La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ménopause et Hormonothérapie Samah Chiry, R2. Objectifs Recherchez les symptômes de ménopause (p. ex. bouffées de chaleur, changements de la libido, sécheresse.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ménopause et Hormonothérapie Samah Chiry, R2. Objectifs Recherchez les symptômes de ménopause (p. ex. bouffées de chaleur, changements de la libido, sécheresse."— Transcription de la présentation:

1 Ménopause et Hormonothérapie Samah Chiry, R2

2 Objectifs Recherchez les symptômes de ménopause (p. ex. bouffées de chaleur, changements de la libido, sécheresse vaginale, incontinence urinaire ou changements psychologiques) Lorsquune patiente présente les symptômes typiques de la une ménopause, posez le diagnostic sans prescrire de tests. (Ce diagnostic est clinique et les tests ne sont pas nécessaires.) Lorsquune patiente présente des symptômes atypiques de ménopause (p. ex. perte de poids, sang dans les selles), éliminez, toute autre pathologie grave par une bonne anamnèse et lutilisation des tests, au besoin. Chez une patiente qui présente des symptômes de ménopause mais chez qui les résultats des tests ne confirment pas ce diagnostic, néliminez pas la possibilité dune ménopause sur la seule base de ces résultats. Lorsquune patiente présente des contre-indications à lhormonothérapie (HTS), ou quelle fait le choix de ne pas en prendre : Explorez les autres options thérapeutiques et recommandez dautres alternatives qui sont appropriés. Chez les femmes ménopausées ou en période de périménopause : a) Informez-vous spécifiquement sur lutilisation de produits naturels ou de plantes médicinales. b) Mentionnez-leur les effets et les dangers potentiels (c.-à-d. avantages et inconvénients) des produits naturels ou des plantes médicinales, ainsi que leurs interactions. Chez les femmes ménopausées ou en période de périménopause, renseignez les sur les recommandations concernant le dépistage et la prévention de certains problèmes de santé (p. ex. tests pour lostéoporose, mammographie) Utilisez lanamnèse pour établir les risques et les avantages de lhormonothérapie substitutive.

3 Mme Gagnon, 47 ans, présidente dune entreprise, vous consulte parce quelle ressent des symptômes qui gâchent sa vie: elle a de la misère à dormir, des bouffées de chaleur. Elle est inquiète, elle vous demande: Est-ce que cest la ménopause? Est-ce quil y a quelque chose à faire pour soulager mes symptômes?

4 Plan Définitions Épidémiologie Endocrinologie Manifestations cliniques Diagnostic Diagnostic différentiel Hormonothérapie (bénéfices, risques) Contre indications à lHT Effets secondaires à lHT Posologie et durée du traitement Alternatives à lHT

5 Définitions La ménopause se définit spécifiquement et se confirme par labsence des menstruations pendant une période de 12 mois. La périménopause est la période immédiate avant et après la cessation des cycles. Elle commence, en moyenne, à lâge de 45 ans, mais peut débuter nimporte quand entre 39 et 51 ans, et dure de deux à huit ans (la moyenne étant de cinq ans). La postménopause débute lorsque la femme a atteint la ménopause. On peut la diviser en 2 stades: 1: 5 ans, et 2: 6 ans.

6 Épidémiologie Selon le recensement du Canada de 2005, le nombre de femmes de plus de 50 ans sélève à 5,5 millions. Dici 2026, les femmes de ce groupe dâge devraient représenter 22 pour cent de la population du Canada. En moyenne, au Canada, les femmes atteignent la ménopause à lâge de 51 ans et une grande partie de la population atteindra cet âge dici les 10 prochaines années.

7 Épidémiologie Âge moyen de la ménopause : 50 ans, inchangé, sous contrôle probablement génétique ; - Âges extrêmes de la ménopause normale : 45 ans : avant = ménopause précoce ; 55 ans : après = ménopause tardive. Facteurs modulant lâge de la ménopause : 1.facteurs génétiques (ménopause précoce à 25 – 30 ans) 2.castration chirurgicale; 3.castration chimique : chimiothérapie ; 4.castration clinique : analogues de la LH-RH prescrit dans les cancers hormono-dépendants (sein, endomètre) et dans lendométriose. 5.Tabagisme 6.Nulligravidité 7.DM type I 8.Galactosémie

8 Changements hormonaux Dans lovaire, les données récentes distinguent 2 phases en période périménopausique : - première phase de réponse ovarienne à la stimulation de FSH, doù une hyper-estrogénie plasmatique : gonflements, ballonnements, tension abdominale, irritabilité ; - une deuxième phase de résistance des follicules ovariens à FSH : hypo-estrogénie avec début de signes de ménopause : bouffées de chaleur, dépression, etc... - Irrégularités menstruelles de tout ordre :cycles courts, cycles longs, cycles réguliers mais anovulatoires ; - règles abondantes, règles de faible abondance,.

9

10 Changements hormonaux

11 Manifestations Cliniques Symptômes primaires Bouffées de chaleur, sueurs nocturnes Troubles du sommeil Nausées Étourdissements Palpitations, Crises danxiété Symptômes secondaires Épuisement Irritabilité Sautes dhumeur, problèmes de concentration et de mémoire Symptômes urogénitaux et sexuels Sécheresse vaginale, écoulements, saignements Infections urinaires récurrentes, incontinence urinaire par impériosité ou à leffort Diminution ou perte de libido

12 Diagnostic Diagnostic purement clinique Pas de recommandation de mesurer les taux dhormones (FSH, LH) Faire une histoire longitudinale des cycles menstruels, et des symptômes de ménopause (symptômes vasomoteurs, changements dhumeur, troubles de sommeil).

13 Diagnostic différentiel Hypo/Hyperthyroïdie Diabète type II Dépression Troubles de la fonction sexuelle Anxiété Phéochromocytome Néoplasie

14 Hormonothérapie Bénéfices prouvés Symptômes non spécifiques humeur, moral, libido, fatigue, nervosité Symptômes vasomoteurs bouffées de chaleur, sudations nocturnes Arthralgie Atrophie génito-urinaire Ostéoporose

15 Hormonothérapie Bénéfices probables Diminution de: nouveaux cas de diabète Douleur osseuse Ostéoarthrite Perte de dents Cataractes

16 Hormonothérapie Risques Maladie cardiovasculaire Cancer (sein, endomètre) Thromboembolie veineuse Démence

17 Hormonothérapie et MCAS risque relatif global augmenté à 1.24 risque limité aux patientes qui prenaient une thérapie combinée E + P augmentation du risque plus grande pendant la première année et varie selon lâge de début du traitement (> 59 ans)

18 Hormonothérapie et AVC risque relatif global augmenté à 1.39 Le risque ne varie ni avec lâge du début du traitement, ni avec la durée dutilisation (limitées à la durée de létude)

19 Hormonothérapie et M Thromboembolique Risque relatif augmenté de 2.11 Augmentation du risque plus grande pendant les 2 premières années

20 Hormonothérapie et Cancer du sein Pas daugmentation significative du risque global, et ne varie pas avec lâge du début du traitement Le risque est plus grand avec le traitement combiné (E + P) surtout après la 5 ième année dutilisation Plusieurs études ont montré un risque augmenté seulement à long terme (> 15 ans)

21 Hormonothérapie et fonction cognitive Chez les femmes débutant une hormonothérapie après 65 ans : Augmentation de la démence (vasculaire, Alzheimer, mixte, ROH) Détérioration des fonctions cognitives. Impact inconnu chez les jeunes ménopausées Étude observationnelle suggère un effet protecteur chez les jeunes patientes (si prise > 10 ans)

22 Hormonothérapie Risques LHT naugmente pas le risque de M CV chez les femmes jeunes (50-59 ans) qui débutent la période ménopausique Légère augmentation de MCAS lorsque lHT débutée chez les femmes plus âgées Légère augmentation des AVC (tout age) Augmentation légère du risque de cancer du sein après 5 ans Thromboembolie veineuse : x 2-3

23 Contre Indications Cancer estrogéno-dépendant Saignement vaginal non investigué Grossesse Maladie hépatique active Antécédents de M thromboembolique M cardiovasculaire

24 Effets secondaires Saignements gynécologiques imprévisibles Trouble humeur/affect Somnolence Mastodynie Céphalées Gain de poids; sensation de gonflement généralisé Intolérance digestive Irritabilité cutanée

25 Hormonothérapie Posologie Débuter par la dose la plus faible pour la durée la plus courte afin de soulager les symptômes. Si inefficace et que la patiente présente toujours des symptômes, la dose peut être augmentée progressivement. Un progestérone (continu ou cyclique) doit être utilisée chez les femmes ayant un utérus, et sa dose ajustée en fonction de la dose destrogène utilisée.

26 Durée et cessation du traitement Réévaluation des risques et bénéfices Pas de sevrage sauf si très symptomatique avant lHT, ou si échec à arrêt récent Sevrage sur 1 – 6 mois (réduire la dose plutôt quespacer les doses)

27 Alternatives à lHT symptômes vasomoteurs Modification au mode de vie Clonidine ISRS (effexor) Gabapentine Bellargal Attention pour les patientes sous Tamoxifène, les ISRS inhibent la synthèse dun métabolite actif du Tamoxifène Paroxétine > Fluoxétine > Venlafaxine

28 Alternatives à lHT Phytoestrogènes (soya, graine de lin, trèfle rouge) Actée à grappe noire Ginseng Dong Quai Acupuncture Crème de progestérone Vitamine E

29 Faire le tour La vie sexuelle La santé osseuse La santé urogénitale La santé mentale

30


Télécharger ppt "Ménopause et Hormonothérapie Samah Chiry, R2. Objectifs Recherchez les symptômes de ménopause (p. ex. bouffées de chaleur, changements de la libido, sécheresse."

Présentations similaires


Annonces Google