La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les BPCO. DEFINITION La BPCO est une pathologie pulmonaire chronique, lentement progressive caractérisée par une diminution non complètement réversible.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les BPCO. DEFINITION La BPCO est une pathologie pulmonaire chronique, lentement progressive caractérisée par une diminution non complètement réversible."— Transcription de la présentation:

1 Les BPCO

2 DEFINITION La BPCO est une pathologie pulmonaire chronique, lentement progressive caractérisée par une diminution non complètement réversible des débits aériens: VEMS/CV<70% Il existe une augmentation des résistances des voies aériennes par réduction du calibre bronchique responsable dun sd obstructif.

3 EPIDEMIOLOGIE 3 millions de BPCO en France 20% présentent une hypoxémie LIRC est responsable de 20 à décès par an.

4 PHYSIOPATHOLOGIE Obstruction anatomique par inflammation, sécrétions, bronchospasme Diminution des zones ventilées >effet shunt: - hypoxie - hypocapnie au départ - hypercapnie tardivement (hypoventilation alvéolaire)

5 Lhypoxie > augmentation de la FR vasoconstriction polyglobulie A un stade avancé: effet espace mort

6 Mécanismes dadaptation: Activité accrue des centres respi > augmentation FR Ventilation à haut volume pulm.> augmentation du diamètre bronchique (lèvres pincées) > mise en jeu des muscles respi. accessoires Vasoc. hypoxique: phénomène réflexe pour compenser leffet shunt > à terme risque dHTAP. Polyglobulie: réaction du rein à lhypoxie chronique sévère avec sécrétion dEPO.

7 Facteurs de risque EXOGENES Le tabac +++: 90% des BPCO Au delà de 20 PA Accélère la chute du VEMS ( NF 20 ml/an contre 60 à 80 ml chez fumeur). Larrêt du tabac est le seul moyen de stopper ce déclin (totalement aux stades 0 et 1). Pollutions: Professionnelle, urbaine, domestique.

8 ENDOGENES Déficit en alpha1 anti-trypsine (emphysème panlobulaire)…

9 ETIOLOGIES Emphysèmes Lasthme à dyspnée continue Les DDB La mucoviscidose

10 EXAMEN CLINIQUE Dyspnée avec polypnée Lèvres pincées Hippocratisme digital si IRC Toux et expectoration Érythrose faciale

11 EXAMENS COMPLEMENTAIRES EFR: VEMS et VEMS/CV Tests de réversibilité: bêta-2 mimétiques et anticholinergiques Inh. (corticoïdes si échec) Diagnostic positif, gravité et suivi une fois par an

12 DEP : facile mais grossier GAZ DU SANG : hypoxémie +/- hypercapnie +/- acidose en état stable (IRC) ou en cas dexacerbation IMAGERIE : radio et TDM Biologie: polyglobulie, état nutritionnel

13 EVOLUTION Lévolution est émaillée dexacerbations aiguës avec risque vital des décompensation. Le déclin du VEMS nest pas linéaire, variable selon les individus.

14 STADES 0 : à risque BC simple (toux et expectoration 3 mois/ an, 2 ans consécutifs au moins) Pas de TVO

15 I : BPCO peu sévère VEMS >ou=80% de la valeur prédite Avec ou sans symptômes chroniques (toux, expectoration)

16 II : BPCO moyennement sévère IIA : VEMS compris entre moins de 80 et 50% de la valeur prédite IIB : VEMS compris entre moins de 50 et 30% de la valeur prédite Avec ou sans symptômes chroniques (toux, expectoration, dyspnée deffort)

17 III BPCO sévère IRC VEMS moins de 30% de la valeur prédite Ou moins de 50% si signes dinsuffisance respiratoire chronique

18 LEMPHYSEME Définition: Augmentation permanente du volume des espaces aériens distaux, situés au-delà des bronchioles terminales avec destruction des parois alvéolaires.

19 Lemphysème centro-lobulaire Physiopathologie: Inflammation constante Dilatation et destruction des bronchioles Alvéoles et réseau capillaire sain Sommets +++ Hypoxie, HTAP,CPC, polyglobulie.

20 Etiologies: Tabac+++ Pollution Maladies professionnelles

21 Diagnostic clinique: « blue bloater » Homme fumeur, pléthorique Toux et expectoration chronique Dyspnée deffort Cyanose Ronchi à lauscultation CPC avec OMI,TJ,RHJ, HMG

22 Examens complémentaires: Radio thorax: Distension, raréfaction vasculaire, bulles GDS: Hypoxie, hypo ou hypercapnie EFR: VEMS/CV diminué Scanner: bulles demphysème ECG: signes de CPC

23 Evolution et pronostic: Celui de la BPCO Risque dIRC

24 Emphysème pan-lobulaire Physiopathologie: Dilatation et destruction diffuse des canaux et sacs alvéolaires Réseau capillaire détruit Bases +++ Pas dhypoxie, rapports Va/Q conservés

25 Étiologies : Tabac Pollution, profession Déficit en alpha-1 antitrypsine Marfan, Elhers-Danlos

26 Diagnostic clinique : « pink puffer » Dyspnée dapparition progressive Lèvres pincées Sujet plus jeune: 30 – 50 ans Pas de passé de bronchite chronique Sujet maigre, non cyanosé pas dhippocratisme digital Tympanisme Diminution des VV et du MV Pas dIVD ni polyglobulie

27 Examens complémentaires : Radio thorax: Distension, raréfaction vasculaire, bulles inconstantes GDS: longtemps normaux, hypoxie deffort et tardive EFR: TVO majeur+++ Distension avec augmentaion de la CPT DLCO effondrée (réseau vasculaire altéré)

28 Evolution et pronostic : IRCO tardive Pneumothorax Surinfections EP Bulles compressives Cachexie

29 TRAITEMENT DE FOND DE LA BPCO Prévention des facteurs de risque: Tabac et pollutions… Traitements médicamenteux Buts : diminuer la dyspnée, améliorer la tolérance à lexercice et la qualité de vie, diminuer les décompensations Mais pas deffet direct sur le déclin du VEMS

30 1. Bronchodilatateurs Bêta-2 mimétiques INH courte durée et longue durée daction Et/ou anticholinergiques INH Théophylline PO si échec ou difficultés de prise INH mais effets secondaires 2. Corticostéroïdes CSI plutôt au stade III ou si échec autres TT Voie générale : pas au long cours car effets secondaires test sur 2 à 4 semaines

31 3. Autres traitements médicamenteux: Mucolytiques : N-acétylcystéine (eau+++) Almitrine (Vectarion°) VAG/ PNEUMO 23°/ Immunomodulateurs Pas dantitussifs, de psychotropes ou dopiacés, ni de bétabloquants REHABILITATION ET KINESITHERAPIE+++ Oxygénothérapie de longue durée Ventilation artificielle au long cours: - VNI - V. invasive par trachéotomie Chirurgie: De réduction de volume ou de transplantation pulmonaire (emphysème)

32 TRAITEMENT EN CAS DE DECOMPENSATION Ambulatoire sauf si signes de gravité, échec TT initial, comorbidités ou stades IIB-III Bronchodilatateurs : INH courte durée en ambulatoire. Idem ou nébulisation ou SE en hospitalisation Béta 2 et atropinique Corticothérapie : 0,5 mg à 1 mg/kg voie générale sur une durée courte Kiné de drainage

33 O2 : lunettes ou masque haute concentration (PaO2>ou=60, SaO2>ou=90%) Ventilation mécanique: VNI / V invasive par intubation Traitements étiologiques : antibiotiques insuffisance cardiaque gauche, EP Pneumothorax, SAOS, iatrogènes…

34 SURVEILLANCE EN PHASE AIGUE TA, FC, Sat., Temp. DEP Signes dhypercapnie: sueurs, tr. conscience, tachycardie. Tolérance traitement : tachycardie sous béta 2, observance VNI et O2 Complications : OAP, douleur thorax, hémoptysie…

35 OBJECTIFS INFIRMIERS: Physiopathologie Etiologies Clinique Ex. complémentaires Évolution Complications Traitement surveillance


Télécharger ppt "Les BPCO. DEFINITION La BPCO est une pathologie pulmonaire chronique, lentement progressive caractérisée par une diminution non complètement réversible."

Présentations similaires


Annonces Google