La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ophtalmologie Anatomie Physiologie Explorations fonctionnelles Sémiologie C. NOEL Clinique des Cèdres -Grenoble.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ophtalmologie Anatomie Physiologie Explorations fonctionnelles Sémiologie C. NOEL Clinique des Cèdres -Grenoble."— Transcription de la présentation:

1 Ophtalmologie Anatomie Physiologie Explorations fonctionnelles Sémiologie C. NOEL Clinique des Cèdres -Grenoble

2

3 1- Anatomie 1- Un contenant : l orbite 2- Un contenu : le globe oculaire 3- Les voies optiques 4- Des annexes

4

5 1- Anatomie 1- Lorbite : –parallélépipède –5 parois osseuses –entre les os du crâne et ceux de la face –rôle protecteur

6

7

8

9 1- Anatomie 1- Un contenant : l orbite 2- Un contenu : le globe oculaire 3- Les voies optiques 4- Des annexes

10

11 1- Anatomie 2- Le globe oculaire –sphérique avec partie antérieure plus saillante –25 mm de diamètre ; 7 grammes ; 6.5 cm 3 –a) trois tuniques concentriques : fibreuse musculo-vasculaire nerveuse –b) trois milieux transparents

12

13

14 1- Anatomie A) Les 3 tuniques : –fibreuse : la sclérotique et la cornée –musculo-vasculaire : la choroïde, le corps ciliaire et l iris –nerveuse : la rétine

15 1- Anatomie La cornée : –calotte de sphère transparente –épaisseur 0.5 mm au centre, 1 mm en périphérie –avasculaire mais richement innervée –reliée à la sclérotique par le limbe

16 1- Anatomie La sclérotique –tunique résistante, inextensible, opaque –peu innervée, peu vascularisée –sur sa face externe s insèrent 6 muscles oculo- moteurs –perforée de nombreux orifices permettant aux artères et veines de pénétrer dans l œil.

17 1- Anatomie La choroïde : –située entre la sclérotique et la rétine –elle porte de nombreux vaisseaux qui assurent la nutrition des couches externes de la rétine

18 1- Anatomie Le corps ciliaire –situé juste derrière l iris –a une portion musculaire, responsable de l accomodation –a une portion sécrétante, produisant l humeur aqueuse

19

20 1- Anatomie L iris : –diaphragme circulaire en avant du cristallin –perforé par la pupille –animé par deux muscles lisses le sphincter : permet le myosis le dilatateur : permet la mydriase

21 1- Anatomie La rétine : –tunique nerveuse profonde –destinée à recevoir les informations visuelles

22 1- Anatomie B) Les 3 milieux transparents : –l humeur aqueuse –le cristallin –le corps vitré

23 1- Anatomie L humeur aqueuse : –liquide, incolore, limpide, sous tension –sécrétée par le corps ciliaire –résorbée dans l angle irido-cornéen par le trabeculum

24 1-Anatomie Le cristallin –lentille biconvexe –10 mm de diamètre –reliée au muscle ciliaire par la zonule –permet l accomodation

25 1- Anatomie Le corps vitré –volume = 2/3 du globe oculaire –substance visqueuse transparente

26 1- Anatomie 1- Un contenant : l orbite 2- Un contenu : le globe oculaire 3- Les voies optiques 4- Des annexes

27 1- Anatomie 3- Les voies optiques –le nerf optique –le chiasma optique –les bandelettes optiques –les radiations optiques

28

29 1- Anatomie 1- Un contenant : l orbite 2- Un contenu : le globe oculaire 3- Les voies optiques 4- Des annexes

30 1- Anatomie 4- Les annexes : –les muscles oculomoteurs : 4 droits et 2 obliques –l appareil lacrymal –les paupières –la conjonctive –cils et sourcils

31

32 2- Physiologie Une fonction essentielle : la vision –panoramique –dynamique –coordonnée –sélective –en relief –en couleur

33 2- Physiologie La fonction visuelle –transmission du signal lumineux –réception du signal lumineux –transformation du signal lumineux en signal électrique –transmission du signal électrique –analyse des informations –protection de l ensemble du système

34 2- Physiologie La transmission du signal lumineux –des milieux parfaitement transparents –un système de lentilles permettant la convergence –une adaptation à la distance : l accommodation

35 2- Physiologie La réception : –la rétine : plaque nerveuse photosensible –image inversée –deux zones de vision la zone centrale : la macula : vision fine, vision des couleurs. RESOLUTION la zone périphérique : vision panoramique, moins fine, vision en pénombre. SENSIBILITE

36

37 2- Physiologie La transformation du signal –deux types de cellules les cônes : couleur (RGB) et vision fine. Surtout en macula les bâtonnets : sensibilité très grande. Surtout en périphérie –une cascade de réactions chimiques dans ces cellules transforme l énergie lumineuse en énergie électrique.

38 2- Physiologie La transmission du signal électrique : –le nerf optique : câble de transmission –le chiasma optique : croisement des nerfs optiques droit et gauche –les bandelettes optiques –les radiations optiques –le cortex visuel ( cortex occipital )

39

40 2- Physiologie L analyse de l image : –la fusion des images : vision du relief –connexion avec le système sensitif –connexion avec le système moteur –connexion avec le système limbique : le vécu et la mémoire de l image

41 2- Physiologie La protection du système : –l orbite et les rebords orbitaires –les cils et sourcils –les paupières et l appareil lacrymal –protection mécanique et chimique

42 3- Explorations fonctionnelles L examen habituel –la mesure de l acuité visuelle de loin et de près –l examen de l œil à la lampe à fente –la prise de la tension oculaire : soit par contact, soit sans contact –l examen du fond dœil

43 3- Exploration Le fond d œil : –après dilatation maximale de la pupille (mydriase) : 1 goutte de tropicamide (mydriaticum) et 1 goutte de néosynéphrine, répétée à 5 minutes. Une contre-indication formelle : l antécédent de glaucome aigu. Prévenir le patient d une vision floue pendant environ 4 heures –avec ou sans contact oculaire –permet de voir la rétine : papille, macula, périphérie et vaisseaux rétiniens.

44

45

46

47

48

49

50

51

52 3- Explorations Le champ visuel Lexploration de la vision des couleurs Langiographie rétinienne Léchographie Les enregistrements électriques : PEV, ERG

53

54

55

56 3- Explorations Le champ visuel Lexploration de la vision des couleurs Langiographie rétinienne Léchographie Les enregistrements électriques : PEV, ERG

57

58

59 4- Sémiologie Trois grands signes –douleur –rougeur –baisse d acuité visuelle La gravité est déterminée en fonction de la caractéristique de ces signes.

60 4- Sémiologie La douleur : –si superficielle : sensation de corps étranger, picotement, brûlure : à priori bénin –si profonde : douleur sourde, lancinante, rétro- orbitaire, irradiante : à priori grave

61 4- Sémiologie La rougeur : –si rougeur modérée et diffuse : à priori bénin –si prédominance limbique de la rougeur = cercle périkératique : grave

62 4- Sémiologie La baisse d acuité visuelle : –si ancienne : chiffrée en mois : à priori bénin –si uniquement de près : à priori bénin –si récente : à priori grave

63 4- Sémiologie La baisse d acuité visuelle récente est le signe de gravité essentiel : –soit isolée : grave –soit associée à une rougeur ou à une douleur : grave


Télécharger ppt "Ophtalmologie Anatomie Physiologie Explorations fonctionnelles Sémiologie C. NOEL Clinique des Cèdres -Grenoble."

Présentations similaires


Annonces Google