La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sapproprier le langage à lécole maternelle Régine Heudre Marie-Lise Hernu.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sapproprier le langage à lécole maternelle Régine Heudre Marie-Lise Hernu."— Transcription de la présentation:

1 Sapproprier le langage à lécole maternelle Régine Heudre Marie-Lise Hernu

2

3 Les programmes : Sapproprier le langage Une expression à double sens : Une expression à double sens : Le langage est la condition du développement de lenfant et de lacquisition des compétences Le langage est la condition du développement de lenfant et de lacquisition des compétences Le langage doit être intégré : Le langage doit être intégré :. À chaque domaine dactivité. À chaque domaine dactivité. À la vie de lélève à lécole. À la vie de lélève à lécole

4 Retenons … Le langage est la priorité de lécole maternelle qui ne se conçoit pas au détriment des autres domaines mais à partir deux. Le langage est la priorité de lécole maternelle qui ne se conçoit pas au détriment des autres domaines mais à partir deux.

5 Langue et langage…modes daccès à la culture et à la communication … Cest en installant lélève dans la culture et la communication que celui-ci va acquérir et perfectionner langue et langage. Le langage est donc à la fois une conséquence et une condition

6 La situation dapprentissage Pour quune situation soit situation dapprentissage, elle doit viser un objectif dapprentissage, une compétence à faire acquérir à lélève Pour quune situation soit situation dapprentissage, elle doit viser un objectif dapprentissage, une compétence à faire acquérir à lélève La compétence visée doit être située dans la zone proximale de développement (Vygotsky) =exigence un peu au-dessus de ce que lélève sait faire La compétence visée doit être située dans la zone proximale de développement (Vygotsky) =exigence un peu au-dessus de ce que lélève sait faire

7 La situation dapprentissage La progression a donc été réfléchie au préalable : on sait alors que la compétence à travailler se situe dans le possible pour lélève La progression a donc été réfléchie au préalable : on sait alors que la compétence à travailler se situe dans le possible pour lélève La compétence visée ne peut être trop générale (acquisition dans le long terme pour ce type de compétence) La compétence visée ne peut être trop générale (acquisition dans le long terme pour ce type de compétence) ex : communiquer, échanger ex : communiquer, échanger PC Echanger s'exprimer.pdf PC Echanger s'exprimer.pdf

8 La pédagogie du langage à lécole maternelle Elle présente deux facettes : 1- approche intégrée : le langage outil Il est le véhicule pour partager découvertes, idées, connaissances, points de vue, émotions… 2- approche structurée : le langage objet Des objectifs langagiers sont ciblés et travaillés pour eux-mêmes

9 Le langage, objet dapprentissage et vecteur du développement Lapprentissage du langage ancré dans la communication

10 Né dun besoin en situation Né dun besoin en situation Lenjeu de la communication est clairement identifié ( communication occupationnelle) Lenjeu de la communication est clairement identifié ( communication occupationnelle) Dans des situations collectives, loral est nécessaire pour agir et contrôler Dans des situations collectives, loral est nécessaire pour agir et contrôler Lécrit a une fonction, mémorielle, structurante et culturelle Lécrit a une fonction, mémorielle, structurante et culturelle

11 Le langage, objet dapprentissages

12 Il sagit de faire acquérir un savoir- faire particulier, dexercer une compétence encore peu fonctionnelle ou de faire progresser des élèves en fonction dun besoin constaté Il sagit de faire acquérir un savoir- faire particulier, dexercer une compétence encore peu fonctionnelle ou de faire progresser des élèves en fonction dun besoin constaté Il sagit de proposer des tâches plus épurées et donc plus « rentables » que les situations naturelles Il sagit de proposer des tâches plus épurées et donc plus « rentables » que les situations naturelles

13 Lorganisation doit permettre à lenseignant de se consacrer à un groupe Lorganisation doit permettre à lenseignant de se consacrer à un groupe Les apprentissages doivent donner lieu à une évaluation Les apprentissages doivent donner lieu à une évaluation Les différentes fonctions du langage sont sollicitées Les différentes fonctions du langage sont sollicitées Les apprentissages sont plus denses en MS et en GS. Les apprentissages sont plus denses en MS et en GS.

14 Les étapes dacquisition du langage de 2 à 5-7 ans

15 De 2 à 3 ans : De 2 à 3 ans : - le vocabulaire se diversifie - lenfant se nomme par son prénom et le « moi » apparaît - il précise ses idées par lutilisation de verbes, dadjectifs et de prépositions - il adopte des stratégies de construction de phrases avec des essais de systématisation (prendu, mouru, comme couru)

16 Vers 3 ans : Vers 3 ans : - Fait des phrases (sujet+verbe+complément) - Emploie le « je » indicateur de la séparation mère/enfant - Emploie le « non » symbole dindépendance - Utilise environ 9OO mots, en comprend environ 2OOO de la vie quotidienne - Emploie des adjectifs exprimant des émotions (content, méchant, triste...) - Se confronte aux autres par le monde de lécole confrontation de ses propres représentations avec celles denfants détenteurs de représentations différentes

17 Entre 4 et 5 ans : Entre 4 et 5 ans : - Construction de phrases (6 à 8 mots avec maîtrise de lintonation) - Meilleure compréhension de ce qui lui est dit - Efforts importants pour constituer des phrases destinées à exprimer une idée : passage de limplicite à lexplicite nécessitant une décentration - Donne et justifie son avis - Mémorise des textes courts - Jeux symboliques avec énoncés et courts dialogues

18 Entre 5 et 7 ans : Entre 5 et 7 ans : Les structures de phrases saffinent et le vocabulaire - À 6 ans : 2500 à 3OOO mots - Entre 5 et 7 ans : compréhension de phrases au mode passif, emploi fréquent du futur, de limparfait et du passé simple - Entre 6 et 9 ans : utilisation et interprétation correcte des pronoms relatifs, perception difficile de la valeur réelle des conjonctions de subordination (emploi de « parce que » et de « donc » à la place de « et »)

19 Ce qui doit nous inquiéter… A partir de 3 ans : A partir de 3 ans : - Instabilité motrice et manque dintérêt pour ce qui est dit - Difficultés de compréhension - Demandes de répétition, fixation exagérée des lèvres - Réponses inappropriées aux questions - Refus de communiquer ou échec de communication - Choix privilégié des mimiques ou des gestes pour sexprimer - Absence de langage ou langage très restreint - Intelligibilité très réduite - Tendances au bégaiement - Persistance à la succion infantile

20 La recherche dune progressivité dans les résultats attendus dans les résultats attendus dans les modes de gestion de lactivité : dans les modes de gestion de lactivité : PC LA GESTION DE CLASSE.pdf PC LA GESTION DE CLASSE.pdf - regroupement - regroupement - structure du groupe - structure du groupe - autonomie - autonomie - interlocuteurs - interlocuteurs

21 Principes de progression Prendre en compte : - Le développement global de lenfant et lévolution de ses besoins : de laction à la pensée besoins : de laction à la pensée - Le développement du langage : le favoriser sans le forcer - Les usages du langage plus ou moins complexes - La langue : le lexique (du connu concret à labstrait), les réalités sonores (de la syllabe au phonème), la syntaxe (phrase mot/ phrase simple/phrase complexe)

22 Progressions, programmations, projets La mise en œuvre des activités de langage suppose que les enseignants définissent des progressions dobjectifs, et des programmations dactivités La mise en œuvre des activités de langage suppose que les enseignants définissent des progressions dobjectifs, et des programmations dactivités PROGRESSION anim CRDP.doc PROGRESSION anim CRDP.doc Ce qui nourrit les activités, ce sont les projets qui donnent des buts, du sens à ce qui est fait en classe Ce qui nourrit les activités, ce sont les projets qui donnent des buts, du sens à ce qui est fait en classe La définition des objectifs de chaque section servira également de base de dialogue avec les parents La définition des objectifs de chaque section servira également de base de dialogue avec les parents

23 Le rôle de lenseignant Il est double : Il est double : pilote pédagogique : il conçoit progression et programmation des activités, assure la mise en œuvre (matériel, consigne…), observe les comportements, identifie les obstacles, remédie. pilote pédagogique : il conçoit progression et programmation des activités, assure la mise en œuvre (matériel, consigne…), observe les comportements, identifie les obstacles, remédie. Tuteur de langage bienveillant et attentif il parle Tuteur de langage bienveillant et attentif il parle « avec » et pas seulement « à » lenfant, met en confiance, encourage, valorise les réussites, accepte les erreurs. « avec » et pas seulement « à » lenfant, met en confiance, encourage, valorise les réussites, accepte les erreurs.

24 Extraits vidéo Extraits vidéo Apprendre à parler-SCEREN- Apprendre à parler-SCEREN- « Le petit bonhomme de pain d'épice » « Le parcours EPS »

25 Les coins dimitation

26 Pourquoi ? Pourquoi ? Pour créer un espace transitionnel Pour créer un espace transitionnel Pour rompre avec létat fusionnel …mais sans rupture (continuité dêtre) Parce quils sont indispensables à ladaptation de lenfant à la réalité (repères spatio-temporels) Pour construire son identité

27 Comment ? Ils sont un moyen pédagogique pour : Ils sont un moyen pédagogique pour : - évaluer - évaluer - permettre de donner de la souplesse dans la conduite de classe - permettre de donner de la souplesse dans la conduite de classe - mettre en œuvre un projet - mettre en œuvre un projet - être des supports dactivités dirigées qui précèdent ou suivent des activités (réinvestissement ou évaluation) - être des supports dactivités dirigées qui précèdent ou suivent des activités (réinvestissement ou évaluation) - Être des ateliers de langage - Être des ateliers de langage

28 Les conditions dun fonctionnement pédagogique efficace Être conçus, préparés et évalués de façon rigoureuse Être conçus, préparés et évalués de façon rigoureuse Être à double face : régressifs de par linstallation familière, les objets connus, inventifs pour conduire à de nouveaux apprentissages Être à double face : régressifs de par linstallation familière, les objets connus, inventifs pour conduire à de nouveaux apprentissages Être découpés, clos, identifiables, suffisamment fermés pour permettre un isolement, suffisamment grands pour jouer à 2 ou 3, et où ne se mêlent pas plusieurs coins et classes dobjets Être découpés, clos, identifiables, suffisamment fermés pour permettre un isolement, suffisamment grands pour jouer à 2 ou 3, et où ne se mêlent pas plusieurs coins et classes dobjets

29 Quels objectifs peuvent être visés ? Comportements de jeux symboliques et jeux dimitation (bases du développement intellectuel et affectif) Comportements de jeux symboliques et jeux dimitation (bases du développement intellectuel et affectif) « Classes » dobjets ordonnés : comportements symboliques, logico-mathématiques (classer, ordonner), représentations spatiales et temporelles « Classes » dobjets ordonnés : comportements symboliques, logico-mathématiques (classer, ordonner), représentations spatiales et temporelles Lieux de manipulation qui favorisent la mise en œuvre de gestes moteurs et de coordination motrice Lieux de manipulation qui favorisent la mise en œuvre de gestes moteurs et de coordination motrice Ils favorisent les comportements sociaux et langagiers Ils favorisent les comportements sociaux et langagiers

30 Objectifs (suite) Ils construisent des compétences à lautorégulation : sorganiser, mener à terme un projet, lévaluer Ils construisent des compétences à lautorégulation : sorganiser, mener à terme un projet, lévaluer Ils développent un esprit scientifique Ils développent un esprit scientifique Ils développent limaginaire Ils développent limaginaire Ils favorisent lapprentissage des mœurs et cultures Ils favorisent lapprentissage des mœurs et cultures

31 Quelles conditions dusage ? Il faut apprendre les élèves à y jouer, à sen servir Il faut apprendre les élèves à y jouer, à sen servir Il faut y alterner labsence ou la présence du maître Il faut y alterner labsence ou la présence du maître En faire une évaluation régulière En faire une évaluation régulière Les faire évoluer sur lannée : limplantation dans la classe, laménagement intérieur, lenrichissement des objets mis à disposition, la substitution dun coin par un autre selon les projets de classe… Les faire évoluer sur lannée : limplantation dans la classe, laménagement intérieur, lenrichissement des objets mis à disposition, la substitution dun coin par un autre selon les projets de classe…

32 Coins d'imitation Quelles conditions dusage ? PC Coins imitation selon sections.pdf PC Coins imitation selon sections.pdf PC Coins imitation évolutions.pdf PC Coins imitation évolutions.pdf

33 conditions dusage (suite) Ils doivent être conçus en fonction de lâge des enfants, du nombre, du bruit (consignes), du matériel existant, de lespace Ils doivent être conçus en fonction de lâge des enfants, du nombre, du bruit (consignes), du matériel existant, de lespace Lusage doit être prévu dans les activités programmées Lusage doit être prévu dans les activités programmées La mise en service doit être progressive La mise en service doit être progressive

34

35 Lutilisation des histoires, des contes pour la construction cognitive et sociale de lélève

36 Les différentes étapes Étape 1 : préparer la situation de classe (repères temporels, spatiaux) Étape 1 : préparer la situation de classe (repères temporels, spatiaux) Etape 2 : Prise de repères libre sur le support Etape 2 : Prise de repères libre sur le support Etape 3 : Interprétation par lenfant de lactivité langagière du maître (on lit, on ne raconte pas) Etape 3 : Interprétation par lenfant de lactivité langagière du maître (on lit, on ne raconte pas) Etape 4 : lenfant segmente et traite la chaîne sonore émise par le maître Etape 4 : lenfant segmente et traite la chaîne sonore émise par le maître Etape 5 : travail sur lenchaînement du propos Etape 5 : travail sur lenchaînement du propos

37 Etape 6 : lenfant construit son univers de référence pour nourrir ses représentations Etapes simultanées Etape 6 : lenfant construit son univers de référence pour nourrir ses représentations Etapes simultanées Etape 7 : mise en rapport intime entre ce que lenfant entend et ce quil aime, lui procure des émotions Etape 7 : mise en rapport intime entre ce que lenfant entend et ce quil aime, lui procure des émotions Etape 8 : compréhension de lécrit, correspondance écrit oral Etape 8 : compréhension de lécrit, correspondance écrit oral Etape 9 : compréhension fine à long terme par des relectures modifiées Etape 9 : compréhension fine à long terme par des relectures modifiées Etape 10 : construction des images mentales Etape 10 : construction des images mentales

38 Utilisation des albums pour un objectif de stimulation du langage

39 Utilisation des albums : pourquoi ? Pour nourrir limaginaire Pour nourrir limaginaire Pour la construction dimages mentales Pour la construction dimages mentales Pour favoriser laccès au jeu symbolique,nécessaire à la construction du langage oral Pour favoriser laccès au jeu symbolique,nécessaire à la construction du langage oral

40 Choisir des albums adaptés : Choisir des albums adaptés : - éviter les albums trop riches en fiction, qui suscitent des émotions si fortes quelles rendent silencieux - éviter les albums trop riches en fiction, qui suscitent des émotions si fortes quelles rendent silencieux - éviter des albums qui ne se réfèrent pas au contexte habituel - éviter des albums qui ne se réfèrent pas au contexte habituel - éviter des albums dont le vocabulaire est inaccessible - éviter des albums dont le vocabulaire est inaccessible

41 Critères de choix pour obtenir une stimulation langagière : - Rester dans le champ du connu - Eviter trop de texte pour favoriser les interprétations (transfert) favoriser les interprétations (transfert) ne pas noyer lenfant dans le texte ne pas noyer lenfant dans le texte favoriser lécoute car un temps court est consacré au texte favoriser lécoute car un temps court est consacré au texte - Veiller à présenter des illustrations adaptées - Veiller à présenter des illustrations adaptées

42 Pour quel type de langage ? Le langage en communication : on explique pourquoi on aime ou on naime pas, on exprime les émotions ressenties, on discute les points de vue Le langage en communication : on explique pourquoi on aime ou on naime pas, on exprime les émotions ressenties, on discute les points de vue Le langage en situation : On utilise le support de lalbum pour décrire, interpréter, expliquer Le langage en situation : On utilise le support de lalbum pour décrire, interpréter, expliquer (on utilise également des photocopies de pages, des images séquentielles) (on utilise également des photocopies de pages, des images séquentielles)

43 (suite) (suite) Le langage dévocation (fin de MS GS) Le langage dévocation (fin de MS GS) Il ny a plus de support, les élèves puisent dans leurs souvenirs pour restituer lhistoire, pour jouer des saynètes, des petits jeux dramatiques, pour resituer des étapes les unes par rapport aux autres… Il ny a plus de support, les élèves puisent dans leurs souvenirs pour restituer lhistoire, pour jouer des saynètes, des petits jeux dramatiques, pour resituer des étapes les unes par rapport aux autres…

44 Lacquisition du lexique. Pour le petit enfant, acquérir des mots, cest mettre en correspondance des unités de langage avec des objets ou des personnes (noms), des actions (verbes et noms), des propriétés ou qualités des objets ou des actions (adjectifs, adverbes)

45 Ce quil faut donc faire… Revenir sur des découvertes lexicales faites en situation pour les convertir en acquisitions plus sûres par des manipulations Revenir sur des découvertes lexicales faites en situation pour les convertir en acquisitions plus sûres par des manipulations Réutiliser ces acquisitions dans le travail sur les syllabes et phonèmes Réutiliser ces acquisitions dans le travail sur les syllabes et phonèmes Créer des imagiers, des carnets de mots par classement thématique Créer des imagiers, des carnets de mots par classement thématique Constituer des dictionnaires de classe, des boîtes à trésors, des musées de classe, des murs dimages transformables Constituer des dictionnaires de classe, des boîtes à trésors, des musées de classe, des murs dimages transformables

46 Les liaisons entre classes Penser à transmettre dans la classe supérieure les outils lexicaux constitués pour pouvoir réutiliser, réinvestir Penser à transmettre dans la classe supérieure les outils lexicaux constitués pour pouvoir réutiliser, réinvestir Enrichir des outils en cours Enrichir des outils en cours Mettre à disposition des élèves les outils lexicaux créés pour quils se les approprient Mettre à disposition des élèves les outils lexicaux créés pour quils se les approprient

47 Les activités rituelles PC LES ACTIVITES RITUELLES.pdf PC LES ACTIVITES RITUELLES.pdf PC LES ACTIVITES RITUELLES.pdf PC LES ACTIVITES RITUELLES.pdf

48 Interaction oral/écrit

49 Il sagira ici de créer des conditions de recours aux écrits dans leur diversité, que ce soit en réception (lecture), ou en production (écriture), et dexpliciter la nature et lusage de ces écrits en mettant des mots sur les pratiques

50 Comment faire écrire ? Écrire en situation : Écrire en situation : La dictée à ladulte permet de comprendre que le langage que lon produit peut sécrire, sil obéit à certaines contraintes. Elle rend visible le passage du langage oral vers les signes de lécrit

51 Les conditions favorables Veiller à lauthenticité des situations et des projets décriture Veiller à lauthenticité des situations et des projets décriture Organisation la plus adaptée : en atelier (dictée collective à ladulte : un leurre) Organisation la plus adaptée : en atelier (dictée collective à ladulte : un leurre) Des groupes homogènes constitués délèves aux compétences langagières assez proches Des groupes homogènes constitués délèves aux compétences langagières assez proches

52 Contribuer à lécriture de textes, les étapes Mise en mot et écriture du texte dicté: Mise en mot et écriture du texte dicté: -affichage de tous les éléments préparatoires -affichage de tous les éléments préparatoires -énonciation de lécrit en sollicitant des reformulations -énonciation de lécrit en sollicitant des reformulations -élaboration/négociation du texte à écrire -élaboration/négociation du texte à écrire -relecture -relecture

53 Le langage au travers dautres domaines: Exemple avec les Arts Visuels Exemple avec les Arts Visuels

54 Laide personnalisée

55 Les postures facilitatrices se taire se taire offrir une écoute attentive qui postule le sens de ce que dit lélève(élève= partenaire de communication) offrir une écoute attentive qui postule le sens de ce que dit lélève(élève= partenaire de communication) accuser réception de ce que dit lélève accuser réception de ce que dit lélève oser dériver avec lélève oser dériver avec lélève installer lélève en tant que parleur dans un tour de parole installer lélève en tant que parleur dans un tour de parole échanger dans un langage partagé autour de … (lalbum) échanger dans un langage partagé autour de … (lalbum) redire les paroles de lélève redire les paroles de lélève

56 Quelques fiches de louvrage: PC FICHES OUVRAGE.pdf PC FICHES OUVRAGE.pdf

57 Je vous remercie de votre attention! Je vous remercie de votre attention!


Télécharger ppt "Sapproprier le langage à lécole maternelle Régine Heudre Marie-Lise Hernu."

Présentations similaires


Annonces Google