La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le portfolio numérique : quelle évolution des usages et des représentations chez les formateurs denseignants ? F. Emprin, P-Y Connan et J. Vincent URCA.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le portfolio numérique : quelle évolution des usages et des représentations chez les formateurs denseignants ? F. Emprin, P-Y Connan et J. Vincent URCA."— Transcription de la présentation:

1 Le portfolio numérique : quelle évolution des usages et des représentations chez les formateurs denseignants ? F. Emprin, P-Y Connan et J. Vincent URCA (université de Reims Champagne Ardenne) Laboratoire : LERP Observatoire des Formations (IUFM)

2 Contexte de létude Un artefact : Carnet de Bord Informatisé (CBI) de lIUFM Champagne-Ardenne Des usages : – Dispositif en ligne dévaluation formative de type ePortfolio – Permet de favoriser et de systématiser un accompagnement individualisé autour des compétences professionnelles des enseignants. – Introduit dès 2005 (C2i2e), expérimenté pour la formation en 2007 (1 site de formation), généralisé en 2008 Des enjeux : – Identifier un certain nombre dindicateurs nécessaires à lanalyse de lévolution des usages et des représentations des différents acteurs (ObsForm) – Appréhender les genèses instrumentales liées à lartefact Deux sources de données : – Des extractions réalisées à partir du CBI – Des enquêtes issus de lObservatoire des Formations de lIUFM.

3 Lapproche instrumentale (Rabardel) Linstrument est constitué dun artefact : – lobjet matériel ou non – des usages construits de façon personnelle ou sociale Ce cadre théorique permet : – didentifier et danalyser le processus de genèse instrumentale au travers dun double processus : « linstrumentalisation » par laquelle lindividu sapproprie lartefact en créant des usages (des schèmes dutilisation et des schèmes sociaux dutilisation) « linstrumentation », où lutilisateur se confronte aux contraintes de lartefact et adapte alors ses schèmes Si lon veut regarder le processus de genèse instrumentale – nécessité de travailler sur la population des formateurs qui utilisent le CBI depuis 2 ou 3 années complètes – regarder les usages des formateurs au travers des « avis » des stagiaires

4 Questionnement… Des postulats : – Définition des « pratiques » : de « lactivité » au sens de la psychologie du travail empruntée à la « double approche » (robert) => pratiques comme recomposition de plusieurs dimensions (complexité) – Artefact CBI n'est pas neutre : conçu sur la base des référentiels de compétences – Etude vise à analyser une partie des évolutions… genèses instrumentales des formateurs qui interrogent et modifient les pratiques de formation et d'évaluation basées sur des traces de l'activité de ces formateurs Des axes de questionnement : – Quelle culture communicationnelle mise en place autour de l'évaluation formative et certificative ? – Quels facteurs déterminants dans la construction collective de l'instrument : la discipline enseignée, le site de formation ? – Quelle évolution de la perception de l'outil par les acteurs au travers des enquêtes annuelles de lObsForm?

5 Le CBI

6 Observatoire des formations

7 Données recueillies et résultats Deux types de données recueillies : – issues dextractions, sur 2008 et 2009, effectuées à partir du CBI informations exhaustives sur les dépôts effectués (date, nature, site, discipline…), les compétences évaluées et les contenus des échanges entre formateur et stagiaire. – remarques dont 6823 retenues (longues) – 12 disciplines représentées – 241 formateurs PE sur 5 sites – issues denquêtes de lobservatoire des formations auprès des formateurs et des stagiaires enquête par questionnaire (déclaratif), avis sur CBI… – Formateurs – 11 en 2007, 90 en 2008 : 90, 40 en 2009 et 27 en 2010 – Stagiaires (1 er et 2 nd degré) – 491 en 2008, 500 en 2009 et 405 en 2010

8 Analyse textuelle et classes Alceste sur les commentaires des formateurs Lanalyse textuelle… permet de répartir le corpus de textes en quatre classes stables montre quil ny a donc pas dévolution du contenu des commentaires des formateurs montre que les types de vocabulaire utilisé correspondent en fait aux 4 grands dispositifs de formation : la formation didactique, les visites en stage, les TICE et lécrit professionnel La classe 1 contient : le vocabulaire inhérent au conseil sur la préparation des séances et leur analyse didactique. les écrits didactiques en français et en mathématiques. des commentaires longs qui renvoient à la dimension formative des travaux dévaluation dans les différentes disciplines

9 Analyse textuelle et classes Alceste sur les commentaires des formateurs Lanalyse textuelle… permet de répartir le corpus de textes en quatre classes stables montre quil ny a donc pas dévolution du contenu des commentaires des formateurs montre que les types de vocabulaire utilisé correspondent en fait aux 4 grands dispositifs de formation : la formation didactique, les visites en stage, les TICE et lécrit professionnel La classe 2 contient des : Echanges autour de lévaluation des rapports de visites Commentaires courts et pragmatiques : « suite à ma visite en stage » Commentaires formels => absence de dimension formative dans les propos (>< Classe 1) : - suite à une visite, un entretien - rapport détaillé comprenant déjà cette dimension de conseil et danalyse.

10 Analyse textuelle et classes Alceste sur les commentaires des formateurs Lanalyse textuelle… permet de répartir le corpus de textes en quatre classes stables montre quil ny a donc pas dévolution du contenu des commentaires des formateurs montre que les types de vocabulaire utilisé correspondent en fait aux 4 grands dispositifs de formation : la formation didactique, les visites en stage, les TICE et lécrit professionnel La classe 3 contient des : Commentaires liés aux TICE Termes spécifiques : « fichier », « FOAD », « mutualisation », « ressources », « informations » Listes de compétences du C2i2e. Absences significatives : termes de la classe 1 ; par exemple « élève » ou « séance »… => véritable singularité

11 Analyse textuelle et classes Alceste sur les commentaires des formateurs Lanalyse textuelle… permet de répartir le corpus de textes en quatre classes stables montre quil ny a donc pas dévolution du contenu des commentaires des formateurs montre que les types de vocabulaire utilisé correspondent en fait aux 4 grands dispositifs de formation : la formation didactique, les visites en stage, les TICE et lécrit professionnel La classe 4 contient des : Commentaires liés à lécrit professionnel Termes : « réflexion », « théorie », « pratiques professionnelles », « expériences », « syntaxe », « besoins » Compétences liées à « se former et innover » Appréciations du travail fourni

12 Appropriation technique croissante de l'artefact [ ] Lenquête de lObsForm, répartie sur 4 années, montre : une appropriation technique croissante du CBI chez les formateurs ; celui-ci est perçu comme de plus en plus simple à utiliser. l'outil est un facilitateur déchanges pour les formateurs, et dans une moindre mesure pour les stagiaires.

13 Place du CBI dans la formation et la professionnalisation ? Les usages sont clairement orientés vers l'évaluation… Toutefois, avec les années les formateurs font de plus en plus cohabiter les fonctions dévaluation et de formation : Pour les formateurs uniquement, le CBI permet de suivre lévolution des stagiaires tout au long de la formation. Cest par contre un outil reconnu par l'ensemble des acteurs comme un outil puissant permettant d'identifier les compétences professionnelles à développer :

14 Parcours et suivi des stagiaires : la question de la visibilité des travaux… Visibilité des travaux et visibilité des commentaires Sans problème pour le C2i2e Polémique lors de la généralisation Un moyen terme issu de la consultation obsform Fait consensus en 2009 et 2010 Permet un travail déquipe des formateurs

15 Un délais de réponse perçu par les étudiants en augmentation

16 Eléments de conclusion… Fort investissement des équipes de formateurs sur 3 ans : – ne conforte pas la thèse de la "résistance" des enseignants aux changements – mais… des stratégies dévitement sont mises en avant – dépasse la simple « inscription dans une expérimentation dun outil technologique » – tend vers ladhésion à un dispositif de formation centré sur les compétences Lartefact favorise… – le travail en équipes des formateurs – lusage doutils de communication plus étendus – les pratiques des formateurs sur leur dimension « médiative » il canalise et augmente la quantité déchanges formalisés mais ce sont les dispositifs de formation qui induisent la nature de ces échanges – Et il amène les formateurs à questionner leurs pratiques de formation au travers des modalités dévaluation

17 … Et perspectives ? Quid de la dimension formative de loutil ? – Volonté institutionnelle… qui ne transparaît que très peu dans les réponses formulées par les stagiaires. – et les réponses des formateurs traduisent sans doute plus des convictions que des usages réels. – lopposition entre le formatif et le certificatif biaisée ? «[elle] satténue dans ce processus, car ce sont en partie les mêmes « observables », les mêmes feed-back quon considère, à des stades différents, en sachant quà un moment donné […] lévaluation sera plutôt certificative » (Perrenoud) Impact de la Mastérisation (septembre 2010) ? – modification des dispositifs de formation et évolution de lartefact lui-même (adaptation aux temps de formation) – peut éviter la dispersion des évaluations disciplinaires… – réel outil de présentation de létudiant à de futurs employeurs => devenir un outil de professionnalisation et un atout pour les Masters enseignants

18 Ergonomie dun dépôt sur le CBI…


Télécharger ppt "Le portfolio numérique : quelle évolution des usages et des représentations chez les formateurs denseignants ? F. Emprin, P-Y Connan et J. Vincent URCA."

Présentations similaires


Annonces Google