La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Faculté de Médecine de Poitiers Septembre 2009 Dr Laura Serrano.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Faculté de Médecine de Poitiers Septembre 2009 Dr Laura Serrano."— Transcription de la présentation:

1 Faculté de Médecine de Poitiers Septembre 2009 Dr Laura Serrano

2 sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/ald_5_guide_tr_final_web_juillet _2007.pdf

3 CAS N°1 Mr T. jeune homme de 26 ans Pas dATCD notable, fumeur Un samedi soir après une soirée un peu arrosée Se présente spontanément aux urgences, sur ses pieds pour des palpitations évoluant depuis une heure

4 Examens Clinique: TA=12/8, SAT=98% en AA, RAS Biologie: alcool=1.9g/l, TSH=1.5, D-dimères=230 Radio de thorax: RAS ECG: -> ETT: pas de cardiopathie

5 Diagnostic Premier épisode de FA isolée, bien tolérée, favorisée par une alcoolisation aigue, chez un jeune homme sans cardiopathie sous- jascente

6 justification Terrain: homme jeune, Contexte: alcoolisation aigue, almcoolémie= 1,9g/l Premier épisode (pas dATCD) ECG: tachyarythmie à QRS fins, trémulations de la ligne isolélectrique, réalisant des ondes p ou f de FA, cadence ventriculaire moyenne 120bpm Bonne hémodynamique, pas de SC IVG, TA normale à 120/80 mmHg Pas de cardiopathie à lETT

7 Conduite à tenir Hospitalisation aux lits porte des urgences Mise en condition: VVP pour réhydratation IVL par du polyionique « Laisser cuver dans un coin » Traitement spécifique de la FA Pas de réduction immédiate, si la FA ne se réduit pas spontanément: réduction médicamenteuse (Cordarone 3cp, Flécaïne 2cp) Anti-coagulation efficace par HNF, 5000UI IVDL puis 500UI/KG/jour IVSE Surveillance de lefficacité et de la tolérance du traitement

8 Facteurs favorisants la FA Cardiaques: HTA, Valvulopathies mitrales, VVLP Ao, Tc… Cardiopathie: dilatée, ischémique Post-chirurgie cardiaque, myocardite, CPA, CPC, Cardiopathie congénitales, maladie rythmique de loreillette Extracardiaques Hyperthyroidie Phéochromocytome Bronchopathie, IR, EP Dyskaliémie Déhydratation, anémie, hypovolémie Alcoolisation aigue ou chronique Dans le cas de notre patient: alcoolisation aigue

9 Traitement de sortie Diminuer les excitants: OH, café, thé, tabac… Pas de ttt anticoagulant ou anti-agrégant au long court mais poursuite uniquement dun TAC 1 mois

10 1. Préviscan® 20mg: 1cp par jour (le soir) QSP INR entre 2 et 3 2. Lovenox®: 0,8ml deux fois par jour en injection sous-cutanée jusquà ce que le préviscan soit efficace, cest-à-dire, que deux INR successifs soient entre 2 et 3 Signature et cachet du médecin M.T… DDN Poids =80Kg Dr SERRANO CHU POITIERS Numéro ADELI

11 Faire faire par une IDE au domicile linjection sous-cutanée de lovenox® 0,8ml deux fois par jours, jusquà ce que le préviscan soit efficace, cest-à-dire, que lINR soit entre 2 et 3. Faire faire par une IDE à domicile, un dosage de lINR toutes les 48h, jusquà ce que lINR soit entre 2 et 3, puis une fois par semaine pendant un mois. Résultats à adresser au médecin traitant. Signature et cachet du médecin M. T… DDN Poids=80kg Dr SERRANO Numéro ADELI

12 Définitions La FA est caractérisée par lECG La FA récidivante, ou paroxystique: se termine spontanément en moins de 7 jours, généralement en moins de 48h, avec des récidives entrecoupés dépisodes en RS La FA persistante nécessitant un CEE ou un ttt pharmacologique pour être réduite, avec des récurrences (>7 jours) entrecoupées dépisodes en RS La FA permanente, la cardioversion est inefficace ou non envisagée

13 Classification du risque embolique FA Valvulaire: RM, Prothèse Valvulaire FA non valvulaire: Critères cliniques et ETT: CHADS 2 Cliniques Cardiaques: atcd dOAP ou FeVG < ou = 35% 1pt HTA 1pt Age> ou = 75ans 1pt Diabète 1pt Stroke: AVC ou AIT ou Embolie 2pts ETT: fevg < ou = 35% 1pt ETO: thrombus auriculaire ou contraste spontané 1pt

14 Conduite à tenir thérapeutique Toujours se poser les mêmes questions: 1. quel ttt anti thrombotique choisir avant et après réduction (Succès ou échec) ? Rien/AAPq/ AVK? 2. quel Anti arythmique choisir? Ralentir ou réduire? a. Ralentir: quel bradycardisant? b. Réduire: Comment? Quel ttt de fond pour prévenir de la récidive?

15 Traitement anticoagulant Toute FA découverte de façon récente doit être anticoagulée Après une éventuelle réduction on doit ANTICOAGULER le patient pdt 1 mois Au terme de ce mois la poursuite du ttt anti thrombotique doit être calculée selon les critères de risque embolique 1. FA valvulaire TAC au long court INR entre 2.5 et FA non valvulaire CHADS > ou = 2 TAC INR 2 à 3 CHADS = 1 TAC INR 2 à 3 ou Aspirine 75 à 325 mg/j CHADS= 0 Aspirine 75 à 325 mg/j

16 CAS CLINIQUE N°2 Mme P, 82 ans ATCD: FA paroxystique, CMH avec fuite mitrale grade 3/4, ttt AVK au long cours Amenée par le SAMU pour palpitations, et dyspnée brutale depuis ce matin

17 CLINIQUE TA=10/6cmHg FC=110 rythme irrégulier SAT=92% sous O2 10 l au masque Crépitants diffus, turgescence jugulaire

18 Bilan initial

19 Bilan biologique INR=2.6 BNP=1800 pg/ml TROPO=0.1 PO2=86mHg PCO2=47mmHg PH=7.29

20 ECG

21 Radio de thorax

22 Diagnostic OAP et IVD sur nouvel épisode de FA paroxystique (probablement anginogène asymptomatique) sur cardiopathie hypertrophique et valvulaire chez une femme de 82 ans

23 Justification: Pour la FA: Terrain: femme de 82 ans, ATCD FA paroxystique, ECG: tachyarythmie à QRS fins, F de FA, Pour lOAP: clinique: dyspnée brutale, désaturation importante sous O2 au masque, crépitants bilatéraux, biologie: gds: hypoxémie, hypercapnie, acidose respiratoire, BNP:1800pg/ml RP: syndrome alvéolo- interstitiel diffus bilatéral, surcharge vasculaire bilatérale Pour lIVD: TJ Pour le caractère anginogène asymptomatique: pas de douleur thoracique ECG: sous-décalage du segment ST en DII, DIII, aVf, de V4àV6)

24 Rapidement la situation se dégrade TA=7o/5o mmHg FC=130 SAT=78% sous O2 au masque Haute concentration.

25 diagnostic État de choc cardiogénique et OAP massif compliquant une AC/FA paroxystique Hypotension artérielle Tachycardie Désaturation très importante, malgré le masque HC = OAP Marbrures, cyanose, oligurie, = EDC Cardio DRA (tirage supraclaviculaire, respi abdominale) =OAP EDC Cardiogénique

26 Conduite à tenir Hospitalisation en urgence en service de réanimation ou USIC Mise en condition: 2VVP de bon calibre, Scope, position semi- assise, O2 nasal (masque à HC O2 puis VNI) qsp SaO2> 95% Traitement étiologique de lEDC et de lOAP: CEE après sédation brève Traitement symptomatique de lEDC: Dobutamine (jamais de remplissage dans un EDC Cardio) Traitement symptomatique de lOAP: diurétiques IVD puis IVSE type Diurétiques de lanse de Henlé Surveillance de lefficacité et de la tolérance du ttt

27 Quelle aurait été votre conduite à tenir si lINR était à 1.3

28 CEE après sédation brève car lEDC = urgence vitale

29 Classification du risque embolique FA Valvulaire: RM, Prothèse Valvulaire FA non valvulaire: Critères cliniques et ETT: CHADS 2 Cliniques Cardiaques: atcd dOAP ou FeVG < ou = 35% 1pt HTA 1pt Age> ou = 75ans 1pt Diabète 1pt Stroke: AVC ou AIT ou Embolie 2pts ETT: fevg < ou = 35% 1pt ETO: thrombus auriculaire ou contraste spontané 1pt

30 Score de notre patiente Patiente valvulaire= probable dilatation OG=AVK au long cours CHADS 2= 2 =AVK au long cours Age= 1 OAP=1

31 CAS CLINIQUE 3 Mr M, 54 ans ATCD: HTA, Diabète type II Depuis une semaine, dyspnée croissante, se présente aux urgences de cardiologie

32 EXAMEN CLINIQUE TA=16/9cmHg FC=100 BPM rythme irrégulier SAT=95% AA Crépitants 2 bases, OMI, petit RHJ

33 Bilan initial Biologie TSH=0.9 D-dimères=120 Tropo=0 SaO2=91% AA ETT HVG sur HTA FE=60%, IM grade1 Radio de thorax Sub OAP ECG

34 Conduite à tenir immédiate Hospitalisation en cardiologie en urgence Mise en condition Traitement en relation avec la FA: Anticoagulation par HNF relai AVK Ralentir la FA car IC (digoxine initialement, puis BB, ou ICa quand lIC est traitée) Pas de réduction immédiate car FA >72 heures (risque de thrombus dans lOG, et de migration du tthrombus à la réduction) 3 semaines danticoagulation efficace Ou ETO recherche de thrombus Traitement symptomatique de lIC: diurétiques, +/- TNT, (puis après le phase aigue dIC: IEC) Puis CEE Surveillance

35 ETO 1

36 ETO après 3 semaines anticoagulant ETO Thrombus dans lauricule gauche

37 PEC Pas de réduction immédiate, risque embolique majeur 1. ralentir la FA pour diminuer le risque dIC 2. AVK efficaces (INR entre 2 et 3) 3. contrôle ETO dans trois semaines dAVK (faire doser INR une fois par semaine)

38 Essayer dabord le contrôle du rythme pour les patients avec FA persistante si: -Jeunes -Symptomatiques -FA secondaire à une cause favorisante traitée ou corrigée -IC congestive Essayer dabord le contrôle de la FC pour les patients avec FA persistante si: -Agés de plus de 65 ans -Coronariens -contre-indication au TAA Récusés pour la cardioversion

39

40

41


Télécharger ppt "Faculté de Médecine de Poitiers Septembre 2009 Dr Laura Serrano."

Présentations similaires


Annonces Google