La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le musculo-squeletique à lurgence Guillaume Bissonnette MD Orthopédiste Hôpital Anna-Laberge (ds quelques semaines)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le musculo-squeletique à lurgence Guillaume Bissonnette MD Orthopédiste Hôpital Anna-Laberge (ds quelques semaines)"— Transcription de la présentation:

1 Le musculo-squeletique à lurgence Guillaume Bissonnette MD Orthopédiste Hôpital Anna-Laberge (ds quelques semaines)

2 Menu Syndrôme du compartiment Fx ouvertes Colonne Cervicale Thoraco-lombaire MI Fractures chevilles Infections péri-prosthétiques

3 Cas 1 H 36 ATCD nil HMA Sciait du bois avec une scie à chaîne, trauma par écrasement MSG sous la branche. Bras pris 5-10 minutes sous la branche

4 Cas 1 EO Déformation de lavant-bras Plaie palmaire de 3cm face palmaire de lavant- bras Tuméfaction +++ avant-bras

5

6 Cas 2 Dx fracture ouverte et Sx compartiment Management Atbx, tetanos Irrigation plaie Immobilisation (non-compressive) SOP sur le champs Prise des pressions des compartiments: 60 mmhg Débridement et lavage Fasciotomie avant-bras, laissé ouvert Fixation de la fracture

7

8

9 Compartiment Augmentation des pressions dans un compartiment fermé causant une ischémie des tissus et pouvant mener à des dommages permanents

10 Compartiment Étiologie Trauma écrasement Fracture Hématome (anticoagulation) Extrinsèque (plâtre brûlure) Compression prolongée (OD) Ischémie Autres rares (morsures serpents)

11 Pathophysiologie Increased compartment pressure Increased venous pressure Decreased blood flow Decreases perfusion

12 Increased muscle swelling Increased permeability Increased compartment pressure

13 Compartiment Site Plus fréquents jambe et avant-bras Main (pied)

14 Compartiment Diagnostique clinique Sx Dlr hors de proportion Dlr en augmentation Souvent histoire de doses croissantes opiacés Sx neurp parfois ( plus tardif )

15 Compartiments Examen physique Loges tendues Dlr intense à la palpation Dlr et incapacité à la mobilisation active Stretch test ( étirement passif ) 5P (4 sur 5 très tardifs) Pain Palor Paresia Paresthesia Pulsness

16 Compartiments de la jambe

17 Compartiments du bras

18 (Mesure des pressions) Diagnostique clinique Parler avec consultant avant Aiguille stryker ou ligne artérielle Aiguille 16 ou 18 Piquer à lintérieur de 5 cm de la fracture Utile : patient inconscient Valeurs En haut de 30mm Hg Moins de 30mm Hg de différence avec diastolique

19 Traitement Décompression (fasciotomies) urgente avant dommages irréversibles Muscles: changements généralement irréversibles après 6h dischémie

20 Take Home Message Compartiment Dlr hors de proportion Dx clinique Prise en charge rapide

21 Fractures ouvertes Quelques points Peut être punctiforme (bris complet du derme) Importance de noter au dossier létat de la peau ds toutes les fractures

22 Fractures ouvertes Temps jusquaux antibiotiques plus important que temps jusquà la chirurgie Ancef :Gustillo 1 et 2 Ancef genta :Gustillo 3 Ancef genta peni: :Accidents de ferme, contaminé avec terre ++

23 Fractures ouvertes Irrigation NS Pansement Réduction au besoin Immobilisation Timing SOP dépend de la sévérité de latteinte, généralement à lintérieur de 6h

24 Cas 2 F24 accident auto Dlr cervicale Examen neurologique normal

25 Cas 2 F24

26

27

28

29 Cas 2 Prise en charge? Transférée pour évaluation en chirurgie de la colonne

30 Rachis cervical Chez qui suspecter un trauma cervical Mécanisme Symptômes Examen physique Qui mérite de limagerie Protocole? Nexus Canadien C-spine

31 Clairer la colonner cervicale Patient alerte orienté, non intoxiqué Pas de dlr distractrice importante Examen neuro normal ROM rachis cervical actif non-douloureux

32 Clairer la colonner cervicale Si une lésion est suspectée, garder le collet cervical jusquà preuve du contraire.

33 Examen physique Documenter au dossier Forces segmentaires sur 5 Sensibilité, surtout la piqûre TR au besoin

34 Examen physique

35 Lire le rayon x 1-rayonx adéquat 2 vues perpendiculaires Odontoïde (open mouth) Visualiser jonction C7-T1 2-alignement Lignes corps antérieurs corps postérieurs spino-lamellaire Épineuses Jonction cranio-cervicale 3-os 4-tissus mous

36 Rachis cervical Les jonctions sont mal visualisées, sont les sites les plus fréquents de lésions et de lésions manquées Ct scan en cas de doute

37 Plus de cas

38 Jonction cranio-cervicale

39 Jonction Cervico-thoracique

40 Quelques images

41

42

43

44

45

46 Conclusion rachis cervical Défi : ne pas en manquer Protocole Garder limmobilisation jusquà la preuve quil ny a pas de lésion Transferts du CHAL Lésion neuro Fractures instables (déplacement, notion de stabilité) Cas par cas sinon

47 Cas 3 F 65 chute de sa hauteur Dlr dorsale Neuro intact Connue ancienne fracture D12

48

49 Traitement Corset

50 Rachis thoraco-lombaire Histoire haute vs basse énergie

51 Examen physique

52 Rachis thoraco-lombaire Imagerie Rayon X CT scan au besoin IRM pour atteinte neuro (ligamentaire)

53 Rachis thoraco-lombaire Classification Colonnes (Denis)

54 Rachis thoraco-lombaire Wedge (colonne antérieure) Stable Généralement basse énergie Tx symptomatique Souvent découverte fortuite

55 Rachis thoraco-lombaire Burst : colonne antérieure et moyenne, plus ou moins postérieure Peut-être instable (garder bloc) Peut-être traité par corset Peu dintérêt du corset en thoracique Peut-être chirurgical Sx neuro Déplacement initial(cyphose importante) Déplacement secondaire

56

57 Rachis thoraco-lombaire Burst colonne antérieure et moyenne postérieure Prise en charge Bon examen neuro transfert si atteinte Garder précautions de mobilisation Consultation en ortho

58 Rachis thoraco-lombaire Ne pas oublier les éléments postérieurs Une distraction des éléments postérieurs (augmentation de lespace inter-épineux ou fracture avec distraction des éléments postérieurs) signe linstabilité. Exemple : Fracture de chance (flexion distraction)

59 Rachis thoraco-lombaire Corsets Plusieurs types Parfois pour traitement symptômatique (wedge) Moins utiles chez les patients obèses et pour les fractures thoraciques Mettre lorsque le patient est hors du lit seulement

60 Fractures déplacées de cheville

61 Quelques points Documenter létat de la peau Technique de réduction

62 Technique de réducrion Couché sur civière Genou fléchit à 90 deg. Traction ds axe, exagération de la déformation puis réduction

63 Immobilisation Attelle plâtrée Instabilité en rotation : attelle en U

64 Rayon-x post réduction Vérifier la qualité de la réduction Laisser la cheville non réduite ds lattelle entraîne un souffrance des tissus mous qui peut avoir de graves conséquences

65 Cheville réduite ds attelle Une fois que la cheville est réduite ds attelle, il ny a plus durgence, la chirurgie peut se faire le jour même ou dici 2 semaines

66 Infections péri-prosthétiques

67 Pas dantibiotiques sans ponction articulaire

68 FIN


Télécharger ppt "Le musculo-squeletique à lurgence Guillaume Bissonnette MD Orthopédiste Hôpital Anna-Laberge (ds quelques semaines)"

Présentations similaires


Annonces Google