La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lécole primaire les évolutions depuis 2008. Finalités des réformes 1.Réduire léchec scolaire : 15% des élèves quittent lenseignement primaire en situation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lécole primaire les évolutions depuis 2008. Finalités des réformes 1.Réduire léchec scolaire : 15% des élèves quittent lenseignement primaire en situation."— Transcription de la présentation:

1 Lécole primaire les évolutions depuis 2008

2 Finalités des réformes 1.Réduire léchec scolaire : 15% des élèves quittent lenseignement primaire en situation déchec (échec qui nest pas compensé ensuite) diviser ce nombre par 3 en 5 ans (2013) 18% dune classe dâge a redoublé au moins une fois à lécole élémentaire (or, redoublement inefficace) faire baisser sensiblement ce taux

3 Finalités des réformes 2.Réduire le poids des déterminismes sociaux Ex : le redoublement à lécole élémentaire touche 41% des enfants de ménages inactifs 20% des enfants douvriers et demployés de 3 à 7% des enfants de cadres

4 Finalités des réformes 3.Rehausser la place de lécole française dans les comparaisons internationales PISA (enfants de 15 ans) : la France est passée sous la moyenne de lOCDE. PIRLS (lecture / enfants en 4ème année de scolarité obligatoire – CM1 en France) : la France se situe en dessous de la moyenne de lOCDE, avec une surreprésentation du groupe le plus faible. Son score a baissé entre 1991 et 2001, puis entre 2001 et 2006.

5 La réforme de lécole primaire : La réforme de lécole primaire : Composantes « Nouveaux » programmes Nouvelle organisation du temps des élèves à lécole 24 heures de classe pour tous ; 2 heures daide personnalisée pour ceux qui en ont le plus besoin ; accompagnement éducatif dans les secteurs de léducation prioritaire … stages de remise à niveau Régulation par les résultats (liberté péda. // responsabilité) évaluations en GS, CE1 et CM2 suivi des parcours individuels (livret scolaire revu) aide sans délai Inspection des enseignants centrée sur les effets de leurs pratiques pour les élèves (liberté péda. // efficacité)

6 Septembre DES NOUVEAUX PROGRAMMES 1.LE TEMPS DE LECOLE RESTRUCTURÉ 2.DES DISPOSITIFS NOUVEAUX

7 1. Le temps de l École … 24 heures denseignement hebdomadaire … 108 heures annualisées … 18 heures à ventiler … 2 heures daide personnalisée hebdomadaire …

8 Des impératifs … de respect de contraintes : Le respect du droit au « regroupement familial » le samedi. Contraintes dorganisation des temps de formation le mercredi (T1, animations pédagogiques...) de lisibilité : Élèves – Familles – Partenaires – Équipes elles-mêmes Le temps redéployé…

9 108 heures + 12h + 6h … 60 heures pour : laide personnalisée … Un volume total disponible de 66 heures pour la concertation, la formation, les rencontres avec les partenaires, … soit : 48 heures + 12 heures de prérentrée + 6 heures de journée de solidarité = … 18 heures danimation pédagogique FCHTS 6 heures de conseil décole 42 heures de travaux en équipe et :

10 6 heures … Participation aux conseils décole (au moins une fois par trimestre)

11 18 heures … Animation pédagogique et formation (Formation Continue Hors Temps Scolaire) Prévu en 2011 – 2012 : 12 heures pour laccompagnement des directeurs

12 42 heures … Travaux en équipes pédagogiques (conseils de maîtres, relations parents, PPRE, PPS, …) Conseil des maîtres de lécole : 10 heures au moins une fois par trimestre Conseil de cycle : 10 heures au moins une fois par trimestre Dont :

13 2. De nouveaux dispositifs Stages de remise à niveau Stages de remise à niveau Accompagnement éducatif Accompagnement éducatif Aide personnalisée Aide personnalisée Durant le temps scolaire restructuré … Hors temps scolaire …

14 Une organisation de lÉcole… au service de lélève la cohérence interne … DIFFERENCIATIONREMEDIATION RASED AIDE PERSONNALISEE STAGES de REMISE à NIVEAU ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF et la cohérence externe …CLAS COUP de POUCE CLE SUIVIS SPECIALISES DRE Un double impératif … des dispositifs et moyens PPS PPRE PAI CLSH ASH

15 Des outils incontournables Le projet décole Le projet de lélève Les projets pour lélève Pour poser le cadre : Pour tenir le cadre : Projet de la classe Projet de différenciation Projet de remédiation Projet daide personnalisée Projet RASED

16 Et… le temps de lélève …??

17 LAide personnalisée Le principe général : « 4 C » pour réussir Le principe général : « 4 C » pour réussir Prise en charge c iblée, c oncentrée, c oncertée, c ontractualisée Les élèves concernés : Les élèves concernés : Tous, selon des modalités adaptées à leur statut Les enseignants impliqués : Les enseignants impliqués : Tous ceux qui éprouvent des difficultés, passagères ou non Les modalités : souplesse et efficacité Les modalités : souplesse et efficacité Repérage et analyse des besoins Ciblage des réponses et contractualisation Mise en cohérence avec les autres dispositifs et actions daide Volet explicite du projet décole, validé par lIEN

18 Laide personnalisée (60 heures) 50 heures minimum par an Prise en charge 2 heures par semaine de groupes délèves par un enseignant sur 25 semaines minimum 10 heures maximum par an Soit 2 heures maximum par période pour les équipes de maîtres (organisation et analyse de laide) Un capital de = 52 heures annuelles de travaux en équipe (cest évidemment un maxima) Soit en moyenne, 1h30 par semaine sur 36 semaines Si lon compte bien …

19 Laide personnalisée … au final Des enjeux La réussite individuelle La motivation scolaire Lefficacité de léquipe La réussite collective Des dangers Le risque de dérive Un millefeuille daides Un élève stratifié Lillisibilité, linefficacité

20 Principes ayant présidé à leur élaboration 3. De nouveaux programmes 1. Concision Énoncé seul des objectifs et contenus denseignement Pas de considérations épistémologiques ou psychologiques … Pas de prescriptions didactiques ou pédagogiques … 2. Lisibilité par tous Usage dun vocabulaire simple, accessible aux non spécialistes 3. Valorisation des fondamentaux Français et mathématiques Temps préservé voire renforcé malgré la diminution globale de lhoraire Des programmes un peu plus ambitieux : certains apprentissages renvoyés au collège depuis quelques années sont à nouveau abordés dès lécole. mais le souci defficacité …

21 Bilan de la consultation (février 2008) 1. Les enseignants ont apprécié : La lisibilité La précision des contenus et des objectifs Le principe des progressions détaillées Ils ont souhaité : Une meilleure visibilité des cycles et du socle Des adaptations de contenus en français et mathématiques 2. Les parents ont approuvé à 81% : Le recentrage sur les fondamentaux (français et maths) La précision et la concision partagés à léchelle du territoire (unité) pour une meilleure régulation des enseignements qui ne sont pas un carcan mais une aide Des repères

22 À lécole maternelle … « Aider chaque enfant, selon des démarches adaptées, à devenir autonome et à réussir au cours préparatoire les apprentissages fondamentaux » Un rôle propédeutique réaffirmé, prééminent Enjeu : une meilleure « égalisation » des chances La GS, partie intégrante de lécole maternelle Insistance sur lacquisition dun langage oral « riche et organisé » sur limportance des situations de jeux, de recherche, de production mais aussi sur des entraînements nécessaires sur léveil culturel Pas de progressions, mais des « repères pour organiser la progressivité des apprentissages »

23 Programme 2002/2007Programme 2008 Le langage au cœur des apprentissages Sapproprier le langage Découvrir lécrit Vivre ensembleDevenir élève Agir et sexprimer avec son corps Découvrir le monde La sensibilité, limagination, la création Percevoir, sentir, imaginer, créer À lécole maternelle …

24 Les fondamentaux : Langue et langage Pas dordre strict entre les deux volets Revalorisation du travail sur la langue enrichissement du vocabulaire, acquisition de la syntaxe Progressivité tout au long des trois sections Des objectifs mesurés, des priorités mieux cernées On commence à comprendre comment fonctionnent les relations entre loral et lécrit à partir de quelques cas On napprend pas à lire de manière systématique On commence à apprendre les gestes de lécriture ; on ne copie pas une ligne entière moins mais mieux

25 À lécole maternelle … Les fondamentaux : Devenir élève Une finalité essentielle en vue du CP Compensation dinégalités sociales, culturelles, … Acquisition progressive dune identité délève Vie sociale « réglée » Attitudes adaptées Conquête dune première autonomie Compréhension des attentes de lécole Les trois autres composantes peu modifiées par rapport aux textes antérieurs une présentation condensée des objectifs resserrés

26 À lécole maternelle … Des nouveautés … Septembre 2009 : référentiel de compétences en 6 grands domaines Maîtrise de la communication orale dans la classe Pilotage des activités et des apprentissages Choix et maîtrise des outils d'évaluation et de validation Différenciation et diversification pédagogique Collaboration avec les partenaires de l'école et les parents Capacité à conduire une réflexion sur sa pratique professionnelle Janvier 2010 : aide à lévaluation des acquis des élèves Sapproprier le langage Découvrir lécrit Découvrir le monde Devenir élève 4 domaines évalués

27 À lécole élémentaire … Les horaires en CP et CE1 … Champs disciplinairesDurée annuelleDurée hebdomadaire Français360 h10 h Mathématiques180 h5 h EPS108 h 9 h Horaire annuel décliné en fonction du projet pédagogique de lenseignant Langue vivante54 h Pratiques artistiques81 h Découverte du monde 81 h Total864 h24 h

28 À lécole élémentaire … Les horaires en CE2, CM1 et CM2 … Champs disciplinaires Durée annuelle Durée hebdomadaire Français288 h8 h Mathématiques180 h5 h EPS108 h 11 h Horaire annuel décliné en fonction du projet pédagogique de lenseignant Langue vivante54 h Sciences expérimentales et technologie78 h Culture humaniste Pratique artistique et histoire des arts Histoire – Géographie - Éducation civique 78 h Total864 h24 h

29 Le Français à lécole élémentaire De manière générale : Des finalités complexes énoncées pour les fins de cycles, considérées comme « paliers » dans le parcours dacquisition du socle commun : Des progressions qui explicitent un ordre dans le temps, et le niveau des attentes. La transversalité de la maîtrise de la langue réaffirmée. Une pratique quotidienne, des horaires à respecter. croisement « Disciplines / Piliers » du socle Une approche intégrative des acquisitions qui suppose des connaissances-ressources sûres. Composantes et objectifs précisés pour tous les domaines.

30 Le Français à lécole élémentaire Au cycle 2 : Pratique régulière de loral et acquisition du vocabulaire En interaction permanente pour un renforcement mutuel Première initiation à lorthographe et à la grammaire Vers la maîtrise du geste graphique Copier : technique, soin, rapidité Rédiger : rechercher et organiser des idées, choisir du vocabulaire, construire et enchaîner des phrases, prêter attention à lorthographe Écrire au clavier Deux piliers : LECTURE et ECRITURE Des supports de qualité : manuel, œuvres destinées aux jeunes enfants et textes du patrimoine, dont poétiques Trois constituants à prendre en compte : LECTURE Déchiffrer – Identifier – Comprendre ECRITURE

31 Le Français à lécole élémentaire Au cycle 2 : Les points dappui essentiels La pratique régulière de loral : Production dun langage progressivement plus structuré et précis Compréhension en situation, en particulier de textes lus par ladulte Modèles décrits mémorisés et restitués (récitation) Lacquisition et lenrichissement du vocabulaire : Mobilisation et extension des acquis Structuration : classements, relations liées au sens, familles de mots Modèles décrits mémorisés et restitués (récitation)

32 Le Français à lécole élémentaire Au cycle 2 : Une première initiation à … Lorthographe : Orthographe phonétique en lien avec lapprentissage de la lecture Valeur des lettres « s – c – g » selon lenvironnement Mémorisation de mots : référentiels – invariables – fréquents Repérage des formes conjuguées : verbes et temps étudiés Cas simples daccord : verbe / sujet – dans le groupe nominal Usage correct du point et de la majuscule La grammaire : Ponctuation : connaissance des marques et de leur usage Identifier : phrase / verbe / nom / adj. qual. / pronom pers. (sujet) Repérage dans une phrase simple du verbe et de son sujet Marques du genre et nombre ; conditions de leur utilisation Distinction du présent, du passé et du futur (sens des temps verbaux) Conjuguer être, avoir, 1er groupe : présent, imparfait, futur, passé comp. faire, aller, dire, venir : indicatif présent

33 Le Français à lécole élémentaire Au cycle 3 : les points dappui se multiplient Contribution de tous les champs disciplinaires à la maîtrise de la langue, base de la culture commune (dont scolaire) Enseignement, précisément défini en extension et interaction Six volets En réception / compréhension : LANGAGE ORAL Écouter le maître Tenir compte des points de vue des autres Langage oral – Lecture – Écriture Vocabulaire – Grammaire – Orthographe Appui sur des outils de référence pour chaque volet En production / expression : Prendre la parole devant les autres Poser des questions Exprimer son point de vue, des sentiments, … Reformuler, résumer, raconter, décrire, expliciter, … Dire de mémoire des textes en prose et des poèmes Avec une attention permanente à sa qualité

34 Le Français à lécole élémentaire Au cycle 3 : LECTURE et RÉDACTION Un apprentissage systématique continué, comme celui de lécriture Acquisitions nouvelles et perfectionnements techniques Travail approfondi de la compréhension Étude de textes LECTURE RÉDACTION Automatisation de la reconnaissance des mots Lecture aisée de mots irréguliers, de mots rares Lecture silencieuse plus rapide et plus efficace Lecture de textes variés : forme, longueur, … Manifester sa compréhension de différentes manières : reformuler, questionner, … (PIRLS) Pour développer des capacités de compréhension Pour étayer lapprentissage de la rédaction autonome

35 Le Français à lécole élémentaire Au cycle 3 : LECTURE et RÉDACTION Une priorité du cycle des approfondissements Apprentissage régulier et progressif … LECTURE RÉDACTION Rédiger, corriger, améliorer les productions « en utilisant le vocabulaire acquis, les connaissances grammaticales et orthographiques ainsi que les outils mis à disposition (manuels, dictionnaires, répertoires, …) » Des situations décriture variées … Narrer des faits réels Décrire, expliquer une démarche Justifier une réponse Inventer des histoires Résumer des récits Écrire un poème « en respectant des consignes de composition et de rédaction »

36 Le Français à lécole élémentaire Au cycle 3 : Vocabulaire – Orthographe – Grammaire Séances et activités spécifiques Mémorisation indispensable Acquisition du vocabulaire lié aux notions étudiées : savoir parler de ce que lon manipule, nommer ce que lon connaît (métalangage) Mobilisation des connaissances acquises pour mieux comprendre et sexprimer à loral et à lécrit Vigilance constante de lenseignant sur la précision et la correction de la langue (il ne suffit pas de se (faire) comprendre) Principes communs : Des liens à faire avec la LVE Programme précis pour une première approche organisée du système de la Langue (niveaux dexigence et dynamique de cycle) Nomenclature : une aide pour classer et catégoriser les « faits de Langue », sans être une fin en soi Vers des connaissances sûres et des raisonnements adéquats : Grammaire Raisonnements enseignés en intelligence avec les faits de langue Automatisés par un entraînement régulier en situation Sens et automatismes, liés, facilitent la mobilisation adéquate

37 Les Mathématiques à lécole élémentaire De manière générale : (cycles 2 et 3) De connaissances : rectangle, système métrique, … Doutils : techniques opératoires, … Dautomatismes : résultats numériques, … De démarches : résolution de problèmes, … Développer : limagination, la rigueur, le goût de la recherche et du raisonnement et des capacités dabstraction Agir dans sa vie quotidienne Se préparer à la poursuite des études au collège Des objectifs qui visent à lacquisition conjointe de : Pour : Un programme découpé en quatre domaines : Nombres et calcul Géométrie Grandeurs et mesures Organisation et gestion de données « La résolution de problèmes est intégrée à chacun des domaines »

38 Les Mathématiques à lécole élémentaire De manière générale : (cycles 2 et 3) Elle fait lobjet dun apprentissage Elle est présente dans tous les domaines Elle sexerce à tous les stades de lapprentissage « Faire des mathématiques pour apprendre à résoudre des problèmes » La résolution de problème joue un rôle essentiel dans lactivité mathématique : Disponibles immédiatement pour des tâches simples Indispensables pour lélaboration de raisonnements complexes Qui sacquièrent dans la durée … Et par la pratique régulière, en situations variées, de procédures éprouvées ayant valeur de « méthodes » Que sont les automatismes dont on parle en mathématiques ? Des techniques et des raisonnements élémentaires …

39 Les Mathématiques à lécole élémentaire Principales évolutions : Au cycle 2Au cycle 3 Certains apprentissages sont avancés … Les progressions suggèrent un abord plus précoce de certaines notions … Domaine numérique Additions et soustractions posées Tables de multiplication Tables de multiplication par 2, 3, 4 et 5 La division (dès le CE2) Du partage à la division Les nombres décimaux (dès le début du CM1) Géométrie Utilisation de la règle et de léquerre Insistance sur les situations de reproduction et de construction Le cercle et lusage du compas (dès le CE2) Le triangle rectangle (dès le CE2) Laire du triangle Transversalement : « Donner des outils pour mieux résoudre des problèmes »

40 La culture humaniste Donner des repères, construire un savoir structuré Histoire : Identifier et caractériser simplement les grandes périodes Connaître, pour chaque grande période, des événements et des personnages représentatifs Géographie : Connaître les principales caractéristiques de la France dans lEurope et dans le Monde Inscrire létude de la vie des hommes dans lespace et les aménagements quils produisent, dans une perspective de développement durable (lien avec les sciences) Pratique artistique et histoire des Arts : Distinguer ce qui relève dune pratique artistique ou dune culture Favoriser la rencontre avec des œuvres majeures Faire acquérir des repères (lien avec lHistoire, la Géographie, …)

41 Lenseignement scientifique Comprendre pour pouvoir agir avec discernement La démarche dinvestigation est confortée : plus de place pour lexpérimentation et la manipulation … (lien avec les mathématiques et la résolution de problème) Les contenus sont allégés : volonté de faire acquérir des connaissances précises sur des notions fondamentales ciblées La progression conceptuelle est mieux construite : un accès au sens privilégié La place et la valeur de lécrit est soulignée … (rôle du carnet dexpériences – place des synthèses – importance des recherches documentaires) Léducation au développement durable donne sens aux contenus disciplinaires et souligne limpact de lhomme par sa gestion de lenvironnement La réduction de lhoraire invite à une clarification des objectifs et une meilleure organisation des apprentissages (programmation de cycle …)

42 Linstruction civique et morale Du Vivre ensemble à l éco - euro - citoyenneté Reprise des grandes lignes des programmes déducation civique (lien avec lHistoire, la Géographie, …) Les valeurs et symboles de la République LUnion européenne et la francophonie Des pratiques : intégration des règles de la vie sociale (politesse) ; estime de soi et respect des autres ; responsabilité de ses actes (sécurité, prévention, précautions, assistance) Des références et des valeurs : importance de la règle de droit ; prise de conscience des liens entre la liberté personnelle et les contraintes de la vie sociale Nouvel accent mis sur un enseignement de la morale (valeurs morales, droits et devoirs, responsabilité, …)


Télécharger ppt "Lécole primaire les évolutions depuis 2008. Finalités des réformes 1.Réduire léchec scolaire : 15% des élèves quittent lenseignement primaire en situation."

Présentations similaires


Annonces Google