relance pour l'amener à résoudre les problèmes d'écriture. Au terme de l'atelier, il fait relire l'écrit aux élèves afin de leur permettre de se rendre compte du parcours accompli.

6 Comment évaluer l'écrit d'un élève ? Exemple : Une tâche pour des CE1, troisième trimestre. Aide-toi de ce texte-ci, de la banque de mots et du dessin pour t'aider à créer le tien.

7

8 Identifier les réussites et difficultés « Je me déguise » Seule, l'orthographe a été modifiée ; L'amorce du texte est fournie Élève 1 Production de l'élève 1Réussite repéréesDifficultés repérées Aujourdhui, jai décidé de me déguiser en martien. Je vis sur une planète. Je suis très grand. Jai un gros casque sur la tête. Il a un pantalon rayé. Planification correcte - Respect de la consigne - Production personnelle d'un texte de 29 mots. Mise de texte - Cohérence textuelle thématique. - La syntaxe est correcte. Difficulté dans les relations entre phrases connecteurs absents Difficulté à garder son statut de narrateur "Je " -----> "IL"

9 Identifier les réussites et difficultés Élève 2 Production de l'élève 1Réussite repéréesDifficultés repérées Aujourdhui, jai décidé de me déguiser en clown. Jai trouvé une mallette. Jai enfilé un pantalon. Jai mis un chapeau noir. Et jai trouvé des longues chaussures et jai trouvé une fleur et je lai accrochée ma fleur à mon chapeau. et jai trouvé un nœud papillon. Et je suis comique. Planification correcte - Respect de la consigne - Production personnelle d'un texte de 43 mots. Mise de texte - Cohérence textuelle thématique. - La syntaxe est correcte. - Lexique pertinent et diversifié - Présence d'un connecteur - Gestion de son statut de narrateur Structure répétitive Difficulté au niveau de la phrase :. mauvais découpage Difficulté dans les relations entre phrases. Connecteurs non diversifiés entre les phrases : ET. Gestion des éléments de reprise

10 Critères "niveau" fin de Cycle 2 Lisibilité Production de 31 à 50 mots Respect de la consigne Syntaxe correcte Structure de phrase diversifiée Segmentation correcte Cohérence référentielle (pronoms employés à bon escient) Ponctuation : point, majuscule

11 Expérimentation sur une copie d'élève (Les enseignants ont apporté une copie d'un élève d'un élève en difficulté et d'un élève de niveau.) Analyse des principales réussites et difficultés Évaluer la copie - critères communs fin de CE1

12 des pratiques de correction inégales un fonctionnement textuel complexe La cohérence est un vaste champ dont la recherche n'a pas encore fait le tour : en situation de lecture, un adulte néophyte a du mal à suivre la cohérence d'un article de presse sur les centrales nucléaires dans lequel se trouvent des reprises lexicales, des inférences, des contenus implicites … qui ne font pas partie de son champ de connaissances. Pour autant la recherche a tout de même dégager quelques grandes règles de fonctionnement. Une difficulté majeure L'organisation et la cohérence du texte Tiré d'un article de Michel Charolles dans langue française n° 38 de 1978

13 Une difficulté majeure L'organisation et la cohérence du texte A - Des pratiques de correction inégales Interventions sur les phrases : marques graphiques précisément localisées, appellations précises, des exercices ciblés complémentaires Interventions sur le texte : erreurs pas précisément situées dans le texte, appellation imprécises "mal dit", "incompréhensible", des pratiques correctives non ciblées "à refaire"

14 Pour qu'un texte soit cohérent il doit suivre 4 règles. 1.La règle de répétition 2.La règle de progression 3.La règle de non-contradiction 4.La règle de relation B – Un fonctionnement textuel complexe

15 Des Pronominalisations Anaphore : une vieille femme a été assassinée. ( ) Elle a été retrouvée étranglée. Cataphore : Je vous l'avouerai : ( ) Ce crime m'a bouleversé. 1 – La règle de répétition - Les élèves ont souvent du mal à gérer correctement les pronoms. ? Julie a 6 ans. Il a un beau costume de clown. - Les paroles rapportées conduit souvent à des problèmes de cataphores." Pascal m'a dit : "Il faut faire attention car si elle se prend dans tes cheveux, il faudra la couper pour l'enlever. Le lendemain quand j'ai retourné, j'ai voulu mettre un chapeau car j'avais peur que la chauve-souris s'emmêle dans mes cheveux. - Les ambiguités réferentielles ? Christian et ma sœur se baignaient. Un jour un homme se baignait, comme il savait nager il lui a appris. CODE précis Pour qu'un texte soit cohérent, il faut que des éléments soient repris.

16 Des référentiations déictiques contextuelles,, … ? Ma grand-mère a deux chèvres. Tous les jours, on allait au jardin à 3 km. Les chèvres se baladent autour. Des substitutions lexicales Il y a eu un crime la semaine dernière : une vielle femme a été assassinée. Cet assassinat est odieux. Des reprises d'inférences Il était une fois un chasseur qui allait dans la forêt pour aller chercher un lapin. Alors le chasseur tire sur le lapin puis son chien va le chercher à la place il ramène un tout petit chien. Le chasseur dit pourquoi tu as ramené un petit chien à la place de mon lapin. Le chien dit j'ai trouvé le chien à la place alors le maître dit au chien va le ramener où tu l'as pris et le chien ne veut pas il veut le garder et à la fin les deux petits chiens deviennent amis. Le chien est mort. Il n'est pas mort. Les élèves de cycle 2 n'ont pas encore beaucoup d'équivalences lexicales à leur actif. Pour autant, c'est un outil utile pour éviter les répétitions ; un travail sur les synonymes ou équivalences lexicales est à mener. Maîtriser ce type d'inférence impliquent des connaissances du monde auxquelles les élèves n'ont pas toujours accès ; on verra plus tard, l'importance du travail sur l'implicite en lecture.

17 Le forgeron est vêtu d'un pantalon noir et d'un chapeau clair et d'une veste grise et marron. Il tient à la main le piquet de la pioche et il tape dessus avec un marteau sur le piquet de la pioche et il tapes dessus avec un marteau sur le piquet de la pioche. Les gestes qu'il fait, il a le piquet de la pioche avec son marteau, il tape dessus… 2 – La règle de progression Certains élèves peuvent produire ce type de texte par "crainte de la page blanche" Pour qu'un texte soit cohérent, il faut que de nouvelles informations apparaissent. 3 – La règle de la non-contradiction Pour qu'un texte soit cohérent, il faut que d'une phrase à l'autre il n'y ait pas de contradiction. Casimir part en promenade avec Mr du Snob. Arrivé à un arbre nous arrêtons pour parler. François et Julie veulent jouer à un jeu. Ma tante est veuve. Son mari collectionne les bouchons. Cf. exemple précédent (texte du chien qui rapporte un chien au chasseur). François et Julie sont-ils avec Casimir ? Temps Verbe Connaiss. du monde

18 4 – La règle de relation Pour qu'un texte soit cohérent, il faut que les faits soient reliés. Lundi, mardi, jeudi, vendredi qui va à l'école. Mercredi, samedi, dimanche sa qui va pas à l'école. Il ne faut pas voler les craies. Moi je sais les mois de l'année.

19 Pourquoi "écrire" est une compétence complexe pour l'élève ? Une compétence tridimensionnelle Savoir Planifier – Rédiger – Réviser/publier

20 Savoir Planifier Savoir Mettre en Texte Savoir Réviser Publier Définir la situation de communication Orienter son écrit en fonction - du projet d'écriture - du scripteur - du récepteur (absent) - du type de discours Élaborer des contenus - rechercher, inventer - organiser les informations Le Texte assurer l'organisation et la cohérence L'organisation - type de discours : définir les blocs, les paragraphes - assurer l'organisation entre les phrases : anaphores et organisateurs textuels - système de temps La cohérence - thème - relations Les Unités grammaticales rédiger des phrases : syntaxe, ponctuation, orthographe Les Unités lexicales - modaliser : rapport énonciateur/texte : implication, distance - vocabulaire - orthographe (césures, encodage) Révision - relire le sens - relire d'un point de vue syntaxique et orthographique - réécrire son texte pour l'améliorer Présentation - mise en page - graphie - illustration

21 Une difficulté majeure L'organisation et la cohérence du texte Les images séquentielles Le synopsis Le canevas Des dispositifs pédagogiques

22 Les images séquentielles Une pratique de classe courante à utiliser avec précaution Julie prend le bol dans la cage de l'oiseau. Julie revient avec le bol. L'oiseau chante. Le chat veut manger l'oiseau. Un chien arrive. Est-ce un texte narratif ? Les images peuvent inciter à une description segmentée.

23 Comment éviter cet écueil ? D'autres pratiques avec des images séquentielles Demander de choisir une image qui va déclencher une surprise... un événement inattendu qui va provoquer du rire, des pleurs, de la colère, etc. Donner des séries d'images ordonnées différemment par groupe pour obtenir des récits différents.... Décrire à l'oral des images en précisant que ce n'est pas ce qui est attendu, faire verbaliser une première formulation narrative. Fournir une liste de connecteurs pour en établir la chronologie, les relations de cause, les liens logiques, etc. Transformer une succession de phrases en un texte narratif.

24 Étape 1 : Qu'est-ce qu'un synopsis ? Qui l'utilise ? Ici un dessinateur. Le synopsis un outil adapté à des récits simples avec peu d'actions

25 Étape 2 : réaliser un synopsis dun texte modèle présenté aux élèves Étape 3 : réaliser un synopsis de quelques productions denfants

26 Étape 1 – Construction du canevas Discuter et se mettre d'accord Ce sera l'histoire de qui ? Quels personnages ? Qu'est-ce qui va leur arriver ? Où ?.... Mettre en mémoire Le canevas narratif Mireille Brigaudiot un outil adapté à un récit plus long En amont, l'élève à fréquenter des récits, identifier les héros, les évènements extraordinaires…. l'enseignant symbolise le canevas sous forme de dessin (les enfants peuvent critiquer la symbolisation pour la rendre plus lisible pour eux. Mais bien poser le fait que ce n'est pas une illustration de l'histoire.

27 Étape 2 – Rédaction en dictée à l'adulte, en atelier dirigé, en autonomie Elle se fera sur environ 5 ou 6 séances qui donneront lieu à épaississement, ajouts, dramatisation… Une aide : faire jouer l'histoire par les élèves, pas dans un but théâtral mais pour les aider à se représenter la chronologie des évènements … faire expliciter ce que pense les personnages à différents moments du récit… Étape 3 – Édition Après une première mise au propre, l'observation d'albums permet aux élèves de se rendre compte que le texte n'est pas continu. Il va falloir donc se mettre d'accord sur son découpage. L'enseignant assumant la saisie par page. Étape 4 – Confrontation aux lecteurs Il est important que les élèves puissent voir l'effet que produit leur écrit sur le lecteur.

28 Calligraphie Production d'écrits Langage oralLecture Étude de la langue Des exercices ciblés Séances dédiées Exercices ciblés

29 Des exercices ciblés en Lecture/Écriture Des pistes à partir des Éditions de la Cigale Compréhension en "CP"et "CE1" Reprises anaphoriques : le carreau cassé Connecteurs spatiaux : le pique nique Connecteurs temporels : le toboggan Causalité : le monstre poilu Enrichir le texte : le portrait, le paysage

30 Références, anaphores : le carreau cassé Lecture Comprendre et interpréter les reprises anaphoriques Suivre les chaînes de référence "Vous allez lire l'histoire, puis la question 1 et ensuite vous relirez le texte pour essayer d'y répondre en entourant dans le texte le nom des personnages. " Une fois terminée, organiser un débat avec justification, confrontation des réponses. Établir des liens visuels sur le texte qui fassent apparaître les anaphores, les références. Écriture Donner le texte référence + le texte avec des zones blanchies. "Vous réécrivez l'histoire mais en transformant les personnages" – le petit chien devient une petite chienne, la grand-mère devient un géant" Texte personnel à réviser

31 Lecture Se représenter la situation Contrôler sa compréhension Une planche + étiquettes/élève - Affichage identique au tableau Texte 1- Séance 1 : Lire une première fois le texte 1 "Vous allez lire le paragraphe 1 et vous placerez les images au bon endroit " Une fois terminée, organiser un débat avec justification, confrontation des réponses. Procéder ainsi pour chaque paragraphe Texte 2 – Séance 2 (même support) "Je vais vous lire une nouvelle fois l'histoire mais des anomalies y ont été glissées" "Vous allez lire le paragraphe 1 et souligner toutes les anomalies sur votre planche pique nique." + débat Écriture ( planche vierge + étiquettes) " Créer votre scène de pique-nique " "Racontez votre pique-nique" Texte personnel à réviser Connecteurs spatiaux : le pique nique

32 Lecture Se représenter la succession des évènements Interpréter correctement des connecteurs temporels et énumératif Phrase 1 lecture -> choix de l'élève -> débat justification, confrontation puis Phrase 2 etc… Écriture Distribuer une des 3 images à chacun des élèves "Écrivez un petit texte qui raconte ce que fait Léa" Texte personnel à réviser Connecteurs temporels : le toboggan

33 Causalité : le monstre poilu Lecture Comprendre les causes et conséquences d'une action Lecture par l'enseignant une première fois sans les questions Lire en intégrant les questions et en s'arrêtant à chacune d'elles. Pour chaque question organiser un débat autour des différentes réponses données pour arriver à élaborer la réponse la plus complète possible. Lire la suite du texte en procédant de la même façon. Écriture Construire un affichage référent reprenant tous les connecteurs de causalité rencontrés. Étoffer ce répertoire avec des propositions élèves ou des connecteurs rencontrés dans divers textes lus. Texte personnel à réviser

34 Enrichir le texte : le portrait, le paysage Lecture Déduire par élimination des éléments non pertinents Afficher les images, les faire observer, comparer pour poser le vocabulaire Donner l'exercice aux élèves : "Vous allez chercher l'image qui l'image qui correspond au texte 1" Débat justification, confrontation puis Texte 2 etc.… Écriture Distribuer un des personnages à chacun des élèves "Décrivez votre personnage" -> portrait physique On pourra ensuite faire produire un portrait moral. Texte personnel à enrichir On procédera de la même façon sur le paysage. Exemple de texte : Maman n'a pas voulu que je mette un habit à rayures. Mon col est de la même couleur que mes cheveux courts.

35 Pistes à partir d'Albums Enrichir un texte : description d'un personnage (portrait physique et moral), d'une scène, d'un paysage " Je suis revenu" Geoffroy de Pennart La causalité : description pourquoi un personnage a une attitude, un sentiment… " Tibili" Marie Léonard Soutenir l'imagination : récit récurent, récit sans texte " Ma vie est extraordinaire" Réné Gourchoux " La chaise bleue" Claude Boujon " La laisse rouge" Sara

36 Travailler l'implicite afin d'amener l'élève à enrichir sa connaissance du monde pour qu'il reste dans ses textes dans la règle de la non-contradiction "Balthazar" Geoffroy de Pennart " Les trois petites cochonnes" Frédéric Stehr "Au Loup" Sara Fanelli "Zouzou" travail de lecture Pourquoi est-ce important de travailler l'implicite ? C'est ce qui pose le plus de problème aux élèves. Travailler l'implicite d'un texte amène les élèves à progresser dans la règle de la non-contradiction en écriture ; leurs erreurs sur ce point proviennent souvent d'un manque de connaissance du monde ; la compréhension de l'implicite repose aussi sur la connaissance du monde.

37 L' exemple de ZOUZOU P 1 : Il était une fois un bébé lapin, tout blanc, qui s'appelait Zouzou. P 2 :Zouzou adorait dessiner et faire de la peinture. Le problème c'est que chaque fois, il salissait tout. P 3 : Un jour, il avait fait un dessin avec de la peinture verte et il s'en était mis partout. Sa maman l'envoya dehors pour se laver. P 4 : Pendant que Zouzou se roulait dans l'herbe il entendit du bruit. C'était un renard qui avait faim et qui voulait le manger. P 5 : Zouzou eut très peur et il appela : "Maman !!!" P 6 : Elle arriva tout de suite et vit le renard. Alors elle expliqua au renard que Zouzou avait une maladie très grave et que s'il le mangeait, il deviendrait, lui aussi, tout vert. P 7 : Le renard fut effrayé en pensant qu'il deviendrait vert et il partit en courant.

38 Travailler l'implicite Interprétations d'élèves après lecture du texte N°1Eh ben le renard se sauve parce que Zouzou il est malade alors si le renard il le mange il va être malade après. N°2La maman de Zouzou, elle l'emmène chez le docteur. N° 3 La maman de Zouzou elle pleure parce que le renard, il a emporté son fils. Démarche : Après lecture du texte demander au élèves de répondre à ses questions "Est-ce que c'est vrai que Zouzou a une maladie ?" "Comment ça se fait qu'elle ne dit pas la vérité cette maman ?" "Est-ce que le renard sait que Zouzou a seulement de la peinture ?" Jeu problème : Intercaler au bon endroit les phrases suivantes "Tu vois, dit la maman de Zouzou à son fils, pour tromper le renard, il faut être plus malin que lui." Elle se mit à réfléchir et trouva une bonne idée.

39 Débattre :" Pourquoi la maman lui demande de sortir dehors pour se laver ?" Parce qu'elle veut pas qu'il salisse la salle de bain. Parce qu'il n'y a pas d'eau dans la maison. Parce qu'il y a de l'eau dehors. Parce que c'est comme à l'école, on sort pour se laver. Parce que chez les lapins on se lave dans l'herbe..

40 Pourquoi travailler la lecture/écriture ? L'organisation et la cohérence du texte est une difficulté majeure tant en lecture qu'en écriture. Les évaluations en écriture de texte sont souvent des histoires à terminer. Il est difficile de créer un texte cohérent, il est encore plus difficile de terminer une histoire car cela implique d'avoir bien saisi le début et pour cela il faut avoir bien identifié les personnages (reprise pronominales), les lieux (connecteurs spatiaux), la chronologie (connecteurs temporels), les relations entre les évènements (causalité)...

41 Conclusion préparer lactivité en travaillant avant la situation de communication (but, destinataire, caractéristiques du type décrits…) et le contenu. L'élève peut alors se concentrer sur les opérations de mise en texte. fractionner la tâche décriture : un premier jet où lon se centrera sur le contenu et un deuxième jet permettant la révision des imperfections. alterner phases décriture et de révision conserver le toilettage orthographique et grammatical pour la fin dans des séances dédiées à ces deux domaines. Faire vivre à l'élève l'effet de son texte sur le lecteur ou l'auditeur demander à lélève une relecture de son texte à voix haute ou de le faire lire à un pair. Varier les formes de travail et pratiques en fonction des moments de l'apprentissage et des besoins élèves. Mettre en œuvre des exercices ciblés en lecture/écriture visant à outiller l'élève sur la cohérence de texte et une correction précise. Établir des fiches daide à classer dans le référentiel dexpression écrite. –Par exemple : –Comment écrire un dialogue ? –Comment éviter de répéter les mêmes mots ? –Quels connecteur insérer dans mon texte ?

42 Le classeur ou cahier d'expression écrite Un outil qui permette de mesurer le parcours accompli ÉlèveEnseignant Enseignants des classes suivantes

43

44

45 Bibliographie, sitographie BRIGAUDIOT, M.(2000), Apprentissages progressifs d l'écrit à l'école maternelle, Paris, Hachette éducation. BRIGAUDIOT, M.(2004), "Tous les enfants peuvent apprendre à maîtriser l'écrit" in Fenêtres sur cours, p 30. BUCHETON.D, SOULE, Y. (2009), L'atelier dirigé d'écriture au CP, une réponse à l'hétérogénéité des élèves, Paris, Delagrave. CHAROLLES M. (1978), Introduction aux problèmes de la cohérence des textes : approche théorique et étude des pratiques pédagogiques), Revue Langue Française, n°38 pp BIANCO M., CODA.M, GOURGE-GIOLITTA D. (2005), Compréhension CE1, Grenoble,Les éditions de la Cigale.


Télécharger ppt "Écrire des textes au cycle 2 - Deuxième partie - Véronique Jullien – Conseillère pédagogique – Saint Sébastien Vertou -"

Présentations similaires


Annonces Google