La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le langage Jacques MADRENES octobre 2007. Deux pôles Le pôle communication, situations, échanges, pratique de la langue ; –vouloir parler, dimension expérientielle.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le langage Jacques MADRENES octobre 2007. Deux pôles Le pôle communication, situations, échanges, pratique de la langue ; –vouloir parler, dimension expérientielle."— Transcription de la présentation:

1 Le langage Jacques MADRENES octobre 2007

2 Deux pôles Le pôle communication, situations, échanges, pratique de la langue ; –vouloir parler, dimension expérientielle et psychologique ; le pôle linguistique / cognitif, apprentissage systématique ; –le pôle pouvoir parler et instruments du langage à acquérir ;

3 Langue maternelle Initiations vécues dans la langue de la famille ; –apprentissages fondamentaux précoces (savoir être) –apprentissages fondamentaux postérieurs à la scolarisation ; Aspects culturels, normatifs ; –déficits dappropriation du langage comme structurant pour la pensée ; Dimension expérientielle. –Place de la parole comme outil de construction ;

4 Langue de scolarisation : fonction Sapproprier les connaissances ; Se former intellectuellement ; Faire des apprentissages pluridisciplinaires (liens) ; Acquérir des comportements intellectuels et relationnels (scolaires) ; Sintégrer socialement.

5 Langue de scolarisation Aspects langagiers ; Aspects culturels et normatifs ; Articulation ou oppositions aux initiations vécues dans le milieu familial ; Langue des apprentissages scolaires ; –Apprentissage au moyen de la langue de lécole ;

6 Langue de lécole Univers de codes : –règles de communication ; –nature de la hiérarchie des personnes ; –objectifs à atteindre ; –contraintes obligation dapprendre ; évaluation ; –Deux nouveaux médiateurs : maître objet écrit : affiches, textes, albums, manuels, etc…

7 Construire la pensée Ecouter des histoires ; Structurer le temps et lespace ; Instrumenter le langage pour permettre cette structuration ( répertoire lexical, syntaxique et sémantique ) Etablir le lien avec la culture familiale et locale ; Faire du langage un outil pour penser.

8 Communiquer avec un élève non francophone Ralentir votre débit ; Faire des phrases simples ; Utiliser un vocabulaire simple et transparent ; Utiliser dautres moyens : gestes, mime, montrer, dessiner ; Reformuler ; Utiliser des contrastes : chaud/froid, grand/petit, sur/sous… Jouer sur lintonation ; Articuler ; Parler face à lenfant ; Ne pas chercher à tout expliquer ; Ne pas le noyer dans un flot de paroles ; Etre attentif à ses réactions ; Repérer les situations ou il se sent plus à laise.

9 Les temps dapprentissage Enfant seul dans la classe ; –période dobservation, il prend ses repères, il apprend (codes, règles…) ; –seul en autonomie, activités individualisées ; Enfant avec un autre élève en tutorat (métacognition pour lélève tuteur) ; Enfant en groupe classe.

10 Activités classe Participation à la vie de la classe (responsabilités) ; Activités accessibles : –Musique, EPS, Arts visuels… Activités adaptées –mathématiques (si construites dans la langue maternelle) ; –Hist.Géo/Sciences/éduc.civiq : documents, schémas, manipulations (entrée dans les domaines) ; apprentissage par imprégnation, familiarisation à un type dactivités scolaires facilitent les apprentissages ultérieurs ; –Apprentissage progressif du vocabulaire spécifique.

11 Travailler seul… « avec les autres » Séance collective/activité individuelle – géographie fiche paysage avec étiquettes mots, autre fiche : activité familière, apprentissage progressif par analogies ; Participation à une activité collective avec demande individuelle (souligner des mots de la dictée texte disponible…) ;

12 Point élève Lister toutes les activités de lélève ; Etablir son emploi du temps et compléter avec les activités spécifiques (domaine de la langue notamment) ; Repérer les moments à lui consacrer (classe en autonomie par exemple).

13 Evaluation Evaluation de compétences en langue maternelle si nécessaire ; Observation du comportement : –Développe t-il des relations avec les autres enfants ? Avec les adultes ? –Joue t-il ? Est – il gai ? –Manifeste t-il un intérêt pour les activités proposées ? Mettre lélève en confiance cest lui permettre daccéder aux apprentissages.

14 Apprendre une autre langue La langue maternelle na pas de conséquence sur lapprentissage du français ; Corrélation entre la maîtrise de la langue maternelle et la réussite de la scolarité en langue seconde. Le bilinguisme nest pas un handicap !! Impression que lélève ne sait rien quand il ne parle pas !

15 Les situations dapprentissage Dans la cour avec les autres enfants ; Dans la classe en écoutant les autres ; Dans les séances collectives ; Au cours de séances dapprentissage spécifique (nécessité de prévoir une ou deux séances quotidiennes) ; Le temps découte permet de simprégner de la musique de la langue, de prendre des repères.. Fatigue importante.

16 Construire une nouvelle langue Interférence linguistique : les erreurs proviennent de linfluence de la langue maternelle (présence dunité dune langue dans lautre) ; Les erreurs traduisent une logique, une cohérence ; Lerreur est une étape de lapprentissage, elle est mieux comprise par la connaissance des deux langues ;

17 Les erreurs à repérer Niveau phonologique ; confusion de sons ; Morphologique : masculin/féminin… ; Syntaxique : ordre des mots dans le syntagme, dans la phrase… ; Lexical : mots faux amis.

18 Le traitement de lerreur Correction immédiate : –si lerreur parasite la compréhension ; –si elle est liée en cours de séance à un travail spécifique ; Correction différée : –Eviter de bloquer les tentatives dexpression. Comment corriger : –reprendre en feedback, sans commentaire ; –Faire répéter la forme correcte ; –Faire réutiliser ; –Préparer un exercice ou une séance spécifique.

19 Communiquer Apprendre une langue, cest agir sur lenvironnement, sur les autres, sur soi. Cela implique de sadapter à différentes situations, de développer des compétences de communication et donc dacquérir un vocabulaire et des structures syntaxiques utiles au besoin de communication. Cela fait référence à la notion dacte de paroles

20 Actes de parole Le langage sert à : –faire des demandes ; –donner des ordres ; –démontrer ; –porter un jugement ; –féliciter quelquun … Donc il faudra favoriser les activités visant à lémergence de la parole impliquée

21 Activités Lélève produit des énoncés dont il est le sujet actif et reçoit des messages dont il est le destinataire dans des situations de communication réelles ou simulées. Exemples de situations : –simulation, faire semblant de faire quelque chose ; –jeux de rôle, faire semblant dêtre quelquun dautre ; –jeux de langage et de créativité (qui suis ? devinez lobjet ?...) –activités de langage inscrites dans un projet : enquêtes, interview… En FLE on travaille toute situation ; En FLS, rester sur les centres dintérêts scolaires.

22 Organiser lapprentissage du français Objectifs communicationnels/actes de parole : à acquérir : –Saluer, se présenter, présenter quelquun, prendre congé, demander et indiquer quelque chose à quelquun, proposer, accepter, refuser… Apprentissage oral prioritaire mais apprentissage de lécrit dès le départ.

23 Domaines de compétences La compréhension précède souvent lexpression mais les activités développent parallèlement les deux compétences. On pourra classer les activités dans 4 domaines de compétences : CompréhensionExpression oral écrit

24 Libération, structuration Activités de libération : activités ludiques, jeux de rôle, mise en situation, langage et action sont souvent associés ; Activités de structuration (mise à distance de la langue pour létudier et lapprendre) ; –Etude du fonctionnement de la langue : phonologie, lexique, syntaxe ; –Entraînement et systématisation des acquis linguistiques : exercices structuraux.

25 Programmation Objectifs communicatifs ; Objectifs linguistiques ; Interdisciplinarité ; Culturel/interculturel

26 Objectifs communicatifs/linguistiques Bienvenue à lécole –Chacun se présente ; –Affichage dun dialogue : compléter ce qui manque ; –Présentation des maîtres ; Apprentissage des pronoms, du verbe être, du verbe avoir, du verbe sappeler ; –Se présenter, saluer, demander lidentité de quelquun (linterrogation) ; –Apprentissage des chiffres et de lalphabet ; –Ecoute et lecture de dialogues.

27 Objectifs culturels/interculturels interdisciplinarité Les échanges professeurs élèves ; Les gestes qui accompagnent la prise de parole en classe ; Les consignes ; –Prenez vos livres ! fermez vos livres ! Regardez les images ! vous pouvez répéter ? Je ne comprends pas ! on dit comment en français? Excusez-moi ! Écoutez ! Lisez ! Écrivez ! Regardez ! … Les gestes qui accompagnent les salutations : –bonjour, bonjour monsieur, salut


Télécharger ppt "Le langage Jacques MADRENES octobre 2007. Deux pôles Le pôle communication, situations, échanges, pratique de la langue ; –vouloir parler, dimension expérientielle."

Présentations similaires


Annonces Google