La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les prélèvements Ba Ecole dinfirmières Hôpital de Rambouillet.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les prélèvements Ba Ecole dinfirmières Hôpital de Rambouillet."— Transcription de la présentation:

1 Les prélèvements Ba Ecole dinfirmières Hôpital de Rambouillet

2 Brigitte Arnault2 Les hémocultures Définition –Recherche de bactéries dans le sang qui est habituellement stérile But –Déceler la présence de bactéries dans la circulation sanguine. État septicémique –Présence répétée dune grande quantité de germes dans le sang avec syndrôme infectieux –La forme la plus grave est le choc septique État bactériémique –Présence de germes dans le sang de façon transitoire sans syndrôme infectieux

3 Brigitte Arnault3 Les hémocultures Le prélèvement –Avant tout traitement antibiotique –Identification du flacon avec le nom, le prénom, la date de naissance du patient –Au pli du coude lors dun pic thermique haut ou bas après désinfection locale –La quantité de sang prélevée est très importante: 10% Si trop grande dilution = culture négative Si le volume de sang est trop important on peut avoir un effet bactéricide du sérum sur les bactéries –Répéter lexamen au moins 3 fois

4 Brigitte Arnault4 Les hémocultures Identification –Les flacons sont mis à 37° – les hémocultures sont gardées un minimum de 7 jours –Si culture négative Antibiothérapie précoce Soit le prélèvement est trop dilué Soit il y a trop de sang Soit le prélèvement na pas été fait au pic thermique Soit il ny a pas de bactéries –Si positive Coloration de gram Téléphoner le résultat au clinicien : URGENCE Identification de la bactérie

5 Brigitte Arnault5 Les hémocultures

6 Brigitte Arnault6 Le LCR Définition –Le liquide céphalo-rachidien est un liquide clair qui se trouve dans la cavité du cerveau et de la moelle –Il est stérile –Biochimie Glucose 50% de la glycémie Protéines : 0.3g/l –Cytologie <2 éléments/mm3 –Analyse toujours urgente

7 Brigitte Arnault7 Le LCR Le prélèvement –Désinfection du territoire à ponctionner entre la 4ème et la 5ème vertèbre lombaire. –Prélèvement à laide dune aiguille à ponction lombaire –Il doit être fait avant tout traitement antibiotique –5ml répartis dans 3 tubes stériles identifiés au nom du patient amenés rapidement au laboratoire Intérêt de lexamen –Diagnostic de méningite aigüe –Diagnostic dautres maladies du système nerveux central Méningo encéphalites Abcés cérébraux

8 Brigitte Arnault8 Le LCR Etude bactériologique –Aspect Normalement eau de roche Trouble eau de riz Hémorragique –Soit accident de ponction –Soit hémorragie méningée Xanthochromique

9 Brigitte Arnault9 Le LCR –Cytologie Numération des globules blancs avec formule sanguine Numération des globules rouges Coloration de gram –Mise en culture Identification dun éventuel germe et réalisation dun antibiogramme –Biochimie Etude de la consommation ou non du glucose par les bactéries Dosage des protéines. En cas dinflammation des méninges il y a modification de la barrière hémoméningée et passage plus important de substances plasmatiques dans le LCR

10 Brigitte Arnault10 Le LCR aspectCellules/mm3Protéines g/l Glucose LCR/sang Culture bactérienne interprétat ion Clair5 à 300 lymphocytes <1=0.50 Méningite virale Clair100 à 200 lymphocytes >1<0.5 BK, listéria, cryptocoque Méningite tuberculeuse à listéria, fongique Purulent>200 neutrophiles >1<0.5bactéries Méningite bactérienne Clair0 à 2 éléments/mm à 0.40 =0.50 LCR normal

11 Brigitte Arnault11 Les méningites Les méningites purulentes –LCR le plus souvent trouble dû à la réponse cellulaire –Il peut aussi être hémorragique –La biochimie oriente le diagnostic ainsi que la formule sanguine –Les germes rencontrés Le méningocoque Le pneumocoque La listéria Les entérobactéries, les Streptocoques du groupe B, les Staphylocoques, etc,,,

12 Brigitte Arnault12 Les méningites Les méningites à liquide clair –Méningites tuberculeuses –Méningite purulente à son début –Prise d antibiotique (méningite décapitée ) –Méningites à Listéria –Syphilis –Méningites à leptospires –Méningites virales –Méningites parasitaires –Méningites fongiques

13 Brigitte Arnault13 Les Cryptocoques Habitat –Retrouvé dans les fientes doiseaux –Contamination aérienne –Champignon saprophyte = Cryptococcus néoformans Epidémiologie –Champignon opportuniste Clinique –Cryptococcose pulmonaire –Cryptococcose méningoencéphalique –Cryptococcose cutanée –Cryptococcose généralisée

14 Brigitte Arnault14 ECBU Intérêt du test –Les urines sont stériles –Recherche dune infection urinaire (cystite ou pyélonéphrite ) –Identification du germe en cause –Examen bactériologique le plus demandé Conditions de prélèvements –Difficile à réaliser correctement –Désinfection locale avec un antiseptique –Dans un pot stérile recueillir la première miction du matin après élimination des premières gouttes durines –Bien identifier le pot et le mettre au frais si on ne peut pas lamener rapidement au laboratoire –Chez le nourrisson pose dune poche stérile –Sondage

15 Brigitte Arnault15 ECBU Examen bactériologique –Etude biochimique –Etude cytologique quantitative Leucocytes Hématies –Etude qualitative Cellules Cristaux Cylindres Parasites (trichomonas vaginalis, Schistosoma haematobium) Bactéries, levures. –Mise en culture à J1 Anse calibrée pour numération des germes –Identification et antibiogramme à J2

16 Brigitte Arnault16 ECBU

17 Brigitte Arnault17 ECBU

18 Brigitte Arnault18 ECBU Résultats normaux –Aspect : jaune clair –Cytologie : <10 éléments/mm3 –Culture stérile Résultats pathologiques –Cytologie: présence de leucocytes parfois altérés –Bactériologie : identification d1 ou plusieurs germes Germes les plus fréquemment retrouvés –Les entérobactéries (E coli)

19 Brigitte Arnault19 La coproculture Intérêt du test –Examen de la flore intestinale –Recherche dun déséquilibre = examen orienté Par la présence dun germe pathogène Par la prolifération anormale d un germe ubiquitaire La flore fécale normale –Chez le nouveau né le méconium est stérile –Chez lenfant et ladulte la flore est variée Bactéries aérobies gram – 60% Bactéries aérobies gram +, anaérobies gram + et gram -, levures.

20 Brigitte Arnault20 La coproculture Le prélèvement –Dans un récipient stérile acheminé rapidement au laboratoire –Chez le nourrisson on prélève sur la couche –Bien identifier le pot et signaler un éventuel traitement antibiotique Bactéries recherchées –Salmonelles, Shigelles –Campylobacter –Yersinia enterocolitica (diarrhée sanglante ) –Vibrion cholérique (sur demande) –Clostridium difficile (sur selles liquides ) Virus recherchés –Rotavirus –adenovirus

21 Brigitte Arnault21 La coproculture Examen bactériologique –Aspect Diarrhéique, Glaireux, Riziforme, Sanglant –Etude microscopique Leucocytes, Parasites, Vibrions –Etude bactériologique Elle demande 3 jours

22 Brigitte Arnault22 La coproculture

23 Brigitte Arnault23 Parasitologie des selles Intérêt de lanalyse –Diagnostic de parasitoses intestinales Prélèvement –Dans un pot stérile bien identifié amené rapidement au laboratoire –Renouveler les prélèvements –Scotch test Examen –Au microscope directement et après traitement de la selle

24 Questions


Télécharger ppt "Les prélèvements Ba Ecole dinfirmières Hôpital de Rambouillet."

Présentations similaires


Annonces Google