La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Questionnements et enjeux éthiques autour de la contention.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Questionnements et enjeux éthiques autour de la contention."— Transcription de la présentation:

1 Questionnements et enjeux éthiques autour de la contention.

2

3

4 Sa vulnérabilité réclame protection et sollicitude … En quoi le fait d'être soignant nous autorise-t-il à décider pour autrui de ce qui peut être bon ou mauvais pour lui ? Et comment décider à la place dun autre de ce qui est bon pour lui ? Pour preuve, lorsqu un tiers prétend savoir ce qui est bon pour nous, sans avoir pris le temps de nous écouter, sa « bienfaisance » nous accable.

5 Ethique et contention Attacher une personne, par nécessité de soin « ne va pas de soi », c est réellement un problème dordre éthique. Le patient est un être humain avant un être malade. Déclaration des droits de lhomme et du citoyen: 10 décembre 1948 « Les hommes naissent libres et demeurent égaux en droit ». On ne peut pas admettre de distinction entre contention en unité de soins somatiques et contention en unité de soins psychiatrique… Malgré des visées thérapeutiques évoquées: « Contenance éducative » (canaliser trop plein dimpulsivité / angoisse ou crises de panique). « Restructurer » un fonctionnement mental « éclaté » en cas dautisme.

6 La contention, Cest une atteinte à la liberté individuelle. Cest une atteinte à la liberté corporelle, (Altère la dignité). Transforme lhomme en « Objet de soins » et non « Sujet de ses soins ». Il faut éviter autant que faire se peut, lentrave physique. La contention est donc une mesure exceptionnelle qui sapplique en dernier ressort.

7 Lutilisation de contentions Peut être nuisible et diminuer lautonomie et lestime de soi de la personne. Peut causer des blessures et génère un stress important. Peut augmenter le risque de chute ou sa fréquence. Peut entrainer des dégradations physiologiques et biochimiques. Peut avoir des répercussions psychosociales (privé de liberté, perte de dignité) puisque le patient dépend daides extérieures. Peut entrainer frustration et agitations plus marquées.

8 Pour la famille et les soignants Peut avoir des conséquences délétères pour le patient, sa famille et les soignants. Sentiment de culpabilité généré par le conflit entre le besoin de protéger le patient et celui de préserver sa dignité. Lutilisation abusive de la contention, les limites… Pour le bien du patient ou pour soulager son environnement ?...?...? Il peut être plus facile de mettre quelquun sous sédatif que de tenter de le raisonner…

9 Ethique et législation La contention suscite un débat éthique parce quelle est souvent appliquée sans le consentement du patient et quelle porte atteinte à sa dignité et sa liberté. Sur le plan scientifique, lefficacité de la contention nest pas confirmée, elle peut être à la fois sécurisante et dangereuse. Sur le plan juridique, un soignant peut être poursuivi pour avoir posé une contention contre la volonté du patient mais aussi pour ne pas en avoir mis… En France, lusage de la contention repose sur les recommandations de lANAES cf.-Référentiel de pratiques. LANAES propose des alternatives à la contention pour conduire une politique de réduction de cette pratique.

10 La contention lorsquelle est retenue Doit faire lobjet dune prescription médicale (y compris barrières). Doit être limitée dans le temps. Doit être associée à une sédation médicamenteuse appropriée. Doit faire lobjet dune évaluation des risques associés et de démarches de prévention de ces risques formalisées.

11 Sans oublier les trois grands principes fondateurs de léthique médicale et clinique. La reconnaissance de lautonomie du patient (Emotion de ……..). Le devoir de bienfaisance (Emotion de ………). Le soucis de non malfaisance (Emotion de ………).

12 La liberté daller et de venir Cest un droit inscrit dans la constitution sans être définit, si ce nest par la restriction à ce droit. Priver quelquun de ce droit daller et de venir, ne peut sappliquer que dans deux situations: Les personnes condamnées par un jugement. Les hospitalisations sous contrainte HO – HDT au regard dune dangerosité pour soi-même ou autrui. Or on assiste dans nombre dEHPAD à des modes de séquestration … jusquà la mort …

13 Quelques concepts On ne perd jamais sa qualité dêtre humain. Au lieu de mesurer des déficits, apprenons à chercher ce qui fonctionne. Il est inadmissible de laisser une personne vulnérable errer à lextérieur. Il est inadmissible de lenfermer dans une pièce. Il est inadmissible de priver les gens de leur liberté au nom de leur maladie…………..

14 Dilemme entre liberté et sécurité Comment les associer pour que la sécurité permette la liberté ? Plus la personne est vulnérable, moins elle va avoir despace pour dire ce qui est bien pour elle. Pour assurer la sécurité, il faut savoir quels sont les dangers potentiels. Un risque ça se mesure, cest la probabilité de survenue dun évènement Lorsque le risque nest pas mesuré: principe de précaution. Ce principe de précaution peut devenir très vite un principe paralysant. Cest un principe collectif dont on fait une application individuelle, ce qui nest pas éthique.

15 Le principe de précaution Le principe de précaution appliqué à des individus vulnérable nest pas éthique. Cest souvent un « cache misère » pour ne pas prendre de décision. Réponse à crainte/ plainte judiciaire ou un accident. Réponse à un manque de personnel soignant…Impression de contrôle sur les patients. Il faut à linverse mettre en œuvre des stratégies de prévention individualisées et justifiées.

16 Le bracelet électronique Repérage par GPS: 1 ère application de ces systèmes: travailleurs isolés. 2 ème application: Les prisonniers les moins coupables. 3 ème application: Les sports extrêmes et dangereux. Appliqués à des personnes âgées dépendantes: Intrusion intimité Leur donnant le statut de liberté surveillée de prisonnier, sous contrôle permanent

17 Quest ce quon peut en dire: Le problème du consentement, souvent à leur insu. Proches contents (80%); pour eux ou pour la personne ? Cest un moyen de contention: Nécessite mesure du risque (appréciation). Cette appréciation doit être discutée. Il faut que ce soit prescrit. Attention !!! Systèmes évoluant vers des dispositifs denregistrement continu de lactivité des personnes (intimité!!!!).

18 Les bonnes questions à se poser Au service de qui ? Dans quelles circonstances ? Quel bénéfice direct ? En réponse à quels risques ? Se référer aux émotions et aux principes éthiques. Merci de votre attention.


Télécharger ppt "Questionnements et enjeux éthiques autour de la contention."

Présentations similaires


Annonces Google