La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Retour ESSAI DUN GUIDE DINTEGRATION ET DE REMEDITION DE LEDUCATION PHYSIQUE & SPORTIVE entrée Prof:haj

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Retour ESSAI DUN GUIDE DINTEGRATION ET DE REMEDITION DE LEDUCATION PHYSIQUE & SPORTIVE entrée Prof:haj"— Transcription de la présentation:

1 Retour ESSAI DUN GUIDE DINTEGRATION ET DE REMEDITION DE LEDUCATION PHYSIQUE & SPORTIVE entrée Prof:haj

2 Ce guide vise à répondre à un ensemble de questions quun professeur se pose quand il doit appliquer le nouveau programme conforme à lapproche par les compétences. Ce guide vise à répondre à un ensemble de questions quun professeur se pose quand il doit appliquer le nouveau programme conforme à lapproche par les compétences.

3 Pourquoi ce nouveau programme ? Pourquoi ce nouveau programme ? Pourquoi ce nouveau programme ? Pourquoi ce nouveau programme ? Les intentions Les intentionsLes intentionsLes intentions Quel est lobjectif de cette approche? Quel est lobjectif de cette approche? Quel est lobjectif de cette approche? Quel est lobjectif de cette approche? Les principales notions relatives à lapproche par les compétences Les principales notions relatives à lapproche par les compétences Les principales notions relatives à lapproche par les compétences Les principales notions relatives à lapproche par les compétences Compétences et apprentissages Compétences et apprentissages Compétences et apprentissages Compétences et apprentissages Compétences et évaluation

4 Pourquoi ce nouveau programme ? Les anciens programmes présentaient de nombreuses insuffisances parmi lesquelles, nous pouvons citer linadaptation des contenus aux exigences de la vie moderne. Les anciens programmes présentaient de nombreuses insuffisances parmi lesquelles, nous pouvons citer linadaptation des contenus aux exigences de la vie moderne. Il était donc urgent de réécrire ces programmes selon une nouvelle approche qui tienne compte des compétences pratiques que lélève doit maîtriser à la fin de chaque année. Il était donc urgent de réécrire ces programmes selon une nouvelle approche qui tienne compte des compétences pratiques que lélève doit maîtriser à la fin de chaque année. Lapproche par les compétences apporte une réponse à cette préoccupation Lapproche par les compétences apporte une réponse à cette préoccupation

5 Les intentions Ce programme sinscrit dans la perspective dun enseignement de base sur deux années visant à promouvoir auprès de lélève les valeurs de la société marocaine, mais visant également à lui permettre de faire face très concrètement aux situations quotidiennes qui se présentent à lui, cest-à-dire à le préparer à entrer dans la vie active. Ce programme sinscrit dans la perspective dun enseignement de base sur deux années visant à promouvoir auprès de lélève les valeurs de la société marocaine, mais visant également à lui permettre de faire face très concrètement aux situations quotidiennes qui se présentent à lui, cest-à-dire à le préparer à entrer dans la vie active. Cest sous cet angle, très opérationnel, que se sont placés les membres de le commission dOuazzane. La question qui a guidé le travail est : quest-ce quun élève doit pouvoir réaliser concrètement en fin Bac ?, ou encore à quelles situations de la vie quotidienne doit-il pouvoir faire face ?. Cette approche porte le nom dapproche par les compétences. Cest sous cet angle, très opérationnel, que se sont placés les membres de le commission dOuazzane. La question qui a guidé le travail est : quest-ce quun élève doit pouvoir réaliser concrètement en fin Bac ?, ou encore à quelles situations de la vie quotidienne doit-il pouvoir faire face ?. Cette approche porte le nom dapproche par les compétences.

6 Lobjectif de cette approche est multiple. 1. Il sagit tout dabord de mettre laccent sur ce que lélève doit maîtriser à la fin de chaque année du Bac et en fin de scolarité obligatoire, plutôt que sur ce que lenseignant-e doit enseigner. En effet, ce qui importe avant tout, ce sont les acquis de l'élève ; c'est surtout à travers la qualité de ce que ses élèves ont appris que l'on reconnaît le bon enseignant. 1. Il sagit tout dabord de mettre laccent sur ce que lélève doit maîtriser à la fin de chaque année du Bac et en fin de scolarité obligatoire, plutôt que sur ce que lenseignant-e doit enseigner. En effet, ce qui importe avant tout, ce sont les acquis de l'élève ; c'est surtout à travers la qualité de ce que ses élèves ont appris que l'on reconnaît le bon enseignant. 2. Il sagit également de donner du sens aux apprentissages, de montrer à lélève à quoi sert tout ce quil apprend à l'École. Pour cela, il est nécessaire de dépasser des listes de contenus-matières à retenir par cœur, des savoir-faire vides de sens, qui trop souvent ennuient lélève et ne lui donnent pas lenvie dapprendre. Au contraire, lapproche par les compétences lui apprend à situer continuellement les apprentissages par rapport à des situations qui ont du sens pour lui et à utiliser ses acquis dans ces situations. 2. Il sagit également de donner du sens aux apprentissages, de montrer à lélève à quoi sert tout ce quil apprend à l'École. Pour cela, il est nécessaire de dépasser des listes de contenus-matières à retenir par cœur, des savoir-faire vides de sens, qui trop souvent ennuient lélève et ne lui donnent pas lenvie dapprendre. Au contraire, lapproche par les compétences lui apprend à situer continuellement les apprentissages par rapport à des situations qui ont du sens pour lui et à utiliser ses acquis dans ces situations. 3. Il sagit enfin de certifier les acquis de lélève en termes de résolution de situations concrètes et non plus en termes dune somme de savoirs et de savoir-faire que lélève ne sait pas comment utiliser dans la vie active et que dès lors il oublie souvent très vite. 3. Il sagit enfin de certifier les acquis de lélève en termes de résolution de situations concrètes et non plus en termes dune somme de savoirs et de savoir-faire que lélève ne sait pas comment utiliser dans la vie active et que dès lors il oublie souvent très vite.

7 Les principales notions relatives à lapproche par les compétences 1. Quest-ce quune compétence ? 1. Quest-ce quune compétence ?Quest-ce quune compétence ?Quest-ce quune compétence ? 2. Les ressources 2. Les ressources 2. Les ressources 2. Les ressources 3. Situations et famille de situations 3. Situations et famille de situations 3. Situations et famille de situations 3. Situations et famille de situations 4. Quest-ce quun OTI (Objectif terminal dintégration) ? 4. Quest-ce quun OTI (Objectif terminal dintégration) ?. Quest-ce quun OTI (Objectif terminal dintégration) ?. Quest-ce quun OTI (Objectif terminal dintégration) ? 5. Autres… 5. Autres… 5. Autres… 5. Autres…

8 1.Quest-ce quune compétence ? On dit de quelquun quil est compétent lorsque non seulement il possède certains acquis (connaissances, savoir-faire, procédures, attitudes, etc.), mais surtout lorsquil peut mobiliser ces acquis de façon concrète pour résoudre une situation- problème donnée. On dit de quelquun quil est compétent lorsque non seulement il possède certains acquis (connaissances, savoir-faire, procédures, attitudes, etc.), mais surtout lorsquil peut mobiliser ces acquis de façon concrète pour résoudre une situation- problème donnée.

9 Dune façon plus précise, DE KETELE et ROEGIERS (2000)1 définissent la compétence comme la possibilité, pour un individu, de mobiliser un ensemble intégré de ressources en vue de résoudre une situation-problème qui appartient à une famille de situations. Dune façon plus précise, DE KETELE et ROEGIERS (2000)1 définissent la compétence comme la possibilité, pour un individu, de mobiliser un ensemble intégré de ressources en vue de résoudre une situation-problème qui appartient à une famille de situations. Parler des compétences suppose que lon évoque tout à la fois : Parler des compétences suppose que lon évoque tout à la fois : - les ressources, cest-à-dire les savoirs, savoir-faire et savoir-être que lélève va devoir mobiliser ; - les ressources, cest-à-dire les savoirs, savoir-faire et savoir-être que lélève va devoir mobiliser ; - les situations dans lesquelles lélève devra mobiliser ces ressources. - les situations dans lesquelles lélève devra mobiliser ces ressources.

10 2. Les ressources Les ressources sont essentiellement les savoirs, savoir-faire et savoir-être nécessaires à la maîtrise de la compétence. Les ressources sont essentiellement les savoirs, savoir-faire et savoir-être nécessaires à la maîtrise de la compétence. Dans lexemple (2) ci-dessus, les ressources suivantes seront mobilisées : Dans lexemple (2) ci-dessus, les ressources suivantes seront mobilisées : - savoirs : - savoirs : - savoir-être : - savoir-être :

11 3. Situations et famille de situations Les situations sont les occasions dexercer la compétence. La famille de situation est lensemble

12 Lélève ne sera déclaré compétent que lorsquil pourra faire face à nimporte quelle situation qui appartient à la famille de situations. La reproduction pure et simple est donc exclue. Cela implique que, dans chaque famille de situations-problèmes, il faut chercher à construire plusieurs situations équivalentes; cest-à-dire des situations de même niveau de difficulté. Lélève ne sera déclaré compétent que lorsquil pourra faire face à nimporte quelle situation qui appartient à la famille de situations. La reproduction pure et simple est donc exclue. Cela implique que, dans chaque famille de situations-problèmes, il faut chercher à construire plusieurs situations équivalentes; cest-à-dire des situations de même niveau de difficulté. Chacune de ces situations peut être exploitée à des fins dapprentissage (en vue d'apprendre à lélève à intégrer ses acquis) ou à des fins dévaluation (en vue d'évaluer ses acquis). Chacune de ces situations peut être exploitée à des fins dapprentissage (en vue d'apprendre à lélève à intégrer ses acquis) ou à des fins dévaluation (en vue d'évaluer ses acquis).

13 Quand une situation est exploitée dans l'apprentissage, c'est-à-dire quand on s'en sert pour apprendre à l'élève à mobiliser ses acquis en situation, il faut préciser les consignes de travail que l'on va donner à l'élève, les modalités de travail (va-t-il travailler seul ou en groupe,...) et la façon dont l'enseignant va exploiter collectivement les productions ou les réponses des élèves. Quand une situation est exploitée dans l'apprentissage, c'est-à-dire quand on s'en sert pour apprendre à l'élève à mobiliser ses acquis en situation, il faut préciser les consignes de travail que l'on va donner à l'élève, les modalités de travail (va-t-il travailler seul ou en groupe,...) et la façon dont l'enseignant va exploiter collectivement les productions ou les réponses des élèves. Quand une situation est exploitée pour l'évaluation des acquis de l'élève, il faut organiser le formulaire de réponse de l'élève, et préciser les critères de correction de la copie de l'élève. Quand une situation est exploitée pour l'évaluation des acquis de l'élève, il faut organiser le formulaire de réponse de l'élève, et préciser les critères de correction de la copie de l'élève.

14 4. Quest-ce quun OTI (Objectif terminal dintégration) ? Un OTI (Objectif terminal dintégration) est une macrocompétence qui recouvre lensemble des compétences, et donc lensemble des savoirs, savoirfaire et savoir-être dune année. Un OTI (Objectif terminal dintégration) est une macrocompétence qui recouvre lensemble des compétences, et donc lensemble des savoirs, savoirfaire et savoir-être dune année. Comme une compétence, lOTI se définit à travers une famille de situations-problèmes. Ces situations-problèmes sont relativement complexes puisquelles recouvrent lessentiel des acquis dune année dans une discipline donnée. Comme une compétence, lOTI se définit à travers une famille de situations-problèmes. Ces situations-problèmes sont relativement complexes puisquelles recouvrent lessentiel des acquis dune année dans une discipline donnée.

15 Un OTI = ce que lapprenant doit être capable de faire à la fin de chaque année Un OTI = ce que lapprenant doit être capable de faire à la fin de chaque année scolaire. Cest une grande compétence unique, définie pour chaque année. scolaire. Cest une grande compétence unique, définie pour chaque année.

16 Autres Lintégration = combinaison des savoirs, savoir-faire et savoir-être appris isolément pour résoudre des situations-problèmes de la vie courante. Module d'intégration Module au cours duquel l'élève a l'occasion d'exercer une compétence, c'est-à-dire d'utiliser dans des situations plusieurs savoirs et savoir-faire qu'il a acquis.

17 Savoir Savoir Terme utilisé comme synonyme de "contenu", "connaissance« Un savoir s'exprime par un substantif. Dans l'approche par les compétences, les savoirs restent importants, mais ils sont mis au service de l'exercice des compétences. Ils ne sont pas abordés pour eux-mêmes. Terme utilisé comme synonyme de "contenu", "connaissance« Un savoir s'exprime par un substantif. Dans l'approche par les compétences, les savoirs restent importants, mais ils sont mis au service de l'exercice des compétences. Ils ne sont pas abordés pour eux-mêmes. Savoir-être Savoir-être Attitude de l'élève, qui est passée dans l'habituel On reconnaît qu'un savoir-être est acquis par l'élève au fait que ce dernier le met en œuvre spontanément, sans que l'enseignant ne doive le lui dire. Attitude de l'élève, qui est passée dans l'habituel On reconnaît qu'un savoir-être est acquis par l'élève au fait que ce dernier le met en œuvre spontanément, sans que l'enseignant ne doive le lui dire. Savoir-faire Savoir-faire Exercice d'une activité sur un savoir, sur un contenu Un savoir-faire s'exprime à l'aide d'un verbe à l'infinitif. Dans l'approche par les compétences, on apprend à l'élève à maîtriser des savoir-faire, d'abord séparément, et puis on l'invite à exercer les savoir-faire acquis dans des situations plus complexes. Exercice d'une activité sur un savoir, sur un contenu Un savoir-faire s'exprime à l'aide d'un verbe à l'infinitif. Dans l'approche par les compétences, on apprend à l'élève à maîtriser des savoir-faire, d'abord séparément, et puis on l'invite à exercer les savoir-faire acquis dans des situations plus complexes.

18 Dans une approche par les compétences, il y a essentiellement deux moments dans les apprentissages. 1. Les apprentissages ponctuels de savoirs, savoir-faire et savoir- être. 2. Les activités dintégration. 1. Les apprentissages ponctuels de savoirs, savoir-faire et savoir- être. 2. Les activités dintégration. 1. Les apprentissages ponctuels de savoirs, savoir-faire et savoir- être. 2. Les activités dintégration. Compétences et apprentissages

19 1. Apprentissages de savoirs, savoir-faire et savoir-être Dans une approche par les compétences, on continue à développer les savoirs, savoir-faire et savoir-être comme on la toujours fait, ceci à trois nuances près : Dans une approche par les compétences, on continue à développer les savoirs, savoir-faire et savoir-être comme on la toujours fait, ceci à trois nuances près :

20 - on met une priorité à développer les savoirs, savoir-faire et savoir-être qui se rapportent à une compétence ; les autres sont considérés comme accessoires, et ne sont abordés que si lensemble des compétences est maîtrisé par les élèves ; - on met une priorité à développer les savoirs, savoir-faire et savoir-être qui se rapportent à une compétence ; les autres sont considérés comme accessoires, et ne sont abordés que si lensemble des compétences est maîtrisé par les élèves ;

21 on essaie, dans la mesure du possible, de rendre ces apprentissages significatifs en montrant aux élèves à quoi ils servent, et on amène les élèves on essaie, dans la mesure du possible, de rendre ces apprentissages significatifs en montrant aux élèves à quoi ils servent, et on amène les élèves à combiner progressivement ces savoirs, savoir-faire et savoir-être entre eux ; à combiner progressivement ces savoirs, savoir-faire et savoir-être entre eux ;

22 2. Les activités dintégration Le quatrième quart du temps est réservé à ce que lon appelle activités dintégration, cest-à-dire quil est consacré à apprendre à lélève à mobiliser ses savoirs, savoir-faire et savoir-être dans des situations complexes. Le quatrième quart du temps est réservé à ce que lon appelle activités dintégration, cest-à-dire quil est consacré à apprendre à lélève à mobiliser ses savoirs, savoir-faire et savoir-être dans des situations complexes.

23 Concrètement, cette période consiste à présenter à lélève une ou deux situations qui font partie de la famille de situations, de manière à lui apprendre à intégrer ses acquis. En effet, il est rare quun élève puisse automatiquement intégrer ses acquis. Il faut le lui apprendre. Cette intégration peut se faire de façon progressive, ou en une fois, lors dun module plus important, appelé module dintégration. Supposons quune Compétence visée nécessite de développer trois compétences spécifiques c a d 2 objectifs de leçon par CS ce qui donne 6 objectifs de leçon pour la compétence visée (savoirs, savoir-faire, savoir-être), sur une période de 12 séances par exemple. Lintégration peut se réaliser des deux manières suivantes.

24 OTI (Objectif Terminal dintégration) Compétence visée CS1CS2CS3 OB1 OB2 OB4 OB3 OB6OB5

25 - de façon progressive Objectif1Objectif2AIObjectif3Objectif4AIObjectif5Objectif6AI Module dintégration Intégration partielle

26 - en fin dapprentissage Objectif1Objectif2Objectif3Objectif4Objectif5Objectif6 Module dintégration La première façon procède en quelque sorte par paliers de compétence. Elle est préférable, mais elle nest pas toujours possible. Un module d'intégration n'est pas un module d'évaluation. Dans un module d'intégration, l'élève apprend à mobiliser ses acquis en situation. Il est donc en apprentissage. Comme dans tout autre apprentissage, il a le droit à l'erreur. Par contre, un module d'intégration prépare l'évaluation, puisque l'élève sera évalué sur des situations de même type que celles qui lui sont proposées dans un module d'intégration.

27 Compétences et évaluation Lévaluation doit toujours refléter ce que lélève doit arriver à réaliser, ce que lélève doit maîtriser. Lévaluation certificative est dès lors résolument tournée vers la maîtrise des compétences et de lOTI. Pour évaluer cette maîtrise, on présente à lélève une ou deux situations qui reflètent les compétences ou l'OTI qui doivent être maîtrisés, et on vérifie sil peut résoudre ces situations. Il est également bon de mener régulièrement des évaluations formatives, pendant le déroulement des apprentissages ; il s'agit d'évaluer lélève à la fois sur sa maîtrise à résoudre une situation de la compétence, pour voir sil est capable dintégrer ses acquis, mais aussi sur lun ou lautre savoirfaire important, en vue de remédier à des difficultés ponctuelles. Lévaluation formative peut donc avoir un aspect plus analytique, pour déboucher sur un diagnostic fin, et sur une remédiation. Enfin, il est intéressant de démarrer lannée par une évaluation dorientation, par exemple basée sur une situation de lOTI de lannée précédente, afin de diagnostiquer les lacunes les plus importantes chez certains élèves, et dy remédier avant de commencer des nouveaux apprentissages.

28 Pour vérifier si l'élève maîtrise la situation qui lui est proposée dans l'évaluation, on ne va pas se contenter de regarder la réponse finale qu'il donne, ou de porter un jugement global sur sa production. Pour évaluer ce qu'il produit, on va plutôt utiliser des critères, c'est-à-dire des qualités que doit posséder sa production, comme par exemple l'adéquation de sa production avec ce qui est demandé, ou encore l'exactitude des termes utilisés. Un critère est un regard particulier que l'enseignant porte sur la production de l'élève. La note finale obtenue par l'élève est fonction du nombre de critères qui sont respectés par l'élève.


Télécharger ppt "Retour ESSAI DUN GUIDE DINTEGRATION ET DE REMEDITION DE LEDUCATION PHYSIQUE & SPORTIVE entrée Prof:haj"

Présentations similaires


Annonces Google