La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Chef de Projet informatique en Environnement territorial (Diplôme Universitaire) A. Définition et mise en œuvre technique du projet informatique Unité

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Chef de Projet informatique en Environnement territorial (Diplôme Universitaire) A. Définition et mise en œuvre technique du projet informatique Unité"— Transcription de la présentation:

1 1 Chef de Projet informatique en Environnement territorial (Diplôme Universitaire) A. Définition et mise en œuvre technique du projet informatique Unité 1 : Architecture et fonctionnalités des SI ( 3 jours) 5,35 % des journées de formation Unité 2 : Environnement dexploitation (11 jours) Unité 3 : Réseaux et télécommunications(15 jours) Unité 4 : Technologie Web( 7 jours) B. Pilotage du projet Unité 5 : Méthodologie dingénierie de projet(8 jours) Unité 6 : Aspects juridiques des TIC en collectivités(2 jours) Unité 7 : Procédures de passation des marchés publics(4 jours) Unité 8 : Environnement territorial(2 jours) Unité 9 : Anglais(2 jours) Unité 10 : SGBDR Oracle (3 jours) Unité 11 : Stage en collectivité territoriale(4 à 6 mois) _____________ 56 jours de cours Nicolas Christophe

2 2 PROGRAMME

3 3. La notion de projet. Caractéristiques dun SDSI. Contenu et acteurs dun SDSI. Identification du contexte dans sa collectivité. Présentation de la méthode RACINES. Etapes: Lancement de lopération SDSI, élaboration du cahier des charges. Bilan de lexistant et orientations générales : Recueil dinformations, réalisation des interviews, modélisations du SI. Les scénarii : Définition dune organisation cible, définition des solutions techniques, évaluation des coûts et risques. Le plan daction annuel : Définition des actions à mener, planification. Mise en œuvre et suivi du SDSI : Le rôle du comité de pilotage, évaluation de lavancement des actions, les indicateurs de survie Elaborer un Schéma Directeur du Système dInformation

4 4 Mercredi 14 & Jeudi 15 avril … Que cherche ton ?. … Doù vient on ?. … Incunables. 1. Schéma Directeur : Acteurs – Rôles, Organisation, Elaboration(RACINES). 2. Analyse, Conception, Réalisation du SI(MERISE). 3. Système dInformation. 4. Gestion de Projet. 5. Bonnes pratiques. …. Mercredi 27 octobre Restitution analyses des # SDSI étudiés. … Programme : Elaborer un Schéma Directeur du Système dInformation

5 5 Que cherche t-on ? se positionner / collectivité se positionner / # métiers un SI efficient … … organisé, planifié, piloté, …

6 6 Un peu dhistoire …. … pas très lointaine …

7 7 Dans les années 70 :. développement de linformatisation. manque évident de méthodologie et avant …. Doù vient-on ?...

8 8 … 1977 …. lintersection de ces bonnes idées aboutit à …. 2 Guides :. RACINES (établissement du schéma directeur dinformatisation). ACTIF (informatisation des activités sur les lieux de travail) La fusion de 2 ces projets produit, ambitieusement : … et

9 9 … des incunables … Organisation : On englobe sous ce terme lensemble des structures économiques qui existent :. les entreprises publiques,. les entreprises privées,. les administrations,. les associations... Système : Un système est un ensemble déléments organisés autour dun but, et dont la modification dun constituant entraîne la modification dune partie, ou de lensemble des constituants du système. Apparaît la notion de cohérence du système, donc dinteractivité entre les éléments qui le constituent. Les constituants sont en interaction dynamique. Système dInformation : Au niveau dune organisation, le Système dInformation est lensemble des moyens (humains, techniques, et organisationnels) qui permettent de gérer cette organisation en mettant à disposition de chacun les informations nécessaires à la bonne exécution du travail.

10 10 Modèle : Un modèle est une représentation de la réalité. Le modèle permet de tester un système dinformations, en permettant de tester sa réaction aux divers événements de la vie de lorganisation. La conception dun ensemble de modèles au sein dune organisation revient à concevoir létat futur du système dinformations. Méthode : de METIS raisonnement rusé ou ruses de l'intelligence et HODOS chemin à suivre Une méthode est la mise en oeuvre dun certain nombre détapes (méthodologiques) :. une démarche,. des principes,. des outils Analyse : Au sens informatique, lanalyse consiste dune part à comprendre et modéliser le fonctionnement dun domaine de gestion dune organisation, et dautre part à concevoir la solution informatique adéquate. On distingue deux types danalyse :. lanalyse de lexistant,. lanalyse de conception. Schéma Directeur élaboré avec Méthode (RACINES) Analyse, Conception, Réalisation du S I avec Méthode (MERISE) Système dInformation de la Collectivité

11 11 RACINES : La 1 ère étape de la Méthode est celle de lélaboration dune étude qui :. recherche et spécifie des perspectives globales de fonctionnement futur. fixe par domaine des priorités de développement, de calendrier et des budgets correspondants Cette étape est formalisée, en France, par le Guide RACINES, rédigé par le Ministère de lIndustrie (conception 1976, publication 1988) : RAtionalisation des Choix INformatiquES Cette étude est appelée : un SCHEMA DIRECTEUR. MERISE : Le nom MERISE vient de l'analogie faite entre le Merisier « qui ne peut porter de beaux fruits que si on lui greffe une branche de cerisier », ainsi en va-t-il des Méthodes informatiques bien conçues, qui ne produisent de bons résultats que si la greffe sur l'organisation réussit, (même si beaucoup de gens ont voulu y voir un acronyme, comme par exemple : « Méthode d'Étude et de Réalisation Informatique pour les Systèmes d'Entreprises »)

12 12 1. SCHEMA DIRECTEUR Schéma Directeur élaboré avec Méthode (RACINES) Système dInformation de la Collectivité Analyse, Conception, Réalisation du S I avec Méthode (MERISE) 1. Schéma Directeur (RACINES)

13 13 Schéma Directeur élaboré avec Méthode (RACINES) 1. SCHEMA DIRECTEUR Le Schéma Directeur est la première étape de la formalisation d'un Système dInformation; il porte sur les choix de stratégies et sur la planification des objectifs relatifs à des scénarios de développement. Il est concrétisée par :. la mise en place des structures autour desquelles devra sarticuler un projet. une vue globale de létat actuel du système. une spécification des besoins. la définition des orientations; celles-ci donnent lieu à la suggestion de plusieurs scénarios; chacun de ceux-ci autorise une évaluation du budget, la définition des procédures à réaliser et la planification de celles-ci. Le lancement de létape Schéma Directeur peut indiquer que le système actuel qui a été fiable à une époque précédente nest plus fiable aujourdhui : on dit de ce système quil a épuisé son : cycle de vie. Cest un outil :. à visée diagnostique, permettant la formulation d'une situation. de prévision, présentant la stratégie d'accompagnement d'une politique générale de l'entreprise. de décision par la mise en place de plans d'actions. d'argumentation budgétaire, servant de support à la présentation du budget annuel. de suivi, permettant de vérifier que les objectifs visés sont ou non atteints 1. Schéma Directeur (RACINES)

14 14 SCHEMAS DIRECTEURS STRATEGIQUE :. Perspective à long terme (5 à 7 ans). Définit la politique générale de la collectivité. Tient compte des évolutions technologiques pour consolider le SI commun à des domaines dactivités distincts. Prend en compte :. les priorités affectées aux sous Systèmes dInformation internes. les choix technologiques retenus pour lautomatisation des SI (Groupware, Workflow, Portails, Extranet, …). la rationalisation de la production informatique au sein de la collectivité. les normes internes (SGBD, Systèmes dexploitation, Développement, …). politique de financement. … OPERATIONNEL :. Horizon à moyen terme (3 à 5 ans). A pour objectif de faire évoluer harmonieusement la politique SI de la collectivité. Prend en compte :. la définition du SI général de la collectivité. le calendrier des réalisations issu du scénario retenu (étude dopportunité, cahier des charges, réalisation et mise en œuvre). les budgets et moyens nécessaires pour la mise ne place du Schéma Directeur. … La démarche RACINES représente un cadre global danalyse tenant compte des perspectives dévolution de lorganisation, de la cohérence globale du SI, de la place de linformatique et de létat actuel des différentes technologies. 1. Schéma Directeur (RACINES)

15 15 La démarche RACINES représente un cadre global danalyse tenant compte. des perspectives dévolution de lorganisation. de la cohérence globale du SI. de la place de linformatique. de létat actuel des différentes technologies 1. Acteurs et Rôles 2. Organisation 3. Elaboration 1. Schéma Directeur (RACINES)

16 16 1. Acteurs et Rôles 2. Organisation 3. Elaboration 1. ACTEURS et RÔLES 1. Schéma Directeur (RACINES)

17 17 Le Comité directeur :. définit la politique générale des projets de la collectivité (Plan directeur) et apparaît comme garant du S I. contrôle les coûts Le Groupe dutilisateurs :. possède lexpérience du terrain. exprime les besoins et les contraintes auxquelles ils sont soumis. permet de vérifier le réalisme des propositions formulées Le Groupe Projet :. des informaticiens, spécialisent de la mise en œuvre des SDSI, proposent des solutions. travaillent en étroite collaboration avec dautres services de la collectivité. parfois renfort extérieur 1. Schéma Directeur (RACINES)

18 18 1. Acteurs et Rôles 2. Organisation 3. Elaboration 2. ORGANISATION Des structures de travail :. Comité de direction. Groupe dutilisateurs. Groupe de projet Des scénarios types : La méthode des scénarios = définir plusieurs stratégies pour atteindre les objectifs fixés par le Plan directeur. met en évidence les enjeux de chaque stratégie possible Plusieurs types de scénarios :. Scénario tendanciel : propose le renforcement des moyens existants pour atteindre les objectifs; sinscrit dans la continuité du SI de lentreprise. Scénario novateur : il prend appui sur les innovations technologiques et propose une redéfinition du SI. Scénario de compromis : propose une solution intermédiaire entre les 2 scénarios tendanciel – novateur Plans dactions : Permettent de préciser les modalités de mise en œuvre des développements; sont en principe limités aux 3 premières années; prévoient les études et réalisations à entreprendre ainsi que les exploitations à effectuer; fixent les échéances et valorisent les investissements à réaliser. Procédures de suivi : Consistent à exploiter les valeurs fournies par différents indicateurs et à tenir à jour un répertoire des applications, projets, études et à rapprocher lactvité observée des prévisions propres au scénario retenu. Il est alors possible de vérifier les conditions dexécution du plan, dactualiser les objectifs du plan en cours, de redéfinir si nécessaire les priorités et éventuellement de déclencher un nouveau Schéma Directeur. Des points de contrôle permettent de vérifier que toutes les actions ont été réalisées. 1. Schéma Directeur (RACINES)

19 19 1. Acteurs et Rôles 2. Organisation 3. Elaboration 3. ELABORATION 1. Schéma Directeur (RACINES)

20 20 Cette étape a pour objet de motiver les instances dirigeantes de l'institution, de vérifier l'opportunité de l'élaboration d'un Schéma Directeur, d'affirmer ou de faire connaître la volonté politique de l'institution et de créer les conditions de bon déroulement de l'opération. Les premières phases de cette étape sont menées par la Direction Générale qui rappelle la politique générale de l'entreprise, approuve le lancement de l'étude d'opportunité, mandate un responsable provisoire, examine les conclusions de l'étude d'opportunité, et décide d'ajourner ou de poursuivre l'étude. Dans ce cas, la Direction Générale définit les objectifs du Schéma Directeur, nomme le Chef de projet de l'opération Schéma directeur, désigne les membres du Comité directeur, approuve les enveloppes de charge de l'opération Schéma directeur et examine l'opportunité de faire appel à un conseil extérieur. Le Comité directeur reçoit délégation de la Direction Générale pour prendre les décisions qui surviennent au cours de l'opération Schéma directeur et arrête la constitution du Groupe de projet, le dossier d'évaluation des charges, la constitution et la désignation des responsables des Groupes d'utilisateurs, le cahier des charges de l'opération Schéma directeur et le choix éventuel du conseil extérieur. 1. Schéma Directeur (RACINES)

21 21 Le point de contrôle 1A correspond aux décisions de la Direction Générale sur l'étude d'opportunité qui doit répondre aux 2 questions suivantes :. l'opération Schéma Directeur est-elle nécessaire ou favorable à l'institution ?. l'opération Schéma Directeur est-elle possible et les conditions d'établissement d'un schéma directeur sont-elles réunies ? Lors du point de contrôle 1B le Comité directeur approuve le Cahier des charges, et prend donc position sur les modalités de son déroulement. Il engage le Groupe de projet à respecter ses obligations tant en résultats qu'en délais dans la réalisation du Schéma directeur. Les documents établis sont au nombre de 4 :. l'étude d'opportunité expose les arguments et les réserves émises à l'égard de l'opération schéma directeur.. la note d'information présente les conclusions de l'étude d'opportunité et les décisions prises.. le dossier d'évaluation des charges identifie les contributions des différents groupes de travail.. le cahier des charges de l'opération Schéma Directeur précise sa dominante stratégique ou opérationnelle et définit le champ et la taille de l'étude, fixe les modalités structurelles et organisationnelles du déroulement de l'opération, l'évaluation des charges (financières, logistiques et en personnel) et le calendrier général de l'opération. 1. Schéma Directeur (RACINES)

22 22 Cette étape a pour objet d'établir un bilan de la situation actuelle de l'entreprise en ce qui concerne les Systèmes dInformation et de gestion et les moyens de traitement et de communication de l'information, de dégager des orientations générales, et de mesurer les possibilités d'amélioration de l'efficacité de l'organisation et du fonctionnement de l'entreprise par rapport à l'état de l'art. Le comité directeur doit se prononcer sur les taux de progression des charges et les délais attendus, les évolutions prévisibles des enveloppes budgétaires, la politique de redéploiement du financement de l'informatique entre les directions utilisatrices, les valeurs à viser comme objectifs d'efficacité et la politique du personnel. Lors du point de contrôle 2, le Comité directeur valide le contenu du bilan et la note de synthèse. Les principaux documents sont au nombre de 3 :. le bilan du système de gestion et d'information décrit les grandes lignes de l'existant et fournit une appréciation du degré de satisfaction des utilisateurs.. l'inventaire de l'existant décrit les informations traitées, les applications et les projets existants ou en cours de développement.. la note de synthèse résume les objectifs et les perspectives de développement du système. 1. Schéma Directeur (RACINES)

23 23 Il s'agit de proposer au Comité Directeur un nombre restreint de scénarios, à partir de la solution conceptuelle retenue lors de l'étape précédente. Un scénario comprend une solution conceptuelle, une solution organisationnelle, une solution technique, une évaluation financière, un enchaînement de phases traduisant les priorités et l'évaluation des principaux impacts du scénario sur l'organisme. Pour un Schéma Directeur à tendance opérationnelle, on définit en général un scénario tendanciel, un scénario novateur et un scénario de compromis. Pour un schéma à tendance stratégique, les scénarios représentent plus volontiers les stratégies politiques possibles de l'entreprise (choix de filières d'équipements, de normes, politique de personnel, etc.). Lors du point de contrôle 3, le Comité Directeur sélectionne l'un des scénarios établis et exprime les motivations de son choix. Il fixe à un horizon déterminé les indicateurs et leurs valeurs cibles pour satisfaire au contenu de la solution conceptuelle, l'évolution des structures de l'organisme, la politique d'investissement nécessaire (budget, personnel, etc.). Les documents intermédiaires comprennent :. la synthèse comparative des solutions organisationnelles et techniques étudiées. Les documents de fin d'étape comprennent :. la note de synthèse comparative des différents scénarios présentés. la note de présentation détaillée de chaque scénario. le compte rendu de la réunion du Comité Directeur faisant état des motivations ayant conduit au choix de l'un des scénarios et au rejet des autres. 1. Schéma Directeur (RACINES)

24 24 L'objectif de cet étape est d'aboutir progressivement à une description détaillée et quantifiée du scénario retenu lors de l'étape précédente sous forme de plans d'actions en cernant les conséquences de ces actions sur la structure et le fonctionnement des services, par rapport à la situation de départ, évaluant les moyens techniques et humains nécessaires et déterminant les enjeux, les coûts et les conditions de mise en œuvre. Le Comité Directeur peut être amené à ajuster le scénario retenu en fonction des contraintes révélées au cours de cette étape. Lors du point de contrôle 4, le Comité Directeur s'engage définitivement sur le contenu du scénario et arrête les plans d'actions. Il valide le planning des premières actions clés. Les principaux documents sont :. la description détaillée du scénario (objectifs, politique en matière de personnel et de matériel, actions clés),. la synthèse des plans d'actions sous forme de plans annuels glissants. le recueil des plans d'actions spécialisés (personnel, équipement et financement). 1. Schéma Directeur (RACINES)

25 25 Cette dernière étape a pour objectifs de définir les structures, les moyens et les procédures nécessaires au suivi du Schéma Directeur, de mettre en forme et de rédiger les conclusions de l'étude Schéma directeur et d'arrêter les modalités de diffusion et de mise en application des actions prioritaires pour le premier plan. Le Comité Directeur désigne le responsable de la mise en œuvre et du suivi du Schéma Directeur. Lors du point de contrôle 5, il approuve la définition des structures et procédures de suivi et se prononce sur l'ensemble des documents du Schéma Directeur. Il propose le Schéma Directeur à l'approbation de la Direction Générale. Les principaux documents sont :. le document Schéma Directeur proprement dit. la note de synthèse du Schéma Directeur destinée aux instances dirigeantes. la note de définition des structures et procédures de suivi. la note de mise en application précisant les documents à diffuser et leurs destinataires. 1. Schéma Directeur (RACINES)

26 26 Le point de contrôle 1A correspond aux décisions de la Direction Générale sur l'étude d'opportunité qui doit répondre aux 2 questions suivantes :. l'opération Schéma Directeur est-elle nécessaire ou favorable à l'institution ?. l'opération Schéma Directeur est-elle possible et les conditions d'établissement d'un schéma directeur sont-elles réunies ? Lors du point de contrôle 2, le Comité directeur valide le contenu du bilan et la note de synthèse. Lors du point de contrôle 3, le Comité Directeur sélectionne l'un des scénarios établis et exprime les motivations de son choix. Il fixe à un horizon déterminé les indicateurs et leurs valeurs cibles pour satisfaire au contenu de la solution conceptuelle, l'évolution des structures de l'organisme, la politique d'investissement nécessaire (budget, personnel, etc.). Lors du point de contrôle 1B le Comité directeur approuve le Cahier des charges, et prend donc position sur les modalités de son déroulement. Il engage le Groupe de projet à respecter ses obligations tant en résultats qu'en délais dans la réalisation du Schéma directeur. Lors du point de contrôle 4, le Comité Directeur s'engage définitivement sur le contenu du scénario et arrête les plans d'actions. Il valide le planning des premières actions clés. Lors du point de contrôle 5, il approuve la définition des structures et procédures de suivi et se prononce sur l'ensemble des documents du Schéma Directeur. Il propose le Schéma Directeur à l'approbation de la Direction Générale. Points de contrôle, en résumé : 1. Schéma Directeur (RACINES)

27 27 Documents à établir, en résumé : Les documents établis sont au nombre de 4 :. l'étude d'opportunité. la note d'information. le dossier d'évaluation des charges. le cahier des charges de l'opération Schéma directeur Les principaux documents sont au nombre de 3 :. le bilan du système de gestion et d'information. l'inventaire de l'existant. la note de synthèse Les documents intermédiaires comprennent :. la synthèse comparative des solutions organisationnelles et techniques étudiées. Les documents de fin d'étape comprennent :. la note de synthèse comparative des différents scénarios présentés. la note de présentation détaillée de chaque scénario. le compte rendu de la réunion du Comité Directeur faisant état des motivations ayant conduit au choix de l'un des scénarios et au rejet des autres. Les principaux documents sont :. la description détaillée du scénario. la synthèse des plans d'actions. le recueil des plans d'actions spécialisés Les principaux documents sont :. le document Schéma Directeur. la note de synthèse du Schéma Directeur. la note de définition. la note de mise en application 1. Schéma Directeur (RACINES)

28 28 2. Analyse, Conception, Réalisation du S I Schéma Directeur élaboré avec Méthode (RACINES) Système dInformation de la Collectivité Analyse, Conception, Réalisation du S I avec Méthode (MERISE) 2. Analyse, Conception, Réalisation du SI (MERISE)

29 29 2. TRAME de lAnalyse MERISE MERISE est une méthode décomposée en phase hiérarchique, qui partent de la notion la plus abstraite du Système dInformation, pour atteindre le niveau de spécification le plus concret. Analyse, Conception, Réalisation du S I avec Méthode (MERISE) 2. Analyse, Conception, Réalisation du SI (MERISE)

30 30 PRINCIPES de BASE de MERISE De labstraction à la réalisation dun Système dInformation, lorganisation étudiée sera observée sous plusieurs angles de vues. Ces angles de vues sont appelés cycles (= la vision que peut avoir lutilisateur de lévolution du logiciel) MERISE présente dans sa démarche danalyse 3 cycles fondamentaux :. le cycle de vie. le cycle dabstraction. le cycle de décision. Chaque cycle décrit les diverses phases du Système dInformatisation, donc du développement du logiciel : de la décision du développement de lapplication, jusquà la mort de celle ci. Il va bien entendu y avoir interactivité entre les utilisateurs et les informaticiens. Utilisateurs Informaticiens Gestation Conception Description du modèle Développement Réalisation du système dinformations Mise en service Exploitation Maintenance du système dinformations Le cycle de vie 2. Analyse, Conception, Réalisation du SI (MERISE)

31 31 Le cycle dabstraction (= la vision que peuvent avoir les informaticiens de lévolution du logiciel) Ce cycle représente la démarche de spécification du système (organisation étudiée) : de labstraction de la réalité de lexistant du système pour en développer un modèle et linformatiser. Le cycle de décision (= la vision que peuvent avoir les décideurs de lévolution du logiciel) Ce cycle représente le point de vue de tous les décideurs de lorganisation étudiée quelques soient leur niveau de décision et daction (point de vue dun décideur au sens large). Hiérarchie des décisions 2. Analyse, Conception, Réalisation du SI (MERISE)

32 32 On peut résumer les différents cycles par une représentation en 3 dimensions, qui laisse apparaître les différentes phases de la méthodologie danalyse MERISE : 2. Analyse, Conception, Réalisation du SI (MERISE)

33 33 On note que dans la méthodologie danalyse MERISE : la description des traitements, et des données est séparée. lidée est de permettre la modification dun niveau sans affecter les niveaux qui lui sont supérieurs. lobjectif est de permettre lévolution du système dinformations sans obtenir en résultat un système informatique dépendant instable. 2. Analyse, Conception, Réalisation du SI (MERISE)

34 34 La démarche : MERISE respecte les concepts définis par le Génie Logiciel, ce qui permet de définir les étapes suivantes :. létude préalable à partir ou non dun Schéma Directeur. létude détaillée. la réalisation. la mise en oeuvre. la maintenance. 2. Analyse, Conception, Réalisation du SI (MERISE)

35 35 Schéma Directeur élaboré avec Méthode (RACINES) Analyse, Conception, Réalisation du S I avec Méthode (MERISE) Système dInformation de la Collectivité 3. SYSTEME dINFORMATION 3. Système dInformation

36 36 SYSTEME dINFORMATION = ensemble structuré des informations et des fonctions utilisées par les activités dune entreprise. Distinguer :. Système dInformation. Système Informatique Considérés comme synonymes :. dans beaucoup douvrages et dans le langage courant. Système dInformation = Système dInformation (contenu) & Système Informatique (contenant). quand les Directeurs Informatiques sont devenus Directeurs des Systèmes dInformation (années 80 et suivantes) Cette ambiguïté est source de bien des confusions, notamment dans les rôles et compétences des différents acteurs en charge délaborer, les uns : le Système dInformation, les autres : le Système Informatique. En effectuant lamalgame entre « INFORMATION » et « INFORMATIQUE », non seulement on risque de ne traiter quune partie du problème, mais on introduit une vision « TECHNIQUE » là ou la problématique est « STRATEGIQUE ». SYSTEME dINFORMATION et SYSTEME INFORMATIQUE sont 2 concepts différents, quoique complémentaires. 3. Système dInformation Système dInformation de la Collectivité

37 37 La construction du Système dInformation est un maillon de la chaîne dalignement stratégique : Maîtrise dOuvrage Maîtrise dOeuvre 3. Système dInformation

38 38 Source : Enquête Mazars – 2007 Les domaines placés sous la responsabilité des DSI 3. Système dInformation

39 39 Source : Enquête Mazars – 2007 Les apports majeurs des Systèmes dInformation 3. Système dInformation

40 40 Source : Enquête Mazars – 2007 Les difficultés, pour les DGS et les DSI, de mise en œuvre du Système dInformation 3. Système dInformation

41 41 Source : Enquête Mazars – 2007 Axes de développement pour Système dInformation

42 42 4. La Gestion de PROJET 4. Gestion de Projet

43 43 Les risques … 4. Gestion de Projet

44 44 … Quelques notions fondamentales de la GESTION DE PROJETS : * Le management par PROJET :. définition. des objectifs de changement sappuyant sur les fonctions de la collectivité. pourquoi une Gestion de Projet ? * Le CHEF de PROJET * Le COMITE de PILOTAGE * LE PROJET: un processus dynamique * La FICHE PROJET 4. Gestion de Projet

45 45 * Le management par PROJET 4. Gestion de Projet

46 46 4. Gestion de Projet

47 47 4. Gestion de Projet

48 48 Conduite, coordination, accompagnement : 4. Gestion de Projet

49 49 * Le CHEF de PROJET (Maître dOeuvre) 4. Gestion de Projet

50 50 * Le COMITE de PILOTAGE (Maître dOuvrage) 4. Gestion de Projet

51 51 * Le PROJET: un processus dynamique <- Note de cadrage <- Fiche Projet, Cahier des charges <- Revues de Projet, validation étapes <- Réunions bilan, définition des conditions dexploitation 4. Gestion de Projet

52 52 * La FICHE PROJET 1. Axe stratégique de rattachement et objectifs du PROGRAMME:. le projet est « très souvent » rattaché à un programme. orientations politiques (Agenda 21, solidarité, équité daccès, partenariats,...) 2. Contexte du PROJET:. les faits déclencheurs. historique, sommaire. décisions délus Points-clés du pré-diagnostic:. dans léventualité détudes (audits) ou de « connaissances spontanées » affichées 4. Enjeux du Projet:. enjeu = ce que lon cherche globalement à gagner, ou ce que lon risque de perdre. citer 1 à 3 enjeux globaux 4. Gestion de Projet

53 53 5. Objectifs du Projet:. résultats concrets, attendus à une date donnée réaliste, mesurable. citer 1 à objectifs 6. Contraintes et risques à prendre en compte:. dates, durées. limites budgétaires. coordination avec partenaires. réglementation. hygiène et sécurité Partenaires internes et externes:. les citer 8. Grandes phases:. description en OPERATIONS / PHASES: contenus, date début, date fin 4. Gestion de Projet

54 54 9. Macro-planning:. organisation des grandes phases dans la durée. marquage des jalons. structures de pilotage. veiller à, après le diagramme décrit, à indiquer le transfert en « exploitation » 10. Ressources financières et humaines nécessaires:. moyens financiers, par années. investissements, co financements. fonctionnement. moyens humains de contribution (partenariats externes éventuels également) 11. Portage du Projet et structures projets:. Chef de Projet (= Référent): xxx. Comité de Pilotage: xxx (avec élus concernés). Comité Technique (= Equipe Projet) 12. Conditions de réussite:. ce qui est à privilégier: communication externe, interne, formation, Gestion de Projet

55 55 5. Les bonnes pratiques 5. Bonnes pratiques

56 56 Des REFERENTIELS « de bonnes pratiques » : COBIT, CMMI, ITIL, CIGREF, …. Réflexion globale, impliquant les DSI des secteurs publics et privés. Elaboration dun Référentiel des bonnes pratiques de la gestion des Services Informatiques. Origine: années 1980 en Grande Bretagne. Utilisés dans les grands comptes: IBM, British Telecom, Hexlett-Packard, Cap Gemini, …. dans une 20°de pays dans tous les secteurs dactivité: banques, assurances, services, industrie, organisations publiques. et aussi : Mairie de Bordeaux, Groupe Bel, … Objectifs :. Adapter les Services Informatiques aux besoins actuels et futurs de lentreprise et ses clients. Améliorer la qualité des Services Informatiques fournis en créant des cercles vertueux. Réduire les coûts de fourniture des Services Informatiques à court, moyen et long terme Démarche :. Les phases de consolidation et doptimisation passées : recherche damélioration de la Qualité de services et de Réduction des coûts. On entre « progressivement » dans la démarche du Référentiel. par exemple : le propre SI de la DSI : Parc, Configurations, Incidents, Problèmes, Changements, … 5. Bonnes pratiques

57 57 Graphe conceptuel du Référentiel ITIL (Référentiel de bonnes pratiques) 5. Bonnes pratiques

58 58 5. Bonnes pratiques Pourquoi des Référentiels ?. Accélérer la professionnalisation de la DSI. Définir la vocation de la DSI dans lentreprise. Positionner les pressions qui sexercent sur la DSI, par les métiers. Mettre la DSI dans un cadre réglementaire. Mettre en avant le rôle du management du SI, des processus SI orientés clients. Positionner les technologies dans le management du SI. Partager la vision de léco système dans lequel évolue la DSI. … Les domaines couverts :. Le management des services. Le management des projets. La sécurité. La gouvernance et le contrôle. La maturité organisationnelle. … Principaux Référentiels :. Bonnes pratiques : ITIL, CMMi, CIGREF. Normatifs : COBIT

59 59 ITIL Information Technology Infrastructure Library = Bibliothèque pour l'infrastructure des technologies de l'information est un ensemble d'ouvrages recensant les bonnes pratiques ("best practices") pour la gestion des services informatiques (ITSM), édictées par l'Office public britannique du Commerce (OGC). CMMI Capability Maturity Model + Integration, est un modèle de référence, un ensemble structuré de bonnes pratiques, destiné à appréhender, évaluer et améliorer les activités des entreprises d'ingénierie. CMMI a été développé par le Software Engineering Institute de l'université Carnegie Mellon, initialement pour appréhender et mesurer la qualité des services rendus par les fournisseurs de logiciels informatique du Département de la Défense US (DoD). Il est maintenant largement employé par les entreprises d'ingénierie informatique, les DSI et les industriels pour évaluer et améliorer leur propres développement de produits. Club Informatique des Grandes Entreprises Françaises, a été créé en Il regroupe plus de cent très grandes entreprises et organismes français et européens de tous les secteurs d'activité (banque, assurance, énergie, distribution, industrie, services...). CobiT Control Objectives for Business and Related Techonology – Contrôle de lInformation et des Technologies Associées. Cest un cadre de référence pour maîtriser la gouvernance des SI dans le temps; il est fondé sur ensemble de bonnes pratiques collectées auprès dexperts du SI. A été développé en 1994 et publié en 1996 par lISACA (Information Systems Audit and Control Association)et représenté en France lAFAI (Association Française de lAudit et du conseil Informatique). C'est un cadre de contrôle qui vise à aider le management à gérer les risques (sécurité, fiabilité, conformité) et les investissements. CobiT est une approche orientée processus. CobiT décompose tout système informatique en 34 processus regroupés en 4 domaines. Les processus établis se divisent en 215 activités. Ainsi, CobiT est un outil fédérateur qui permet d'instaurer un langage commun pour parler de la gouvernance des SI tout en intégrant d'autres référentiels tels que ISO 9000 ou ITIL. 5. Bonnes pratiques

60 60


Télécharger ppt "1 Chef de Projet informatique en Environnement territorial (Diplôme Universitaire) A. Définition et mise en œuvre technique du projet informatique Unité"

Présentations similaires


Annonces Google