La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ashraf Younan, MD, R1 2012.10.23. À ladolescence, la maturation de laxe H-H-O prendra en moyenne 2-5 ans. À la périménopause, le dérèglement des menstruations.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ashraf Younan, MD, R1 2012.10.23. À ladolescence, la maturation de laxe H-H-O prendra en moyenne 2-5 ans. À la périménopause, le dérèglement des menstruations."— Transcription de la présentation:

1 Ashraf Younan, MD, R

2

3 À ladolescence, la maturation de laxe H-H-O prendra en moyenne 2-5 ans. À la périménopause, le dérèglement des menstruations dû à la défaillance ovarienne prendra environ 2-8 ans.

4 Malgré celà, la femme vivant aujourdhui en pays développé aura environ 450 cycles durant sa vie… Ce qui équivaut à environ 2250 jours de saignement (>6 ans) et 13.5 litres de sang.

5 Périménopause: La période de transition vers la ménopause naturelle au cours de laquelle le corps subit des changements endocriniens et biologiques résultant de la baisse de production dhormone ovarienne. Périménopause peut durer de 2 á 8 ans avant la ménopause et se termine généralement après douze mois d'aménorrhée. Ménopause: un arrêt permanent des menstruations pour 1 an résultant dune perte de lactivité folliculaire ovarienne.

6 1. Physiologique. (environ 51ans) 2. Prématuré. (<40ans) 3. Cause Médical. (Chirurgie, radiation, chemothérapie)

7 Os Vasomoteurs Urogénital Cœur Dents Seins

8 Symptoms: Bouffées de chaleure. (Précoce) Irritabilité. Insomnies. Trouble dhumeure. Changement physique: Atrophie vaginale (Intermédiaire) Atrophie de la peau Incontinence urinaire Maladies: Ostéoporose (Tardives) Maladies cardio-vasculaires Cancer Démence

9 Une bouffée de chaleur typique de la ménopause débute soudainement au niveau du thorax et monte rapidement au cou et au visage. Elle peut saccompagner de sudations, de palpitations et danxiété. Elles surviennent souvent la nuit, ce qui peut entraîner un trouble du sommeil. Si les chaleurs ne sont pas typiques, il faut établir un diagnostic différentiel.

10

11 >45 ans : Le diagnostic de ménopause se fait cliniquement après 12 mois daménorrhée en labsence dautres causes évidentes. Dans ce groupe dâge, il est inutile de procéder au dosage hormonal. 40 à 45 ans : Il est suggéré de faire un bilan doligoaménorrhée. <40 ans : Il est aussi suggéré de faire un bilan doligoaménorrhée. Si ce bilan nous oriente vers une insuffisance ovarienne prématurée, il faut savoir que cette pathologie est le plus souvent de cause auto-immune. Il est donc recommandé de dépister les autres maladies auto-immunes et de référer la patiente au besoin. Ce diagnostic déborde du cadre du présent document.

12 les taux de FSH > 30 UI/ml et associés à des concentrations d'estradiol < pg/ml.

13

14

15 Avant la prescription du THS, il est important de vérifier l'absence de contre-indications cliniques. Dans tous les cas, la prescription dun THS ne modifie pas la surveillance proposée aux femmes ménopausées avec au minimum une mammographie tous les deux ans et des frottis tous les trois ans. Les examens complémentaires doivent donc être limités : - La mammographie doit dater de moins de 1 an. - Un bilan biologique minimum comportant un dosage du cholestérol total, des triglycérides et de la glycémie à jeun. -Il permet d'orienter la voie dadministration des estrogènes et d'éviter la voie orale en cas d'élévation des triglycérides ou d'autres troubles métaboliques ou vasculaires ( diabète, HTA....).

16

17

18

19

20

21

22 Nausées Douleur mammaire Douloureuse période après larrêt Syndrome prémenstruel Gain de poids

23 Cancer du sein Maladie thrombo-embolique

24 Le risque supplémentaire de développer un cancer de la THS ne persiste pas au-delà de 5 ans après l'arrêt du traitement. Les femmes prenant THS diagnostiqué avec le cancer du sein sont moins susceptibles d'avoir les tumeurs avec métastases et ont donc un pronostic amélioré.

25 Les œstrogènes naturels Les femmes prenant THS ont un pli 2-4 augmentation du risque de thrombo-embolie veineuse (TEV). Risque global reste petit : 1 en 5000 et la mortalité des évènements thrombo- emboliques veineux (ETV)est d'environ 1-2 %. Les femmes avec des antécédents de TEV devrait avoir dépistage du thrombophilie avant de recommander THS.

26 Le suivi de la femme ménopausée sous THS ne devrait pas différer de celui de la femme ménopausée ne prenant pas de THS. Ce suivi régulier permet dassurer le dépistage des maladies qui surviennent fréquemment après 50 ans et de proposer une prévention des maladies responsables de handicap. Lexamen clinique est proposé de façon semestrielle et impose le contrôle de lefficacité et de la tolérance du THS. Lexamen standard doit comporter : – Un examen général (TA, pouls, mesure de la hauteur, poids) – Lexamen des seins ; – Un examen gynécologique. La mammographie : - En labsence de toute anomalie, elle est réalisée tous les deux ans environ. - En cas de lésion douteuse, comme des micro-calcifications ou des opacités mal systématisées, il ne faut pas hésiter à la répéter tous les ans et/ou dalterner avec une échographie mammaire.

27 Le bilan métabolique : En labsence de facteur de risque vasculaire et normalement, il ny a pas lieu de le recontrôler surtout sil était normal avant le début du traitement et dautant que la prise du traitement est associée à une amélioration du profil lipidique. Léchographie utéro-ovarienne : Sa réalisation à titre systématique na pas à être proposée. Par contre, en cas de métrorragies ou de spotting, il sagit du premier examen à demander en privilégiant sa réalisation par voie endo-vaginale. La surveillance osseuse : Elle est surtout importante chez les femmes dont la raison principale de poursuivre un THS est la prévention du risque dostéoporose, notamment chez les femmes ayant au départ une diminution significative de leur masse osseuse. Les moyens de cette surveillance sont représentés par lostéodensitométrie et les dosages des marqueurs du remodelage osseux (marqueurs de la résorption et de la formation osseuse). En pratique, un 1er contrôle densitométrique (par une technique de référence validée, en pratique, labsorptiométrie biphotonique à rayons X) est justifié 2 à 3 ans après la mise en route du traitement. Le but de cet examen est de sassurer de labsence de perte osseuse. Si le premier contrôle confirme labsence de perte osseuse, il nest pas utile de re-contrôler systématiquement lexamen densitométrique à distance, en dehors de cas particulier et/ou de modifications des modalités du traitement.

28 Définition: un état de fragilité diffuse du squelette lié à une diminution de sa masse minérale et des altérations de la micro- architecture osseuse pouvant se compliquer de fractures à l'occasion de traumatismes minimes. Oestrogène Ostéoclastes Les fractures les plus typiques sont représentées par la fracture du poignet, le tassement des vertèbres et la fracture du col du fémur.

29 On estime le coût pour traiter l'ostéoporose et les fractures qui en résultent à 1,9 $ milliard chaque année au Canada seulement. Les soins à long terme, les frais hospitaliers et les soins de malades chroniques comptent pour la majorité de ces coûts.

30 Osteodensitometrie

31

32

33

34

35

36

37


Télécharger ppt "Ashraf Younan, MD, R1 2012.10.23. À ladolescence, la maturation de laxe H-H-O prendra en moyenne 2-5 ans. À la périménopause, le dérèglement des menstruations."

Présentations similaires


Annonces Google