La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Personnalité & troubles de la personnalité. La personnalité Persona ; masque, nombre limité, constellation de comportements, pensées, motivations et émotions,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Personnalité & troubles de la personnalité. La personnalité Persona ; masque, nombre limité, constellation de comportements, pensées, motivations et émotions,"— Transcription de la présentation:

1 Personnalité & troubles de la personnalité

2 La personnalité Persona ; masque, nombre limité, constellation de comportements, pensées, motivations et émotions, relativement stables qui caractérisent et définissent un individu unique Individu : Globalité bio-psycho-sociale résultat de lintégration de diverses composantes –pulsionnelles, volitionnelles, émotionnelles, cognitives, sexuelles –apprentissages individuels, acquis sociaux –équipement interne destiné à répondre à lenvironnement Fonction psychologique ; 1 individu se considère comme un et permanent Fonction sociale ; attente des autres prévisibilité du comportement : essentielle dans l'organisation sociale

3 La personnalité Ensemble organisé : structure Système non clos, non figé, dynamique En interaction permanente sujet - environnement Support biologique Construction de la personnalité. ; Notion de développement Développement et maturation : environnement/génétique

4 La personnalité le caractère ensemble de dispositions et dattitudes qui commande la manière dêtre et de réagir de lindividu dans ses rapports avec le monde extérieur et avec lui-même. Agencement particulier de traits de personnalité. Le trait unité observable chez un individu, à travers : caractéristiques, habitudes, manière dêtre. traits de caractère pénétrant : dispositions à entrer en contact avec le milieu dans un style particulier se manifeste dans une grande variété de contextes sociaux et professionnels. –lensemble des traits caractérisant un individu, –aperçu de sa personnalité. Notion de tempérament : modélisation des aspects biologiques

5 Construction de la personnalité. ; Notion de développement "développement" de lindividu : processus qui le fait passer de l'état de nourrisson vagissant à l'état adulte. ontogenèse et phylogenèse Phylogenèse : lexpérience dune espèce Ontogenèse : lexpérience dune existence psychogenèse, biogénèse maturation sociogenèse (processus de socialisation) Le développement pendant les 6 premières années est considérable.

6 Construction de la personnalité. ; Notion de Maturation Le développement/maturation pendant les 6 premières années est considérable. Entre la naissance et 6 ans, le cerveau de l'enfant se développe beaucoup plus qu'à toute autre période de la vie. A 6 ans, le cerveau de l'enfant a atteint 90% de son poids définitif alors que le poids total du corps sera encore multiplié par 3 ou par 4 avant l'âge adulte. La réussite du développement psychologique de l'enfant détermine en très grande partie tout son avenir futur et toute perturbation importante, si elle est négligée ou méconnue, risque d'avoir des conséquences graves. Les premières années de la vie ont une importance capitale : le développement de l'intelligence, de l'affectivité, des relations sociales y est très rapide

7 La personnalité Evaluation: classifications références théoriques Méthode psychométrique Inventaire statistique ; MMPI Tests projectifs, TAT, Rorschach Entretiens structurés, échelles Méthode clinique ; évaluer la personnalité dun individu nécessite de lobserver dans des situations variées.

8 Le concept de personnalité pathologique deux origines. Normalité purement statistique ; PP: déviation quantitative de la personnalité dite normale ; exagération des traits normaux de toute personnalité. Réduction des principales entités psychiatriques PP apparentée un trouble subsyndromique. deux problèmes : –frontière entre le normal et le pathologique, –frontière entre la personnalité pathologique et la maladie classifications actuelles des troubles mentaux, –personnalités pathologiques : types de comportement profondément imprimés, inflexibles, mal adaptés, dune gravité suffisante pour provoquer un déficit dans ladaptation, une souffrance subjective. manifestations généralement reconnaissables –au moment de ladolescence voire même plus tôt, –persistent pendant la plus grande partie de la vie adulte.

9 Le trouble de la personnalité Mode durable de conduite et de lexpérience vécue, dévie notablement de ce qui est attendu dans la culture de lindividu. envahissant et rigide, stable dans le temps source dune souffrance ou dune altération du fonctionnement. A priori, ne sont pas à lorigine de symptômes –souffrance éprouvée par le sujet ou occasionnée à autrui, –peut amener à consulter, parfois à une hospitalisation, raptus anxieux, altération de lhumeur, crise dagitation, troubles graves du comportement, tentative de suicide, souffrance partagée, etc. Part non négligeable du recrutement des services de Psychiatrie, et des services médicaux à lhôpital général. Retentissement sur la qualité des relations, ( relation médecin-malade) Modifie considérablement la nature de lalliance thérapeutique, la compliance, lévolution dune maladie.

10 classifications D.S.M.-IV : six critères nécessaires pour le diagnostic critère A se manifeste dans au moins deux des domaines suivants : la cognition, laffectivité, le fonctionnement interpersonnel et le contrôle des impulsions ; critère B : modalités durables, rigides, envahissent une large gamme des situations personnelles et sociales critère C ; cause une souffrance cliniquement significative, une altération du fonctionnement social ou professionnel critère D; mode de fonctionnement stable et durable, début au plus tard à ladolescence ou au début de la vie adulte critère E différent des manifestations et les conséquences dun autre trouble mental critère F nest pas dû aux effets physiologiques directs dune substance ou dune affection médicale générale tenir compte de lorigine ethnique, culturelle et sociale, des problèmes liés à lacculturation dun immigré, lexpression dhabitudes, de coutumes ou de valeurs politiques et religieuses ancrées dans la culture dorigine du sujet.

11 Les différents troubles de la personnalité : La personnalité paranoïaque méfiance soupçonneuse envers les autres dont les intentions sont interprétées comme malveillantes. La personnalité schizoïde détachement des relations sociales, restriction de la variété des expressions émotionnelles. La personnalité schizotypique gêne aiguë dans les relations proches, distorsions cognitives, conduites excentriques. La personnalité antisociale un mépris et une transgression des droits dautrui. La personnalité border-line impulsivité marquée, instabilité des relations interpersonnelles, de limage de soi et des affects.

12 Les différents troubles de la personnalité : La personnalité histrionique réponses émotionnelles excessives et quête dattention. La personnalité narcissique fantaisies et des comportements grandioses, besoin dattirer lattention et manque dempathie. La personnalité évitante inhibition sociale, sentiments de ne pas être à la hauteur, hypersensibilité au jugement négatif dautrui. La personnalité dépendante comportement soumis et collant, lié à un besoin excessif dêtre pris en charge. La personnalité obsessionnelle-compulsive préoccupation par lordre, la perfection et le contrôle.

13 La classification française difficilement superposable au DSMIV. personnalités névrotiques et personnalités psychotiques. personnalités névrotiques définies sous linfluence de la psychanalyse fréquente association de symptômes névrotiques et aux traits existence dun lien structurel entre les traits névrotiques et les névroses au cours des névroses, les pulsions sexpriment sous la forme déguisée de symptômes, chez les sujets présentant des traits pathologiques, les mêmes pulsions sont endiguées par des défenses caractérielles, sortes de comportements déviants qui empêchent lémergence pulsionnelle. personnalités psychotiques : liens entre les personnalités psychotiques et les psychoses correspondantes : paranoïa, schizophrénie, retrouvés de façon moins fréquente et moins nette que dans la relation entre traits névrotiques et structure névrotique.

14 Modèles théoriques de personnalité Références théoriques, Méthodes d'étude, Modèles Définition du champs de la normalité et du pathologique Approches structurelle, dynamique et génétique Théories constitutionnalistes / culturalistes Théories néo-behavioristes Modèle d'acquisition des comportements –Reflexologie (Pavlov), Behaviorisme ( Watson) –Théories de lapprentissage (Thorndike) –Rôle structurant de lenvironnement Approche cognitive –Processus de pensées, croyances, convictions Théorie psychanalytique – Genèse et organisation Fondements biologiques : pulsion – activité –Développement : lutte: Principe de plaisir et principe de réalité Modèles issus des théories en psychologie génétique –Piaget (développement de l'intelligence) –Wallon (développement psychomoteur et de la régulation des émotions) Théories sociales et culturelles Ethologie, anthropologie culturelle, Théories Systémiques, humanisme

15 Modèles issus des théories de l'apprentissage Modèle d'acquisition des comportements (Pavlov, Watson & Skinner) objet d'étude : comportement observable : Conscience = subjectivité (biologie et neurophysiologie) Conditionnement classique : apprentissage élémentaire ; réflexe conditionné : exposition à stimulus conditionnel + stimulus naturel : SC seul = déclenchement de la réponse Conditionnement opérant ( préliminaires, éveil sensoriel), alterner la prise d'initiative travail cognitif sur les représentations (virilité, féminité...) *Conditionnement vicariant Apprentissage par imitation: biofeedback, affirmation de soi, Weight Watchers....

16 Ethologie Etude des comportements spontanés en milieu naturel Perspective développentale ; inné et acquis Apprentissages sociaux ; langage animal ; unité élémentaires répertoire comportemental (sexuel, parental, social) –empreinte Lorenz –attachement : Harlow, Bolby –interactions précoces ; Brazelton, David

17 Théories Systémiques Issues des théories de la communication (Bateson, Watzlawick) L'individu fait parti d'un ensemble de systèmes formés par l'environnement Facteurs : perturbent le développement, apparition de conduites déviantes Système avec liens affectifs : –Messages paradoxaux –Disqualifications –infèrences Place de l'environnement dans les autres modèles

18 Psychologie génétique Genèse : inné et acquis (instructionisme et constructionisme) Développement des fonctions psychologiques Capacités cognitives, processus de pensée Régulation des émotions et des comportements phases de complexité croissante : assimilation et accommodation Piaget : intelligence –(acquisition des nombres, volumes poids temps vitesse..) –Stade sensitivo-moteur : 0-18 mois : pas de représentation –Stade préopératoire :18 mois 7 ans : représentation & symboles –Stade opérations concrètes : 7 ans -12 ans ; structuration logique –Stade opérations formelles + de 12 ans : raisonnement hypothético-déductif Wallon : affect et psychomotricité –Stade d impulsivité motrice : 0-6 mois : intégration –Stade émotionnel :8 - 14mois : symbiose –Stade sensorimoteur : -2 ans ; activité ludique –Stade personnalisme : -4 ans : imitation, indépendance du moi –Stade scolaire : 10ans; syncrétisme: différentiation socio-intellectuelle

19 Théories cognitives Kelly,Wiener, Beck, Seligman, Festinger. Tout individu fonctionne en faisant référence à un système personnel de représentations cognitives tirées des expériences Style de fonctionnement cognitif : palette de fonctionnements adaptatifs Perméabilité, Contraction, Dilatation, Généralisation Interaction ; réussite échec, confort interne stabilité flexibilité

20 Processus biologiques, Contraintes & promesses génétiques- régulations épigénètiques Génétique : point de départ dune infinité de potentiels évolutifs Interaction permanente Destins phénotypiques variés Concept de vulnérabilité (stress) Equipement sensoriel (fort déterminisme génétique) maturation Permet la sophistication des fonctions cognitives : développement ( mémoire, émotions, Intentionnalité, représentation mentales)

21 Notion de Tempérament Disposition : équipement biologique soppose au caractère (acquis organisation adaptative) compatibilité entre tempérament et contrainte de lenvironnement impulsivité (intuition, réactivité………agressivité, suicide) inertie ( pondération hypoactivité anhédonie)

22 Modèle bio-social de la personnalité Cloninger (1993) Hypothèse : Dimensions de tempérament (inné/acquis ) régulation neurobiologique de réseaux de connections cérébrales/ Corrélats neuropsychologiques de la personnalité répondant à un processus de maturation 4 Dimensions de tempérament héritables stables et indépendantes –Recherche de nouveauté (dispositions à être impulsif, excitable exploration, recherche de récompense, évitement de punition,monotonie) Dopamine –Evitement du danger. Précautions, apprehensivité, pessimisme Sérotonine –Dépendance à la récompense; quête dapprobation, comportement renforçables Noradrénaline –Persistance. Persévérer malgré la fatigue et labsence de récompense (entêtement) 3 dimensions de caractère acquise, issues de la maturation –Détermination (investissement, passion) –Coopération (acceptation des autres, compassion) –Transcendance (patience, spiritualité)

23 Modèle Psychanalytique Sujet conscient et inconscient ; Métapsychologie ( Freud) * La nature de l'inconscient est sexuelle * La constitution de l'inconscient est liée à l'existence d'une sexualité infantile Conscient - inconscient ; rôle du refoulement Concept de pulsion, d'affect, de représentation Concept évolutif de fixation et de régression. Appareil psychique différencié en systèmes de fonctions différentes Métaphore des lieux psychiques (théorie topique) –Conscient ; informations du monde extérieur, sensations (plaisir - déplaisir), traces mnésiques – Inconscient ; désirs sexuels infantiles : accès refusé au conscient (refoulement) – Préconscient : contenus potentiellement accessibles au conscient

24 Modèle Psychanalytique * Mécanisme de défense : refoulement Permet de tenir activement à l'écart tout élément perturbateur susceptible de menacer la sécurité du fonctionnement psychique Contenus refoulés cherchent à faire retour dans la conscience et dans l'action ; préconscient Soumis aux déformations de la censure; conflit psychique * Pulsion Energie psychique. Pulsion : poussée vers un but. Poussée facteur quantitatif Source : excitation somatique non représentable Objet de la pulsion : moyen de satisfaction (investissement, désinvestissement, contre-investissement) * Affect : composante affective * Représentation : image mentale de la pulsion Contre investissement ex; pulsion épistémologique * Fixation - régression: Stades évolutifs ; formes spécifiques de liaison des pulsions pour chaque stade Fixation ; attachements préférentiels à des objets de moments charnière du développement

25 Modèle Psychanalytique Genèse de la personnalité Enfant : héritier du désir d'enfant de chacun des parents Aspects transgénérationels Support de projets narcissiques, Naissance : confrontation enfant imaginaire et réel première séparation Situation de dépendance forcée Interactions précoces : élaboration d'une image de soi Attachement : " faim " de stimuli Origine des pulsions sexuelles, à partir d'un investissement auto-érotique

26 Modèle Psychanalytique Stade Oral Stimulation buccale Investissements d'objets substitutifs (biberons sein, lait,tétine hallucinations) Sexualité ensemble des activités et processus psychiques orientés vers la recherche de plaisir Succion--- morsure Différenciation de la mère, frustration désillusion, fantasme Signaux organisateurs * Sourire réflexe-signe :valeur de communication * Angoisse du 8ème mois ; individuation séparation * Objet transitionnel 4 à 12 mois * aquisition du non

27 Modèle Psychanalytique Stade anal * intériorisation des interdits obsessionnel et perversions sexuelles formation du caractère ordre politesse, scrupulosité générosité, agressivité Triangulation œdipienne et ouverture à la socialisation -place du tiers: Il existe d'autres objets investis par la mère -enfant détrôné de sa place de partenaire exclusif -prendre l'autre comme modèle reconnaissance de la différence des sexes -angoisse de castration garçon : menace paternelle / fille : préjudice maternel prohibition de l'inceste interiosation des interdits parentaux: intégration des règles sociale

28 Modèle Psychanalytique Période de latence amnésie infantile, sublimation déviation des pulsions vers des buts socialement valorisés Adolescence accès à la sexualité maturation de l'identité sexuelle modèles identificatoires, objets bisexuels rapprochement homosexuels préalable à " l'affrontement " hétérosexuel action > mentalisation

29 Modèle Psychanalytique Fonctionnement Mental * Principe de plaisir / Principe de réalité * Moi ; instance organisatrice de la personnalité; Rôle de médiation entre le ça le Surmoi les exigences externes * Angoisse résulte des conflits qui menacent le moi * Mécanismes de défense tentent d'assurer la cohésion psychique tout en conciliant des désirs interdits Pathogènes si envahissants, ou trop restreints Productions de symptômes (formations ou compromis) Selon la nature de l'angoisse sous-jacente : Organisation névrotique, psychotique, limites perverse

30 Developpement psycho-sexuel Genitalité,maturité des organes génitaux sexualité,recherche d un plaisir (manque désir complétude) genre Enfant; acceptation du manque mythe de complétude narcissique dyade mère-enfant être satisfait par la mère et pouvoir totalement la satisfaire mythe de la scène primitive projection sur le couple parental cet état de complétude enviée renonce à la toute puissance infantile reconnaissance de l appartenance à un sexe; 2-3ans, manipulation du sexe (fierté ou dégout de la mère) ecart sexuel garçon-fille organisation de la curiosité sexuelle 3-5ans tendance voyeuristes/exhibitionniste masturbation/ fantaisie

31 Developpement psycho-sexuel sublimation: desir epistémophiliques 5-6 ans jeux théories de la procréation (orale, mictionelle, anale, etc) latence écart de génération (gène-honte)) mise à distance de l autre sexe, homosexualité asymétrie mère-garçon; incertitude identificatoire garçon>fille identité de genre identité sexuelle adolescence expériences masturbation/ fantasmatique culpabilité exhibitionnisme orientation sexuelle


Télécharger ppt "Personnalité & troubles de la personnalité. La personnalité Persona ; masque, nombre limité, constellation de comportements, pensées, motivations et émotions,"

Présentations similaires


Annonces Google